Formations professionnalisantes : cap sur l'emploi !

De
Publié par

Formations professionnalisantes : cap sur l'emploi !

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 167
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
LA TRIBUNE D'ORLEANS
33 BOULEVARD ROCHEPLATTE
45000 ORLEANS - 02 38 52 95 54
17 MARS 11
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 956
N° de page : 8-12
Page 1/5
WALLSTREET
3911757200506/GYP/ANN/2
Eléments de recherche : WSI ou Wall Street Institute ou WALL STREET ENGLISH : centre d'apprentissage de la langue anglaise, toutes citations
OSSIER DE LA SEMAINE
Formations professionnalisantes : cap sur l'emploi !
APPRENTISSAGE
À
l'heure
du
choix de leur orientation,
beaucoup optent - mutation
èconomique de la société
oblige - pour une Formation
courte en alternance. Mais
difficile de s'y retrouver !
La Tribune d'Orléans Fait le
point sur les Formations de
('agglo, niveau bac et bac + 2.
NIVEAU BACCALAURÉAT
Bac professionnel Technicien
en Chaudronnerie Industrielle
Durée
: 3
ans
Débouchés
: Technicien d'atelier ou de
chantier dans l'industrie navale, aeronautique,
nucleaire, ainsi que dans le domaine de la tu/au
tarte ou de ('eolien
Lieu
:
Lycee
professionnel jean Lurçata Fleury-
I
es-Aubrais
Bac professionnel Comptabilité
Durée
: 3
ans
Accès
:
CAP,
3-™
ou
2
n
"
e
Débouchés
: Aide-comptable, assistant comp-
table, agent administratif et comptable dans une
entreprise, une administration ou un organisme
public ayant un service administratif et compta-
ble, dans une societe d'expertise comptable ou
un centre de gestion
Coût
: 70 € d'inscription a l'année
Lieu
:
CRSA
de
l'AFTEC d'Orléans
Bac professionnel Électro tech nique
Durée
: 2 ou 3
ans
Accès
: Apres un CAP Pro-ELEC (bon niveau),
un BEP Electro technique ou une classe de I
er
*
STI Genie Electrotechnique (en 2 ans) Apres
une classe de 3
cm c
ou de 2
nde
generale ou techno-
logique (en 3 ans)
Débouchés
: Ouvrier ou technicien électro-
technicien dans des entreprises industrielles ou
artisanales Monteur en electricite domestique,
en reseau de distribution, en installation ther-
mique, agent de maintenance d'ascenseurs, de
maintenance industrielle technicien en automa-
tismes en informatique industrielle, en télécom-
munication
Lieu
:
CFA
de
l'agglomération
orleanaise (Ener-
gie Equipements Communicants) a Orleans,
lycee Benjamin Franklin a Orleans
Bac professionnel Logistique
Durée
: 3
ans
Accès
: Apres une classe de 3
c m g
Débouchés
: Agent de transit, magasinier, chef
magasinier chef d'équipe, responsable de stock
ou chef d'entrepôt
Lieu
:
Lycee
Professionnel
et
Technologique
Marechal Leclerc a Samt-Jean-de-la-Ruelle
Bac professionnel Services Accueil
Conseil Assistance
Durée
: 2 ou 3
ans
Accès
: Apres un CAP Employe de vente
spécialise, un BEP Vente action marchande ou
Sanitaire et social, une classe de 3
em e
, 2
nde
ou I
e r
"
generale ou technologique
Débouchés
: Etablissements intégrant un
service spécifique relations clientele"
PME
prestataires de services professions libérales
administrations, collectivites territoriales, eta-
blissements publics a caractère commercial ou
etablissements prives
Lieu
: CFA de l'Agglomération Orteanaise a
Orleans
Bac professionnel Services
de Proximité et de Vie Locale
Durée
: 2
ans
Accès
: Apres un CAP employe de vente spé-
cialise, agent de prevention et mediation, un BEP
vente action marchande, sanitaire et social, ser-
Dès le collège, il s'agit de bien choisir
son orientation.
vice aux personnes ou apres une classe de
3
m e
ou de I
e
™ d'enseignement general ou technolo-
gique
Débouchés
: Animation, encadrement de
publics jeunes, mediation sociale (agent de pre-
vention et de mediation, agent d'ambiance, mé-
diateur social et culturel, correspondant de nuit,
coordonnateur d'équipes de mediation) dans des
etablissements intégrant un service spécifique
(enseignement, education, information , culture,
loisirs, sports, justice, police, médico-social, sante
, administrations lutte contre l'exclusion, social,
solidarite, jeunes, enfance, formation profession-
nelle, emploi, insertion)
Lieu
: CFA de l'agglomération orleanaise a Or-
leans
Bac professionnel Systèmes
Électroniques Numériques
Accès
: Apres un CAP un BEP, une classe de
3
em c
, de 2
ndc
ou de I "
e
STI Genie electronique
Durée
: 2 ou 3
ans
selon
le
niveau
Débouchés
: Technicien conseil, techni-
cien d'installation, technicien de mise en ser-
vice technicien de maintenance, technicien SAV,
technicien centre d'appels, technicien prépara-
teur dans des entreprises prestataires de ser-
vice, des societes de service de maintenance, des
services de télécommunications, des distribu-
teurs de materiel des fournisseurs d'accès, la
grande distribution ou toute entreprise dispo-
sant d'un parc informatique
Lieu
: CFA de l'AFTEC d'Orléans, CFA de
l'agglomération orleanaise (Electrodomestique,
Alarme Securite Incendie) a Orleans
Bac professionnel Travaux publics
Durée
: 3
ans
Acces :
Apres une classe de 3
e
Débouchés
: Technicien sur un chantier
Lieu
:
Lycee
Gaudier-Brzeska
a
Samt-Jean-de-
Braye
NIVEAU BACCALAURÉAT + 2
Brevet Professionnel de préparateur
en pharmacie
Accès
: Apres un bac S ou une premiere annee
d'UFR Pharmacie
Durée :
2 ans (ou 3 ans pour les non-scientifi-
ques apres une annee de mise a niveau)
Annee complementaire pour accéder au diplô
me de préparateur en pharmacie hospitaliere
Lieu
:
CFA
de
pharmacie
a
Orleans
BTS Banque
Accès : Bac
Débouchés
: Agent d'accueil, charge de comp-
te charge de clientele, conseiller clientele dans
une banque un etablissement bancaire ou une
societe de banque-assurance
Coût
: 70 €
d'inscription
a
l'année
Lieu
:
CFSA
de
l'AFTEC
a
Orleans
LA TRIBUNE D'ORLEANS
33 BOULEVARD ROCHEPLATTE
45000 ORLEANS - 02 38 52 95 54
17 MARS 11
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 956
N° de page : 8-12
Page 2/5
WALLSTREET
3911757200506/GYP/ANN/2
Eléments de recherche : WSI ou Wall Street Institute ou WALL STREET ENGLISH : centre d'apprentissage de la langue anglaise, toutes citations
BTS Contrôle Industriel et Regulation
Automatique
Acces :
Apres un baccalauréat STI Genie elec
trotechnique electronique ou energetique STL
physique ou chimie PRO energetique ou equipe
ments et installations electriques
Débouches
: Technicien spécialise en autema
tisme regulation et instrumentation technicien
de maintenance et assurance qualite technicien
d etudes et d optimisation de systemes techni
cien en analyse de procedes dans une entreprise
de production (service regulation maintenance
metrologie ou assurance qualite) ou de service
dans le domaine du controle et de la regulation
un bureau detudes dans les secteurs d activite
suivants chimie petrochimie cosmetique phar
maceutique production energetique injection
plastique transformation du caoutchouc stde
rurgie traitement de surface des materiaux
agroalimentaire traitement de I eau
Coût
: 70 € d
inscription
a
lannee
(au
CFSA
de I AFTEC)
Lieu
:
CFSA
de I
AFTEC
a
Orleans
ou
Lycee
Jacques Monod a Saint Jean de Braye
BTS Électro technique
Acces
: Apres un bac professionnel a demi
nante electrique un bac STI GE ou STI2D ou un
bac S option Sl
Débouches
: Charge d affaires chef d equipe
ou de chantier technicien de maintenance ou
technico commercial dans les domaines de
I energie electrique de I automatisme de la
maintenance du controle et de la securite de
I industrie des energies renouvelables
Lieu
:
Lycee
Benjamin Franklin
a
Orleans
BTS Fluides, Énergie
et Environnements
Acces : Bac
Débouches
: Technicien de maintenance
charge d affaires responsable d exploitation dans
une entreprise d installation de systemes climat!
ques frigorifiques et energetiques {hors marche
des particuliers) en entreprise de production
(service maintenance ou gestion des energies)
dans un service technique de bauments ou un
complexe administratif
Coût
:
70 € d
inscription
a I
annee
Lieu
:
CFSA
de I
AFTEC
d
Orleans
L'apprentissage permet l'acquisition d'un solide bagage théorique
et pratique, et d entrer directement dans la vie professionnelle
BTS Géomètre Topographe
Acces
: Apres un bac professionnel technicien
géomètre topographe un bac S ou STI CC
Débouches
: Cabinets de géomètre expert,
entreprises de travaux publics bureaux d etudes
collectivites territoriales
Lieu
:
Lycee
Gaudier Brzeska
a
Saint
Jean
de
Braye
BTS Hôtellerie-Restauration
Acces
: Apres un bac technologique hotellerie
ou un bac professionnel restauration
Lieu
:
Lycee
des
Metiers Françoise
Dolto
a
Olivet
BTS Informatique dè gestion» option
developpement d'applications ou ad-
ministrateur de reseaux locaux d'en-
treprises
Acces
: Apres un bac STG GSI STG CFE STI S
ES ou un bac professionnel MRP
Débouches
. Développeurs d applications in
formatjques analyste programmeur chef de pro|et
informatique administrateur de bases de donnees
développeur Web administrateur de reseaux
Gestionnaire de parc informatique architecte de
reseaux technicien de maintenance informatique
ou
Hotliner
dans
une
SSII
(Societe
de
Services
et
d Ingenierie Informatique) une entreprise utilisa
trice (banques assurances industries ) indus
trielle ou commerciale une administration ou une
collectivite disposant d un reseau informatique ou
chez un editeur de logiciel Le technicien peut etre
amené a travailler directement chez un client.
Coût
: 70 € d
inscription
a I
annee
Lieu
:
CFSA
de I
AFTEC
a
Orleans
BTS Systèmes électroniques
Acces : Bac
Débouches
: Technicien de maintenance en
electronique technicien de maintenance des
systemes d alarme et de securite concepteur
de cartes électroniques dans une entreprise
ou un bureau detudes des secteurs medicaux
des télécommunications ou du multimedia de
I aeronauuque armement, automobile electro
nique automatisme et robotique Constructeurs
de biens d equipements industriels fabricants de
produits électroniques
Coût
: 70 € d inscription a I annee
Lieu
:
CFSA
de I
AFTEC
a
Orleans
BTS Techniques physiques
pour l'industrie et le laboratoire
Acces
: Apres un bac S STL option Physique et
Laboratoire STI option Electronique STI option
Électrotechnique
Débouches
: Laboratoire de recherche scien
tifique bureau detude ou tout domaine indus
triel de la mesure du controle et de Ea qualite
Coût
.
I 521 €
(premiere annee)
I 539 € (se
conde annee)
Lieu
:
Lycee
Ste-Croix
Saint
Euverte
a
Orleans
DUT Gestion des entreprises et des
administration*,
option
finances
comptabilite
Acces
: Apres un bac ou certains BTS
Débouches
: Chef de bureau comptabilite
chef de section fournisseurs responsable comp
tabilite client, technicien en comptabilite et finan
ces chef de la section trésorerie chef de bureau
achats adjoint au controleur de gestion ou au
chef comptable assistant de gestion en comp
tabilite reviseur dans les cabinets d expertise
comptable dans des entreprises de la gestion de
la finance du commerce de la distribution ou de
la gestion des ressources humaines
Coût
:
178
57 €
(hors securite sociale)
Lieu
: I UT dorleans
LA TRIBUNE D'ORLEANS
33 BOULEVARD ROCHEPLATTE
45000 ORLEANS - 02 38 52 95 54
17 MARS 11
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 956
N° de page : 8-12
Page 3/5
WALLSTREET
3911757200506/GYP/ANN/2
Eléments de recherche : WSI ou Wall Street Institute ou WALL STREET ENGLISH : centre d'apprentissage de la langue anglaise, toutes citations
Le CIO, un service pour mieux s'informer
ORIENTATION
Du
collège
au bilan de compétences,
de l'orientation post-bac à
la validation des acquis, les
jeunes comme les adultes
peuvent un jour avoir la
nécessité de pousser les
portes d'un des cinq CIO
(Centre
d'Information
et
d'Orientation)
du
Loiret.
Brigitte Cazauran, directrice
du
CIO
du
centre-ville
d'Orléans,
explique
les
missions de ce service gratuit.
Pourquoi aller voir un conseiller
d'orientation
?
Parce qu'on a besoin d'informations sur une
filiere, une ecole ou un diplôme, m aîs aussi
pour une reorientation parce qu'on remet
en cause le choix qu'on a fait précédemment
Dans de nombreux cas, les personnes qui
viennent nous voir souhaitent être éclairées
et accompagnées dans leurs choix Nous rece-
vons beaucoup de jeunes en ce moment Nous
sommes a une période charnière de l'année
ou les collégiens ont a choisir entre voie gene-
rale et technologique ou voie professionnelle
ll s'agit d'une période cruciale également pour
les élevés de terminale, ils ont encore quèl-
ques jours pour saisir leur voeux d'admission
post-bac sur un site national gerant toutes
les candidatures Nous sommes donc aussi la
pour leur expliquer de quelle maniere utili-
ser ces outils, les demarches d'inscription, etc
avec ta volonté d'élever leur niveau de forma-
tion et de qualification
Quel est votre public J
L'essentiel concerne les collégiens et les ly-
céens Même si nous accueillons des étudiants,
ils peuvent aussi se tourner vers le service
d'orientation de l'université Nous accueillons
également les parents, qui désirent accompa-
gner leur enfant dans sa demarche d'orien-
tation, pour repondre a leurs questions et a
leurs inquiétudes M aîs le CIO reçoit aussi un
public non-scolanse De plus en plus d'adultes
veulent reprendre une formation Ils disposent
ici d'un point accueil sur la VAE (Validation
des Acquis et de l'Expérience) et d'un espace
bilan Education Nationale en partenariat avec
le GRETA pour realiser des bilans de com p e
tences finances au titre de la formation conti-
nue ou a destination des demandeurs d'em-
ploi Notre rôle est en outre de recevoir les
jeunes nouvellement arrives en France avant
leur scolarisation En moyenne, nous recevons
2500 jeunes sur l'année scolaire pour des
entretiens-conseils et environ 2000 appels té-
léphoniques par an La plupart de ces jeunes
ont de moins en moins une idée précise du
metier qu'ils veulent faire On peut mettre ça
en parallèle avec la precarite du marche de
l'emploi Nous veillons donc a les re-motiver
et a leur enlever de la tête certaines idees
préconçues selon lesquelles faire des etudes
ne sert a rien par exemple Nous leur rap-
pelons qu'un diplôme reste quand même la
meilleure cle d'accès a l'emploi
Le CIO parvient-il à s'adapter face
à la multiplication des sources sur
Internet
?
On essaie de ne pas être négatif par rapport a
tous ces services en ligne Le site ONISEP est
par exemple tres riche et unique en Europe
parce qu'il reference toutes les formations et
tous les etablissements Ce qui pose un pro-
blème, c'est que beaucoup de sites proposent
Le CIO dispose de nombreux outils Fiches pratiques, multimédia, entretiens,
tests - afin d'orienter et informer au mieux son public
des formations ou des ecoles coûteuses et
non-reconnues en affichant des criteres par-
fois difficiles a vérifier Beaucoup de gens arri-
vent au CIO en pensant connaître l'accès aux
formations ou la valeur de ces ecoles Nous
tentons de revenir a plus d'objectivité et de
neutralite De plus, nous sommes un service
public et gratuit
Renseignez-vous le public vers les
filières porteuses
I
Autant que faire se peut en fonction des
grandes tendances et des informations dont
nous disposons Notre travail est de nous ren-
seigner et d'être a l'affût des evolutions des
besoins locaux, comme en ce moment dans
l'hôtellerie les services a la personnes ou les
metiers medicaux et para-médicaux Tout ('art
de l'orientation est de permettre au gens de
concilier leurs aspirations a la réalité des fi-
lieres et du marche de l'emploi Quel que
soit le choix des personnes, les conseillers ne
porteront pas de jugement Ils les éclaireront
sur les réalités de terrain leur donneront les
informations nécessaires pour accéder aux
metiers et les aideront a envisager des solu-
tions alternatives ou a élargir ces choix Nous
avons une conception de ('orientation sur la
duree, c'est une demarche qui se construit en-
tre le conseiller et la personne Nous faisons
en sorte que personne ne puisse dire
«j'ai
ete
onente, on ne
m'a pas laisse le choix »
PROPOS RECUEILLIS
PAR MARIE HÉRAULT
Infos pratiques
CIO Orleans,!! 20 bis rue de la
Bretonnene
Période
scolaire/Ouvert du
lundi au
vendredi de 9h a 12h et de 13h30 a 17h30 (sauf
ie jeudi matin)
Vacances
scolaires/du lundi au ven-
dredi de 9h a I2h etde I4h a 17h (y compris le
jeudi)
Tel
0238548700
LA TRIBUNE D'ORLEANS
33 BOULEVARD ROCHEPLATTE
45000 ORLEANS - 02 38 52 95 54
17 MARS 11
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 956
N° de page : 8-12
Page 4/5
WALLSTREET
3911757200506/GYP/ANN/2
Eléments de recherche : WSI ou Wall Street Institute ou WALL STREET ENGLISH : centre d'apprentissage de la langue anglaise, toutes citations
Parler une langue étrangère, ça s'apprend !
COMMUNICATION
you
speab
english
?
Qu'il
s'agisse
d'acquérir
de
nouvelles
compétences
professionnelles ou plus
simplement
de
passer
des vacances hors de nos
frontières, dirncile aujourd'hui
de Faire l'impasse sur les
langues étrangères. Face
à cette demande, les instituts
linguistiques font le plein.
Dons
ie cadre de la mondialisation et des
XXechonges
internationaux,
parler une
langue
\\ étrangère
est devenu
primordial, d'autant
plus
dans
le monde de l'entreprise»,
constate
Philippe Vrain directeur de Cap-Formations a
Orleans Les instituts linguistiques sont donc
en plein developpement, chacun avec leur
spécialité
m
a
îs souvent avec des methodes
communes
évaluations, suivi et formations
sur mesure Tous partent souvent du même
constat «tes personnes que nous accueillons
do/vent tres souvent reprendre
confiance en
elles»,
déclare Karine Puydubois responsable
de l'agence orleanaise Wissen
«Cest malheu-
reux a dire maîs les methodes d'apprentissage
des langues a /'ecole font souvent des dégâts On
passe trop par
l'écrit, si bien que les gens n'osent
pas se lancer a l'oral de peur de faire des erreurs
et de paraître ridicule »
Ainsi, dans ces centres
pour adultes, la pédagogie se base essentiel-
lement sur l'oral et la communication
«Des
qu'ils entrent, nous nous adressons aux élevés en
anglais»,
explique Mmo Poloni responsable du
Wall Street Institute d Orleans, spécialise dans
Les instituts linguistiques évaluent le niveau des demandeurs avant de
déterminer les modalités d'apprentissage
I apprentissage de l'anglais «Nos ense/gnonts
sont tous anglo-saxons et
diplômes lis ne sont pas
la pour sanctionner mats pour inciter»
Les per-
sonnes qui poussent les portes de ces centres
ont souvent des niveaux bien différents
«de
grand débutant a tres avance, voire quasiment bi-
lingue»
rappelle Philippe Vrain
«Maîs tous avec
la même motivation et le souhait d'acquérir de
nouvelles competences »
Grâce au DIF (Droit Individuel a la Forma-
tion) et au Plan de Formation, beaucoup de
salaries peuvent désormais se perfectionner
ou acquerir les bases d'une langue étrangère
«Nous proposons des formules a destination des
entreprises»,
indique Mmo Poloni «Certaines
demandes concerneront par exemple la prepara-
tion d'un entretien d'embauché en anglais, d'une
conference, ou la volonté de maîtriser un anglais
professionnel et technique »
Maîs pas seulement,
selon Karine Puydubois «Etrangement, ceux
qui ont un tres bon niveau technique en oublient
tes expressions du quotidien Quand ils sont a
l'étranger pour leur travail et qu'ils doivent conver-
ser avec leur collègues étrangers, ils se retrouvent
parfois coinces
Même chose concernant les us et
coutumes,
ils ne savent pas toujours quelle atti-
tude adopter »
Concernant la pédagogie. I
1
apprentissage dé-
marre par un test d'évaluation - souvent gra-
tuit
-
«ce
test
nous
permettra
de
définir
le
niveau
de la personne puis de définir ses objectifs et les
modalités a entreprendre pour y parvenir»,
ex-
plique Philippe Vrain Le temps de lapprentis-
sage peut alors commencer au travers d'outils
pédagogiques varies
entretiens individuels,
reunions en petits groupes de niveaux homo-
gènes laboratoire de langue pour acquerir les
bases grammaticales et lexicales e-learnmg
cours par telephone, soirees a thème, de-
bats, magazines, series televisees en
V
O , etc
M
a
îs pas seulement puisque certains centres
a l'exemple de Cap-Formations ou deWissen
proposent également l'envoi de leurs élevés
a letranger pour que l'immersion soit totale
La duree, comme le coût de la formation évo-
lueront en fonction du niveau et des objectifs
de l'apprenant, ainsi que des modalités d'ap-
prentissage qu'il aura choisi «L'apprentissage
du chinois sera par exemple plus coûteux», note
Philippe Vrain
«C'est en effet plus difficile de
trouver un enseignant qualifie »
A l'issue de ces
formations, les élevés se verront délivrer une
attestation de formation, ou pourront égale-
ment prétendre auTOEIC {Test Of English for
International Communication) une certifica-
tion
reconnue mondialement
Maîs
ces
centres
ne s'adressent pas qu'aux salaries Nombreux
sont les particuliers a faire appel aux instituts
linguistiques pour préparer un examen ou
pour ne plus vivre des vacances passives Pour
eux, l'objectif peut être plus flou et la pratique
de la langue moins régulière Dans tous les cas,
ces instituts ne distillent pas de recette mira-
cle
«La motivation reste un facteur d'apprentis-
sage déterminant '»
rappelle Mmo Poloni
MARIE HÉRAULT
Torifs
variables en fonction de la formation et de
la langue Cap-Formations 53 a 80€ l'heure Wall
Street Insîitute a partir de 390€
LA TRIBUNE D'ORLEANS
33 BOULEVARD ROCHEPLATTE
45000 ORLEANS - 02 38 52 95 54
17 MARS 11
Hebdomadaire Province
Surface approx. (cm²) : 956
N° de page : 8-12
Page 5/5
WALLSTREET
3911757200506/GYP/ANN/2
Eléments de recherche : WSI ou Wall Street Institute ou WALL STREET ENGLISH : centre d'apprentissage de la langue anglaise, toutes citations
Se Former à l'étranger, un plus pour le CV I
IMMERSION Depuis l'ouverture
des frontières européennes
et
la
mise
en
place
des dispositifs d'échanges
internationaux, les étudiants
sont
de
plus en
plus
nombreux à tenter l'aventure,
à l'école, en entreprise ou
comme volontaires dans une
association. Une plus-value
pour beaucoup d'employeurs.
Bienvenue
à
l'auberge
espagnole!
Un sejour a l'étranger est un énorme plus
//M un CV»,
constate Isabelle Foucault,
\\ directrice du service des relations
internationales de l'Université d'Orléans
«Cette experience signifie que l'étudiant maî-
trise une langue, qu'il a le goût de l'entreprise
(dans le sens ou il prend des
initiatives et des
risques],
maîs aussi qu'il est plus autonome
et ouvert aux autres»
Rien qu'a l'Université
d'Orléans, ce sont 198 étudiants qui ten-
tent l'aventure tous les ans avec le disposi-
tif Erasmus 30 autres qui se décident pour
un stage Europeen - dont les deux tiers
dans une entreprise étrangère - et encore
bien d'autres dans le reste du monde grâce
aux partenariats entre universités
«À leur
retour,
ces étudiants sont changes,
ils sont
grandis, beaucoup plus matures»
M
a
îs les
programmes sont multiples et varies Entre
les associations, les ecoles et les program-
mes universitaires, il s'agit d'y voir clair
Le plus simple bien distinguer ce qui re-
levé du domaine des etudes et du domaine
Partir a I
e
t
r
a
n
g
er ne permet pas seulement de
m
a
i
t
r
i
s
er une
a
u
t
re langue,
m
a
îs aussi d'être plus autonome et d'acquérir de nouvelles compétences
des acquisitions personnelles Pour les pro-
grammes universitaires, le plus connu est
sans doute Erasmus Les étudiants peuvent
effectuer une partie de leurs etudes, ou un
stage en entreprise pendant 3 mois a un an
dans 30 pays (27 pays membres de l'Union
Europeenne,
m
a
îs aussi l'Islande, la Turquie
et le Liechtenstein) Son avantage ' Le di-
plôme acquis lors du sejour est reconnu
par l'intermédiaire des mesures d'harmo-
nisation des diplômes Licence, Master et
Doctorat, et des financements de plus en
plus importants, comme le dispositif Mo-
bicentre, mis en place par la region pour
faciliter la mobilite étudiante Attention, il
ne s'agit pas de vacances prolongées ' Une
bonne preparation est nécessaire maîtrise
minimum de la langue, logement, culture et
eloignement de la famille et des amis sont
donc a prendre en considération Pour des
destinations plus lointaines, les universi-
tés disposent de nombreux partenariats
interuniversitaires
«Concernant les moda-
lités d'inscription, c'est tres simple Si l'étu-
diant est inscrit a Orleans, il ne paiera pas
l'inscription dons l'université qui l'accueillera»,
rappelle Isabelle Foucault Dans tous les
cas, se renseigner auprès du bureau des
relations internationales de son ecole
constitue un bon point de depart Les uni-
versitaires ne sont pas les seuls a pouvoir
profiter du voyage En effet, les program-
mes Leonardo et Grundtvig s'adressent
aux personnes engagées dans la forma-
tion professionnelle, déjà sur le marche de
l'emploi ou aux organismes de formation
La mobilite, les frais quotidiens, l'assuran-
ce,
m
a
îs aussi les préparations linguisti-
ques et pédagogiques, sont pris en charge
Dans le domaine des acquisitions person-
nelles, le SVE (ServiceVolontaire Europeen)
donne aux jeunes de 18 a 30 ans la pos-
sibilité de maîtriser une langue étrangère
et d'acquérir de nouvelles competences
Aucun diplôme n'est requis,
m
a
îs attention,
aucun diplôme n'est non plus délivre a son
issue Le principe est de s'investir auprès
d'une association pendant deux mois a un
an en Europe bien sûr, maîs aussi dans les
pays voisins des Balkans, de la Mediter-
ranee ou d'autres contrées lointaines
la liste est longue Lexperience n'est pas
rémunérée,
m
a
îs les frais sont pris en
charge par l'association qui coordonne
le sejour et la commission europeenne
(assurance, transports, nourriture, heber-
gement, tutorat, assurances )
MARIE HÊRAULT
L'ADIL lance son site Internet
L'Agence
departementale d'information sur
le logement - Espace Info Energie du Loiret
(ADIL-EIE) vient de mettre en ligne son site
Internet wwwadi!45org On y retrouve
I agenda des manifestations, les missions de
I agence ainsi que des documents et guides
techniques accessibles en téléchargement
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.