Guide Pratique 2008 2

De
Publié par

Guide Pratique 2008 2

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 241
Nombre de pages : 76
Voir plus Voir moins
Guide Pratique 2008 2 13/11/08 15:06 Page 1
PratiqueGuide /31 0/11002  2 8Pa   1ge 18 065:
2008/2009
Garges-lès-Gonesse
de pratique
www.garges.net www.canalgarges.com
Gu
Guide Pratique 2008 2 13/11/08 15:06 Page 2
No
tes
uGide Pratique 2008 2  13/11/08  15:06  Page 3
Infpos ratiques
En cas d’urgence Police Secours 1 Pompiers 18 Urgences médic Police municipalN°VertAPPEL0G RA8TUI0T D0EP UI0S U9N P5O ST1E F4IXE0  Centre Hospitali Centre anti-pois SOS médecins 0 Allo enfance mal Urgence sans ab
Numéros utiles EDF 0 810 010 3  GDF 0 810 800 8 France Télécom La Poste Garges Allobus 0 810 24 SNCF 36 35 Taxi Gare Garge Maison de la Jus SOS racisme 01 SOS amitié 01 4 Allo Service Pub En cas d'urgence 0800 840 800
3
ediuG 20820e qutira P510:80  1//1  31
www.canalgarges.com
Retrouvez les reportages de votre quartier sur :
ation urbaine aux Associations e de Ressources les Associations A) res sociaux pratique l et Santé s ports inistrations ésoreries aux lécommunications loi et économie e cins et professions médicales ans, commerçants archés ges Demain France ermanences, ximité de chez vous ! Communauté glomération
p.72 -p.72 -
4
Sommaire
4
age 6  P
p.52 -p.52 - p.52 -p.53 -p.56 - p.57 - p.57 -p.57 -p.58 -p.58 -p.59 -p.60 -p.64 -
-p.8 p.13 -p.14 -p.19 -p.20 -p.22 -p.26 -p.29 -p.30 -p.31 -p.33 -
p.38 -p.39 -p.41 -p.42 -p.43 -
p.46 -p.48 -p.48 -
Guide Pratique 2008 2  
Edito
1
Rédaction : Direction de la Communication : Thierry Pépinot, Richard Drakes, Magali Barclais, Mathilde Capillon Hôtel de Ville BP 2 95141 Garges-lès-Gonesse cedex 01 34 53 32 00 communication@villedegarges.com Conception/Réalisation : CPP/Aymeric Begain Photos : DR, Bertrand Guigou, Thierry Le Ralle, Claude Le Cocq, Jean-Claude Guilloux Les informations éditées dans ce guide sont non contractuelles.
/3110/8  15:06  Page 5
Si vous constatiez des omissions ou erreurs contactez le 01 34 53 32 67 ou communication@villedegarges.com
5
Guide Pratique 2008 2 13/11/08 15:06 Page 6
Giuratide P2008que 1/31  2 51  80/1ag P6 :0
Un peu d’Histoire
p.8
Votre Ville
7
7e 
p.13
Carte d’identité
p.14
Les élus
uGi
8
de Pratique 2008 2  13
Des moulins au XVIIIes.
1//108  15:06  Page 8
Votre Ville Un peu d’Histoire Ainsi naquit Garges Ajoust eil ehui,urd'li,effci eidcnrocudoes dirrtpaà ed,scilbup stnemre la da connaîtd  ercaéetxecaetllvie agontiu  d.sG edegra Le territoire actuel de la commune est mentionné pour la première fois dans une charte de Dagobert, en 631, qui reconnaît ce lieu comme ''villa'' royale. En 950, le Gonessois, dont Garges fait partie, est donné en fief à Hugues le Grand. Des droits seigneuriaux existent sur ce fief pendant le Moyen Age. Les béné-ficiaires sont nombreux, parmi lesquels l'abbaye de Saint-Denis. A partir du XVIe est rattachée à la Seigneuriesiècle, Garges de Bonneuil qui dépend du Seigneur d'Arnouville. Vers 1750, la seigneurie de Garges est estimée d'un rapport de 25 000 livres. Au XVIIIe de Machault d'Arnouville,siècle, Jean-Baptiste contrôleur général des finances du roi Louis XV, fait construire un grand château. Son exemple est suivi par un secrétaire d'Etat, Augustin Blondel de Gagny, qui en bâti un de taille plus modeste. Pendant la Révolution, Machault d'Arnouville est arrêté et meurt en prison. Ses fils et celui de Blondel de Gagny rejoignent les émigrés royalistes en Allemagne. C'est bien après, en raison des difficultés financières des propriétaires successifs, que ces deux châteaux seront délaissés et détruits : le « Grand » le sera vers 1840 ; le second entre 1952 et 1983. On peut encore voir, en face de la Poste du Vieux Pays, la grille d'hon-neur du château « Blondel » et au croisement des avenues Charles De Gaulle et de Stalingrad, un pavillon très remanié qui en dépendait. La ville portait jadis le nom de Garges-en-France, avant de devenir officiellement Garges-lès-Gonesse en 1941* vieux Gargeois. Les se souviennent encore de leur village limité par l'avenue de Paris, la rue de l'église, la rue des Menées et la rue des Moulins (elles sont devenues :Verdun, Blouet, Stalingrad, Marcel Bourgogne). A cette époque, la vie du village s'organise autour de l'église, de la mairie et de la maison d'école. * Extrait du Journal Officiel du 11 mars 1941, dans José Garcia,Garges, ce petit village au bord du Crould. Des origines à la fin du XIXesiècle.
Guide Pratique 2008 2  13/11/08  15:06  Page 9
Église Saint-Martin
Une vie paisible au bord du Croult L ldest'Ea ,lnscocurtnoit ed fsecorts constitue leseCp  soet svanaécdre sa iairs rPu.uilcirisofcrlttf,oldt esmnoofi teaupaaecs raelp ,emee.nLt idtea lmnic tvieonnnneeletun inneesn atratri ol ésgoémn.sechisserides blan nae u àrptê eos aSuo n peaaiun  ddoen naGit,odniet-sosne,,uqnuei  saevuetu rl epsa rtfiacvueliuèrresAinsi sont érigés les forts de la Briche, royales au XIIIe Stains, de l'Est.siècle. Dans de la Double Couronne, de la rue principale, Le fort (construit en 1875 ainsi que la route boulanger, épicier et quelques débits de bois-sons suffisaient à assurer la vie quotidienne. qui y conduit) ne pouvant être élevé dans Le bureau de Poste, le commissariat de Police l'agglomération Stanoise et en terrain plat... les architectes choisirent Garges en raison qetu i dees tG lee ncdhaerf-mlieerui ed s ocnatn rtaotnt.achés à Gonesse,de ses 80 mètres daltitude,mais lui e gardèrent le nom de « Fort de Stains ».
Garges, ce petit village au bord du Crould* Il aura fallu dix ans de travail à José Garcia, ancien Gargeois, passionné d’histoire pour nous écrire l’histoire d’un petit bourg qui au 18esiècle ne comptait aît èr seque 500 âmes et qui prit On ne conn gu e les origines de l'égliofficiellement le nom dSaei nlt'-épMoarqtuine  aou ùV iSeuugx Pay(sA,bpbeéu t-dêet reS adinatt-e-Dt-eenllisede Garges-lès-Gonesse eren 1941. et ministre des rois LouisVI et LouisVII, au XIIe cs,pee t tiviraegGlega siècle) fait élever de nombreux édifices dansould.aob ud drrC u Des origines à la fin laau cruéng iostny.l..e Oprné cine, cree cqouni nsa'îte xàp liqcuetet ep aérg lilseesudX XIe,elcèis sédité en 2003. multiples réparations dont elle a fait l'objet.Disponible au service Archives, à l’Hôtel de Ville, En 1871, après la défaite et l'occupation01 34 53 32 00 (30 euros) d'une partie de la France par les Prussiens,*Orthographié et prononcé Croult sous sa forme mod l'autorité militaire décide de construire une ceinture fortifiée au-delà des anciennes
9
uGdi
10
 erPtaqiue 2008 2  13/1
Votre Ville
1/08  15:06  Page 10
Le siècle des grands changements Etnp ral r veneeds et les à Gargey srnos uo seirvgelontmes.ots Deq euniistsa .C'euitsnstrt contre 1910 ed,3191 téicos senafis tés reièncisneapirhctèenasdes ent ainsterr naît le premier lotissement de la ''Lutèce''. A l'origine, il est habité principalement par des employés du gaz de Saint-Denis. D'autres lotissements sortent de terre à l'Argentière, à la Croix Buard, à Carnot. Le Vieux Pays demeure le centre de la ville. La décennie 1950-1960 est celle de la grande mutation. Dans l'im-médiat après-guerre, les choix économiques des gouvernements et la reconstruction amènent un flux de population provinciale en région parisienne. Cette politique de centralisation crée une crise du logement sans précédent. Il est urgent de loger correctement ces travailleurs. Comme d'autres communes à proximité de Paris, accessibles par le chemin de fer, Garges est choisie pour accueillir les nouvelles constructions. C'est pour répondre à cette demande que sont bâtis les grands ensembles immobiliers. Malheureusement, les pouvoirs accordés par l'Etat aux sociétés immobilières ne permettront pas à la ville de maîtriser son propre développement. De 1871 à 2008 : 17 maires 1871 - 1879 :Hippolyte Joseph Cochet1939 - 1944 :Edouard Lagarrigue 1879 - 1913 : nommée par le Gouvernement (délégationJules Louis Amédée Couvelet Berthault de Vichy) - 1944 - 1947 :Georges Delaunay 1914 1919 :Georges Meignen 1919 - 1925 :Louis Planchon1947 - 1965 :Jeanne Carnajac 1925 - 1929 :Charles Valtas1965 - 1978 :Robert Pochon 1929 - 1930 :Louis Planchon1978 - 1995 :Henri Cukierman 1930 - 1935 :Léon Pavie1995 - 2004 :Nelly Olin 1935 - 1936 :Jean Panhaleux2004 / mars 2008 :Maurice Lefèvre -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.