l'INNOvATION

Publié par

l'INNOvATION

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 74
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
Le magazine du grand narbonne n°2 -SEPTEMBRE-OCTOBRE 2009
 ANGLE
GRAND  lINNOvATION le ChOIx Du bON seNs
GRAND ÉCRAN L’ACTUALITÉ DES 18 COMMUNES DU GRAND NARBONNE
GRAND TÉMOIN JACQUES MICHAUD : L’HOMME DE LA CONVERGENCE
Le magazine du grand narbonne n°2 -SEPTEMBRE-OCTOBRE 2009 Transparence Solidarité Mobilité Témoignage Grand narbonne :  les acions en cours Page 03 Appartenance Convivialité Harmonisation Grand émoin :  jacques michaud Page 05 TransparePnerctien  e S n o c l e i  G d ra a nd r  i é cr é a  n P :  r l’ o ac x i ua m lié des communes Page 06  Service ité Mobilité Appartenance Grand angle : l’innovaion, le choix du bon sens Page 08 Pertinence Grand publi 9 Témoignage Mob é  Harm c o : l n ’a is g a en ti d o a n d  e C l’ o au n o vi m v n i e a  P li a t g é e   P 1 eréti n A ence p Se a r r v t ice Solid il a i ri Service Harmonisation Convivialit p enance Grand champ : les pompiers de la planèe Page 22 Harmonisation  Proximité Témoignage Convivialité Grand public Proximité Grand narbonne praique : infos praiques Page 23  Témoignage  
ÉDITO « Voir Grand » n’est pas un slogan de la communauté d’agglomération contribue dotée du foncier campagne électorale. C’est un projet qui chaque jour, par ses actions, à tisser les nécessaire – domaine s’ouvre aujourd’hui sur des réalités. La liens d’un développement harmonieux du de Celeyran. À l’ouest dynamique et la transformation de l’ensemble territoire. l’effort porte sur des 18 communes de notre agglomération Ce deuxième numéro de notre magazine reflète l’extension de la zone en témoignent. De plus, la démarche qui par le contenu de son dossier « Linnovation, le sur les communes consiste à fédérer pour être plus fort et plus choix du bon sens » la nécessité de se projeter de Montredon et Névian. En parallèle à ces audacieux se conjugue avec la nécessaire dans l’avenir. L’innovation, le transfert de actions toutes les autres zones d’activité ouverture aux autres. Déjà, à l’unanimité les technologie, l’investissement dans la « matière économique n’échappent pas aux nécessaires membres du Conseil Communautaire ont grise » sont les vecteurs de la croissance de améliorations et requalifications pour les répondu favorablement à la demande de la demain. Cette démarche forcément volontariste rendre plus attractives. ville de Port-la-Nouvelle de rejoindre « Le s’accompagne d’un fort investissement qui « Voir Grand », c’est aussi une autre conception Grand Narbonne ». C’est un temps fort dont privilégie l’accueil de nouvelles entreprises de la communication. Notre journal, par le ton l’impact deviendra effectif dès janvier 2010. et le développement de l’existant. Les efforts de ses articles et la diversité de son information, Notre territoire est porteur d’avenir. Il connaît budgétaires consentis dans l’aménagement porte l’empreinte de ce changement. Il est à la fois une croissance de sa population et de des zones d’activité économique en sont la votre magazine. sa richesse économique. Dans un contexte garantie. À l’est de Narbonne, la Région en Jacques bascou économique national très difficile et incertain, partenariat avec le « Grand Narbonne » s’est Président du grand narbonne
est édité par Le Grand Narbonne , Communauté d’Agglomération Hôtel d’Agglomération - 12 bd Frédéric Mistral - CS 50100 - 11785 Narbonne CEDEX - Tél. : 04 68 58 14 58 - Fax : 04 68 58 14 59 -www.legrandnarbonne.com Directeur de publication : Serge Brunel • Comité de rédaction : Didier Codorniou, Tristan Lamy, Serge Brunel, Jacques Lombard, Claude Dhelin, Catherine Bécam, Marjorie Téna, IC OM • Rédaction : ICOM, Christophe Terral • Secrétariat de rédaction et suivi de production : Service communication • Photographies : Jean Belondrade, Jean-Noël Herranz, Goanda, Françoise Tallieu, Alain Pernia : Midi Libre Narbonne, Jean-Marie Guiter, Le Grand Narbonne , • Conception, réalisation, mise en pages : ICOM • ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr • ISSN : en cours d’attribution • Dépôt légal : octobre 2009  • Tirage: 40000 exemplaires  • Document imprimé par imprimerie Clément (34), une entreprise Imprim’vert ® , procédé CtP avec des encres à base végétale - Papier Cyclus Print 115 g.
2 voir - N°2
BIENVENUE À  PORT-lA-NOuvelle  
Mercredi 22 juillet, le conseil municipal de Port-la-Nouvelle a pris la décision de quitter la Communauté de Communes Corbières Méditerranée pour adhérer ensuite au Grand Narbonne. Le Conseil communautaire du Grand Narbonne a également entériné cette demande.
’intégration de la commune litto- Le maire de La Nouvelle, quant à lui, parle rale pourrait avoir lieu au début de de « continuité territoriale à la fois histori-lannée 2010.« Nous ne sommes que, physique, car nous sommes les pro- pas demandeurs et nous ne vou-ches voisins de Narbonne et de Gruissan, lons rien imposer. Voilà pourquoi et de cœur ». nous ne souhaitions pas précipi-ter les choses. Le maire de Port-Et maintenant ! la-Nouvelle nous a transmis une Le conseil communautaire ayant validé la étude précise de la situation de venue dun « petit nouveau », cest désor-sa commune. Nous avons pris le temps de mais aux dix-huit communes composant lanalyser et, à partir de là, nous avons pris Le Grand Narbonne de faire de même la décision dintégrer sa commune », com-par vote en Conseil municipal, dici à la mente Jacques Bascou, président du Grand fin septembre. Le Préfet de l’Aude, Anne-Narbonne. « Larrivée de Port-la-Nouvelle Marie Charvet, consultera la Commission et de son port, un véritable atout, nous per-départementale de coopération intercom-mettra de créer de nouvelles richesses et, munale puis devrait prendre larrêté pré-par conséquent, de pouvoir en redistribuer fectoral portant retrait (de la CCCM) et davantage. Par ailleurs, nous ne faisons adhésion (au Grand Narbonne). Le tout quanticiper les futures réformes nationa-en vertu du Code général des collectivités les qui prônent des communautés dagglo-territoriales. Ainsi, sans doute, tout début mération de plus en plus importantes », dannée 2010, Port-la-Nouvelle deviendra assure encore Jacques Bascou. la 19 e commune du Grand Narbonne.
narbonne
TRANsPORTs uRbAINs MIeux RÉPONDRe Aux ATTeNTes Deux nouvelles lignes de bus, d1 et d2 fonctionnent désormais le dimanche, tou-tes les heures de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. La ligne d1 relie le quartier de St-Jean St-Pierre au centre-ville, en passant par le Moulin du Gua et le quartier des Peupliers. À l’est, elle relie Baliste au centre-ville, en passant par le quartier Horte Neuve, le pôle universitaire, le Parc des Sports et le quai Victor Hugo. La ligne d2 relie le centre-ville à l’Espace Liberté et le cinéma CGR dans sa partie Sud. Dans sa partie Nord, elle relie le centre-ville et la Gare SNCF aux quartiers de Razimbaud et Baliste. En outre, ces lignes étant reliées, on peut passer de l’une à l’autre sans descendre. Deux nouveaux quartiers sont ainsi desservis : Moulin du Gua et les Peupliers.
PORT-lA-NOuvelle eN QuelQues MOTs Toute jeune commune de 160 ans avec 5 631 habitants, Port-la-Nouvelle est également le 14 e port de commerce français et le 3 e port de commerce de Méditerranée après Marseille et Sète ; c’est aussi un grand ensemble naturel avec plage, garrigue et réserve naturelle.
voir - N°2 3
narbonne
L’ÉCONOMIE AuTReMeNT
L’Économie sociale et solidaire (ESS) est partout présente dans notre vie quotidienne : pour garder nos enfants, gérer notre protection sociale, béné-ficier d’une aide ménagère, faire ses courses... C’est en faisant appel à des coopératives, des mutuelles et des associations, des comités d’entre-prises, des groupements d’employeurs ou des fondations pratiquant l’ESS que l on travaille, consomme, épargne ou produit autrement. Pour en savoir plus sur cette économie, être mieux informé sur les initiatives engagées et mieux connaître les entreprises ou les associations partenaires, rien de plus facile. Rendez-vous au Village de l’économie sociale et solidaire les 6 et 7 novembre prochains au Palais du Travail à Narbonne. Au pro-gramme de ces deux journées initiées par la Maison de l’Emploi et de la Formation : des conférences, expositions, forum… >   (E3n e   pérdaittiioqnu ee n:  cLeatnteg umeadnoicf-eRstoautisosinl lsoinnscr2it e   déans le cadre du  «n aMtiooisn adle) . lESS »  et dition au niveau Programme détaillé à la Maison de l’Emploi e 8 avenue Maréchal Foch - 11 100 Narbonne Tél. : 04 68 65 39 55 - Fax : 04 68 32 45 72 - Courri e.fr
uRbANIsMe eT GRAND NARbONNe Être un interlocuteur privilégié indispensable quand il s’agit d’échanger des idées et des concepts en droit de l’urbanis-me, pouvoir apporter, à tous les professionnels de ce domaine, des informations adaptées et réalistes sur la pratique et le droit de l’urbanisme… sont des priorités du Grand Narbonne, organisateur de la 2 e édition du colloque d’Urbanisme qui se tiendra le 23 octobre prochain avec comme thème l’urbanisme commercial . Ce thème a été choisi en relation avec la réfor-me de l’urbanisme commercial et ses incidences d’une part sur la pratique juridique, d’autre part sur le paysage urbain et sur l’aménagement. De nombreux professionnels, architectes, pro-moteurs, entreprises, avocats, juristes… sont concernés par ce colloque et seront là pour débat-tre ensemble sur les problémati-ques mises à jour. > redi 23 octobre 2009 Vend 8 h 30 – 17 h Grand amphi de l’IUP de droit de l’urbanisme et de l’immobilier de Narbonne.
4 voir - N°2
NOTRE EAU esT PRÉCIeuse L’une des missions du Grand Narbonne est de fournir à tous les habitants du territoire une eau de qualité, en quantité suffisante et permanente. Après usage, il s’agit de rendre cette eau à la nature sans pollution. Aujourd’hui, tout le monde sait que plus les ressour-ces en eau sont polluées, plus les coûts de production sont élevés, et plus les techniques de traitement com-plexes. C’est pourquoi il faut « nettoyer » les eaux usées afin de limiter au maximum la pollution de nos réser-ves en eau issues des lacs, rivières et nappes souter-raines. L’assainissement des eaux usées répond à deux préoccupations essentielles : Rendre à la erre ce préserver les ressources et le que nous lui avons pris patrimoine naturel. Avec l’inau-L’eau poable es capée d’une guration de la station d’épura -source, raiée, acheminée vers les habiaions e consommée tiondeGruissan,le28 aoûtdernier, par nos foyers. Il se crée alors Le Grand N ur une eau usée qui es collecée, vaste prograarmbomnen ed paossasinuiits ssoen- raiée dans une usine de dépolluion e rendue épurée ment. Prochains chantiers : celui au milieu naurel. de Bizanet et la construction d’une nouvelle station d’une capacité de 2 500 équivalents habitants (EH). Enfin, d’autres grands chantiers sont prévus comme ceux de Cuxac d’Aude et d’Ouveillan (stations d’épuration), ainsi que des travaux de renouvellement, de réhabilitation ou de mise en conformité des réseaux avec, par exem-ple, la suppression des stations d’épuration devenues obsolètes de Bages et de La Nautique et le raccorde-ment des efuents sur la station dépuration de Narbonne.  Le budget de l’eau et del’assainissement représente près de 20 millions d’ , c’est-à-dire 15 % du budget 2009 du Grand Narbonne. Logement social, une priorité Poursuivre et intensifier la politique de l’habitat et du logement locatif social est une priorité pour Le Grand Narbonne. D’ici à 2014, 1000 logements sociaux seront créés sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, ce sont 400 logements qui sont en cours de construction. En 2008, Le Grand Narbonne s’est attaché à ajuster ses programmes d’intervention dans un souci constant de plus d’équité et de solidarité. Aujourd’hui, Le Grand Narbonne consacre ses efforts à la problématique de la production du logement social et apporte son aide par le financement ou la garantie d’emprunt à différents bailleurs sociaux dont l’Office Public de l’Habitat. Le Grand Narbonne favorise également la réutilisation du bâti existant pour limiter l’étalement urbain. Tous les moyens seront mis en place pour faire de notre territoire un espace toujours plus accueillant et agréable à vivre.
 , , oCToBRE Pendant les vacances de la Toussaint, se dérou-lera le stage Juntos au Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique du Grand Narbonne avec Union Delta, en présence d’Abdalatef Bouzbiba et de Jean-Michel Pèlegrin, deux musiciens narbonnais à l’initiative de ce projet.
témoin
jACQues MIChAuD lhOMMe De LA CONVERGENCE On ne présente plus Jacques Michaud, enfant de Narbonne, sa ville natale, professeur d’histoire du droit à l’Université de Montpellier I et Président de la commission archéologique de Narbonne. Avec le franc-parler qui le caractérise, il évoque pour nous l’histoire du Grand Narbonne et en profite pour nous faire partager sa vision de cette agglomération si chère à son cœur. Q vs J nds u ae a oa eecs é c r tnc ts v q usodey o u e e lmnd e q l ro s eree u m   écme m mf uo  i of!en c a p nrnteC h o nmrtse a u  aa,eî s u u r st d  d n  do v  p : a  engil o «grtnur u   gnLassvl s it.eno  ui è l ts dErm e lu  een  ctté ioist n jrror u o oacaenrtu on m inndron.n  ea én d sléCn, pc e  estarp  .isei  ra, g cpst Ny r ttoedi so a ,eopmmu  n neonspet d su lonc  i sr.tqt n  moqesCu a ,rubm é r reroci b itmseqo tolu o u emreus n eissna e n m pldesc e ee  uao  ptsrnne ? a smvasngoi tuvmaunatieltnnéulines-e-et     rtttdcrqiireoeaoquès limnuCs qps ceauao noisreenrnac trd .tacel eeu see:os rnssulnept oer  lconsàsrli n  erenfeu,cdvea nin oahevoimeniéen urserrt noic éduttnra aeésiispl piene.Nett  sIsiéadu cio   :r«ie n,àob  hs lscuo yau i cnt dsnpicérnruriesoetcor  l. ésou o»c i En,dtge aniuslcAu qlca3eegxrut2s siide 5 po,epd,dt n ,iilege  looe téd alicntoC èÉecsalois ongstnde glécciaies iis q delgeleeueng, Ac   eldBcqr,no elééut séimigzNo qsiiéiciceucramioiréotasrseeé----,,    nautés d’agglomération m’apparaissent extrêmement logique, etc. C’est cette forme de pérennité, qu’il importe à intéressantes. Dans notre histoire, il y a eu deux types de mon sens de retrouver et de dynamiser. Raison pour laquelle circonscriptions : celles héritées de nos anciennes provin- je suis heureux de l’appellation Grand Narbonne, entendue ces et celles plaquées par dessus, qui constituent un qua- au sens d’ouverture ». drillage administratif de la France. Durant les deux derniers une ouverture vers… ? siècles, nous les avons souvent confondues, si bien que tout J. m. : «  À mon avis, l’agglomération devrait se fondre avec est devenu complexe. Revenons à la création de notre com- d’autres pour former un ensemble cohérent. Je suis favo-munauté d’agglomération, d’abord appelée La Narbonnaise. rable à une extension, pour retrouver à peu près les limites Si cette appellation avait le mérite d’être compréhensible, de l’ancien diocèse civil, quitte à « mordre » sur certaines elle me semble moins identifiante que Grand Narbonne. frontières départementales arbitraires ». Narbonne et son arrière-pays veulent devenir grands ». La solidarité… est-ce ce qui soude Le grand narbonne ? rejoignez-vous ceux qui disent que ces dernières années, J. m. : «  Ce qui le soude est aussi ce qui l’a créé : la conscience narbonne était repliée sur elle-même comme une belle des proximités. Nous partageons une communauté de pay-endormie ? sages, une côte, mais aussi des voies de communication, J. m. : «  Disons que pendant les 40 qui drainent tout vers le carrefour narbonnais. Notre agglo-dernières années, Narbonne s’est mération est la base de quelque chose d’éternel. « Il faut envisager le nbee asuec soeunpt saonut cpiéaes u ndee  rNeasrpboonnsnae-, IPl ofartu-tl aa-uNssoiu rveetlrleo uvvae jro luoeur vuenr tturrèes à lraa nMd érdôiltee.r rCaenséte  peatr  llàà,   carrefour comme un g bilité vis-à-vis du pays environ- qu’est arrivée la 1 re circonscription, lien entre Espagne, point de rencontre à nant.L’apparition descommunautés Italie, océan Atlantique et Méditerranée ». d’agglo a conduit Narbonne à se mais un carrefour n’est-il pas un lieu par lequel on ne partir duquel on peut sentir chef-lieu, ce qui ne doit fait que passer sans s’y arrêter ? irriguer tout un pays pas être un signe de vanité. L’idée J. m. : « Il faut envisager le carrefour comme un lieu de dis-environnant. Un lieu adlee snteo ruerc eosntn aepcptearr ua ;v eucn es orén vpoaluy-s tCriebsutt iuonn  peot innot nd eu nrieqnuceomnternet,  àc opmarmtire  duun qliueeul  odne  ppeasuts airgrei-. de convergence » téitoani te nd isvoiis. éA uetnr efodiiso, cleè sLeasn gcuiveildsoc,  gcouemr mtoeu tu nu lni epua ydse  ecnovnirvoenrgneannct.e , Lveoinltàe lned rme oat u» .sens positif 
voir - N°2 5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.