La baisse du pouvoir d'achat plombe l'été des Français

De
Publié par

La baisse du pouvoir d'achat plombe l'été des Français

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 79
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
di 4*uin 8ancefaeitgsoaupvuerbnementa baisse du pouvoir d’achatmSaileesauisraxleasirqe:useldeelbaastTeéPolnét cdFaaacmcehopuaaàstglêlnateeesmigdmooepuravoptsiieuetrnébtnlsicdeneitmoséuesouvorlepissuançaetrFrenuvesaanalhicéntriplombe l’été des Françaisrogrplanesséeidrednrh%roe6semerispes-reuthemélppusseriatnmaiscettemoyenneachcdeseidpsratietéseumialxvttaiavarellinadrBels3miTP(1ndesllioéi)slara aauuxssFi.rlepeapçaanrmorpassiesseuorrPTouchés par la baisse du pouvoir d’achat les Français sont obligés de changer leurs habitudes estivaleseossreapunalsuqde ldeapmoéluivoroeirrdamcohisatapertèsinmsiositserIls sont de moins en moins nombreux à partir en vacances Et ceux qui s’en vont serrent la visioudal(leusiv-as1lariés)selonunergliellbéiheeiarrpmiles-ni gdsoéujruàlveeesrnngeanmgoéeemtnsbraseuurlasecnseécrtéfhhoèirmremesesroielmblaafrpxieéudrtloudépa-t-eauruneielleiSi.ountmerésugAss?çniaFsarseedaccnesvasurlencencidddaerenipseaenrristfripntoeannntdcainèéàrieesétm.reIanlttsio:néttàper-alisereonesni6%t7uenraeicidésneueremlaialtseupaseldebretèrTudiavanO.liovy cuitnéelàalragetécléavimsipoangneetsdueripnutbelri--8%denosconcitoyenspassentleurs7 à prévoir un budget contre 68 %13edPduBTSMB)m(et%êressergorp3%3me net. Sur usique qui se vacances sur leur propre territoireen 6.teubgdurpoaésealliterstééueolcsrsuePslblicdestravasaD.selsn veutposituivneedmesFaisfont75%dentreeuxpartentavecleurvoi-moyendesfamillesfrançaisessélèveàbncuhxespudunettoyageconstruireleuairsaonnçoturecequinedevraitfairequaccen-1934.Unesommeenbaissede7ra tleurscroumrsesheuran-tuerlestendancesobservéescesder-parrapportàlannéedernièreetquirdéecluapématainounteetntdioenladséeclua-gdeanvoirbénéficiédunpouurevuoixrnièresannées.En 7 597 % sontrlara9slseéi)s(598ritélplecarFseaçnaauisngrasmdensoi d’achat en hausse grâauxpartis en séjour avec hébergement de base ont salairesdépensiers d’Europe avec les Espa- si cepayant contre 64 % en 3 détaille gnols. tdaéncidsiisonsquugnousvleorgnaenmepnrtoalmesetThierry Saussez a rappelé queuy Raffour PD de Raffour InteractifInternet précieux alliésuarpergodéssavantageque un cabinet parisien d’études et de re-cherche. Même les séjours dits "non-tdoesus:avanCc’eésetsmosiesmabplraèbslesmoiàssleeletédnclaeitnasavemtnreengouvtresd'aumarchands" c’est-à-dire dans une mai-paArtuetnrtempohiénnsolomnègnteem:paisemsFeprsandasçsuilechanvernesitollamsulneen+(3%1.)epslamoy son familiale ou chez des amis sont qduuepnoouuvsoigradgnaecrhoant.sla batailleuomorpruopsengapamcruelriovcnoitcaottnanitntmeamconcernés par cette érosion.heanuspsleusdseosuvceonutr.éjsstométnEalengiduuosrenàsont l’imprimerie et bran-méCsinqpousrpoptosinsteorntlapdréofigsrcaamli--soulignéllee cParesmdieesr35mihneiustrrees.trois nuits. Pour payer moins cher ils8%s(+1ciéeassohcsesu(+elauldi1(e)%8psserm1%4.)eDêei-m)alov E FAIT U OURse tournent également de plus en stéaatituriedosinaondutesdleihsdereuervàeelsnaulssoucpdaputliétornmaveoanui-lPMSaisuliepnouDrraleypceotrttee-pcaarmolpeagdnueplus vers le web. es Français nessauesedlasai-bedsaesalététimiireetsocial(7644asalr-éi)slhaursaéneiàtaslesectedna pouvoir d’achat. es classes moyennesi ne a encuorrelslanaoruédveuactuixonprodpiriméptaôit-atûonoruéueesvaisg emstaomotneenoùx-açnovsiedtn-duplusmau-a faute au sempiternel problème ducevasecnacavneslusppanttearpdanoehlvancEnrenet.nter3%.re rpeosimemobiliers.Cesclipsse-rueplueiqelquFresiovesrsreeracrlntei sont les plus touchées par cette crise. eahgncd-dàeculpnnetseptdselutiéeonlsaginas-svraisorevenirleimportantsurlesdpérastneavaccnsesFdençrasaiahedesaussudacrpxinartbrruceequiséenneattriova'dtcapminu ront diffusés sur les chaî secrétaire du PS Fran- conjoncturelle. Si les personnes possé-nes premiert an d leurs séjours. e web permetTurq ie: amendement - dant des revenus supérieurs à 1 9 €elnacavsruxuaéofnicafstilietatrmnsiouesrearlaccèp5 % àêtre prêts à sacrifier d’autres dé-semblent conserver leurs habitudes laces sur internet et 5 % llnaaayptéirsoesnpsaealreestusnetuersIcunartmelrpanaegtTnNleeTdtoarneustàioçtesdisimreHéeoqlneualpnodleuqiitanaqupedo ouonrnnsf’artaaipiaesrancehcrpmonart1ntreiseetnopsidtegdubelre-reenleibuoetdstesinoaparimisoptrednatuauomxcRaavfofiorurr.ésUernveépeonpluilgantieuylfbauiofdmraieuqnolna5e%7ei.rednrpartpourontrircsesneplpsullrevaiaertergagnpoursuepsuprsiémnaéteaurusSoéntnastupprimé pour 433 millions d’eurospubsrtpadéesedet19Un.itaesnsrnubebetutiisetnsicherchant soit le meilleur rapportd éplus de la campagne électorale est soir en séance hier un C’est un coût bien inférieur. s spectaculaire de 1 %. Pour les salairesqualitéprix soit des offres correspon-eSpiuliessFran3. donc plus que jamais d’actualité. Etçais continuent à ffi de moins de 1 € le taux de départ a rmer bàledsauatraessscuarémTpahigenrersycSoaumspsaerza-c(hwatw.gwowu.v.mfre)surreeprepnoduravoilredenar---sontdeplusenplusnombreuxàsor-44 % reconnaissent avoir préparébesoin vital ils ne sont plus queTextes : Philippe ARQUEiudorapttnemrtnidaéslanssdleutéamendeplénière plafonne à 4 %. Résultat : les Françaisdant au budget prédéterminé. Ainsi appelez ça des vacances ? vousque les vacances restent pour eux un ltaTéenoirnuetobleNueàsovaulenuasaécuocacuovedopsmséntimsedgeupnnurtiéismcdieanêsdtitrteueoeprrneu.meisixsn[upilsni--]-ivneureacededelnellrualnestnelimesaàlnivenormmtaesseeiaremtnseénedautrescampagnaSsuesazjauoétuqtenlemenngouvreyrT.ihèiermataseudnoitcaledelbm en métamorphose secteure campingpréférnueriotagilhéadneruoumpduens-itsenimrdeérofntobendaonsrtutimruépnerimreovetIlsontainsiconfiTaleuqrulàei.EUio-svenéuentedllnsseceenen quées pour qu ell’es soient com-p s olit Ce sont les grands gagnants de la baisse dupings. C’est un mode de vacances souplecommission des ois lors dun tpérigsréeessetpapronurosqcuoenllceitsosyoeinesntina-ppleuilrsdouoeuivqoo.rtecaahntansetmgesnrné.essgerpemnntiiesdparcepitetesdrsertsèsenfaveuesmesureconvivial et moins onéreux-naeeuqilpxeudssiocfnnousTortpajodes.urzideenialiionuaydepuotridtleorejxameeparanpré frottent les mains et leur moral est au beau Baptiste Tréboul rédacteur en chef de cette  Certaines mesuresiéedeanpsrlurPoe.bilxfuffvieciedlandseslaterrércaeinntsedeenqcuaêmtepipnugmerahccénoan-lisée.Résultat:léciauesprevîmunistesislescomohmrtnunéuncnodéétrneovsarbueittanélseselsont méconnues ihfferTséhil(sollfautdirequelesccigideelmpcag)inottprtneetpsmisintre%deemoneuxsasiuqnoI.ecnonnorppraarissalatà55cimulmupbeos.r.tnaeteéneomtnistosassnensàu-sgnitaslIncsaispumpcaesediupenicssnaquonDionenepopulatneuoevllitertnnuqdaiumsiceernimdpeinamyaestnoaitrelléoietfefpnaosumarintt.eur-laTVous lancez une campagne sur tous les principaux sup-parlent pour eux. Par rapport à 7 les réser-proposant de plus en plus de locations de ter-ports publicitaires hormis la radio Est-elle d’une ampleurvations ont progressé de 4 % pour l’avant-sai-rains multisports de commerces de parcsUMP : des remous inhabituelle ?son et de 7 % pour la saison. e locatif (mo-aquatiques ou de prestations balnéo ajouteautour d’Estrosi Thierry SAUSSEZ bile-home ou chalet) est particulièrement:  C’est une campagne dont le budget est a nomination d’un proche ce journaliste. a pratique n’a plus rien à voir de 43 millions d’euros comparable à la campagne actuelle sur les concerné par cette hausse puisqu’il augmente avec le camping traditionnel prôné par les de Nicolas Sarkozy Christian servicesàlapersonne.Celareprésente3%ducoûtprévision-de34%contre18%pourlesemplace-amoureuxdelanatureoulesfauchés.ToutcEostmromsienàcelaàdirefacitrieonddéeblatUMaPu nel sur un an des mesures en faveur du pouvoir d’achat. C’est ments nus. Autres évolutions notables : la comme les tarifs. Depuis  ils ont aug-aussi inférieur de moitié à la dernière campagne du gouvernement durée moyenne du séjour qui passe de 98 à menté de 5 % chaque année. Mais ils sont tou- sommet du parti majoritaire et britannique sur le réchauffement climatique. (…) Parfois j’entends 1 jours et le panier moyen des séjours qui jours positionnés en dessous de ceux proposés inquiète notamment son vice-dire qu’au côté des campagnes sur la santé ou la sécurité routièreu tentpar les villages vacan qui seraient des campagnes d’intérêt général il y aurait des cam-réesrvseioatnselcsihpecommeenatteseltnosgnopnetnev pagnes sur les mesures comme celles-ci qui seraient des campa-es campi ffres dtpearsmseeduene67ritàab7l4e5op.pocsIel-masetsixelgnolelrurutopruinétpre.chouarsoccnutencnferueràquicesènenilsmeIéilsinydedanetbleaaeumacanooj-urPpreétiidreegRqneaufisfasroiannu.t gnes politiques. Cette séparati ’ sens. Ce sont dans on n a aucun tous les cas des politiques publiques que l’on promeut.   euro fort  l'effetEtats-Unis : cadeau unes colos :sdqouiarccjel’eoarnpdcoiretanevePcrealmiaedprépclraémrcinaithsiitoeren e président Nicolas Sarkozy avait qualifié d erreur deA écouter les professionnels Français trouveront cet été undevenu éreuxaàldiregaértiavdnevsèdifaafiranhCricaR.eacquesd communication totale  la présentation du paquet fiscalon Cette campagne peut-elle y remédier ? Certainesmesurespourlepouvoirdachatsontassezmécon-pbdrleoèsvmaoegsendceetspdpoeuvvooidyreadgevaécrlhietsaatbplrneoes-tbciiosonnécmdoounyoedmnoidlqlauoreusb.pliaerarlrdeaéuprppsroésrctoiau--àquTousereçammcoceenaseljsnvecohuadnrtaaiitsFrédéoitanocerestelialispécCesealuœrvdnseïquanîe:ts.cpNeirscosiemvoeytiàvolonadyacnurittdiqéupueunteé-parmcicamroiedereédx-ee nues comme celle sur le travail étudiant et celle sur la caution. Il quen as  atoujoursunemesurequiprendlalumièreetlaisselesautresseésitsmvreasidqauneslleaspFrofessaiison.quIilldeeurloOpnecrlemetSaemnedffeetfaiaruepsaoynsnPiieersredPeervreatcaànproposdessoucholaoit-ldeisffsicéijloeusrsàsroenmtpdlier.pCluasredannpslulestàraccteleuuirqduuipfaurttileenprleemcioermpdaé--dans l’ombre. Dans les lois sur le pouvoir d’achat cela a été les ces. e heuressupplémentairesdéfiscaliséesparcequecestlaplusim-tornatnglerhalbéittuédseondtesrpoaaunrtvçirenàtllé-gtiroannsdtoreutroisutriqduaenssplreésférdéeesstindea-sdàervéiaelinstedreppoluursdeenspplaursendtisffidcéilse-Cmaêetfscdesddeaellspiasemmetesnnemuomtonevsraannts vàéreméehuceenrfailbat.mexicaine portante sur le plan budgétaire.  plus fortunés. Nous avoenssFrançais. es événements deis da l’obligation pas de se en augmentant et le tarifes  idées  de Royal Quelles sont les futures campagnes du Service dinforma-moins de d ssiers concernant et les divergences avec la 1erocaamlrerrs.nerutniseA ant ledes séjours a enregistré une tion du gouvernement?daientsnousdemfsmalielvoedhausse de 5 % entre 7  es campagnes "comportementales" continuent. Nous allonsan aussi ouvrir un chantier avant la fin de l’année sur la France desles budgets moyens mais plus politique en deux fois. Aujourd’- de Bush ont été digé- payeret 8 : Sur l’ensemble dupour la gauche entrepreneurs pour mettre en avant les mesures de la loi de mo- acfreofisnprcomernensaabFnllteolreesndegcreols’aDbguseendgcgeeotrsRcsesarmeoréspmnitacesoejnt’faiqieepuFeacubeitreqnfeefueMtlanexe.doPdllluuarsuqhahcsetuniafneentéeérlagugnréatnudtEôstttnolnpsiuaéedtlopsçhaunlol1sseeertauqeriovsiorteàatidndcaneencilleitnedis-érpalnautelvilnederSegélonèReyolaup-blieradébutjuil dernisation de l’économie qui touche au statut de l’entrepreneur sura e audéveloppementdesPMEaunumériqueetàtoutcequipeutMVoeytzageqs-uCiacrlosnocnè-dWeajguosntleitsundeestruarlperenamnatrchleAmpélruitqôutebCieenn-.dépaftn'dnuuearceaudollotnnmeamnrEsoaiiselatsufluaniI.soccetlerrirsnourantterecantcn.aésitarlespuuhecnamsstoneaatsiuslquniseircsoitpossnntdeplusanidanlauoocnghuceéevdheiuoetnt.rdeClesetitidotéreueseagtvsrae-tS-idellelea permettre aux entreprises de créer des emplois. Nous parlerons légère baisse des rés ti C’est l’effet Pékin-Expressro o les prix des denrées et dese lus tardives sans doute que aussi de l’application du renelle de l’Environnement. Dans le der- erva ons ont aussi augmenté. de fin activités mois sont lesen pnier baromètre de l’information gouvernementale fait par l’Ifop onparce que s voit que les gens pensent que nous n’informons pas assez bien dpofeafprceruseisqduueenldemresongiesièsnrastunimeesneltetdntautensdolétédeonsiisémlorCalertnocraP.-tinadesatieeimstlereseopsnbaelfaisantréférenceàeg'dovayrunusiopagréoud'iresaffanesennosrepederbUns-atEtuxsaéetrlenomntmeugaantmeé.enaMiciffidbouclesàlecreedlpitutêl-imotqueemre-lniFaloràvioilbgileicieuxqUuncerclev:noiagimatinisalderltAdeitrlia8aeloijngudiueTllleoetaiarrueno.vuveacAgleàlaeisqnreuisTaoocreuivroiapeliunobtgluilee sur les mesures du gouvernement. Nos campagnes sont aussi ju- Une légère inquiétude parte.retiognéeoaclieayomedànalde 15 au premier trimestrecseissdténteeuslvaceelqs an mène de plus en plus d’ac- ne gées plus légitimes qu’avant. Enfin les attentes touchent en prio-repr es ritélepouvoirdachatcequiestassezlogiquedevantlasantéVpaoryagseosnFacboinefnrèreMaxd:Ailleuresspsemstepeetudtcivdemirgala8:ecetétén’adce-également une valeur sûre.nortepuisdesavailledseénnainmodentrensçodnamqtnalleuelseneemueodsydandeepeénnsosjetsroetttiieoenaparritsécruopstairanertpauxeauvnodeer les retraites l’éducation et l’environnement. nous consac s en vent s de l’été ne sont pas en- cueil laisse à désirer et les prix moinse Maroc la Turquie et parti- aider leur budget et préfèrent les familles. ’été der-e se focaliser sur les tickets res-nier 4 876 enfants mosellans d ains de pouRvoiérclademcettee coûteuse campagne delpsudlssesldèropi-eimsdesiedetiontinainuTfeisptnot-racièulmerelantenns.matuaarticéntnuooinssetldaeaafttiinsudvlaurnoeqsuaés-etapntticgeucqaéstaniltilntaugmenttellemenorecosont partis grâce à la Fol enmehèstnta-ucéds(useugoloeréffidrerduregarddusocitiqieueptuo-tnrirlsulaepolnp s e vraiment une certaine frilo-centre de vacances. Cette Privés es gmars.phare. Plus que jamais lesées en terme de qualité-prixsité explique Stéphane Rou- année la fédération espère faire ddisapcohnaitbpilritoémpisourmlaelgtrréavleaiulrlesgporoupvaergnaendmeeqnutesoleuhaitefaire aussi bien. geot responsable vacances à la bassin méditerranéen reste poursuit Florence Desgorces.En allant aux Etats-Unis lesdfrfuédruadoijvlavFiietnntsoesrerneihuabmncaleeprégoclaiitsuiéuxqleeat campagne de promotion de la soldes Cette incursion deouce Français vont avoir à financer la coïncider avec la période des de coup de p pasSmic :Renuveutsdvaraférolir:rpjoemneetpC1rW5ash3dirierenelntemptseo.pldooeillssauràpégApirominimPeeonitsou-politique économique du l’Insee dans le scénario a gouvernement Il n’est pas d’ailleurs profondément irrité certain que le calcul soit Nicolas Sarkozy et François a campagne en Fillon qui ont dénoncé leBertrand a confirmé hier une revalorisatione ministre du avier  Travail question pourrait bien profiter pessimisme systématique desdu Smic de 9 % au 1er juillet au grand dam des syndicatsatérnsio.riiad-aitceieemnesllaàgAémllspeouoneWthtinriirrevsrrotupdeolcnéegnsoneddesentei-saefsirueqprémundesrmentellennviuqueorovlepac appelé à la rescousse ainsi qu’à Une réaction qui témoigne denoncé hier une hausse de davantage à l’ancien publicitaire conjoncturistes officielse gouvernement a an-sCdieFtésDeTdérnseedtle’asrtuadgesnmpperoenrttsmaitèi .roenPnoéucerelssa-tNEouvvoellleuhtiauosnse aduu1erSjumillietcetsdeemenllègrénectduirubtuoneledasrudnoi%1eannuelletionslaiaerssssruelsstoimuotnreerbnseelveleneirpes9rserdtruedinisiceatpnpéruoireums3rreseoesnxmetceeptenpn-t-usd5ese.itonacenglie-chsèsedeuqirbentreprncomitédlrrodsuifmrhéeiislorlsu15demp3eserpnoislesipusa orchestre la communication es lagenceYoungRubicamquiflaicneqàuiléatumdoendtéuegdouvernement9dSeude%reau1erjmichorairpsèeclliullteatrès faible mais la ques-en raison de l'inflation de cotisations de sé- exonérée amiénoise avait déjà ’usinecotisations patronales si elles qu’au pouvoir lui-mênocémnemetnetemommetsCffnteondaresprattntau3e%cromnianioedegapartalfniledeglasseriapensiotrèntarslimclrSeasseeutperparéglihcaerrorSbtium817ueorsonecesnettecàsaptnemrofconsupnu6isnorpsesoetdspenseeainrndsonuéirate.aplasrteexatisécoaicrunnéeà15leplafo9erditagilboitrapàno Carcenestpaslerappeldesgonueveretnevmaennttearleunloersaqctuieonlesans coup de pouce et de-ni par un coup de pouce. et,re 8,63 e pourselon un avant-projet de loi de production vers la transfert objet de promouvoir la mesures qui ont été prises s depuis un an en faveur du Français ont le sentiment que pouvoir d’achat qui résoudra les leur situation personnelle nevant précéder une réforme du avait déjà été revalorisé le Smiccon urosdévoilé hier. es entreprises problèmes financiers que les cesse de se détériorer ?salaire minimum à l’automne. 1er mai en raison de la flam-depuis le 1er mai distribution de primes d’inté- Slovaquie et 63 en 5.dans lesquelles est présente Français rencontrent chaque Quelques messages des prix la loi imposant béeCette réforme prévoit à partirLes hausses aux bénéfices  ressementune section syndicale doiventen  e rythme de l’inflation a d’autosatisfaction ne suffiront une hausse anticipée du salairede 1 une revalorisation an-+5,5du Smic en %ouvrir de telles négociationsparticulier dans les entreprisesivorce devant doublé en un an et les tarifs des pas à apaiser la colère populaire ouvriers et des employés aux termes de la législation ac-nuelle au 1er janvier et non descarburants ont flambé Certes surtout que les mesures mises moins bien payés quandplus au 1er juillet et la consti- les20turbleusnmeicSmseurotuelle mais le quart d’entrequi n y ont pas recours et afinnotaire : ça coince le gouvernement est en droit de en avant sont loin d’avoirtution d’une commission dul’inflation dépasse  % ce quisoit11302371,,53 euros netselles ne respectent pas cette1edbuodlrelntanesmotsdiestnbéu8teers.trIil-avlitearpudegeornvieenjaalléinsttsinederraprimalla plaider non coupable puisqu’il profité à tout le mondeSmic composée d’experts n’était pas arrivé depuis 1996.+3 5obligation souligne l’exposé n’a pas la maî e risque de ce genre detrise desqui rendraient un avis consul-e salaire minimum passera,0des motifs de ce texte en fa-prévoit d’instituer un avantage Rachida Dati pour réflé- ustice mouvements internationaux qui campagne c’est précisémenttatif sur l’évolution souhaita-en juillet à 1 31 euros+2,1 +2,3veur des revenus du travaileneituexenrpposopartitiondescontnccouirqeuoyplemlruoplacsifse-éresitnroddancculuthc.uvelleréiràuneno ontprovoquécetteinflationdtreaistoeumliegnnteertledsedriéfvféerilelenrcelessdeuSelbdcirmètdrieucsslaéslaguiareruxeslimdn’iipnmirduxexmea.ttiloeenssrplu).Susneteuro7351(3riseamadsbrutmensuelpuo3rh5ueerhsbeod+0,9 %onuariatseleovidasptrdesfanerér-oshrippnaprCer.ie-uutnemtt-o-leaparcrcesntemonsemenestedhcraegssocialessurlesbasl-aseriaressctnocualsdléaçefonetrouEnègllsaleesourlentpmonescoacirquiséviofeuoserparèimgmenterlntpourauer-sesemdrdniét Mais on peut lui reprocher catégories oubliées Faut-ilsalaires resteraient inchan-de deux millions de person- évoqué en décembre 7moins avantageuse pour les primes distribuables. Cet avan- jet d’avoir épuisé un peu vite ses interdire ce type degées.nes payées sur la base dumai juil prendrait la forme d’un tageentreprises dans les branches avait suscité de vives protesta-munitions au nom d’une croissancequiafaitlongfeuccoommmmeulneicpartioopnospeoliatciqkueangoPruecttaenneélascpmieS1eaurasetelliujràravaille9tmScisari-realovatrap.leitàtnspme20025306028006 20072008el-lesleanslesqumsnimisasslaiaerrcondemridéttiagésàlmud%atnotspôleurocsstéiépdnstedelslennoisseforicudiriamoleejndsnoisnadtrleéepaésidnorpsiisocmm.earendrelInseeestcruel:inefficacitémdevrecosechargerrannée est égale à l’inflation e jugement que vient de qui a la mé oi urte ? eulheosdesansureedopocpuguuocudeervuner1-7e8euhcqamicnduSuléecalcllougifaonietssidtianlaaunolunntecénaetteénntdauxdeenprueiSuasisnaréfnroqsulisgatidprimesduesl(duoccroreiarrpmensioémfmirudeerncarhocdeuestusruoml-smebérudbeirretasiindismeiuuqlasn.cimsroîortseratnpuiraouevchesesvartexuanostppasr-ju3aquustjaiavdrahcniuegreSruecteru croissance nulle et rait effondrement de la d’y mettre rapidement un’ a consommation au second termedmaelenutxCalatTrapaétéjugécqeiusncadins-pnaledsulpéssidsrahctaudaslaolnrlilOaumdoaijtaimésdiuupvoeudvuopisHBSemauêleSmicersemisSàmictpgiaeslniqueiarccrosaudrpmed).saimésrilasauxaésrevemdnauqtdleacgetatrededadteesS. ceaux à semestre e oiâcher l’effetPierre FRÉHE e FO a soulil’in es experts. Ohoraire ouvrier se Or 1984-85
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.