La chasse en Loir-et-Cher et ses retombées économiques en Sologne

Publié par

La chasse en Loir-et-Cher et ses retombées économiques en Sologne

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 64
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
elon les données statistiques fournies par la Direction Financière de l’Office National de la Chasse pour la cam S pagne 1996/1997, le LoiretCher se positionne comme étant : er ldépartement français de l’intérieur (ou département non côtier) pour le nombre de timbres gibier d’eau venduse 1 er  le 1département français pour le nombre de timbres d’accueil vendus en 1992 ème  le 3département français pour le nombre de licences octroyées ème  le 13département français pour le nombre de validations acquittées ème
2
 
oyenne de e 26 ans. le, il effec itulaires de Chiens et rassem 20 % les retraités n chasseur Equipements 6 % nettement ). De par partie sur les lus prisé des dget moyen mologue fran ui en ferait le 9 %), ou à l’
s procédures réglementaires à effectuer chaque année haque année, le permis doit être visé à la mairie de la mmune où le chasseur est résident, résident secondaire, opriétaire foncier, ou titulaire d’un droit de chasse. ur l’attribution de ce visa, le chasseur devra présenter e attestation d’assuranceet payerun timbre fédéral. s’acquittera éventuellement dutimbre grand gibier partementalounational. dernière étape consiste enla validationdu permis par pposition d’un timbre fiscal délivré par la perception. ur les chasseurs désirant chasser legibier d’eau, il est cessaire d’acquitter une redevance supplémentaire :le bre gibier d’eau. fectif pour la seule saison 1992/1993, letimbre d’ac eilest le seul indicateur fiable permettant d’apprécier le mbre de chasseurs extérieurs. Tout porteur de permis qui sirait pratiquer dans un département différent de son partement d’origine devait préalablement adhérer à la dération de ce dernier en acquittant ce timbre. s étrangers non résidents peuvent être autorisés à chas r par le préfet sous certaines conditions. Cette autorisa n est concrétisée par unelicencevalable neuf jours nsécutifs.
on des dépenses annuelles
Réglementaire 7%
Armurerie 16 %
Droits de chasse
e la combinaison des résultats stat D se distinguent cinq groupes hom Les“ enracinéstraditionnnels ” moitié des porteurs de permis du tuent peu de sorties et ont l’habit mité de leur lieu de résidence. L ment peu élevé (9 200 francs regroupent un tiers des pratiq dépenses est en moyenne très éle individu). N’hésitant pas à se re ties par an. Plus minoritaires, les et les“ impliqués ”, très attachés des chasseurs loiretchériens. Bi moyen beaucoup plus conséque apparaissent légèrement plus jeun
âge moyen (ans) profession dominante nombre de chiens par chasseur budget annuel (francs) nombre de sorties par an coût d’une sortie (francs)
Au total, l’ensemble de ces d Rapporté au nombre de sorties d francs. Un weekend de chasse d
e périmètre de notre étude L munes appartenant àla Sol Celleci couvreplus de 263 00 plus de la moitié de la vaste plai sur trois départements (dont le englobe dans sa partie ouestla S à l’estla Grande Sologne, rép cynégétiques. L’étendue duterritoire de chass rable ; il représenterait selon les m 2 Nombrede sorties par an, dépenses annuelles, typ extérieurs, adhésion à une association cynégétique.
Les groupes de chasseurs en LoiretCher
3
4
Période d’ouverture
Période d’ouverture générale de la chasse
e LoiretCher (enquête réalisée auprès des établissements hôte
6 catégories (sans étoile, une étoile, deux étoiles, trois étoiles,
nterrogés sur leur sentiment visàvisdes retombéeset/ou fortement urbanisé) et que d’autres ont un appareil I économiques sur le commerce et l’artisanat, les mairescommercial ou artisanal très peu développé. C’est logi estiment qu’elles sonttoujours importantes ou trèsquementdans le centre de la région, et en particulier importantes dans près d’un cas sur deux(sur 62autour de l’axe constitué par la RN 20, que l’impact réponses exploitées). Elles ne sont jugées faibles queéconomique est ressenti le plus fortement ;à l’inverse, dans une commune sur trois. Encore convientil de préciil apparaît moins sensible en direction de l’ouest et de la
Evaluation des retombées économiques de la chasse sur le commerce et l’artisanat locaux selon le sentim
Evaluation de l’influence de la chasse sur l’activité artisanale et commerciale
négligeable 37 %
moyenne 25
essentielle 19 %
importante 19 %
5
Part de l’activité liée directement ou indirectement à la chasse
6
cti
tretien des nombreux rendez résidences secondaires leur four  travailconséquent.L’activité origine de 17 % en moyenne la profession. La demande est dans le secteur alimentaire et oulangerspâtissiers (14 %) et
iron1 200 emplois portée à l’ensemble ation moyenne tour  Parailleurs, chacune e à l’activité écono consommations quo ces tant publics que collectifs, etc.). Ces à considérer que l’on quel la chasse consti
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.