La chasse et la montagne

Publié par

La chasse et la montagne

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 70
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Ce n’est en fait que depuis les années 1960-1970 que les règlementations, les plans de chasse, les limitations du droit de chasse, la réintroduction de certaines espèces, permirent, soutenus par l’idée nouvelle de la protection de l’environnement, à ces animaux habitués à vivre en montagne, d’être encore aujourd’hui présents dans nos massifs : bouquetin des Alpes, chamois, isard des Pyrénées, cerf, aigle, lagopède, lièvre variable, mais aussi la marmotte, enfin le loup et le sanglier qui posent de nouveaux problèmes, le sanglier nécessitant parfois des battues.
Ce qui demeure, c’est la fascination qu’exercent sur les hommes et sur les chasseurs en particulier, toutes ces espèces animales exceptionnelles par leur beauté et leur habileté, mais aussi l’attrait du paysage de montagne dans lequel ils évoluent, et que l’on découvre après une ascension parfois rude, où il faut avancer avec habileté pour ne pas alerter le gibier.
Des témoignages de cette passion de la chasse ne manquent pas, depuis les pages de Saussure sur les chasseurs de chamois, aux pages plus récentes de Marcel Coudurier ou d’Alpinus, se flattant l’un de cinq cents, l’autre de mille chamois abattus.
Nous terminons par l’ultime prolongement de la chasse, qui fut aussi à son origine celle de la préparation du gibier que viendra nous commenter un chef réputé.
Nous vous attendons nombreux pour évoquer ce thème qui soulève toujours des passions, et dont vous pourrez suivre des aspects et des développements originaux et passionnants.
 AndréGILBERTAS  PrésidentMontanea
Contact Montanea  MoniqueMarchal  0479 60 21 01  0479 60 50 15  m.marchal@mairie-chambery.fr  www.montanea.org
COLLOQUE La chasse et la montagne
LITHOGRAPHIE D’EDOUARD PINGRET, EXTRAITE DE L’OUVRAGE “UN MOIS EN SUISSE”, 1825 (COLLECTION MUSÉE DAUPHINOIS)
CHAMBéRY CENTRE DE CONGRES LE MANEGE Vendredi 28 septembre 20 9 h 00 à 13 h 00 Entrée libre Inscription souhaitée au 04 79 60 21 01
C’est à un colloque d’un très grand intérêt que Montanea vous convie, consacré à la chasse en montagne, une rencontre organisée en partenariat avec la revue L’Alpe, qui publie sur ce thème son numéro de l’automne.
La chasse est avec la cueillette la première activité de l’homme, qui devait en vivre, soit pour avoir ce que l’on appelle aujourd’hui «sa ration de protéines», soit pour tous les produits annexes mais très précieux : cuir, fourrure, os, corne… Aujourd’hui la chasse n’a plus le même rôle dans nos montagnes, même s’il le conserve dans certaines régions du monde.
Cette rencontre va permettre un vaste survol des animaux chassés, qui ont peuplé et peuplent aujourd’hui nos montagnes, dont certains ont conservé un caractère un peu mythique, et qui ont failli disparaître, exterminés par l’homme. On commencera par l’évocation des périodes préhistoriques, celle du chasseur OTZI, découvert dans les glaces de la frontière italo-autrichienne, à 3500 m d’altitude, et dont on a retrouvé tout l’équipement, très complet, très ingénieux, qui a permis une reconstitution de ses habitudes.
Seront aussi évoqués ces chasseurs lointains par les commentaires de Françoise Ballet sur les recherches qu’elle a conduites sur des gravures rupestres de haute Maurienne en particulier.
Les documents anciens nous permettent de savoir qu’il y avait encore beaucoup d’ours dans les Alpes à l’époque du roi de France Henri II, puisque, passant à St Jean de Maurienne, on lui donna un spectacle fait d’une centaine d’hommes vêtus de peaux d’ours… qui étaient nombreux dans la région à cette époque…les derniers spécimens n’ayant disparu que dans le premier quart du XXème siècle.
Il faut attendre les années 1840, pour que Victor Emmanuel, roi d’Italie, ait le souci de conserver les espèces animales, qu’il chassait, par passion, ce qui est à l’origine du parc national du Grand Paradis, auquel vint s’adosser le parc national de la Vanoise.
La chasse et la montagne programme 10 H 309 H 00 Introduction  DrAndré GILBERTAS, Président de Montanea
9 H 15 9 H 309 H 4510 H 0010 H 15
Présidente de séance : Françoise BALLET, conservateur en cHef du patrimoine au Conseil général de la Savoie
AuxoriginesdesrelAtionsentrelhommeetlesAnimAuxsAuvAgesdAnslesAlpesFrancesco FEDELE,professeur d’antHropologie et d’écologie préHistorique à l’Université de Naples
représentAtionsdescènesdechAssedAnslesgrAvuresproto-historiques enhAutemAurienne Françoise BALLET, conservateur en cHef du patrimoine au Conseil général de la Savoie
petitportrAitdunefemmechAsseur duqueyrAs Marianne BOILèVE,journaliste
entredomestiqueetsAuvAge. lesrôlesdelAchAssedAnslAconstructionsymboliquedelespAceAlpin Sergio DALLA BERNARDINA,professeur d’etHnologie à l’Université de Bretagne occidentale
lAchAssesAuvAgeetsAlégendeAuféminin Nicolas ABRy,etHnologue, cHargé du fonds CHarles Joisten au Musée DaupHinois
10 H 4511 H 0011 H 1511 H 3011 H 4512 H 00
Pause café
Présidente de séance :Dominique VULLIAMy, rédactrice en cHef adjointe de l’Alpe
l’AvenirdeloursbrundAnslesAlpesfrAnçAises Armand FAyARD, conservateur en cHef, directeur du Muséum de Grenoble
Alpinus, lechAsseurAux1000chAmoisJean SERROy,professeur émérite à l’Université StendHal de Grenoble
e lAchAsseensAvoieAuxxisiècle: trAditionetmodernité Me Jean-Marc GIRARD-MADOUx, président de la Fédération des CHasseurs de Savoie
lAfAunechAssAbleetlAforêt dAnslesAlpes:unequestiondéquilibrePascal COMBAz-DEVILLE, cHargé de mission cHasse et faune sauvage à l’Office National des Forêts
lAcuisinedugibierMicHel ROChEDy, cHef et propriétaire du restaurant étoilé Le CHabicHou à CourcHevel
Débats et conclusions
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.