La naissance de Versailles par Fabrice Conan Versailles et Louis ...

De
Publié par

La naissance de Versailles par Fabrice Conan Versailles et Louis ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 127
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
La naissance de Versailles par Fabrice Conan Versailles et Louis XIIIVersailles est proche de Saint Germ ainLa chasse est une tradition pour les rois de France mais c'est également un sport prisé. (résidence royale) et de Paris. Il n'en faut pas d'avantage pour attirer alors et de plus en plus les rois de France. 24 août 1607 Le futur roi Louis XIII, âgé de près de six ans, se rend pour la première fois sur les terres de Versailles. Ce lieu lui plaît beaucoup et il y revient très fréquemment. Louis XIII achète un terrain de 3 hectares environ de la terre et seigneurie de Versailles qui appartenait à Henri de Gondi, er évêque de Paris, et à son plus jeune frère, Jean-François de Gondi, qui deviendra le 1archevêque de Paris. Pour le roi qui aime chasser, Versailles est facilement accessible du palais du Louvre et du château de Saint-Germain-en-Laye. Le roi fait alors construire une maison modeste avec un corps de logis et 2 ailes plus basses délimitant une cour carrée pour y loger après la chasse. Il fait donc l'acquisition du domaine pour un très bon prix. Dès lors il y instaure un "bailli" qui ira de Versailles au Val de Galie. er er La construction du 1château commencele6 septembre1623. Le 1châteaude Versailles s’élevait au fond de l’actuelle cour de marbre.C'est un château qui se présente en U avec un corps de logis pour le roi et un pour le capitaine des gardes. Il y avait2 petites ailes encadrant une cour, un portique de sept arcades reliant les ailes et 4 pavillons aux angles ; un fossé tout autour que franchissait pour le devant un pont-levis et pour l'arrière un pont de pierre ; une avant cour fermée par une grille et flanquée de bâtiments des communs. Le corps de logis principal mesurait 24 mètres de long sur six de profondeur et se limitait de chaque côté à 2ailes basses. L’appartement du roi comprenait une petite galerie où était accroché un tableau représentant le siège de La Rochelle, 4 pièces dont les murs étaient couverts de tapisseries. Le roi y couche la 1ère fois en juin 1624. 11 novembre 1630 C'est à Versailles que se termine la journée des Dupes. Le roi décide d'éloigner sa mère du pouvoir - depuis la mort du roi Henri IV elle avait la régence du royaume - et y confirme l'autorité de Richelieu. er 1631-1634 1s agrandissements Progressivement le château s'avère limité en place et Louis XIII décide sa reconstruction en 1631 en conservant la disposition de l'ancien. Il y mettra beaucoup d'énergie et d'argent. Il confie alors à son architecte, Philibert Le Roy, la tâche de transformer son rendez-vous de chasse en un petit château. La maison est transformée: le corps de logis est conservé, mais les ailes sont surélevées et on ajoute un pavillon côté est. L'ensemble est construit en brique et en pierrecoloré à la mode, rouge de la brique, blanc de la pierre et bleu-gris des ardoises. Le château, dans le style de l'époque a en fait l'apparence qu'on lui connaît aujourd'hui pour la partie qui se trouve autour de la cour de marbre. Il dispose déjà d'un petit jardin qui, s'il a toujoursdes influences italiennes, présage la configuration des futurs jardins à la française. Les axes principaux des jardins sont tracés et la perspective y trouve son préambule. Devant le château, côté ouest, est aménagée une grande terrasse prolongée par des jardins. Au bout de l'allée centrale est construit un vaste réservoir destiné à recevoir les eaux, appelé le Grand Rondeau. Le problème de Versailles que devra résoudre le roi Louis XIV quand il voudra transformer les jardins, est en effet que le site est une vallée perchée dans un terrain humide , marécageux, mais sans beaucoup de ressources en eau. er Le 1domaine s'étend sur 150ha délimités par un mur. Tout le monde alors se montre surpris de l'engouement du roi pour ce lieu si peu accueillant et se moquent de sa "grossemaison" : Le marquis de Sourches parlera d'un "petit château de gentilhomme" et le duc de Saint Simon d'un "petit château de carte". Le site est giboyeux et le roi y vient 3 fois par semaine seul ou invitant les dames de la cour : son épouse ou sa mère. Louis XIV imprégné fortement par la mémoire de son père, s'attachera durant tous les futurs travaux de Versailles à ne rien changer au château, pourtant si commun, de Louis XIII. Versailles et Louis XIVLe 14 mai 1643 LouisXIII rend l’âme. Versailles cesse alors d'être une résidence royale pendant presque18 ans. La reine Anne d'Autriche assume la régence avec le cardinal Mazarin pour son fils, le roi Louis XIV né le 5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye. La période ère 1648- 1653correspond à la Fronde (fronde parlementaire puis fronde des princes) et le château est délaissé. En 1651, le Roi effectue sa 1visite puis s'y rend très souvent pour y chasser. Jean Loret écrit"pour profiter des douceurs de la saison» le roi alla « à Versailles, pays de bois et de broussailles, et très propre pour s'exercer à courir, sauter et chasser". Au début de son règne, il se montre déjà passionné par les arts et par les bâtiments, encouragé par sa mère Anne d'Autriche et Mazarin, grand collectionneur. Il s'engage dans une politique de grands travaux : rénovation des demeures royales existantes, Le Louvre, Saint Germain, Les Tuileries... mais il ne trouve aucune maison royale qui le satisfasse pleinement. Le château de Versailles est aussiné d’une méfiance de la part du jeuneroi envers la capitale et sa population jugée difficilement contrôlable depuis la Fronde. Le domaine de Versailles représente alors, comme pour son père, une retraite et une manière d'échapper aux pesanteurs de la cour. Il y retrouve de petits comités, féminins, pour y séjourner quelques jours et notamment avec Mademoiselle de Lavallière. 25 octobre 1660 Louis XIV, après avoir épousé Marie-Thérèse d'Autriche en juin à Saint-Jean-de-Luz, fait visiter Versailles à la reine. Le 9 mars 1661 Mazarin meurt. Le roi supprime le poste de Premier ministre etprend personnellement le contrôle du gouvernement. L'Etat c'est moi 17 août 1661 : Fête à Vaux-le-Vicomte C'est véritablement ce moment charnière qui décidera louis XIV à reconstruire Versailles. En moins de 5 ans (1657-1661) Nicolas Fouquet, surintendant des Finances, réussi à réaliser un lieu au dernier cri de la mode. Le château possède plafonds dorés rehaussés de sculptures, splendides tapisseries, grandes perspectives, jardins étagés avec une multitude de jeux d'eaux. Le lieu est alors un véritable enchantement pour les sens et s'avère être la plus belle, et de loin, demeure du royaume. La réception est magnifique: 80 tables et 30 buffets sont dressés.La table du Roi est garnie d’un service en or massif. Après le repas préparé parVatel, les divertissements ont lieu dans les jardins. 1200 jets d’eau animent lafête ainsi que des concerts, des joutes sur l’eau, des loteries où tous les numéros sont gagnants et une comédie jouée par Molière et sa troupe : “Les Fâcheux”. Un feu d’artifice termine le tout.Trop!!! Louis XIV est vexé et irrité de voir un de ses sujets exhiber tant de richesses. Fouquet est arrêté, emprisonné et le roi décide de prendre à son service les artistes ayant participé à la construction du château de Vaux-le-Vicomte, l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun, le jardinier André Le Nôtre. Vaux le Vicomte était le rendez-vous des artistes et des grands esprits del’époque: Lulli,Molière, Corneille, Charles Perrault, Jean de La Fontaine, Madame de Sévigné…Poussin, Puget,La Quintiniey séjournèrent. 1661-1668 : premières extensions à Versailles : Lieu de fêtes Louis XIV va dès lors, non seulement réquisitionner les hommes mais également toutes les œuvres d'art de Vaux ainsi que les végétaux. Après les quelques répétitions de Saint Germain ou des Tuileries, le roi va ordonner dès 1661 la reconstruction partielle de Versailles en décidant un budget de 1 500 000 livres.Il décide de faire construire une avant-cour et de faire aménager un nouveau parc autour du jardin de Louis XIII. Le domaine va très rapidement se transformer et principalement pour cette époque les jardins. Louis Le Vau, reconstruit les communs, Charles Errard et Noël Coypel travaillent à la décoration des appartements, Le Nôtre créel’orangerie et la ménagerie. À cette époque, Versaillesn’était qu’une résidence d’agrément, où des fêtes étaient données dans les jardins, le Louvre demeurant officiellement le palais royal.Le Roi y donne ses réceptions et notamment en 1664 pour les "plaisirs de l'Iles enchantée" où toute l'équipe de Vaux montre un aperçu de ce que seront les grandes fêtes de Versailles. Car c'est là véritablement le sens de Versailles : un lieu pour les plaisirs et les fêtes, à la gloire du roi.Cet engouement pour ce lieu surprend l'entourage du roi et des critiques, notamment de Colbert son ministre, se font entendre. Saint Simon écrit : "Versailles, le plus triste de tous les lieux, sans vue, sans bois, sans eau, sans terre, parce que tout y est sable mouvant ou marécage, sans air par conséquent , qui n'y peur être bon". Il faut également rappeler l'importance de la révolte des nobles contre le pouvoir royal que dû subir le jeune Louis XIV. Cela va être déterminant pour le reste de son règne. Se détournant de Paris qui lui fit obstacle, il n'aura de cesse que de regrouper autour de lui la courafin d'en maîtriser d'avantage les personnes. Versailles est alors tout à fait indiqué pour construire un château suffisamment grand et commode pour recevoir autant de personnes (à la fin de l'ancien régime plus de 10 000). Entre 1664 et 1666, Louis XIV fit aménager Versailles de façon à pouvoir y passer plusieurs jours avec son Conseil. Le Vau tripla la superficie du château. Contre tous, Louis XIV va entreprendre le plus grand chantier du siècle. C'est motivé par le souhait d'obtenir une demeure à lui et crée par lui à la hauteur de sa gloire que le roi va s'obstiner, malgré tous les ob stacles, à la création de son
palais et ce à travers quatre grandes campagnes de travaux.Au cours des fêtes de 1664 et 1668, les courtisans mesurèrent l’incommodité du petit château car beaucoup ne trouvèrent pas de toit pour dormir. Le Roi, désireux d’agrandircelui-ci, confia cette tâche à Le Vau qui présenta plusieurs projets. Le premier prévoyait la destruction du château primitif et son remplacement par un palais à l’Italienne. Le deuxième projetproposait d’agrandir le château, côté jardin, par une enveloppe de pierre. Sur les conseils de Colbert, le Roi opta pour la seconde solution. 1668-1670 Le Château NeufSuite au Grand Divertissement de 1668, Louis XIV confie à Le Vau, premier architecte du roi depuis 1654, l’extension du château de brique et pierre de son père Louis XIII. Du côté de la cour, il bâtit dans le même style lesailes symétriques des écuries et des communs mais choisit la pierre pour entourer le château primitif du côté des jardins. C’est la fameuse « Enveloppe ». A l’esthétique française des toits en ardoise côté cour, Le Vau privilégie l’esthétique italienne d’une couverture invisible derrière une balustrade ornée de trophées et de pots-à-feu. Esthétique reprise et étendue dans les ailes par son successeur Hardouin-Mansart. Cette Enveloppe consistait en un second bâtiment qui encerclait le premier château. Les longues façades furent ponctuées par des avant-corps et divisés dans la hauteur. La façade ouest fut occupée, au premier étage, par une grande terrasse calée par le pavillon du roi (au nord) et le pavillon de la reine (au sud).Momentanément conservé, le château de brique et de pierre s’embellissait. Les façades s’ornaient de colonnes de marbre de Rance, de balcons en fer forgé etdoré, de bustes posés sur des balustrades. Les toits portaient des ornements (plombs dorés, statues multiples, trophées) et la cour fut dallée de marbre. Du côté ville, le bâtiment des communs fut surélevé et relié au château Louis XIII par une suite de pavillons pour former la Cour Royale que ferme une grille dorée. Les extrémités des anciens communs reçurent un péristyle de colonnes surmon té de statues. Les nouvelles constructions triplaient la superficie du château. À la mort de Louis Le Vau, le 11 octobre, les travaux se poursuivirent sous la conduite de François d'Orbay désigné par Colbert. Le souhait de Louis XIV se réalisa, le château de Louis XIII restait intact du côté ville, mais disparaissait du côté jardin, caché par les nouveaux bâtiments. Désormais on distinguera le « Château Vieux » de Louis XIII du « Château Neuf » élevé par son fils. Le « Château neuf » était un bâtiment de conception italienne tout en pierre. Le rez-de-chaussée, constitué par un soubassementsouligné par les lignes horizontales des refends, s’éclaire par des fenêtres cintrées sur les parterres.L’étage fut pourvu decolonnes ioniques, de niches et de hautes fenêtres rectangulaires (cintrées par Mansart en 1669). Cet étage reçut un décor sculpté : statues placées dans les niches, et bas-reliefs rectangulaires surmontant  lesfenêtres (ils disparaîtront en 1679). Le second étage, ou attique, reçut une décoration d’ordre corinthienet fut surmonté d’une Plan d'ensemble du balustrade sur laquelle reposaient des trophées et des pots à feu. château en 1674 : Le Vau érige aussi la première orangerie et la Ménagerie dans le parc. Il entame la réalisation de l’escalier des Ambassadeurs − construction de l'enveloppefabuleux escalier d’honneur du grand appartement du roi − et lesdécors des appartements royaux. Tous seront achevés par François englobant d’Orbay (1634-1697), principal collaborateur et bref successeur de Le Vau, avant l’arrivée d’ Hardouin-Mansart en 1675. le vieux château au Le Trianon de porcelaine est construit en 1670. Dès que Versailles fut devenu un haut lieu du Royaume de France, Louis XIV nourrit le nord et au sud. désir de créer un lieu réservé à sa détente et à ses plaisirs. Dans ce but, le roi achète en 1668 le village de Trianon, situé au Nord-Ouest du domaine de Versailles, en vue de le détruire et de l'annexer au domaine royal. Le chantier, qui se déroule de 1670 à 1672, est confié au premier architecte du roi Louis Le Vau. Sur les plans dressés par celui-ci, François d'Orbay va bâtir une série de cinq pavillons recouverts de carreaux de faïence bleue et blanche dite « à la chinoise ». Quelques carreaux jaune pâle ou vert clair animaient le décor. Des vases en faïence décorés d'épis dorés garnissaient le faîtage du bâtiment. À mi-chemin entre un château et une fabrique de jardin, l'édifice était un ensemble de constructions légères, à ossature de bois, recouvertes d'un revêtement de carreaux de céramique (d'où le nom de « Trianon de porcelaine »), qui étaient consacrées aux collations du roi. Cependant à partir de septembre 1671, le lieu change de vocation. Il sera dès lors destiné à abriter les amours du roi et de Madame de Montespan. Le Trianon de Porcelaine était un lieu réservé aux collations composé de cinq pavillons. Le pavillon central était destiné àla détente du roi, les quatre autres pavillons, qui entouraient la cour, étaient affectés à la préparation des plaisirs culinaires du roi. La cour était entourée de quatre pavillons dédiés aux préparations culinaires destinées au roi. Deux de chaque côté de la cour. Le premier pour les entremets, le deuxième pour lesconfitures, le troisième pour les potages, les entrées et les hors d'œuvres, et le quatrième pour dresser les fruits, la table des princes et des seigneurs, ainsi que pour les dessertes et les buffets. La décoration intérieure du Trianon de Porcelaine est assez peu connue. On sait que le pavillon du roi était composé d'un salon central et de deux appartements: l'« Appartement de Diane » et l'« Appartement des Amours ». La totalité des décors, des stucs, des boiseries et du mobilier était peint en bleu et blanc à la manière de la faïence qui ornait les murs du pavillon. L'Appartement des Amours abritait la "Chambre des Amours", réservée à l'intimité de Louis XIV et de Madame de Montespan, au décor somptueux. Construction éphémère, il ne résista pas aux intempéries et fut détruit en 1687 pour être remplacé par le Grand Trianon. Cette destruction suit de quelques années la disgrâce de Mme de Montespan, pour laquelle celui-ci avait été construit. Madame de Maintenon est présente1678-1686 :la galerie des GlacesÀ Versailles, en fermant la terrasse de Le Vau par une longue façade dont les lignes architecturales reprennent celles du château neuf, Mansart construira la galerie des Glaces. Depuis longtemps le roi rêvait de construire à Versailles une de ces grandes galeries alors très à la mode.La grande galerie, limitée au nord par le salon de La Guerre et au sud par le salon de la Paix, s’étend sur 73 m de longueur;elle occupe toute la façade ouest du Château neuf et elle servira de passage entre les appartements du Roi et ceux de la Reine. La création de la galerie des Glaces va avoir une grande conséquence: l’appartement du roi est déporté dans le château vieux; l’appartement du Soleil deviendra le «Grand Appartement » et sera utilisé pour les réceptions.Entre 1678 et 1684, la Galerie des Glaces, symbole de la puissance du monarque absolu fut élevée sur l’ancienne terrasse du château neuf. La maçonnerie sera terminée en 1684. La décoration fut confiée à l’équipe de CharlesLe Brun.C'est au cours de cette période que les courtisans firent bâtir leurs hôtels à proximité dela résidence préférée du roi. Entre 1670 et 1671, 14 grands hôtels (Luxembourg, Noailles, Guise ou encore Bouillon et Gesvres) sont construits dans la nouvelle ville de Versailles. Louis XIV rêvait de construire un palais qui marquerait son époque. Les palais du Louvre et des Tuileries étaient limités par l’œuvre de ses prédécesseurs. La création de Versailles répond à un souhait politique et économique. Dirigeant personnellement les affaires du royaume et centralisant l’administration, le Roi souhaitait regrouper auprès de lui les ministres et leurs services. Sa majesté laissa ainsi paraître son intention de fixer sa résidence à Versailles. La pose des premières pierres de l’Aile du Midi destinées à loger les courtisansa lieu en 1678. La façade sur les jardins est remaniée.Début des travaux de la Pièce d’Eau des Suisses et du Bassin de Neptune, ainsi que les terrassements nécessaires au doublement du Parterre du Midi et à la construction de la Nouvelle Orangerie. La Galerie des Glaces, le Salon de la Guerre et de la Paix en 1679 remplacent la terrasse et les Cabinets du Roi et de la Reine. Le bâtiment central, du côté de la Cour de marbre, est surmonté d’un étage. Une horloge encadrée de statues de Mars et d’Hercule ornent la nouvelle façade. Orbay commença la construction d’un second escalier : L’escalier de La Reine. Dès l’achèvement des Ailes des Ministres, on entreprit la construction des Grandes et des Petites Écuries.En 1682, Louis XIV n’a plus la patience d’attendre la fin des travaux. Le 6 mai le roi quitte Saint-Cloud et s’installe définitivement à Versailles. Versailles devint officiellement la résidence du roi de France. Le roi s’installa dans une demeure en chantier où les travaux de décoration allaient bon train. La Galerie des Glaces était encombrée par les échafaudages de Charles Le Brun, et pour la traverser, il fallait emprunter un passage pratiqué entre les poutrelles. L’inauguration de l’aile du midi a lieu.L’un des grands problèmes de Versailles sera toujours le logement des courtisans. Si Versailles est le symbole de la puissance de Louis XIV, il ne faut pas perdre de vue que cen’est qu’à 44 ans qu’il s’y établit définitivement.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi