La Revue Nationale de la Chasse, le Chasseur Français et Seasons s ...

De
Publié par

La Revue Nationale de la Chasse, le Chasseur Français et Seasons s ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 191
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
SIGNEZ NOTRE APPEL : Non aux chasseurs boucs émissaires ! « Oui aux chasseurs sentinelles ! »   La Revue nationale de la chasse, le Chasseur françaisetSeasons Philippe Coll s’associent pour lancer un appel suite auxLed aCctheaursesnecuhre ffdrua nmagaszi ne mesures prises par le gouvernement :çai   ous sommes les premiers préoccupés par la santé des NARnétdoacteur en chef du magazine oiseaux migrateurs que nous suivons, étudions etine Berton chassons.   laLa Revue nationale de chasse C’est pourquoi nous nou s étonnons que les mesures de restrictions envers la chasse aux appelants aient été prises dans l’urgence par le gouvernement, sans que cela ait été formellement demandé par l’OIE(1), l’AFSSA(2) les autres et organismes scientifiques concernés.Tancrède de la Morinerie Responsable éditorial de la chaîne  Ces décisions sont d’autant plus surprenantes que c’estSeasons maintenant, plus qu e jamais, qu’il faut rester sur le terrain. Or , qui mieux qu’un chasseur pratiquant son loisir peut découvrir un oiseau contaminé ? la police ? les gendarmes ? les gardes nationaux ? Peuvent- ils, avec leurs effectifs comptés, remplacer les 1,3 millions de sentinelles que nous sommes ? En ajoutant ma signature à cet appel, j’affirme être pr êt à tenir mon rôle de sentinelle :  Se priver de ce réseau d’observateurs que représentent les chasseurs ne réduit pas le risque… il l’augmente !! Nom Prénom AdresseSignature  Nous avons vu, en effet, à quel point l’interdiction de la chasse  avec appelants a démobilisé ceux d’entre nous qui chassent le gibier d’eau. Nous faisons nôtres les doutes de nombreux vétérinaires et scientifiques quant à la pertinence de cette mesure.  De fait nous nous interrogeons sur les réelles motivations d’une telle décision ; est- ce bien la sécurité de tous qui est en jeu ? Les décisions prises par nos dirigeants ne reflètent-elles pas plutôt les orientations de leurs proches conseillers en matière d’environnement ? S ommes- nous les boucs émissaires du gouvernement en matière de santé publique ?  Demain, après les sauvaginiers, l’Etat se privera- t- il aussi du réseau de sentinelles que représentent les chasseurs de palombe, de grives, l es piégeurs et, les chasseurs de sanglier ? Voilà pourquoi il faut réagir, dès maintenant, et tous ensemble.  Aussi, les trois médias les plus importants en termes de pratique des loisirs de nature,Le Chasseur français,La revue nationale de la chasse et la chaîne de télévisionSeasons   lRetournez cet vos signatures à vec lancent ensemble un appel au gouvernement et à l’opinionappe a publique : « Non aux chasseurs boucs émissaires ! Oui aux chasseurs sentinelles ! »EMAP NATURE APPEL CHASSE  L’enjeu de cet appel qui sera transmis au Premier ministre, est3eud ,9r vure uoGssy-les-MoulineaxuC DEXE urneén Galérél FE xiéuob429 I 24 que les pouvoirs publics cessent d’utiliser les chasseurs comme fusibles… Et que l’opinion publique se rende compte que renoncer à l’implication et à la mobilisation des chasseurs serait le vrai risque.    us rya ér leppleA  CE.MBLOPAW.WW,OM   (1)Organisation mondiea lde la santéa nimale le site des passionnés de la palombe (2) Agence françaises dea  tsatri eed slaminelsécurité sani  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.