Les jardins des mille et un rêves

De
Publié par

Les jardins des mille et un rêves

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 64
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
  
  La sérénité du jardin a la dimension de limmédiat regard » «  Louis CALAFERTE – Haïkaï du jardin                                  
 
 
                 
    Les jardins des mille et un rêves production, réalisation 
 
Marché aux Grains Compagnie de théâtre conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace, le Conseil Régional d’Alsace le Conseil Général du Bas-Rhin et le Rectorat de l’Académie de Strasbourg, subventionnée par la Ville de Bouxwiller, la Ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg aidée par la Ville d’Ingwiller et la Communauté de Communes du Pays de Hanau.  
courriel :baehtfreeoux@.fr
1
 
 
Créer, au sens premier, à la racine du mot, cest « faire croître », « faire pousser ». 
 
                  L’intention  Le projet est de raconter – redire le conte ! –à tous les gens, de semer à tous vents… les« E  TNUR VÊSED SE JARDINS » ! ELLIM  Dans la tradition conjuguée des théâtres de verdure, théâtres de la foire et théâtres de rue, leMARCHÉ AUX GRAINSpropose un événement de plein air, itinérant, une promenade.  La rencontre peut se faire sur place, sur la place, dans l’espace public d’une esplanade, d’un marché, sur toute voie de passage, à la croisée des routes, au départ d’un pont, sur la berge d’un fleuve…
À l’usage des enfants, la rencontre peut se jouer dans la cour de récréation, sous le préau,
près des aires de leurs jeux… Elle peut être adressée encore aux anciens dans leurs foyers, leurs maisons de retraite… Elle peut à l’évidence se tenir pour tous dans l’espace ouvert ou enclos d’un jardin.  Cette forme, extrêmement mobile, est donc aisément mobilisable. Elle est à chaque rendez-vous librement adaptée sur place, selon l’interprétation des lieux et des personnes qui l’accueillent.  L’équipe  Pierre DIEPENDAËLE, metteur en scène, auteur du scénario  Rémi BRENIERE Marie-Hélène CAUSSE Bénédicte SIMON Yann SIPTROTT quatre comédiens et comédiennes, diseurs, improvisateurs et manipulateurs,  Françoise DAPP-MAHIEU, costumière-accessoiriste  Olivier MEYER, musicien, concepteur d’espaces sonores
2
                      
 
 
                              L’argument  À la façon des montreurs d’images, des vendeurs d’estampes d’antan, des charlatans sur les boulevards du théâtre et autres marchands d’orviétan, quatre comédiens ambulants - deux femmes, deux hommes -appellent et bientôt attroupent badauds et chalands, le public des promeneurs.  En bonimenteurs et bons menteurs, nos camelots disent, artistes délibérément fantaisistes, l’histoire fabuleuse des jardins de tous les temps, inventés de par le vaste monde. Ils improvisent…  reimerp sidaraP lerdu et celui quecul iuqo n aepar pet ruvro  erv noib af nerini, lardies jnelobyBa rlat  eepsus sn ed sudnamir  isneeiém S euurheenbis le, ylE spmahC sed xséesegree srlb sees aux vt bergèrAcrdaeireegsrd     rr  jarleehd sopohpliid nl eamia elbcipEe,ure  ldijaà n uctlvired  uafxucandideVoltaie   aL elehtnirybreec s à, hes stsd  eiasee  tubsitopises s  aire Hee ssbeable  dciseD léd sevélamédidin  jarler,suséJ te ,edacaér  dinier s son jar nidrd sel taj sieOr entinrdds el sajarod se  egndes péripommaux ng,esEapH sel se er veslt  ersge el sicemitrèse  le parc de Vasreilgean, rss letapoeel ,sro sleSoi Rou  drsge  li ntais fot lens e en sissab sel Goethe àrdin de  W ieam rà e anlpan agysl teaj eialg ,esraidelj   elj Ral bupéuqil …eqieutonaa tu stearbores m deretued nidraetnalP s jes ls, bnsdiar  
3
 
 
             
Pareil à l’arbre, le projet pousse de sa croissance toute végétale, il puise et sève et vigueur de racines mythiques, légendaires, il les déplie en feuilles à lire et à dire.
 
                               Le déroulement de la promenade  La création du monde  Le Paradis originel  Un séjour d’une semaine au Paradis terrestre  Le jardin de la faute  Les Hespérides aux fruits d’or, petit conte mythologique  Les jardins suspendus de Babylone, fantaisie improvisée  Le salon d’art topiaire, ou comment coiffer arbres et arbustes  Le jardin du prophète, ou la sagesse du Maître à son Disciple  Les jardins, tapis d’Orient et d’un rêve arabo-judéo andalou  La légende dorée de Saint Fiacre, patron des jardiniers  Quelques conseils sorciers de jardinage  L’amour de moi s’y est enclose, en un joli jardinet…  Comme on voit sur la branche, au mois de mai, la rose…  Danse des parfums de fleurs  Recettes de jardins miniature, à la chinoise   Jets et jeux d’eau, au Palais de Pratolino  Visite à Versailles, sous la conduite du Roi Soleil  Promenade à Versailles, au crépuscule  Mon jardin, en toute liberté, à l’anglaise  Jardins en mouvement  
4
      
       
 
jardin, fantaisie pour petite botanique roseLes nains de   Mélange d’herbes et d’éclats  LA BIBLE / OVIDE / DIODORE de Sicile / HÉRODOTE / PLINE le Jeune / CHEN FOU Chanson normande / PALLADIUS / Pierre de RONSARD / Michel de MONTAIGNE / Francis BACON LOUIS XIV / Agostino INVÉGÈS / Alfred de MUSSET / Joseph ADDISON / Émile ZOLA Pierre GRIMAL / Jean DELUMEAU / Robert GRAVES / Khalil GIBRAN / Hélène DESPAGNE Denise et Pierre LE DANTEC / Gilles CLÉMENT  hantux ce ve« Joéhmeastormup rs nelrsee  les formes nouveles . psor c»  tno iuqsel utêv  OVIDE – mondetaLc érianod  u 
 
 
La planète prise pour jardin, vision rendue possible par la perception accélérée 
que nous avons du ter n :alT erh muiaitoiere. 
Le jardin, enclos privilégié sous la surveilceanrdjau  d,rp nieieg« orètmei le l ». eur
Le meil rue sedeufl, rss deuifrst ,ed sélugem,s de la lumière 
et des gestes de tous les jours. 
Il protège aussi le délaissé et labandon, le choix de nature livrée à ele-même .
5
 
Le jardin planétaire dénonce le passager de la teruoss  ,reet nrtierio ra flegi
comme jardinier, cest-à-dire responsable de lenclos et de son devenir. 
Il sagit dun projet politique opposant à la notion de meilur e
cele dune ctiyoneenétt er. neeni
Gilles CLÉMENT – Une école buissonnière, éd. Hazan 1991
6
 
   
 
« Pour les jardins, il importe de montrer le grand dans le petit et le petit dans le grand, comme de faire apparaître le plein dans le vide et le vide dans le plein. » CHEN FOU – Récits dune vie fugitive, traduit du chinois   
 
  jardin de l’âme, jardin de larmes, jardin de symboles, jardin des sentiments, jardin d’agrément, jardin des plaisirs, jardin de plaisance, jardin des délices, jardin de lait et de miel, jardin d’Eden, jardin du paradis, jardin clos, jardin d’amour, jardin courtois, jardin de cour d’amour, jardin médecin des simples, jardin de santé, jardin d’aromates, jardins suspendus, jardins de Babylone, jardin potager, jardin fruitier, jardin de roses, jardin des morts, jardin de cimetière, jardin de curé, jardin monastique, jardin de cloître, jardin médiéval, jardin à la française, jardin géométrique, jardin classique, parcs et jardins de Vaux-le-Vicomte, de Versailles, à la Le Nôtre, jardin en damiers, jardin en terrasses, jardin labyrinthe, jardin baroco, jardin rococo, jardin anglais, jardin paysager, romantique et pittoresque, jardin exotique, jardin chinois, jardin japonais, jardin persan, jardin arabo-andalou, jardins de Grenade à l’Alhambra, jardin humaniste, jardins d’utopie, jardin Renaissance, jardin d’Italie, jardin de Boboli, jardin du Tivoli, jardin philosophe, jardins d’Épicure ou de l’Académie, jardin des Hespérides, jardin des oliviers, jardin de l’Elysée, jardin d’étude, jardin d’architecte, jardin d’hiver, jardin d’enfants, jardin fleuri, jardin taillé, jardin public, jardin privé, jardin de pierres, jardin d’eau, jardin miroir, jardin des Tuileries, du Luxembourg, des Buttes Chaumont, de Bagatelle, jardin botanique, jardin des Plantes ou d’acclimatation, jardin zoologique, jardins de banlieue, jardins ouvriers, cités jardin, jardins à l’abandon, jardins en friche, jardins en liberté, jardins en mouvement, jardin planétaire, jardiland, outils, pavillons, salons, meubles, bancs et nains… de jardin, jardin sacré, jardin secret, jardin caché, côté jardin…
7
 
 
          
 Cétait le jardin qui avait voulu la faute… » « ’
Émile ZOLA – Jardin de la faute originelle 
 
    
 
  
                                Les jardins des mille et un rêves en tournée  Le spectacle a été créé àStrasbourgsur les berges du Rhin, à l’automne 2004, dans le cadre duFestival des Deux Rives.  Il a été invité àBrumath, au printemps 2005, pour l’inauguration dunouveau jardin de la Segelsee,  Il a été présenté àLorentzen, invité auFestival du Paysage 2006, organisé par le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.  Il a été programmé auFestival de Phalsbourg2006 et joué trois fois dans les espaces des fortifications.  Il a été accueilli en août 2006 par les jardiniers Christian Allaert et Jacques Sautot auxJardins clos de la Forge, classés « jardins remarquables », dans la Creuse. 
8
 
LA PRESSE
 Dernières Nouvelles d’Alsace                         Le théâtre se met au vert / festival des paysages 2006 / Lorentzen  Originale prestation, hier, de la Compagnie du Marché aux grains qui a joué dans les jardins situés à l'arrière de la salle Stengel.   Une soixantaine de personnes ont assisté à ces déambulations des quatre comédiens de la prestigieuse troupe de professionnels de Bouxwiller. Le spectacle qui évoque des rêves de jardins a été monté par le régisseur Pierre Diependaële qui a d'ailleurs suivi, au milieu des spectateurs, la progression des acteurs à travers les espaces verts encore gorgés des eaux tombées en matinée.  Le thème finalement « est un rêve de toute éternité, explique le metteur en scène. Il tourne autour de paradis perdu qu'on ne finit pas de chercher et de retrouver. Nous parlons du jardin planétaire où la terre cesserait de gâcher ses ressources, de provoquer des seuils irréversibles. Le message est qu'il faut vivre en accord avec le vivant et non le détruire ».  Les textes sont tirés de la littérature universelle, arabe, latine, de la Bible ou sont d'auteurs contemporains. Ils sont traités de manière fantaisiste avec humour et bon sens ce qui n'est pas forcément paradoxal. Le jeu des comédiens est travaillé et efficace. Le public a adoré cette composition créée il y a deux ans pour l'inauguration du Jardin des deux rives de Strasbourg. Les absents auront l'occasion de se rattraper (*).  (*) La Compagnie du Marché aux Grains rejouera « les jardins des mille et un rêves » dimanche prochain, à 15 h, au même endroit. Elle se produira par ailleurs dans « Hamlet » de Koltès les 7, 8 et 9 juin à l'espace Grün de Cernay.
©Dernières Nouvelles d'Alsace-27.3.2006   
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.