Noisy Magazine n°154 - novembre 2009

De
Publié par

Noisy Magazine n°154 - novembre 2009

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 119
Nombre de pages : 36
Voir plus Voir moins
#154 NOVEMBRE 2009
-  Être parent(s) aujourdhui  , , , … ’ ’
NON À L’URBANISATION DU BOIS SAINT-MARTIN ! Retrouvez l’édito de Michel Pajon en p. 5
2c’est vous qui le dites
Vous êtes nombreux à écrire au député-maire et aux services municipaux. Chaque mois, Noisy Magazine sélectionne quelques courriers d’intérêt général et en publie les réponses.  JE SUIS HABITANTE Je me suis rendue, depuis votre DU QUARTIER DU CENTRE-récente installation dans les locaux VILLE ET J’AI CONSTATÉ QUEdu boulevard du Mont-d’Est, au DES TRAVAUX ALLAIENTservice Population afin de faire DÉMARRER SUR LA PLACEétablir mon passeport. Quelle n’a DES NOROTTES. POUVEZ-été ma surprise de voir unepas VOUS ME RENSEIGNER ?file interminable devant moi pour S. B. – Centre-villele même sujet !! Près d’1 h 30 d’attente. C’est inadmissible ! M.-Y. D. – Rive charmante
N
NOTRE RÉPONSE
En effet, des travaux d’aménagement de la place des Norottes ont débuté fin octobre. Ces travaux vont permettre la création d’un cheminement piétonnier entre la rue Pierre-Brossolette et le clos Saint-Vincent. Ils faciliteront, ainsi, l’accès au parking du supermarché Simply Market. L’objectif de la Ville est d’améliorer l’accessibilité de cette place, grâce notamment à la réalisation d’escaliers et de rampes, mais aussi de renforcer son charme et ses atouts esthétiques en mettant en valeur la fontaine. Nous reviendrons par ailleurs sur ce projet d’aménagement dans notre numéro de décembre. NOUS VOUS INFORMONS… À compter du 13 novembre prochain, les cours d'informatique pour les seniors reprennent à l’@telier ! Renseignements et inscriptions au 01 45 92 75 62.
IOSY MAG  novembre 0290  WW.WONSILYGEARDNF.R
NOTRE RÉPONSE Madame, Les délais d’attente dont vous nous faites part sont effectivement bien réels et dus à la mise en place du passeport dit « biométrique » qui succède au passeport dit « électronique ». En effet, lors du dépôt de la demande de passeport, il est désormais procédé à la numérisation de tous les documents nécessaires à la constitution du dossier. Vous avez d’ailleurs pu constater la présence d’un matériel spécifique à l’établissement de ces passeports, pour la photo d’identité et la prise d’empreintes digitales. Ce nouveau dispositif porte le délai de traitement à plus de 30 minutes par dossier. Par conséquent, le délai d’attente avant d’être reçu par un agent est également plus important. Afin de pallier les difficultés générées par ce nouveau passeport, le service Population-État civil a mis en place un système de rendez-vous pour les périodes de grande affluence, le mercredi après-midi et le samedi matin. Pour cela, il suffit de contacter le 01 45 92 75 20. Plus d’informations sur ce sujet p. 12 de ce numéro.
Suppression de la patrouille à cheval Michel Pajon réagit Michel Pajon a appris, très récemment, la suppression des patrouilles à cheval de la Garde républicaine dans le quartier du Pavé-Neuf. Voici le texte du courrier adressé au préfet de Seine-Saint-Denis, dans lequel M. le Maire fait part de sa déception et demande le maintien de ces patrouilles.
Monsieur le Préfet, C’est avec amertume et stupéfaction que j’ai appris, cette semaine, la suppression des patrouilles de la Garde républicaine dans le quartier du Pavé-Neuf. Ce dispositif a pourtant eu un impact très positif dès sa mise en place en juin 2008 et son utilité n’a cessé de se confirmer depuis. Beaucoup d’habitants et d’acteurs du quartier, comme le principal du collège Victor-Hugo, situé en plein cœur de cette Zone Urbaine Sensible, ont fait part, au fil des semaines, de leur enthousiasme pour la présence régulière des trois cavaliers de la Garde républicaine dans un quartier comme celui du Pavé-Neuf, où la Police Nationale et les pompiers ne rentrent désormais qu’avec beaucoup de difficultés et toujours sous la menace de dégradations de leurs véhicules et de provocations en tous genres. La Garde républicaine était respectée et ce respect témoigne à lui seul de toute la pertinence et du succès de ce dispositif mis en place dans une zone de non-droit. Lors de votre venue à Noisy-le-Grand suite à l’incendie volontaire des locaux de la direction du Développement urbain et de l’Habitat de la Ville, vous aviez pris l’engagement oral de maintenir les patrouilles de la Garde républicaine auxquelles vous aviez semblé particulièrement sensible. Par courrier en date du 27 juillet 2009 relatif à l’augmentation des actes de violence dans le quartier du Pavé-Neuf, vous confirmiez toute la pertinence de ce dispositif en notant que « la présence de trois cavaliers de la Garde républicaine dont la mission est de patrouiller dans le secteur du Pavé-Neuf participe à la prévention des actes 
c’est vous qui le dites3
délictueux et concourt à faire diminuer le sentiment dinsécurité ». Vous pouvez donc imaginer mon étonnement et ma déception quand j’ai appris la suppression de ce dispositif qui constitue, une nouvelle fois, un recul de la présence de l’État et de l’autorité républicaine dans ce quartier qui en a tant besoin. La suppression des patrouilles de la Garde républicaine constitue un signal très négatif adressé à la population au sein de laquelle le sentiment d’abandon est déjà très fort et très ancré. L’action publique nécessite de s’inscrire dans la durée pour démontrer toute son efficacité et pour prendre tout son sens. Les habitants du Pavé-Neuf méritent mieux que des dispositifs expérimentaux sans lendemain, générant de nombreux espoirs déçus. L’absence de pérennité de ce dispositif est extrêmement préjudiciable, à la fois sur un plan symbolique mais aussi en termes de sécurité et s’accompagnera inévitablement de la réapparition de nouveaux faits de délinquance. C’est pourquoi, au regard de l’ensemble de ces éléments, je vous prie de bien vouloir intervenir afin que ce dispositif soit maintenu et qu’il puisse continuer de contribuer à la restauration de l’ordre et de la tranquillité publics dans le quartier du Pavé-Neuf. Vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à cette demande, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma haute considération. Michel PAJON Maire de Noisy-le-Grand, député de Seine-Saint-Denis
WWW.NOISYLEGRAND.FR  novembre 0290  NOISY MAG
ANGRFRD.ION.ELYS 900WWW vembre 2 MAG  noNIOYS
4sommaire
L’événementP.6-7 Les antiquités font salon Jour après jourP.8-15 Bientôt un nouveau pôle commercial à la Butte-Verte Vu des quartiersP.16-17 Au nord, la circulation fait débat Noisy avanceP.18-21 Être parent(s)… à Noisy En actionP.22-23 Les espaces verts plantent le décor Pour la petite histoireP.24 La Grande-Rue comme si vous y étiez Ma villeP.25 Isaquarel tricote la toile InitiativesP.26-27 Sakapuce, de belles besaces pour vos ordis Le coin des associationsP.28-29 Les Restos du cœur lancent leur campagne d’hiver En formeP.30-31 Et si vous vous mettiez au… taekwondo ? OpinionsP.32 Petites annoncesP.34-35
l’édito5
MCeshdaemers,sM enssieouirss éens « Je réaffirme masent la communauté internationale, alors que le Congrès totale opposition à uneforestier mondial de Buenos Aires vient de démontrer – si rbanisation, mêmebesoin était – que le développement des forêts est vital ula planète et que la dégradation despour l’équilibre de partielle, du bois Saint-forêts représente un enjeu crucial... Les experts, les vrais, Martin. Le bois Saint-sont formels : les dommages causés aux écosystèmes Martin est définitivementforestiers sont graves et nous affectent tous en contri-buant au changement climatique, à la pénurie accrue inconstructible. d’eau et à la perte de diversité biologique. Ainsi, alors Et je me battraiavenir de la planète est en jeu, comment peut-onque l pour qu’il le reste !oser défendre une telle position ? »Et que vous dire de ma stupéfaction, en découvrant les conseils que le commissaire-enquêteur donne à la Ville pour l’avenir du bois – ce qui n’entre nullement dans ses tiellement au public. Ce projet, conçutielle du bois Saint-Martin », car selon lui,« il est évident que Ps.ontibucorel  Ir ge bleirtttaéro-taMtrniio saSnivrir par et loummnaede  nfeef t« une urbanisation par-par la Ville et l’Agence des espaces verts,la planète y gagnerait si on aménageait un quartier, dense et était soumis à enquête publique en juin etde grande qualité, dans un rayon de 300 mètres autour de la juillet derniers. Près de 3 000 personnesgare des Yvris, avec éventuellement des activités de loisir au-delà se sont prononcées en sa faveur et 800 contre. Pourtant,des constructions nouvelles ». Alors que l’impact de la défo-le commissaire-enquêteur a émis un avis défavorable à restation dans le changement climatique est aujourd’hui l issue de son enquête. largement démontré, là encore, et à quelques semaines de Bien sûr, c’est une réponse décevante. Évidemment, jela conférence Climat de Copenhague, il fallait oser ! Une regrette ces conclusions. Mais elles n’entament ni ma foitrès large part des 800 personnes qui se sont exprimées dans le projet ni ma détermination et celle de l’équipe quicontre le projet de la Ville faisaient état d’inquiétudes sur e m’ ntoure à le faire aboutir. Je reste convaincu de l’impor-la préservation du bois et sur sa protection. tance et de la pertinence d’une ouverture au public d uneJe doute que ces préconisations du commissaire-partie de ce bois pour les habitants de l’est de l’Île-de-France.enquêteur soient de nature à les rassurer… Mais avant tout, je suis profondément choqué par les pro-Pour ma part, je réfute ces préconisations et ces analyses. pos tenus dans ce rapport. Les contradictions et approxi- Je réaffirme ma totale opposition à une urbanisation, mations, la nature de plusieurs réflexions, commentaires – même partielle, du bois Saint-Martin. Le bois Saint-Martin et même jugements – que l’on peut y lire ne sont pas est définitivement inconstructible. Et je me battrai pour dignes d’un commissaire-enquêteur, dont la fonction exige qu’il le reste ! neutralité, objectivité et probité. En effet, que penser de cette phrase, extraite du rap-Michel Pajon,eird am-étupé port :« Le besoin de protection de la nature est surestimé dans une région où les espaces verts sont sans doute en trop grand quantité par rapport aux besoins pour d’autres utilisa-tions »? Comment peut-on – en 2009 ! – tenir encore de tels propos ? Alors que les urgences écologiques mobili-
• Directeur de la Publication :Michel Pajon• Directrice de la Communication :Laurence Perez • Ont participé à ce numéro :Aline Dedecker-Valérie Guez-Steve Guiliana-Mael Illiaquer-Emmanuelle Palasset-Bernadette Patane-Sébastien Pierrot-Patricia Vale• Coordination et secrétariat de rédaction :Emmanuelle Palasset• Photographes :Sébastien Brousseau • Maquette :Euro RSCG• Réalisation :Scoop Communication- Paris • Impression :Darmon Impressions• Diffusion :30 000 exemplaires• NoisyMagazine paraît tous les mois sauf en août • Il est diffusé dans toutes les boîtes aux lettres de la ville entre le 5 et le 10 du mois • Il est imprimé avec des encres végétales, sur un papier certifié PEFC, par un site de production certifié Imprim’vert # 154redaction.noisymag@ville-noisylegrand.fr  
WW.WONSILYGERAND.FR  onvembre 0290  ONSI YAMG
20, 21
et
22
novembre
À Noisy-le-Grand
Plus de 35 exposants
Présence d’un expert
Entrée :2,50 € avec tombola
Vendredi 20/11de 14 h à 20 h
2009
Samedi 21 et dimanche 22/11de 9 h 30 à 18 h
ES / salon /Du vendredi 20 au dimanche 22 novembre, le 5eSalon des antiquaires de Noisy-le-Grand accueille plus de 35 exposants et fait, cette année encore, la part belle auxXVIIIeet XIXesiècles. Pour vous laisser tenter en toute sérénité, vous pourrez faire appel aux conseils gratuits de l’expert présent pendant toute la durée du salon./
 Le Salon des antiquaires représente une parenthèse dans notre mode de vie actuel où tout va très vite : c’est l’occasion de découvrir de beaux objets chargés d’histoire, dont la fabrication a nécessité du temps, du talent et de très belles matières. Carole Geffroy, conseillère municipale déléguée aux Fêtes et aux Cérémonies Jacky Fuster Antiquaire en Côte-d’Or, exposant au 5eSalon des antiquaires de Noisy-le-Grand «Je suis spécialisé dans les faïences, les bibelots et objets de vitrine desXVIIIe etXIXesiècles, et je reviens avec plaisir pour la deuxième année consécutive au Salon des antiquaires de Noisy-le-Grand. L’accueil réservé aux exposants est excellent, et la petite taille du salon favorise les échanges avec les visiteurs. Et puis, l’année dernière, le salon a plutôt bien marché pour moi !»    
l’événement7
conseiller gratuitement par l’expert Jean-Pierre Dubosc, membre de la Compagnie d’ex-pertise en antiquités et objets d’art : il sera présent pendant toute la durée du salon (voir encadré ci-dessous). Tombola du beau Que vous ayez ou non fait des acquisitions lors de votre visite, vous aurez une chance sup-plémentaire de repartir avec un objet ancien. En effet, votre billet d’entrée vous permet de participer à la tombola organisée lors du salon : pour cela, il vous suffit de compléter le coupon détachable et de le déposer dans l’urne prévue à cet effet. Trois heureux gagnants repartiront avec un lot de valeur. Tirage au sort : le dimanche 22 novembre en fin de journée.Q *5eSalon des Antiquaires Espace Michel-Simon Venderid2  0onevbmer, juscueillirp uo rca soptrses deairesy-l Noinad-erGesh,4  1 à5e  leduqitna se   qu nolaS  euauorvamcneh2 enddiVte nider 02 r àcipeartide p 50,2 : eértnE ed iortrp sxi evtloabeorobmm dlaéeoth 30 à 1re de 9  2onevbm 21am si ed2 à ,h 0 ed h 41 na temttp reovsut leil ble,   h 8 dimanche soir, amateurs et collectionneurs d’ob-jets anciens, mais aussi tous les curieux de bellesUn expert à votre service choses ! Comme l’année dernière, le salon met-tra à l'honneur, pendant trois jours, les meublesLe rôle d’un expert lors d’un salon d’antiquités et objets desXVIIIeetXIXe Plus de 35 expo- siècles.ér .aSétsenc ue doporte ap end tsoc erifn remesep èiec srpsénelauthenticité d sants, venus de différentes régions de France,p senc vous proposeront un vaste choix d’antiquités :à étilibidércin antmenevéé l xboejstisq uuas à la v commodes, bureaux, bibliothèques, tables, guéridons,obille mdese ier proposéXnVItIIeeeJ   t« .XIeX es s, esc lsiièu es met dsés anécspliia bergères, fauteuils, canapés, porcelaines, émaux, bis- dexpérience dasnl  eodamni eq-etnarausna qnic cuits, verreries, gravures anciennes, vêtements, linge, mentedans qutiésite  mmrepetteé tnelag bijoux… De quoi combler toutes les envies !detuerffecl ceu eng néuterteisaléruttoe  d se sortes dobjets », explique Jean-Pierre Dubosc, Insolite et collectionsexpert agréé de la Compagnie d’expertise en antiquités et objets d’art. Concrètement, il Cette année, vous avez également rendez-vous’ it i pour l d’analyser les pièces, de définir s ag u avvoeucs  lpienrsmoleittet. E nd ee fdfeétc, ocuev r5ie riresesmerda no lsaauqitna s detiou , Slss deleur origine, les matériaux utilisés pour leur rafabrication, de déterminer si certaines parties et des disques anciens. De plus, des collectionsont été refaites postérieurement à la création entières d’objets vous seront proposées : petitsntcoe  sas putfa en lI « tejboedl  rneet du certificat dauthenticité du vendeur, ajoute trains, plaques publicitaires, machines à sous des  ées du début duXXesiècle.-PanrrieJex ssage au .oM nem euDobcs années 20 et 30, poupuypp-ezursv i:s isteervez-vou sedl epxre,ta Si vous êtes tenté(e) par l’acquisition d’un ouvs our su nosovasf-rieriases  et eilscons ! » plusieurs objets, n’hésitez pas à vous faire
ien fait ITUQIARLacn2009bre ISY   NODNF.GEARvome Rn LOSAe  5ANS DEN GAM/.WONSILYWW
8jour après jour
/ MUSIQUE, MAESTRO !/ Grande journée pour le conservatoire Maurice-Baquet, le 3 octobre dernier. Le matin, 400 personnes ont assisté à l’inauguration de ses locaux rénovés, par Michel Pajon, député-maire, et Sylvie Duffrene, adjointe déléguée à la Culture. La famille de Maurice Baquet était présente, ainsi que Mme Lucie Dolène, veuve de Jean Constantin, auteur-compositeur noiséen, dont la salle polyvalente a désormais pris le nom. L’après-midi, le conservatoire a ouvert toutes ses portes à plus de 400 curieux, venus découvrir les superbes salles de ce haut lieu culturel de Noisy. Le tout en musique, grâce aux airs et aux entrechats des élèves de musique et de danse !
UNE VILLE EN IMAGES Ça s’est passé à Noisy…
NOISY MAG novembre 2009WWW.NOISYLEGRAND.FR
/ BONNES AFFAIRES / Le dimanche 11 octobre, les étals ont pris d’assaut les trottoirs du centre-ville. Toute la journée, le vide-greniers a battu son plein. Près de 300 exposants ont proposé vêtements, bibelots, jouets, vaisselle et livres… à plus de 8 000 visiteurs !
/ VIVE L’AUTOMNE /L’équinoxe apporte toujours la fête au foyer Jean-Wiener ! Le 22 octobre dernier, les pensionnaires ont fêté l’automne en présence de Michel Pajon, député-maire, et de nombreux conseillers municipaux. L’occasion aussi de célébrer les 90 ans de Paulette Majesté, ancienne directrice du café-cinéma Le Bijou. Et de danser tout l’après-midi au son de l’accordéon de Jo Privat junior. / À BICYCLETTE /Alors que leur mandat touche à sa fin, les jeunes élus du Conseil municipal des enfants ont inauguré l’une de leur réalisation phare : les nouveaux parkings à vélos, en présence d’Emmanuel Constant, adjoint au maire délégué à l’Éducation et à la Jeunesse, et de Maryvonne Henry, conseillère municipale déléguée au Conseil municipal des enfants. Situées devant l’Espace Michel-Simon, les bornes offrent aux cyclistes un stationnement confortable en plein cœur de la ville et renforcent la place des modes de déplacement alternatifs à Noisy.
NUM LIESNOC /det enemelôth lel siupeganéméd  munseilal dicipp er ielc noimremoSia n cuaclleisElecapciM -lehctobre dernier, CIPILA/ L  e22o atte en eil,consd sef ni taldnna rlea erou jensé ud ellas ed elô 4e étagsalle dutâern io eudt éh Pe.daene  dllvi,sna al d tn xue.art xuav ud utufhôr l te vdeleilWNA.DELRGIOYSWWN. 200mbrenoveFR  GAM uoj9N  9YSIOurjoSA/ apr s rèOPTS E /VUNOLS Aajon, déMichel Pruop al vuasrageioatcin yetoe nn tojni t àalv toputé-maire, sesD .reinrsenru septsee  ddee bremd  elbcisoetalP u sede de purvicrmpe diss xet on seienna selriamet dans  mairie eé s àali snatlle  dntmalaéc rnsitellub ed snoil miles 2ie dpartnu eet rllce eoc statut public d ealP soet.rtpat ou Fenncrael eiam eitnud n
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.