nutrition entérale et gastrostomie

262 lecture(s)

nutrition entérale et gastrostomie

Télécharger la publication

  • Format PDF
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
ipicymab
publié par

suivre

Vous aimerez aussi

Guide à l'usage des professionels de la santé
C
e n
t
r
e
h
o s
p
i
t
a
l
i
e
r
u
n
i
v
e
r
s i
t
a i
r
e
d e
L
i m
o
g e s
2 , a v e n u e M a r t i n L u t h e r K i n g - 8 7 0 4 2 L i m o g e s c e d e x
T
é
l
.
:
0
5
5
5
0
5
5
5
5 5
w
w w . c
h
u -
l
i m
o
g
e
s . f r
PAO330-000ex/-09/08
Chef de service : Pr Denis Sautereau
LA NUTRITION ENTERALE QUOTIDIENNE (avec ou sans pompe).
Avant la mise en route de la nutrition : se laver soigneusement les mains et installer un
support propre.
- Au début de la mise en route de la nutrition entérale, un flacon de 500 mL de nutrition entérale
est à passer en 2 heures environ et un flacon de 1 litre en 4 heures (soit 80 gouttes par minute
en moyenne). Cette durée est à moduler en fonction de la tolérance individuelle.
- Le pack de nutrition, la tubulure et les seringues ne doivent jamais être utilisés au-delà de
24 heures après ouverture.
Pour éviter l’obstruction de la sonde :
la rincer à la seringue avec 60 ml d’eau du robinet avant
et après chaque passage de nutrition ou de médicaments.
- Les médicaments doivent être pilés, les gélules vidées et à passer un à un si possible.
- Les granules gastro-protégées ne doivent pas être écrasées.
- Les formes liquides sont à privilégier. Les formules retard sont contre-indiquées.
Pour tout renseignement concernant les médicaments à utiliser en nutrition entérale,
contactez la pharmacie centrale du CHU de Limoges - poste 51017 - Dr Niquet.
Aucun ajout ne doit être fait dans le flacon de nutrition.
Pour éviter les reflux gastriques :
installer le patient en position demi- assise ou assise
(minimum : 30° par rapport au plan du lit.).
- Conserver les produits dans un lieu propre et à l’abri de la chaleur.
SOINS QUOTIDIENS
- Durant les 1
ers
jours après pose d’une gastrostomie, les soins de la plaie sont à réaliser quoti-
diennement avec Hexomédine
®
ou Bétadine
®
.
- A partir du 8ème jour, en l’absence de problème : nettoyer chaque jour - au savon de Marseille
ou avec un savon doux - le point d’entrée et l’extérieur de la sonde, puis rincer et bien sécher. Il
n’y a pas de nécessité d’utiliser de compresses.
Une douche quotidienne est possible.
- En cas de rougeur ou de suintement : nettoyer avec un désinfectant,
(Hexomédine
®
ou Bétadine
®
) et ne pas appliquer de pansement occlusif.
- En cas d’apparition d’un bourgeon muqueux autour de l’orifice : appliquer du nitrate d’argent
avec un crayon 1 fois par jour jusqu’à disparition du bourgeon.
- Vérifier la position de la collerette de la sonde qui doit être appliquée près de la peau sans la
comprimer ( l’espace maximum entre la peau et la collerette est de 5 mm). Faire coulisser si
besoin. Cet ajustement est primordial lors du passage de la nutrition pour éviter les reflux autour
de la sonde.
- Hygiène buccale : le patient doit se laver la bouche et se brosser les dents 2 fois par jour.
CONSEILS EN CAS DE DIFFICULTES
Si DOULEUR ABDOMINALE :
- Un passage trop rapide de la nutrition peut en être la cause.
- Si ce n’est pas le cas, toute douleur implique l’arrêt de l’alimentation et l’appel à un médecin.
Si OBSTRUCTION DE LA SONDE :
- On peut tenter de la déboucher en poussant avec une seringue remplie d’eau tiède ou de
coca cola. Si c’est inefficace, recommencer en injectant 2 ml de liquide en clampant la sonde
et en laissant agir 20 minutes.
- En cas d’échec, contacter un médecin pour remplacer la sonde.
La prévention de l’obstruction de la sonde repose sur le rinçage franc avant et après
le passage de la nutrition et des médicaments.
Si SONDE ARRACHEE OU TOMBEE :
- La repositionner dans les 60 à 120 minutes pour éviter que l’orifice ne se bouche.
Le resserrement du conduit peut entraîner une nouvelle pose nécessitant
un geste chirurgical,endoscopique ou radiologique avec une éventuelle anesthésie générale.
Dans l’attente d’une sonde adéquate, placer une sonde transitoire type sonde urinaire stérile
(type Foley) ou remettre la sonde usagée après une désinfection sommaire sous l’eau
courante.
Si ROUGEUR, ECOULEMENT AUTOUR DE LA STOMIE ;
- Vérifier que la collerette est bien ajustée près de la paroi de l’abdomen : la faire coulisser si
besoin. Un flottement trop important de la sonde peut favoriser un reflux gastrique par l’orifice
et provoquer une irritation cutanée.
- Une allergie à la sonde est rare.
- On peut penser à une infection type abcès lorsque cette rougeur s’accompagne d’écoul-
ements purulents, d’une induration franche autour de l’orifice, de douleurs locales et de fièvre ;
contacter un médecin si c’est le cas.
- Au fil du temps, le ballonnet de la sonde s’altère et peut se dégonfler progressivement
pouvant favoriser un reflux de liquide gastrique. Donc, vérifier son contenu : la quantité d’eau
(pas obligatoirement stérile) qu’il doit contenir est indiquée sur la bague colorée de la sonde.
Cette manœuvre est à effectuer uniquement en cas de doute car le dégonflage et regonflage
intempestifs favorisent l’éclatement du ballonnet et par conséquent le remplacement de la
sonde.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

 
Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, Plus d'infos