opteor NL7-FR.qxp

De
Publié par

opteor NL7-FR.qxp

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 126
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
> N°7 – Septembre 2007
[ À LA UNE ] Quick et Opteor,Giant »un partenariat « pteor est désormais leHauts de France assureront la maintenance. CeNantes. Pour permettre à Quick de se concentrer mainteneur de près d’unecontrat multitechnique couvre des domainessur son métier, Opteor se charge également de quarantaine de restau-clés de l’exploitation de Quick comme la clima-piloter certains sous-traitants spécifiques : O rants Quick. Le contrat, quitisation, l’électricité ou le froid alimentaire.entreprises de dératisation, de curage des incluait depuis février« Depuis un an et demi, des liens de confianceréseaux ou encore bureaux de contrôle.« Notre 2006 une trentaine d’éta-forts se sont noués avec Quick. Notre capacitécapacité à couvrir un champ de compétences P. 02-03 blissements de l’Ouest et du Sud-Est de laextrêmement large nous permet à la fois d’as-à intervenir avec un maximum de réactivité sur er France, s’est élargi le 1juillet aux régions Nordsurer la conformité réglementaire des restau-une multitude de sites et la qualité de notre SOLUTIONS et Est. Soit une quinzaine de restaurants supplé-reporting y ont beaucoup contribué »,expliquerants et de nous intégrer harmonieusement au INDUSTRIELLES mentaires dont Opteor Lorraine et Opteor Lesainsi Gérard Troquet, responsable d’affaires àprocess de Quick »,conclut Gérard Troquet.Arrêts d’unités Qualité et délais
« PARTAGERLES SUCCÈS PASSÉS, C’EST AUSSI CRÉER LES CONDITIONS DES SUCCÈS À VENIR.»
gne du partage
nt un investis-sement important de chacun ont été mises en œuvre : audits croisés, journées d’échange, création de nouveaux modules de formation, mise en réseau de nos standards... Des démarches multiples, pour partager sur ce qui fonc-tionne et progresser collectivement, avec un même objectif : la satisfaction de nos clients par l’amélioration permanente de nos contrats.
JEAN-MARIE DAYRE, Directeur général adjoint, VINCI Energies
Mais partager, c’est également savoir intégrer de nouvelles compétences. Ainsi, nos dernières acquisitions de spécia-listes en Machine Outils et Mécanique viennent enrichir l’ensemble du réseau et participent au renforcement de notre offre globale de maintenance. Partager les succès passés, c’est aussi créer les conditions des succès à venir. Les renouvellements de contrats significatifs et l’amélioration globale de nos performances en 2007 le prouvent !
SOLUTIONS TERTIAIRES Banque Un secteur complexe, des solutions simples
P. 04 REGARDS CROISÉS Diagnostic Les économies d’énergie, un enjeu pour demain
repères
[ zoom régional ] OPTEOR LORRAINE Une nouvelle entreprise rejoint Opteor
Metz
er Le 1janvier 2007, Santerne Lorraine est devenue Opteor Lorraine en intégrant officiellement notre réseau. Une évolution logique pour cette entreprise, dont le métier d’origine - la réalisation - a naturellement conduit au développement d’une forte activité de maintenance, et qui était associée à Opteor depuis plusieurs années. « La croissance soutenue de ses activités de maintenance, sa connaissance des entreprises de l’Est de la France et son expertise dans les domaines de l’électricité et du génie climatique faisaient de Santerne un partenaire naturel d’Opteor. Aujourd’hui, c’est l’ensemble du réseau qui bénéficie de cette longue coopération », explique Pierre Worms, directeur VINCI Energies Est. En effet, de nombreux contrats conclus localement se sont progressivement étendus à tout le territoire national.« Le contrat de maintenance des magasins et dépôts Thiriet (spécialiste des glaces et surgelés) de Lorraine est un bon exemple. Il concerne aujourd’hui 200 sites partout en France, il faut donc s’appuyer sur l’ensemble du réseau pour garantir au client la même qualité de service et continuer de mériter sa confiance », explique le chef d’entreprise d’Opteor Lorraine, Olivier Loegler. Parmi les autres clients de l’entreprise, on compte notamment EDF (sécurité et contrôle d’accès), RTE (climatisation) ou encore les complexes cinématographiques Kinépolis (électricité courants forts et courants faibles). D’autres pistes de développement ?« Le secteur bancaire, en attente de solutions multitechniques et multisites performantes, est un territoire que nous explorerons dans les mois qui viennent », précise avec enthousiasme Olivier Loegler. contrats
LaMACIF Île-de-FranceetRTE choisissent Opteor Tem pour la maintenance multitechnique de leur patrimoine. L’assureur pour son nouveau siège, le gestionnaire du réseau d’électricité pour ses 5 immeubles parisiens.
TOTALrenouvelle sa confiance à Opteor Dunkerque en reconduisant le contrat de maintenance Electricité - Instrumentation - Automatisme de la Raffinerie des Flandres pour 5 années supplémentaires.
FORTISconfie à Opteor la maintenance multitechnique de son réseau d’agences et de centres d’affaires, soit 102 sites dans toute la France.
Après un partenariat de 3 ans, YOPLAITet Opteor Le Mans signent un nouveau contrat de 4 ans pour la maintenance des lignes de fabrication de l’usine du Mans.
solutions [ INDUSTRIELLES ]
ARRÊTS D’UNITÉSTOTAL et Opteor, une longue histoire... Qualité et délais Le raffinage est un des grands domaines d’intervention d’Opteor. En 2006, le mainteneur a ainsi réalisé un volume d’activité de Les arrêts d’unités sont des moments clés que les raffineriesprès de 40 millions d’euros sur ce segment. Depuis les années 80, gèrent avec la plus grande rigueur. De véritables courses contre la ses équipes mettent leur savoir-montre durant lesquelles Opteor apporte son expertise industrielle, faire à profit sur 4 sites de raffinerie de TOTAL en France sa connaissance des sites et sa capacité d’anticipation. (Flandres, Normandie, Donges et Grandpuits) et sur l’ensemble de ses arrêts d’unités. Opteor es raffineries ont cette parti-soupapes », ajoute Patrice Allain. Une exper-ANTICIPATION MAXIMALE intervient également sur les sites cularité de devoir complète-tise qui se révèle d’autant plus essentielleBien préparer et bien planifier l’opération revêt de pétrochimie de TOTAL à Carling, Ll’Orcher,en Seine-Maritime. ment arrêter leur processqu’au cours des arrêts il faut, avant et aprèsalors un caractère crucial. Un mois de travail en Moselle, et à Gonfreville-industriel pour permettre lesles révisions, gérer deux phases critiques :est nécessaire pour vérifier chaque détail : visites réglementaires de leurs installa-le démontage, puis le remontage desUn arrêt se gagne à la préparation. Rien ne« Au final, Opteor participe en tions ainsi que les grosses opérations deinstallations. Jusqu’à 150 collaborateursdoit être laissé au hasard. Nous devons réus-moyenne à 3 arrêts d’unités maintenance. Ce passage obligé impliqued’Opteor peuvent alors être impliqués :« Lesir à anticiper au maximum nos besoins en chaque année. une double contrainte : réaliser le maxi-démontage doit s’effectuer en 3 ou 4 jours, ceressources, en moyens et en compétences, Pour mener à bien cette tâche mum d’interventions durant cette période,qui demande plusieurs centaines d’heuresmais aussi ordonner parfaitement chaque optimiser la durée de l’arrêt afin de redé-de travail et une mobilisation complète deintervention,analyse Damien Brière, chefcomplexe, Opteor met en place marrer dans les meilleurs délais et pro-nos équipes,ajoute Christian Sammut,d’entreprise Opteor au Havre. Il ne faut alorsun maillage de personnel avec duire à nouveau.directeur VINCI Energies Normandie.Lorsni surdimensionner nos besoins, ni les sous-les autres entreprises du groupe Une problématique qu’Opteor connaît bien.du remontage, qui s’étend sur une semaine,évaluer. L’enjeu étant de satisfaire le clientVINCI Energies comme SDEL, Ses équipes participent en effet à l’en-nous devons être parfaitement synchrostout en maîtrisant nos coûts. Cela exige un notamment en électricité semble des arrêts de TOTAL, un client dontavec les autres corps de métier qui inter-maximum de souplesse car, sur un arrêt, et en instrumentation. elles assurent la maintenance de 4 sitesviennent avant nous. »il y a toujours une part d’imprévu. »en France.« La très bonne connaissance que nous avons des sites de nos clients est un gage d’efficacité. Nous y sommes présents toute l’année, et cela nous permet questions àJACQUES LE GLAUNEC, d’être opérationnels immédiatement. Les 3 révisions sont alors effectuées dans les meilleurs délais et avec une réactivité maxi-Chef de projet Arrêt 2009 chez TOTAL. Opteor l’a récemment accompagné male »,explique Patrice Allain, technicien sur l’arrêt de la raffinerie de Donges, en Loire-Atlantique. Rencontre. d’affaires. MOBILISER Pourquoi faire appel à Opteorsystématiquement dans leEt sur le plan de l’expertiseQuels sont leurs points forts ? TOUTES LES COMPÉTENCES sur vos arrêts ?cadre de nos arrêts d’unités.J. L. G. :Les équipes d’Opteorindustrielle ? Durant ces opérations délicates, en tant Jacques Le Glaunec:TOTAL L’objectifest de nous appuyersavent où aller et à quels endroitsJ. L. G. :En tant que mainteneur, que mainteneur, Opteor fait bénéficier ses travaille depuis de nombreusessur leur connaissance du site,Opteor apporte un regard diffé-se trouvent les instruments. clients de son expertise industrielle.« Sur années avec Opteor, qui inter-de nos procédures et de nosPar conséquent, elles sont rapi-rent. Ses techniciens intègrent un arrêt, il n’y a que des spécialistes. On vient de façon permanentefaçons de travailler pour opti-dement opérationnelles et prê-les contraintes de la mainte-retrouve ainsi nos trois corps de métier que comme mainteneur sur 4 demiser nos arrêts.tes àintervenir. Sur un chantiernance courante dans la phase sont l’électricité, l’instrumentation etses sites de raffinage en France.d’arrêt,de travaux d’arrêt. C’est un vraic’est capital car il faut agir la mécanique, notamment en vannes etNous consultons ses équipesplus pour nous.sans perte de temps.
22 0 0 7– SE P T E M B R E> N° 7
solutions [ TERTIAIRES ]
Opteor Immotic, le spécialiste de la sûreté Difficile de trouver un secteur où les besoins en sécurité sont plus forts que dans la banque. Toutes les agences sont équipées d’alarmes, de vidéosurveillance et autres sas. Des équipements qui exigent en matière de maintenance une expertise complémentaire portée par Opteor Immotic, une société spécialisée dans les courants faibles et dotée d’un savoir-faire dans les domaines des systèmes de sécurité et de sûreté. De grands noms comme la Société Générale, Natixis, la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore JPMorgan Chase Bank font appel BANQUE à ses services :« Sur des systèmes de sûreté, il faut mener une veille permanente pour Un secteur connaître les dernières évolutions technologiques et réglementaires, explique Fabien Déangeli, chef d’entreprise Opteor Immotic. Nos clients veulent à la fois complexe, desconformité vis-a-vis de la disposer des matériels les plus performants et être en réglementation. De fait, notre mission comprend un fort volet solutions simples conseil. » Confort, simplicité et réactivité sont les qualités que les banques attendent de leur mainteneur. Des besoins auxquels répond Opteor avec son offre « guichet unique » et son réseau de proximité.
ans la banque, l’image de marque passe par la qualité D de l’accueil et le confort apportés aux clients. C’est pourquoi une attention toute particulière est apportée à la maintenance des agences : pas question d’avoir une climatisation ou un chauffage à mauvaise température, des éclai-rages défaillants ou encore des bruits para-sites. Le challenge pour Opteor ? Mettre son savoir-faire multitechnique au service d’un secteur fonctionnant en réseaux de plusieurs centaines d’agences.« Notre organisation est complètement en phase avec celle de nos clients du secteur bancaire, car nous fonctionnons nous-mêmes sous forme de réseau de proximité,explique Erwann Le Guyader, chef d’entreprise Opteor en Haute-Normandie.Et comme nos entreprises utilisent toutes la même GMAO* et le même centre d’appel, nous sommes en mesure de leur fournir une qualité de service identique partout en France. »
GUICHET UNIQUE Ce confort, il faut bien sûr l’apporter aux res-ponsables d’agence mais également au direc-teur technique qui gère le contrat de main-tenance. L’objectif d’Opteor : proposer des réponses simples et efficaces pour chacun.
«Lorsqu’ils rencontrent un problème, les res-l’état de son patrimoine. Cela lui facilite la vietivité maximale. Nous nous engageons ponsables d’agence appellent un numéroet augmente sa visibilité sur les dépensesd’ailleurs sur des délais qui avoisinent unique quelle que soit la nature de la panne.engagées ou à venir. À la clé, une meilleureles 4 heures. Pour certains clients, nous Une fois la demande validée par le directeurmaîtrise des coûts ! »descendons même jusqu’à 1 heure. Le technique, nous intervenons rapidement etfait d’avoir un réseau de proximité, sou-ils peuvent se concentrer sur leur cœur deRÉACTIVITÉ MAXIMALEple et à taille humaine, nous permet là métier,déclare Rémi Lefèbvre, responsableL’activité des banques repose sur desaussi de satisfaire à ces exigences », d’affaires chez Opteor Les Hauts de France.concluent Erwann Le Guyader et Rémiéchanges informatiques, des transferts Pour le directeur technique, l’avantage d’avoirde fonds permanents. Autant dire qu’uneLefèbvre.un seul prestataire, c’est aussi de bénéficierpanne électrique ou informatique ne doit d’un reporting régulier. Il a ainsi une visionpas durer longtemps.« La banque est un* Gestion de la maintenance assistée par globale des interventions réalisées et desecteur où il faut faire preuve d’une réac-ordinateur. questions àSERGE BOURHIS, 3 Responsable de l’Ingénierie Immobilière au sein de l’Immobilier d’Exploitation de BNP PARIBAS.
Depuis 2002, Opteor assure la maintenance multitechnique des agences BNP PARIBAS du nord de la France. Qu’attendez-vous d’un mainteneur ? Serge Bourhis :Au-delà de leur professionnalisme, il est capital que nos mainteneurs donnent une très bonne image à nos clients. Ils nous représentent et
doivent dès lors avoir un excellent relationnel. Nous ne voulons pas non plus «du remplacement pour du remplacement ». Plus que du simple dépannage, ce que nous attendons des techniciens, c’est qu’ils soient capables de proposer des actions de progrès quand les pannes sont récurrentes.
Opteor répond-il à ces besoins? S. B. :Opteor est actif et organisé. Par la qualité de son conseil, il nous apporte une vision à long terme et une véritable plus-value technique. Il défend vrai-ment nos intérêts, et notam-ment dans le domaine des dépenses énergétiques ou de la maîtrise budgétaire.
Opteor, c’est aussi le choix de la simplicité... S. B. :Nous ne choisissons que des entreprises multiservices capables de proposer un interlo-cuteur unique pour l’ensemble de nos sites. C’est le cas d’Opteor, qui a un très bon pilotage et qui sait travailler de manière homo-gène sur une grande région.
actualités
[ Rencontre avec ] DJIBRIL SAKHO, responsable d’affaires chez Opteor Tem Quel est votre parcours professionnel ? J’ai suivi une formation d’ingénieur et une année de spécialisation en ingénierie de maintenance, le tout à l’ENSAM*. J’ai démarré ma carrière dans le secteur de la maintenance tertiaire « IGH » et, depuis, je me suis spécialisé dans la maintenance tertiaire « télécoms ».
Quelles sont vos missions ? Je gère les contrats Télé 2 et Neuf Cégétel. Mon métier consiste à mettre en place chez mes clients une maintenance préventive de qualité garantissant la disponibilité et la sécurisation de leurs installations techniques. Dans le tertiaire « télécoms », nous avons une obligation : « 0 coupure ». Ceci implique une très grande réactivité et une bonne technicité des équipes. Nos délais d’intervention et de réparation sont très courts et les interventions peuvent porter sur l’électricité, la climatisation, etc. Bref, nous devons être des « multi-techniciens » réactifs !
Qu’est-ce qui fait l’attrait de votre métier ? C’est la volonté de minimiser l’impact des imprévus par un maximum de méthode ! La dimension « conseil » me motive également beaucoup. En effet, au-delà de la gestion des interventions techniques, je suis là pour conseiller les clients et leur permettre d’optimiser leurs installations. Lorsqu’il y a un problème technique, nous intervenons certes pour le réparer dans les meilleurs délais mais nous faisons aussi en sorte qu’il ne se reproduise pas. * École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers.
actualités LE SIMI 2007
Opteor donne rendez-vous à tous les professionnels de l’immobilier d’entreprise sur le SIMI dont la e 6 éditionse déroulera au Palais des Congrès de Paris les 28, 29 et 30 novembre prochains. Nos équipes vous accueilleront sur le stand C 31 et vous présenteront nos offres dédiées à la maintenance et à l’efficacité énergétique des ensembles immobiliers.
Retrouvez toutes nos actualités, nos offres et nos réalisations sur notre site Internet :www.opteor.fr
N ° 7– SE P T E M B R E2 0 0 7<3
[regards croisés]
DIAGNOSTIC Les économies d’énergie, un enjeu pour demain
Permettre à nos clients de réduire leur facture énergétique est une de nos priorités. Notre méthode : diagnostics complets, préconisations concrètes et pilotage rigoureux des consommations.
onfrontées à la flambée du prix des énergies et aux exi-C gences nouvelles de déve-loppement durable, les entre-prises se doivent de réduire leur consom-mation sans porter atteinte à leur activité et au confort des occupants. Pour les aider à relever ce défi, Opteor s’engage aux côtés de ses clients.« Nous proposons à nos clients un diagnostic de leurs coûts d’ex-ploitation, afin de voir s’il existe des anoma-lies. Les abonnements d’électricité et de gaz, notamment, peuvent se révéler ina-daptés à leur consommation,explique Jean-Yves Ranouille, chef d’entreprise Opteor à Aix.À partir de ces éléments, on peut ensuite mettre en place des actions correctives ou leur proposer d’installer d’au-tres équipements plus économes. C’est comme cela que l’un de nos clients a réduit sa facture annuelle de 15 000 euros. »
PILOTAGE Déceler des leviers d’amélioration et mettre en place de bonnes pratiques est la première étape. Il s’agit d’inscrire la démarche dans la durée.« Nous effectuons des bilans tri-mestriels et annuels de l’ensemble des équi-pements de nos clients. Ce suivi de la consommation nous permet de réaliser les ajustements nécessaires,indiquent Xavier Renaud et Martin Becker, respectivement directeur VINCI Energies et directeur com-mercial Opteor en Île-de-France. Notre démarche permet par ailleurs de devancer les réglementations environnementales, qui vont devenir de plus en plus strictes. »Les résultats sont au rendez-vous :« Le client peut réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 5 % par an sur 3 ans, il peut éga-
« NOTREDÉMARCHE PERMET DE DEVANCER LES RÉGLEMENTATIONS ENVIRONNEMENTALES QUI VONT DEVENIR DE PLUS EN PLUS STRICTES.»
lement améliorer le confort de son immeu-ble et revaloriser son patrimoine. Sans oublier qu’en consommant moins, il allonge la durée de vie de ses équipements. »
ESPRIT D’OUVERTURE Son savoir-faire multitechnique est un atout supplémentaire pour Opteor, comme le remar-que Erwann Le Guyader, chef d’entreprise en Haute-Normandie.« Pour nous, il n’y a pas de métier ou d’équipement plus noble qu’un autre. Cet état d’esprit nous permet de traiter les questions d’économie d’énergie avec davantage d’efficacité. » L’innovation technologique est également déterminante,« Faire partie d’un grand groupe, à la longue histoire dans les
domaines de l’électricité, de la thermique et des technologies de l’information, nous per-met d’être toujours au fait des dernières
innovations,note Franck Boissonnet, direc-teur commercial du réseau tertiaire.Nous intégrons en permanence de nouvelles
Des solutions simples et immédiatement applicables Selon les équipements et les immeubles de ses clients, Opteor applique des principes qui permettent de réduire significativement les consommations d’énergie. Ajuster les puissances souscrites à l’utilisation réelle des locaux est une des solutions. Par ailleurs, il est fréquent de rencontrer des installations de GTB* performantes mais dont les capacités sont sous-exploitées, en raison d’une méconnaissance du système ou d’une dérive des paramètrages. Conséquence : une surconsom-mation qui n’est pas forcément synonyme de confort pour les occupants. Pour restaurer le bon fonctionnement, les techniciens Opteor analysent les courbes de chauffe, vérifient qu’elles sont adaptées à la vie de l’immeuble et effectuent les corrections nécessaires. Pour le client, une baisse significative des dépenses énergétiques pour un confort égal voire supérieur. * Gestion technique du bâtiment.
technologies chez nos clients et nous nous inscrivons ainsi dans une démarche de progrès continu. »
Le diagnostic de performance énergétique Prévu par le Code de la construction et de l’habitation (articles L134-1 à L134-5), le diagnostic de performance énergétique (DPE) est une évaluation de la performance énergétique d’un bâtiment ou d’une partie de bâtiment qui indique les recommandations techniques permettant d’identifier les travaux les plus efficaces pour économiser l’énergie. Le DPE comporte une estimation des consommations en euros ainsi qu’une double étiquette : l’étiquette énergie pour connaître le niveau de consommation énergétique et l’étiquette climat pour connaître l’impact des consommations sur l’effet de serre. er Obligatoire à la vente depuis le 1novembre 2006, le DPE le devient pour tout nouveau contrat de location à compter er du 1juillet 2007. Sa durée de validité est de 10 ans.
– Le magazine des actualités Opteor – Directeur de la publication : Philippe Touyarot – Comité de rédaction : Renaud Ducoulombier, Maurice Hautot, Jean-Laurent Schaub, Philippe Touyarot – Conception et réalisation : Crédits photo :Augusto da Silva, Laurent Zylberman, Dominique Decque@BNP Paribas/BDDF/Accueil et services. Pour nous contacter : Opteor – 280, rue du 8 Mai 1945 – BP 72 – 78368 Montesson Cedex– www.opteor.fr – Contact Industrie : Jean-Laurent Schaub, 01 30 86 78 98 – Contact Tertiaire : Franck Boissonnet, 01 30 86 78 83.
42 0 0 7E P T E M B R E> N– S° 7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.