PDF - 1.5 Mo - À la conquête de l'ouest

Publié par

PDF - 1.5 Mo - À la conquête de l'ouest

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 112
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
LA RÉNOVATION DE LA CITÉ RÉPUBLIQUE Coup d’envoi du chantier L e projet de réhabilitation de cette cité HLM de 270 logements a été présenté aux locataires. Les travaux débutent au mois d’octobre pour une durée de 16 mois environ. (P. 5) A U B E R M E N S U E L Magazine municipal d’informations locales N o 176, octobre 2007 0,60 www.blog-aubermensuel.fr www.aubervilliers.fr AMÉNAGEMENT URBAIN DES CHANGEMENTS ATTENDUS Àla conquête de louest D es travaux d’envergure doivent bientôt démarrer. Le prolongement de la ligne 12 du métro, la rénovation urbaine du Landy ou encore la construction d’un nouveau quartier à la Porte d’Aubervilliers vont redessiner la ville, à partir de l’ouest, dans les cinq années à venir. (P. 12 & 13) INTERVIEW RENDEZ-VOUS JEUNESSE A propos Villes des Musi ues des squats du monde q dPuo rPteois not uivnefrotrems ation L e maire revient sur C e festival musical eune l’occupation illégale traditionnel du début j L e PIJ p s r s o e pose aux de logements sociaux, de l’automne se jeunes des informations, il réclame une table déroulera du 20 octobre des conseils et ronde régionale au 25 novembre. des documentations sur le logement. (P. 3) (P. 19) diverses. (P. 8)
2 A U B E R M E N S U E L n ° 176, octobre 2007
CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE, UTILITAIRE, 4 X 4 Ouverture - lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h. - samedi de 9 h. à 17 h.
A N N O N C E S
5 pistes de lavage dont 1 découverte 1 portique à rouleaux (2 m 30 de hauteur) 5 aspirateurs 1 gonfleur
67, rue Saint-Denis endez-vous (près de l’autoroute A86) Avec ou sans r AUBERVILLIERS 64, rue de la Motte - 01 48 34 57 56 Sécurisation par surveillance vidéo www.freewash.fr O PTIQUE P ICARD
Henri Hovnanian Opticien Diplômé
« Je tiens à vos yeux comme à la prunelle des miens »
20 rue du Moutier - 93300 AUBERVILLIERS 01 48 34 30 70 POURQUOI PAYER N tforuaunsné srefafefrreitucst muvsoe rndss e lleess PLUS CHÈEQR UES ? votre choix. VOS OBS Nos devis sont gratuits À Notre contrat obsèques Aubervilliers un vrai service réputé parmi les meilleurs professionnel accessible à tous est garanti par Générali. et respectueux de l’émotion des proches. Pour une étude personnalisée de votre situation, contactez votre conseiller funéraire. Intervention immédiate sur simple appel. Permanence assurée 7 jours/7 et 24h/24. POMPES FUNEBRES ROC’ECLERC 19, bd Anatole France MARBRERIE 93300 Aubervilliers INCINERATIONS - CONTRATS OBSEQUES CAVEAUX - FLEURS - ARTICLES FUNERAIRES Tél. 01 48 34 87 73
S ommaire Aubervilliers au quotidien Squats : le maire s’explique Inauguration de l’école Angela Davis et état des lieux en primaire La réhabilitation de la cité République va démarrer Un projet pour l’insertion de 18 familles roumaines Le deuxième festival Génération Court Un coup de pouce pour le logement des jeunes Les franchises médicales : la santé en danger (p. 3 à 9) L’édito de Pascal Beaudet (p. 9) Images Ça s’est passé en septembre (p. 10 et 11) Dossier Aménagement : des chantiers importants prévus (p. 12 et 13) Intercommunalité Vers une possible extension de Vélib’ (p. 14) Vie municipale Le Conseil municipal du 27 septembre (p. 15) Parcours LEnnemi intime, un film avec le comédien albertivillarien Lounès Tazaïrt. (p. 16) Tribune (p. 17) Culture Histoires communes : un festival de contes jusqu’au 26 décembre dans les bibliothèques Le programme du Studio Lancement du festival Ville des Musiques du monde (p. 18 à 19) Sport Course à pied, avec l’association Génération diabète 93 Du sport dès la petite enfance (p. 20 et 21) Aubervilliers mode d'emploi Un service pour le transport des personnes handicapées Le programme des Seniors (p. 22) AUBERMENSUEL N ° 176, octobre 2007 Edité par l’association Carrefour pour l’infor-mation et la communication à Aubervilliers, 7, rue Achille Domart, 93308 Aubervilliers Cedex. Tél. : 01.48.39.51.93 Télécopie : 01.48.39.52.43 aubermensuel@mairie-aubervilliers.fr Directeur de la publication : Guy Dumélie Directeur de la rédaction : Richard Musat-Grünenwald Rédactrice en chef : Marie-Christine Fontaine Rédacteurs en chef adjoints : Maria Domingues et Frédéric Medeiros Rédacteur : Eric Guignet Directeur artistique : Patrick Despierre Photos : Willy Vainqueur Secrétaire de rédaction : Marie-Christine Fleuriet Maquettiste : Zina Terki PSD publicité : 01.42.43.12.12 Numéro de commission paritaire : 73261 Dépôt légal : octobre 2007 A bonnement J A e u b sir e e r m m ’a e bo n n s n u er e à l Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Joindre un chèque de 9,15 (10 numéros par an) à l’ordre du CICA 7, rue Achille Domart 93300 Aubervilliers
A U B E R V I L L I E R S A U Q U O T I D I E N A U B E R M E N S U E L n ° 176, octobre 2007 3 SQUATS Le maire, Pascal Beaudet, revient sur les deux mois d’occupation à la Maladrerie « Une table ronde sur le logement social simpose » A lors que les deux fois... Là, nous avons été obligés de fournir le plan cadastral attestant squatters obtenaient, que nous étions bien propriétaires ! se temb Aurait-on traité l’affaire de la même ldee r1n0ier, upn accroerd façon si les squatters avaient planté leurs tentes ailleurs ? Je ne suis pas sûr avec la préfecture qu’à Boulogne – où à Neuilly-sur-Seine par exemple – pareille situation ait été longtemps tolérée. L’Etat est pPaosucr aêl trBee raeuldoegtés, responsable. Oui, il y a crise du loge-ment en France ! Oui, il y a des muni-cipalités qui sont hors la loi et ne lpao irnetsep ocenspaebnilditaén t respectent pas la règle des 20 % de logements sociaux… En Ile-de-de l’État et appelle France, sur les 20 communes de plus  de 10 000 habitants qui se trouvent à une réflexion dans ce cas de figure, 19 sont des villes de droite… Ce n’est pas sérieux : d’un bale côté, la secrétaire d’Etat aux Droits de glo l’homme soutient les mal-logés, de sur la question l’autre le gouvernement ne fait pas ce du logement. qu’il faut pour résorber cette situa-tion ! A Aubervilliers, nous sommes du côté des mal-logés et, avec Plaine Commune, on continue à construire du logement social, soit 500 nou-veaux logements d’ici 5 ans… Quel bilan tirez-vous de cette affaire au terme de ces deux mois Vous réclamez la tenue d’une table d’occupation ? ronde sur le logement social ? Il faut bien le comprendre, cela a question : l’OPHLM engage immé- plutôt émotionnel. Evidemment, C’est une tradition républicaine, Cela s’impose car on voit bien les li-été une véritable épreuve. Face à nous, diatement une procédure ! Pourtant, l’émotion ne permet pas de réfléchir alors qu’on est ministre, que de préve- mites de l’exercice sur des villes des squatters… des êtres humains je constate que les expulsions ne sont d’une manière sereine, de comprendre nir le maire d’une ville de sa visite… comme les nôtres. S’il n’y a pas une aussi. Dans un conflit difficile à régler, pas faites… Curieux, non ? Il m’est ar- que le problème des squats dépasse Je n’avais bien sûr pas été informé de prise de conscience à un autre éche-la position que j’ai défendue a eu le rivé moi-même de téléphoner directe- naturellement l’espace d’une simple la venue de Rama Yade. En second lon, on ne réglera absolument rien en mérite de porter le débat au-delà ment à la préfecture, ce qui n’a pas ville. Autrement dit, comment ne pas lieu, j’ai trouvé l’initiative pour le matière de logement. Familles en d’Aubervilliers. Nous sommes restés raccourci les délais d’intervention. De voir que l’insuffisance de logements moins brouillonne : avant de se dépla- difficulté, mais aussi jeunes couples, fermes et clairs et, par là même, justes la même façon, j’ai demandé aux sociaux est, bien sûr, un souci natio- cer, il aurait été bienvenu de disposer jeunes adultes qui voudraient bien par rapport aux habitants, notam- autorités de démanteler les réseaux nal... Dans les derniers moments de des informations nécessaires pour se quitter le domicile parental… c’est ment à ceux qui patientent sur les mafieux qui font monnayer aux l’occupation pourtant, les médias ont faire une opinion, de dépasser le stade une crise qui ratisse large. Alors oui, il listes d’attente pour l’obtention d’un squatters leur installation dans les nuancé leurs propos. Certainement émotionnel des choses. faut de toute urgence organiser, sous appartement. Clair sur ce principe, HLM de la ville. parce que notre position de fermeté l’égide de l’Etat, une table ronde avec j’ai le sentiment d’avoir été compris n’a jamais varié. Plus globalement comment jugez-les maires des villes de taille impor-par l’ensemble des Albertivillariens. Comment appréciez-vous la façon vous le positionnement de l’Etat sur tante de notre région. dont la presse a fait écho de l’événe-Que vous inspire la visite « im- ce dossier ? Je ne suis pas le seul à la réclamer Comment en est-on arrivé là ? ment ? promptue » de Rama Yade, secrétaire Comment se fait-il ’ car il ne faut pas créer de ghettos en qu un campe-Lorsque des squatters s’installent, Dans un premier temps, l’affaire – d’Etat aux Droits de l’homme, juste ment ait pu s’installer pendant deux Ile-de-France et une réflexion globale l’information nous remonte très vite tant à la télévision que dans la presse après l’expulsion du campement par mois devant une école ? Nous avons doit s’imposer. et nous sommes très réactifs sur la écrite – a été abordée selon un angle la police ? dû nous déplacer en Préfecture, par Propos recueillis par Eric Guignet
ÉPILOGUE Expulsés puis entendus, les squatters ont obtenu gain de cause en préfecture deur de logement référencé sur Un relogement gmuIilrcleie ,s:   seee xnpp rpuérl A ssee  ém l ne a sit e  e l rn o  ltéi u leté p ruom, e  ielsen sct  acdsi éndcqle  ffnai---familles ont dû sengager à payer l e d é p a r t e m e n t . En o u t re , c e s aras scuhietuer  hdéeb learfgféaierse  en o anttt eétné dtaonutt  euden des indemnités doccupation à  Pour mener à bien un accord que au cas p c relogement définitif dans les se- l’OPHLM d’Aubervilliers. les squatters n’espéraient pas il y a maines à venir. Vin -six autres encore deux semaines, un comité L es familles en situation régulière, squDaéttpeorsss éndeéns  ddée mleourdrse natb rciesp, elne-ssfiaomnille sc eéltlaeise-lnàt  fmereonnatgc étleosb jdete xdpeunl--de suivi  délégués des familles, DAL, GIP habitat et préfecture – et dépositaires d’un numéro de demandeur danuts plea sl e: nleduerms raienp rséosiern tpaanr tlse  sseroouns-tpqeuêmteesn sto cdiailnets érmêetn épeus bplairc  leh aGbriotaut-sest mis également mis en place. Pour autant, et dans le contexte sur le département, verront ainsi leur reç i initie des interventionsde cette affaire, la ministre du  t Logement, Christine Boutin, a dé-tdoeumtea nprdoep eoxsiatimoinn édee.  rPeolougr eamuteannt,t ,cahvaaqnue dpqderru eéecf dhedi,atu  rlregdasee n.  tCS PlaRoai Sunn rtn u-aiet uD rtdeeaevnn iitce,sen ,  oncmnee ênlsatme   aera uévvi apennanss-t-s(csoaGoncIisPa-l)a ebqsr uisp. oDure  lceess  cmoanl-cllougsiéos nest  dlée-sclaré lors dune conférence de uleront les propositions de relo- presse que « si nous avions une ré-gement. Le même processus sera ponse au problème de logement, dossier fera l’objet d’une enquête sociale. tvaellretruar elàs  jauvescq ufoaruce l umnadteilas  leet  cvoeun-tensuite appliqué aux dossiers desles maires ne seraient pas mis dans aura alors tourné favorablement quarante autres familles. des situations difficiles à régler. » Mais pour l’heure, force lui est ter- avec le soutien, notamment, de pour que, après cinq heures d’âpres Un accord inespéré d’ a d m e t t re q u e « c’ e s t u n v r a i m bionuatt idoun c odmepst e,q lua edléque Droit au logement (DAL)  la jus-il y a encore deux semaines scandale, q ’ F nce, cinquième A 1u50 squatters, qui avaienttice ordonnait lévacuation deslnuaén g qaouccacisoiar-ttido ostnaolsii tt aéc vodenecs c llseuq  spuoaoututsre- rprse rl(éoufgenete,r Cet accord ne concerne au finalpuissance mondiale, tout le monde u en ra é t a b l i u n c a m p e m e n t s u r l e tentes et les forces de l’ordre inter- dizaine de sans-papiers ne sont que les personnes en situation ré- n’arrive pas à avoir un logement. » parvis de l’école Joliot-Curie de- venaient une première fois au ma- ainsi pas concernés)… en dehors gulières et les familles ayant fait Oui, Madame, c’est un scandale ! puis le 11 juillet dernier, aura payé. tin du 6 septembre, avec violence d’Aubervilliers comme l’avait réso- l’objet d’une procédure d’expulsion Après deux mois d’occupation – et confusion… lument réclamé la municipalité. et possédant un numéro de deman-Eric Guignet
4 A U B E R M E N S U E L n ° 176, octobre 2007 A U B E R V I L L I E R S A U Q U O T I D I E N V ite dit RENTRÉE Inauguration d’Angela Davis et état des lieux en primaire Sécurité PÉDIBUS AUX ABORDS DE ROBESPIERRE BABEUF Aubervilliers fait écoles Face aux sollicitations des habitants du quartier et des parents d'élèves du grou-pe scolaire sur la sécurité des piétons, la A ngela Davis est la deuxième école – après Anne Sylvestre – que l’on ina direction Prévention et sécurité et la Vie ugure en un peu des quartiers ont engagé un travail de moins d’un an. Elle témoigne de l’effort que fournit la Ville pour scolariser ses enfant . mise en place d'un Pédibus (ramassage s scolaire à pied encadré par des adultes). 2 itinéraires de « ligne Pédibus » ont été D’ici quelques années, trois nouveaux établissements sortiront de terre… aménagés suite aux enquêtes auprès des parents d'élèves. Pour participer à ce projet ou pour plus de renseignements : arion-Robespierre-Cochennec-Péri L npecseeol tluterGes -sdrl àoag nnéaandneinertm seu esn nP teea tilr resl sado  enf mfanêntefesa  arue> Boutique de quartier 120 rue Hélène Cochennec, quartier Emile-Dubois – et les parents tél. : 01.49.37.16.71 > Boutique de quartier d’élèves ont décollé tôt ce samedi Vallès-La Frette matin… Il n’y a pas école mais bien 34 rue Hémet, tél. : 01.48.33.58.83 inauguration de la maternelle Angela Enseignement lDoanvgisu. e Oantt esen tseo, usveies ncti nqqu e,c laapssrèess  uonnet RESTAURATION SCOLAIRE accueilli leurs premiers élèves en Le service Enseignement procède au janvier dernier : cette école « qui renouvellement du calcul du quotient répondait à un besoin au cœur de la familial pour l'année 2008 à partir du cesitt é,a sdsierza  lfie erm daier el, hPoasncoalr eBr eaouffdiceit,e lloen-15 octobre. Des convocations seront envoyées à chaque famille par ment, même a posteriori et malgré le l'intermédiaire des écoles, néanmoins fait qu’Angela Davis n’ait pu venir à les parents peuvent se présenter au Aubervilliers pour l’occasion. » service Enseignement dès le 15 octobre. QUOTIENT FAMILIAL Les m D i e n s o  t e s f f  o A r b t d s e  l co m n at t i i n n e us utres (restaurants scolaires, centres de loisirs, et a centres de vacances) Ilyana relevés sur les porte-manteaux Pièces à fournir (les originaux) :  ne se sonte  spoasn tl esvuérs tonon  lepsl ugsran ddse, -livret de famille ou acte de naissance sorte que s ut de tous les enfants parents et élus, qui écoutent religieu--pour les locataires : quittance de loyer sement Jean Métellus, tien, (mois en cours) rendre homm e poète haï -pour les propriétaires : descriptif « panthère noirea g». Paaus  dceo hmasbaartd , dfien al-a du logement + échéancier lement, dans le choix des noms -revenus des 3 derniers mois de toutes d’école ou des li blématiques de les personnes au foyer : bulletins de la ville : Pascal eBuexa eumdet fait observer déco Robert Doisneau ? Non, Angela Davis... Opérationnelle depuis janvier dernier, la maternelle tourne rond. Pour faire snaoltaifiircea, tion demsp tAes dsee dliac  S+ éactutreitstéa stioocniale, que « Anne Sylvestre, Rosa Parks [la face à laugmentation prochaine des effectifs en élémentaire, trois nouvelles écoles sortiront de terre... mensuelle de versement, pension de Aplnagceel ad uD amvaisr cshoén td tur ocies nfterem-vmilelse ]q eutiEffectivement, laugmentation desélémentaire. Là, de la même façon retraite + complémentaire symbolisent à leur manière le combat L’élue pointe également les parents qui effectifs en maternelle laisse entre que pour Anne Sylvestre, un conseil -avis d'imposition de l'année précédente avaient omis de faire rentrer leurs voir -dernier bulletin de paiement des alloca-pour la liberté. » enfants en même temps que les autres, de gros besoins à venir en élémentaire. consultatif (enseignants, élus, parents tions familiales ET le dernier relevé cela pour cause de vacances prolon- u la décis bancaire ou postal sur lequel figure Jour de fête et parenthèse, mais quelgées « Cest la première année quecDoen sstorrutcet iqone  de trois inoonu vdeel lelas nécceorl elsadélèvee sen) va prochainement se le dernier versement bilan peut-on en faire, un mois après,lon a un phénomène de cette impor-élémentairdmeevtrtarit voi place. Le dernier psr toajredt c -opmouprt aleblse .commerçants, résultat du bilan qdneue scote nttp eaa sr  escncotormléaepr lidèsetése  cmtloaesunsste  sl ne2ésg0 a0eti7nf  f?a p«n uitCss-e. tance : le jour de la rentrée, il nous Troi e s s  a n  o d’ u o v re e s l  l et e  s d  é é c  o é l e  s prise. spiuoinssq uave ec  rl plEoet uajrto  lucrho enuutnir ne puee unl tep sl pudoiusrc ucse-manquait 130 enfants à l’appel ! Nous rLees tnaourmabnrtes  dsec opllaairceess  déet acnte rlitamiintée sd aéncso lleess, Pour autant, nous n’avons pas eu tous allons travailler avec l’inspection et les Ainsi, au Landy, le projet d’école qui est de l’acquisition de l’espace  rra directrices d’école pour rappeler aux avcotcruee iellnif. aPnrti onreitép oeust dopnenuét-eê taruex  pfaasm iêlltrees llesE dpuosctaetsi odne nnsaetiigonnaanltes  lne ojmoumr ésd ep alra parents que la rentrée, cest le jour deiinnttéegrrceoram-t-mil udnaanlse  laev emc êSmaei ntte-mDpes nliaslnaiércee ssmaiartee r: niel llsea-géilréam denutna irger osuitpueé  sscuor-dont les deux parents travaillent. rentrée. Cela a contribué à quelques la rentrée ! » reconstruction de la maternelle Dois- d’anciens terrains appartenant à la ACTIVITÉS SPORTIVES désorganisations regrettables », Des efforts, donc… et d’autres, neau. D’ici à 2010, en face de Diderot Poste, rue Henri Barbusse, dans le explique Patricia Latour, adjointe au d’envergure, seront également à me-Des activités sportives sont proposées maire à l’Enseignement primaire. ner, à la charge de la municipalité. et d’Alembert, c’est une femme qui quartier Paul Bert. aux élèves des cycles II et III (de la donnera son nom à une seconde école Eric Guignet grande section de maternelle aux CM2) : d an P se R , É e L s È cr V im E e M , E b N ox T e  , A cy U c T lis O m M e, A e T t I c. QUE RÉUSSITE La Ville offre un ordinateur portable à six élèves admis à Sciences Po fssFaaeatrmicvoiiellnc e àed s l eEaes nt d sdmeeaiomgnyansen elndems e ce dacnertd  orpimes aeisdtea ee mnltnaee  n pmtdl,aeo lcsdee e lrani-Ambassadeurs de la ville possibilité de s'acquitter des factures par prélèvement. Par la suite, la possibilité stituteur de son métier, le maire Nadia Khalfoun et Sen Gulseren, carte bancaire peut être envisagée. I dnes élèves réussissent. Ce vendredi dAubervilliers à Sciences Po. d'extension des encaissements à la est toujours très satisfait lorsque consacrées ambassadrices Les personnes intéressées peuvent 21 septembre, Pascal Beaudet est ainsi se présenter au service Enseignement particulièrement heureux et fier de munies d'un RIB ou téléphoner pour recevoir en mairie six lycéens – cinq recevoir le formulaire d'adhésion. > Service Enseignement étaient scolarisés à Henri Wallon et ture-là ont savamment alimenté son 5 rue Schaeffer. Tél. : 01.48.39.51.30 une, albertivillarienne, au lycée juillet-août… Au fait, pourquoi Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h. Joanct qéuteés  aBdrmeli sd àe  SLcai enCcoeus rPnoe u: v«e  Je  squuiis Sdcisiecinpcliens aiProe . ?P «a r Plaa rscuei tqe,u ep ocuersqt upoliu nrie-Fermé le 1 er jeudi de chaque mois à fie de vous, je suis certain que vos pas entamer une carrière à l’interna-partir de 12 h. r parents aussi et ils peuvent l’être. […] tionale : l’ONU, New York, ce serait PASSEPORT LOISIRS C’est a Votre enfant pratique une activité sporti-nous audnuel teps, rtp adrec e nqoutroe nr éau susnitep,e àu pasP omuarl  !a »r riAvmerb aàs scaed eruérs, uoltna tv, ouNs addiita !, ve, culturelle ou artistique, la CAF vous  aide à la financer. Si votre enfant a entre pmaratgicei pàé to u» teE tl lééqduiliep de e ernensedire hom-lNaitserliinere  deet  lpersé paaurtarteiso na vàa iSecnite nincetsé gPréo 6 et 18 ans et si votre quotient familial associéelégitimement, à pareil gsuncacnèts.e de leurs établissements respectifs, cela est inférieur à 540 , vous recevez auto-Allez , … Imane Arab, B her à raison de deux heures par semaine. matiquement le Passeport loisirs. aItl esuurffit El Aidy, Khalid El Guitti, NisarinePour cette saison « 2007 », lexpérien-de le faire compléter par l'organis de l'activité et de le retourner à la CAF. Barbia, Sen Gulseren et Nadia Khal- ce est reconduite et les professeurs Vous recevrez en retour un rembourse-foun sont sans détours nommés « accompagnateurs de l’initiative à ment compris entre 46 et 92 par Ambassadeurs d’Aubervilliers à Henri Wallon ont déjà une trentaine enfant, en fonction des frais engagés. ui d’inscrits – sur la base du volontariat  Par contre, il ne peut être versé pour lSecsi eanbcesse nPtos  »s ee tf ocenst  sirxe-plàr érseeçnotiveer npt arleetu rn loaunbcleireaz  jmaamdaaism eq B evrtoouts,  êptreos vi»-,jpeaurnisei efilnlen ea , bnosesén  tomuat nlqétuée,  àp alas . foLisa à coacher jusquà lépreuve en juin des séjours de vacances ou des -voyages scolaires (classes de neige, leurs parents – chacun un ordinateur seure d’Henri Wallon. pour se payer ses bouquins, mais aussi prochain. Au programme, méthodo de mer ou de campagne). portable paré du meilleur micro-pro- De la confiance, du courage, Nadia pour aborder les sciences écono- logie et visites des rédactions des jour-> Renseignements : 0820 25 93 10 cCesosnetuinr udeizs pà oanviobilre  csounrf ialen cem aernc hvéo.u s«sKéhsaalmfoe udne,  l1a7 apnres steitg iebuacs el iitntéstriatiurtei oennémcioqnuoesm iaev eect  csléarsésniqitué e:s  dmei ccreott, e lmitatcérroa--naux nationaux... Eric Guignet
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.