pragmatisme américain contre immobilisme français

De
Publié par

pragmatisme américain contre immobilisme français

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Contact presse
: Pierre Testu
testu@jacheres-apicoles.fr
/
Tel : 08 77 95 16 70
COMMUNIQUE DE PRESSE
H
écatombe d’abeilles :
pragmatisme américain contre immobilisme français
La gestion de la crise aux Etats-Unis révèle paradoxalement les lacunes françaises. Le
manque de biodiversité est un enjeu au coeur des crises des deux pays.
Reims, le 30 mai 2007 -
Les surmortalités d’abeilles qui frappent actuellement les Etats-Unis
révèlent paradoxalement l’ampleur de la crise apicole française. Un parallèle entre les deux
pays
montre que la France reste engluée dans de vieilles recettes inefficaces.
Aucune
solution durable à la surmortalité des abeilles n’a encore été appliquée à grande échelle
en France.
Les apiculteurs américains misent sur le dialogue et le pragmatisme pour sortir de la crise.
Contrairement à ce qui se passe en
France, hormis quelques modestes initiatives, d’emblée
tous les acteurs concernés se sont réunis autour d’une même table. Apiculteurs, agriculteurs,
semenciers, firmes, hommes politiques travaillent ensemble sans a priori pour sortir
rapidement du marasme. Résultat :
les experts américains sont unanimes pour désigner
l’origine multifactorielle à cette surmortalité (
Colony Collapse Disorder
).
Les conditions
climatiques, la malnutrition des butineuses et surtout les parasites tels que le varroa et un
parasite nouvellement détecté, le noséma cerenae sont identifiés. Le dossier est rapidement
remonté aux plus hautes autorités puisque la filière a été récemment reçue à Washington par
la Chambre des Représentants. Les premières mesures d’urgence ont été prises : les
apiculteurs américains ne doivent pas placer leurs ruches saines à proximité de ruches
décimées pour éviter des propagations
1
. On devrait connaître rapidement les prochaines
mesures de sauvegarde de la filière.
« Surmortalité durable » en France
La France, elle, n’est toujours pas sortie réellement des surmortalités constatées depuis 10
ans.
Les abeilles continuent d’être touchées durement par les parasites.
« L’hiver clément que
nous venons de connaître donne du répit aux apiculteurs mais ne constitue en rien une
solution durable à la filière apicole
» commente Philippe Lecompte, président du Réseau
Biodiversité pour les Abeilles. «
L’état de santé des ruchers reste précaire. Ce Printemps
extrêmement favorable cache une situation à risque. A ce jour, les avis des
scientifiques
comme ceux de l’Afssa sur le dépérissement des abeilles ne sont toujours pas pris en compte
».
1
L’agent infectieux
principal suspecté se propage à partir des excréments d’abeilles
(
http://maarec.cas.psu.edu/ColonyCollapseDisorder.html
)
Reims, le 30 mai 2007
Pour toute information complémentaire :
www.jacheres-apicoles.fr
Contact presse
: Pierre Testu
testu@jacheres-apicoles.fr
/
Tel : 08 77 95 16 70
Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles
en adéquation
avec la méthode américaine
Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles constitue une idée
innovante qui a anticipé le modèle américain. «
Avec 256
partenaires adhérents, nous sommes un rare espace de
dialogue entre tous les acteurs en France. Grâce à nous, les
apiculteurs, agriculteurs, semenciers, coopératives et industriels ont renoué le dialogue
».
Les jachères apicoles permettent la reconstitution des sources d’alimentation des butineuses.
Promues par le Réseau Biodiversité pour les Abeilles, elles permettent à tous les protagonistes
de travailler sur un projet commun.
«
Nous invitons donc les apiculteurs américains à
croiser avec nous rapidement les analyses, les méthodes et les expertises pour les étendre à
l’ensemble de la France et de l’Europe
» poursuit Philippe Lecompte.
«
Dialogue et concertation sont indispensables pour répondre à la crise apicole
» conclut-il.
C’est la recette que semble avoir adopté l’ensemble de la filière apicole américaine. C’est
aussi la méthode du Réseau Biodiversité pour les Abeilles, et les résultats encourageants sont
là pour le confirmer
Le
Réseau biodiversité pour les abeilles
rassemble 60 apiculteurs, 82 agriculteurs et 45 organisations
agricoles et est soutenu par des entreprises du secteur. En s'associant au Réseau biodiversité, tous les
partenaires affirment leur volonté de conjuguer production agricole de qualité et respect de
l'environnement. Conscients que la terre de demain se prépare aujourd'hui, ils s'engagent de façon
concrète pour favoriser la biodiversité par une agriculture soucieuse du développement durable. Son
action n’est rendue possible que grâce à la prise de responsabilité de chacun des acteurs. Le Réseau
Biodiversité pour les Abeilles entend être un lieu de partage de connaissance et d’expérience.
L’émergence d’idées innovantes y est fortement encouragée
.
Les jachères apicoles sont présentes
dans 41 départements et représentent 1000 hectares en France en 2007.
Liste à jour des partenaires sur
www.jacheres-apicoles.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.