Présentation Majeure Physique 1 - École Polytechnique - Accueil ...

De
Publié par

Présentation Majeure Physique 1 - École Polytechnique - Accueil ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 121
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
se fentdseriiu deieenu eria oiqua e  cdeTsrenoenbueerm jauot ruopq xuec sront'i dn ioctduuneu p rafmic s rul uevoudraieeux qui ulp riovas ne tnaiBl( s.uoetGes  X03)raues rmbse llepha qisyc euetnoropmaine; en revanch,e lae lle raseistueprte-e
Les cours sont tr ès int é re ssants, les enseignants  prêt ent une grande pDree t s r e e n s te b e o s n p n a e r s  i d netsr eondsuecitginoansn tas  dpaess sdioonmnaeisn e e t s  s v o a ur vieesn td e p  a la s  si p o h n y a si n q ts u ,e  qauc it s u aetlilsef, eront attention à la pé da g ogi e. (Christ os Gou g oussis X02) les esprits sensibles au x id ees et a l a beaute de cette  matiere. (J é rôm e Dubail X03)
Les majeur es de physique : excellents cours, exc e llents profs, si les él èves sont motivés l'état est coh é rent et la r é ussite est garan ti e. ( Bodgan Mal aescu X03)
« E n f i n  d e  l a  p h y s i q u e ,  d e  l a  v r a i e  !  » (Simon Bernon X0 3 ) La ma jeur de physique 1 a été ma meille ure p é riode "enseignem ent" à l'X. San s restrictio n. (Timour Delahaye X0 3)
La di versité des enseignements de la Majeure de P h ysi q ue 1 permet d e d é couvrir de nouv eaux domaines très différents, qui m'ont aider à choi sir ma voie pour l a su ite. (Vincent Revol X03)
Ma eure de Ph si ue 1
Les cours de l a majeure 1 vont de l a thé orie pure (Phys i que des particules) aux  app lica tions ( o ptiqu e quantiqu e, laser s ,.. . ) ce qu i re nd l'e nseignem ent diversifi é et inté re ssant. (Oli vi er Marchal X03)
O n ne pe ut p as être d éç u  p a r  l a  m a j e u r e  d e  p h y s i q u e  :  l e s  s u j e t s  s o n t  i nteressants, t h é ori ques  mais proches de nombreuses applications  actuelles, et les cours e x trêmement bi e n menés et plaisan ts à s ui vre. (Charles Limouse X0 3)
jets biologiquesP yhisuq eed sboPH52Y5  B noimrcu  aretnan ud :èmounlcéyhisuq et astropysique e    hP  HP355Yp rad seqieuhPsy455YHPs reaiauq euqi1 euqitneras L :s 551 PHY Opt    s deésihye qu25 A  P HP5Yons ectrldises lol seadsnel situcéélmiresentaY5PH86      iCcriust microétcelinorseuq
Trois cours choisis parmi les six cours suivants :
+ un cours
Ma eure de Ph si ue 1
dapprofondissement au choix
Cours dapprofondissement
iCrcuits logiques p
(30 mai -
rogarmmablesF 
18H30 )
GPA
. (INF575) Conception de circuits microélectroniques (INF576)
Plan duC choaupirtsr
ELECTRONS DANS LES SOLIDES Métaux, Isolants, Supraconductivité et Magnétisme P 2A Amphis HY55 I Mécanique q tique d'un s olide- concepts de base uan I Combinaison Linéaire dOrbitales Atomiques. Notion de bandes d énergies II Réseau cristallin et réseau réciproque II Notions de cristallographie . III Structures de bandes des solides : III Métaux, Isolants, Semiconducteurs IV Le transport électronique dans les solides IV
Bandes électroniques
Supraconductivité
Magnétisme
e
V Introduction à la supraconductivité Effet Meissner et cohérence quantique V VI La thermodynamique des supraconducteurs: VI Supraconductivité de type II VII Origine microscopique de la supraconductivité VII Bande interdite, paires de Cooper
VIII nétisme de Le mag s isolants VIII Interaction d échange IX IX Anisotropie magnétique: X Domaines, parois Dynamique des spins et résonance magnétique
s
PROBLEMES DE PHYSIQUE FONDAMENTALE
TRANSITION ISOLANT / METAL
METAUX ET MAGNETISME
SUPRACONDUCTIVITE DES ALLIAG ES METALLIQU ES
SUPRACONDUCTIVITE A HA UTE TEMPERATURE DANS LES OXYDES
Aimant SHTC
Train à lévitation supraconducteur/ aimant
VERS LES NANOSTRUCTURES
MICROSCOPIE A EFFET TUNNEL
Nanotubes
de carbone
PHY552B : Physique des objets biologiques: du nanomètre au micron.
A. Ajdari, U. Bockelmann
Cours d’introduction: 9 amphis, 9 petites classes
Qui utilise des éléments Physique statistique vus avant: Biologie moléculaire Mécanique
Domaines concernés: Physique expérimentale et théorique Biologie cellulaire et moléculaire Biotechnologie Nanotechnologie
Le «  
nanomonde » de la cellule
UNE PHYSIQUE RICHE:
Des objets biologiques en milieu aqueux
- soumis au mouvement brownien
- systèmes complexes en interaction
- physique statistique (à l’équilibre et hors équilibre)
- énergie ~ kT, force ~ pN, longueur nm->µm
Cellule élémentaire
Cristal 2D
ADN
Plus spécifiquement quelques exemples
Filaments et moteurs
Techniques et applications
élasticité hybridation/dénaturation interactions ADN/protéine …
Principes physiques des moteurs moléculaires assemblages dynamiques et auto-organisation …
Manipulation de molécules uniques puces à ADN ADN et nanostructures artificielles …
iresaAs& e qusihyoptr euqélcuN3 PyhisHP55 Y
Astrophysique nucléaire :
Formation, structure et évolution d’une étoile Mort d’une étoile (supernovae, étoiles a neutrons, …)
une introduction à la physique nucléaire par l’étude de deux de ses applications principales : la production d’énergie par fission ou fusion, l’astrophysique.
Physique nucléaire :
Id ée :
Plan :
Martin Lemoine, Caroline Terquem
Fission, fusion et production d’énergie
Structure & stabilité des noyaux, radioactivité, réactions nucléaires
Réacteurs àfission
Pourquoi fissionner de l’uranium ? Pourquoi enrichir l’uranium ? Quelle est la physique de l’EPR ?
cuve réacteur
Réacteurs àfu
Quel est l’avantage de la fusion ? Pourquoi « thermonucléaire » ? Quel est le principe d’un réacteur à fusion ?
comprendre la physique nucléaire permet de comprendre les choix technologiques
sion
ITER
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.