Quelle Europe? Premiers résultats

De
Publié par

Quelle Europe? Premiers résultats

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
   
Eurobaromètre Flash Commission  européenne
 Quelle Europe? Les Français et la construction européenne     Premiers résultats   Terrain: avril/mai 2009 Rapport: mai 2009   
Ce sondage a été commandé par la Représentation en France de la Commission européenne et coordonné par la Direction générale Communication.  Le présent document ne représente pas le point de vue de la Commission européenne. Les interprétations et avis quil contient nengagent que ses auteurs.  
    
  
   
 page 2
   Série EB Flash #230    Quelle Europe? Les Français et la construction européenne
Sondage réalisé par The Gallup Organization, Hongrie, à la demande de la Représentation en France de la Commission européenne    
     Coordonné par la Direction générale Communication   Le présent document ne représente pas le point de vue de la Commission européenne. Les interprétations et avis quil contient nengagent que ses auteurs.   THE GALLUP ORGANIZATION  
Tba................................................................................d elm seèita.ser................................................................................................................................................no..cuitrtdo3nI........4.................................
 
 
Table des matières
 EB Flash n o 230  uelle Euro e ? Les Fran ais et la construction euro éenne
1. La perception générale de la construction européenne.................................................................. 5  L A PERCEPTION GLOBALE ................................................................................................................... 5  L IDENTITÉ EUROPÉENNE .................................................................................................................... 5  2. La construction européenne: bilan et attentes ................................................................................ 8  P ERCEPTIONS DES EFFETS DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE ......................................................... 8  L A PRÉSIDENCE FRANÇAISE .............................................................................................................. 10  A TTENTES DES F RANÇAIS A L ÉGARD DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE .................................... 11  3. Lavenir de lUnion européenne .................................................................................................... 14  C ONCEPTION DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE ........................................................................... 14  S ENTIMENTS FACE À L ÉLARGISSEMENT ........................................................................................... 16  Fiche technique....................................................................................................................................18   
 
               
page 3
  
 
EB Flash n o 230  Quelle Europe ? Les Français et la construction européenne  Introduction   Au printemps 2009, la Représentation en France de la Commission européenne a commandé la présente enquête sur les attitudes des Français vis-à-vis de lUnion européenne afin de sonder plus avant la relation des Français à lEurope. Une enquête similaire avait été réalisée en 2006, également dans le cadre de lEurobaromètre Flash. Le questionnaire de la présente enquête est dans une large mesure identique à celui de 2006.  Le présent rapport est structuré en 3 parties. Il explore tout dabord la perception générale quont les Français de la construction européenne, y compris ce quils entendent par la notion didentité européenne. Il dresse ensuite le bilan de la construction européenne aux yeux des Français tant au niveau supranational que domestique avant dexaminer leurs attentes face à lEurope. Il se penche enfin sur la manière dont les Français se représentent lavenir de lUnion européenne et sur leur attitude face à lélargissement.  Le travail de terrain du présent sondage a été réalisé entre le 28 avril et le 5 mai 2009. 2010 personnes (âgées de 15 ans et plus) sélectionnées au hasard ont été interrogées en France. Le sondage a été réalisé par téléphone, au moyen dun système web dentretien téléphonique assisté par ordinateur (WebCATI). Les disparités de léchantillon ont été corrigées par une pondération après stratification, en fonction des principales variables socio-démographiques.  Un rapport plus complet sera diffusé dans les mois qui viennent, comportant notamment une analyse socio-démographique des résultats.
 page 4
 EB Flash n o 230  uelle Euro e ? Les Fran ais et la construction euro éenne 1. La perception générale de la construction européenne  Ce premier chapitre du rapport porte sur la perception générale quont les Français de la construction européenne. Il y est tout dabord question de lattitude des Français vis-à-vis de la construction européenne, en dautres termes dans quelle mesure ils y sont favorables.  Les questions didentité européenne occupent le restant du chapitre. Les perceptions des Français concernant lexistence dune identité européenne y sont abordées ainsi que ce que cette identité recouvre à leurs yeux. Leur sentiment dappartenance identitaire à la France et/ou à lEurope y est également évoqué.  Il est intéressant de souligner que la perception générale des Français de la construction européenne qui ressort de cette enquête est très similaire à celle de lenquête Flash Eurobaromètre de 2006.   L A PERCEPTION GLOBALE    La très large majorité des Français Perception globalede la construction interrogés se déclarent favorables à la européenne construction européenne: trois Français sur cinq affirment y être plutôt 5 favorables  et un Français sur cinq se 420 dit même très favorable  à la 11 Tr ès fa vor ab le construction européenne.  Plu tô t fa vor ab le   A peine 15% des Français se déclarent Plu tô t o pp o sé opposés au principe même de la construction européenne.  Tr ès o p po sé  NS P  Les Français les plus enthousiastes vis-60 à-vis de la construction européenne sont les 15-24 ans, les étudiants et les personnes résidant dans les grandes Q1. Globalemen t,d iriez-vou s q ue la cons truction europ éen ne métropoles, chacun de ces groupes es t qu elqu e c % h , o B s a e s  e: a t u o q u u s e le l s v  o u p s o  n êt d e a s n . t . s . totalisant 88% dopinions très favorables ou plutôt favorables .    L IDENTITE EUROPEENNE   Notion didentité européenne   Comme en 2006, près de deux tiers des Français estiment que les pays de lUnion européenne possèdent des valeurs communes qui les distinguent du reste du monde : 17% des Français se déclarent tout à fait daccord  avec cette appréciation et près de la moitié (46%) se disent plutôt d ccord .  a   De nouveau, ce sont les 15-24 ans (75%) et les étudiants (73%) qui sont les plus enclins à se dire plutôt ou tout à fait daccord avec lidée dune communauté de valeurs au sein de lUnion.    Interrogés sur ce qui définit le mieux lidentité européenne  parmi une liste de caractéristiques, plus de la moitié des Français citent la démocratie et le respect des droits de lhomme (57%), la géographie (56%) et/ou une économie de marché (55%). Lexistence d une histoire commune est également mentionnée par près de 4 Français sur 10 (38%).    page 5               
EB Flash n o 230  Quelle Europe ? Les Français et la construction européenne    Chacune des caractéristiques ci-dessus est citée plus fréquemment par les Français ayant un haut niveau détudes. On peut toutefois observer linverse dans le cas d un fort niveau de protection sociale sélectionné par 41% des Français ayant le plus faible niveau détudes contre seulement 25% de ceux a ant un niveau détudes élevé  et 28% des Français en mo enne.  Notion d identité européenne La démocratie et le respect des droits de l'homme 57 La géographie 56 Une économie de marché 55 Une histoire commune 38 Une culture commune 34 Un fort niveau de protection sociale 28 Un héritage religieux et spirituel 19 Autres 1 Aucun de ces éléments 2 ll n'existe pas d'identité européenne 0,2 NSP 2 Q3. Selon vous, qu'est-ce qui définit aujourd'hui l'identité européenne ? Base: tous les répondants % de mentions   Parmi les caractéristiques suggérant une communauté de valeurs, cest la démocratie et le respect des droits de lhomme  qui recueillent le plus suffrages (57%), suivis d une culture commune  (34%) et d un héritage religieux et spirituel (19%).    Les 15-24 ans et les étudiants se révèlent les plus enclins à voir dans la démocratie et les droits de lhomme ce qui définit aujourdhui lidentité européenne (63% et 62%, respectivement).    Les deux autres caractéristiques (une culture commune et un héritage religieux et spirituel ) sont le plus souvent cités par les plus de 54 ans et les inactifs  groupe largement composé de seniors.  Etre français et/ou européen   Interrogés sur leur sentiment Etre français et/ou européen dappartenance identitaire, six Français sur dix affirment se sentir à 5 la fois français et européen , une 3 1 vFrraainmçeainst  eet uproasp éen proportion parfaitement identique à celle enregistrée en 2006, tandis 31 eÀ ulrao fpoéise fnrançais et quenviron trois Français sur dix (31%) disent se sentir français mais vEruariompeénetn f erta npçaas is pas vraiment européen .   Ni fr ançais, ni  Les Français ayant un haut niveau 60 eu ro p éen détudes, les étudiants et habitants des NS P grandes villes savèrent davantage susceptibles de ressentir cette double identité avec respectivement 68%, Q 2.Au jour d' hui, diriez-vo us que vou s vo us sen tez... 67% et 65% qui disent se sentir à la %, Ba se: tous les répondants fois français et européen.   page 6
 EB Flash n o 230  uelle Euro e ? Les Fran ais et la construction euro éenne
  
 
  
Parmi les Français opposés à la construction européenne, 64% déclarent se sentir français et pas vraiment européen , alors que la proportion n'est que de 24% parmi ceux qui y sont favorables.   Une large majorité de Français ne ressentent pas la construction européenne comme une menace pour leur identité . Interrogés sur leur niveau d'approbation de l'affirmation " La construction européenne est une menace pour notre identité ", seuls 26% se disent tout à fait d'accord ou plutôt d'accord avec cette phrase (cinq points de moins qu'il y a trois ans), alors que 72% marquent leur désaccord (cinq points de plus qu'en 2006). Plus de quatre Français sur dix (42%) ne voient pas du tout la construction européenne comme une menace.   Ce sont les étudiants (91%), les 15-24 ans (82%), les Français ayant un haut niveau détudes (80%) et ceux vivant dans les grandes villes (79%) qui ont le plus tendance à ne pas être daccord avec cette affirmation. A linverse, les Français ayant un faible niveau détudes sont plus enclins à ressentir la construction européenne comme une menace pour leur identité (43% de plutôt et tout à fait daccord contre 26% en moyenne).  
               
page 7
 
EB Flash n o 230  Quelle Europe ? Les Français et la construction européenne   2. La construction européenne: bilan et attentes  Ce deuxième chapitre traite des perceptions des Français quant aux effets de la construction européenne tant au niveau international que sur leur propre pays. Le contexte actuel de crise économique et financière y fait lobjet dune analyse séparée.  Vient ensuite le bilan de la récente Présidence française de lUnion européenne.  La deuxième partie de ce chapitre est consacrée aux attentes des Français à légard de la construction européenne. Y est abordée la question de limplication des Français dans la construction européenne et de leur perception de la sphère politique en général. Il se penche pour finir sur la question de l'information sur la construction européenne.   P ERCEPTIONS DES EFFETS DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE   Effets de la construction européenne au niveau supranational   Plus de trois-quarts des Français (78%, trois points de plus qu'en 2006) jugent que la construction européenne les rend plus forts face au reste du monde  et environ un tiers des Français en sont convaincus (34% de tout à fait daccord ).   Trois Français sur quatre (76%, en recul de trois points par rapport à 2006) estiment que la construction européenne permet de garantir la paix sur notre continent . Seul un Français sur 10 9% n'est as daccord du tout avec cette affirmation. Effets de la construction européenne au niveau supranational Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout NSP L o éenne nous r a construction eurpdu mondee nd plus fort face au reste 34 44 11 9 3 La construction européenne permet de garantir la paix sur notre continent 35 41 13 9 3 Q4. Pourriez-vous me dire si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt pas daccord ou pas daccord du tout avec chacune des affirmations suivantes ? %, Base: tous les répondants  
 Effets de la construction européenne en France   Une nette majorité de Français (57%) considèrent que la construction européenne contribue à la prospérité de la France . La progression est de huit points par rapport à l'enquête similaire réalisée en 2006. Cependant, seuls 14% des Français sont tout à fait daccord  avec cette observation  une proportion comparable à celle des Français qui se disent pas daccord du tout  (16%).   Plus de 6 Français sur 10 estiment que la construction européenne coûte cher à la France (62%, quatre points de moins qu'en 2006) et un quart des Français en sont convaincus (24% de tout à fait daccord ). Seul un Français sur 10 juge que ce nest pas du tout le cas (9% de pas daccord du tout ).   Les Français sont partagés sur la question de savoir si cest à cause de lEurope que les prix ont augmenté en France ces dernières années : la moitié se déclare daccord avec cette appréciation (24% de tout à fait daccord et 25 % de plutôt daccord ) tandis que lautre moitié se montre plus sceptique (22% de plutôt pas daccord et 23% de pas daccord du tout ).  page 8
 EB Flash n o 230  uelle Euro e ? Les Fran ais et la construction euro éenne  Les Français sont également divisés sur la question de savoir si la construction européenne profite seulement aux riches (44% d'approbation, mais 51% de désaccord)..   La moitié des Français contestent que la construction européenne représente une menace pour leurs services publics : un quart des Français ne sont pas daccord du tout avec cette affirmation et un autre uart dit nêtre lutôt as daccord . Effets de la construction européenne en France Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout NSP La construction européennFer acnocnet ribue à la prospérité de la 14 43 21 16 6 La construction européenne coûte cher à la France 24 38 17 9 12 C'est à cause de l'Europe que les prix ont augmenté en 22 23 6 24 25 France ces dernières années enne La construction europérichepsrofite seulement aux plus 21 23 27 24 5 La construction eurnoopsé seenrnviec rees ppruésbelinctse une menace pour 14 29 26 24 7 Q4. Pourriez-vous me dire si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt pas daccord ou pas daccord du tout avec chacune des affirmations suivantes ? %, Base: tous les répondants   Ce sont les étudiants et les Français ayant un haut niveau détudes qui se montrent les plus positifs dans leur évaluation des effets de la construction européenne en France tandis que ceux ayant un faible niveau détudes demeurent les plus sceptiques. Ils sont par exemple 74% parmi les étudiants et 65% parmi les Français ayant un haut niveau détudes, contre environ 50% chez ceux ayant quitté lécole tôt, à être davis que la construction européenne contribue à la prospérité de la France.     Les Français opposés à la construction européenne se révèlent les plus négatifs dans leur appréciation. Seuls 15% dentre eux par exemple sont daccord pour dire que la construction européenne contribue à la prospérité de la France.    Effets de la construction européenne dans un contexte de crise financière et économique   Les Français sont partagés sur la question de savoir si la construction européenne constitue un bouclier face à la crise (47% daccord et 46% pas daccord ). Seuls 13% des Français se disent tout à fait daccord avec cette affirmation tandis que 21% se déclarent pas daccord du tout .   Une majorité des Français (61%) sont en revanche davis que face à la crise financière et économique, lappartenance de leur pays à lUnion européenne est  plutôt un atout . Seuls un peu plus dun quart des Français (27%) y voient plutôt un risque .   Dans certains groupes cependant, l'idée de risque l'emporte: il sagit des Français ayant un faible niveau détudes et de ceux opposés à la construction européenne. Parmi ces derniers, 54% voient plutôt dans l'appartenance à l'Union un risque dans le contexte de crise, contre 22% qui y voient un atout.
  
               
page 9
EB Flash n o 230  Quelle Europe ? Les Français et la construction européenne   
Face à la crise, lappartenance de la France Face à la crise, les institutions à l'Union européenne est ... européennes ont joué leur rôle ... 710 3 5 6 Trè bien Plutôt un atout s Plutôt bien Plutôt un risque 27 Plutôt mal 61 Ni l'un, ni l'autre 30 51 Très mal NSPNSP
Q7. Et diriez-vous que face à la crise financière et économique, Q8. Plus spécifiquement, diriez-vous que face à la crise l'appartenance de notre pays à l'Union européenne est plutôt financière et économique, les institutions européennes ont un atout ou plutôt un risque? joué leur rôle... %, Base: tous les répondants %, Base: tous les répondants   La majorité des Français (54%) considèrent également que face à la crise financière et économique, les institutions européennes ont bien joué leur rôle , 36% étant d'un avis contraire. Cependant, seuls 3% des personnes interrogées jugent que les institutions ont très bien  joué ce rôle. Un Français sur dix ne se prononce pas sur cette question.   Ici encore, les Français ayant un faible niveau détudes et ceux opposés à la construction européenne sont les moins enclins à juger que face à la crise financière et économique, les institutions européennes ont plutôt/très bien joué leur rôle.     L A PRESIDENCE FRANÇAISE    Le bilan de la Présidence française du Conseil européen (du 1er juillet au 31 décembre 2008) est largement positif aux yeux de l'opinion. En effet, deux Français sur trois jugent qu'elle a été plutôt une bonne chose pour lEurope, contre 14% qui estiment quelle a été plutôt une mauvaise chose . Une personne sur cinq choisit une réponse neutre ou ne se prononce pas.    Les Français expriment une opinion similaire sur limpact de cette Présidence pour la France elle-même, avec près de deux-tiers des Français (63%) qui jugent qu'elle a été plutôt une bonne chose  pour la France .  La Présidence française de lUnion européenne a été... pour lEurope pour la France 11 10 Plutôt une bonne 9 chose 9 Plutôt une mauvaise chose 14 Ni b ne, ni 18 66 m auovnaise 63 NSP
    page 10
Q5. Au second semestre 2008, la France a présidé l'Union européenne. Pensez-vous que cette Pr s ence française a été plutôt une bonne chose ou plutôt une mauvaise chose pour l'Europe? Q6. Et pensez-vous que cette Présidence française a été plutôt une bonne chose ou plutôt une mauvaise chose pour la France? %, Base: tous les répondants   
 EB Flash n o 230  uelle Euro e ? Les Fran ais et la construction euro éenne A TTENTES DES F RANÇAIS A L EGARD DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE   Implication des Français dans la construction européenne   Plus de sept Français sur dix estiment que la construction européenne est trop éloignée des préoccupations des citoyens  (72%, ce qui marque tout de même un recul de dix points par rapport au sondage réalisé en 2006). Ils sont cependant majoritairement plutôt daccord (44%) que tout à fait daccord (28%) avec cette appréciation.   Près de quatre Français sur cinq (78%, -2 points par rapport à 2006) considèrent que la construction européenne se fait sans que les peuples soient suffisamment consultés et 42% des Français se disent tout à fait daccord avec cette affirmation.   La majorité des Français (57%, -1 point par rapport à 2006) considèrent que la construction européenne a peu dimpact sur leur vie quotidienne . Ils ont cependant plutôt tendance à être lutôt daccord 35% avec cette évaluation ue tout à ait daccord 22% . Implication des Français dans la construction européenne Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout NSP La construction euro é préoccupaptioennsn dee ess ct ittrooype nélsoignée des 28 44 17 7 4 La construction é soieenut rsoupffiesnanme msee nfta ict osnasnusl tqéuse les peuples 42 36 11 9 3 La construction européqeunontied ia epnenue  d'impact sur votre vie 22 35 25 16 2 Q4-Q14. Pourriez-vous me dire si vous êtes tout à fait daccord, plutôt daccord, plutôt pas daccord ou pas daccord du tout avec chacune des affirmations suivantes ? %, Base: tous les répondants
 
   Perception de la sphère politique   Plus des trois-quarts des Français sont davis que les hommes politiques pensent à leur intérêt personnel avant de penser à lintérêt général (76%, soit quatre points de moins qu'en 2006). Seul 5% des Français répondent nêtre pas daccord du tout avec cette opinion.   Environ sept Français sur dix estiment quaujourdhui, laction politique a peu de poids par rapport aux réalités économiques (71%, -1 point par rapport à 2006) et un tiers des Français sont tout à fait daccord  avec cette opinion. Une personne sur dix ne se prononce pas sur cette uestion. Ressenti des Français face à la politique Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout NSP êt personnel Les hommeasv apnotl itdieq upeesn speern às el'nitn tàé lreêut rg iénntéérral 43 33 13 5 6 Aujourd'hui, l'acatiuoxn r épaolliittéisq uéec oa npoemui dque eps oids par rapport 33 38 13 7 10 Q14. Pourriez-vous me dire si vous êtes tout à fait d'accord, plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas d'accord du tout avec chacune des affirmations suivantes ? %, Base: tous les répondants
      
               
 
page 11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.