Sous les pavés, la biodiversité

Publié par

Sous les pavés, la biodiversité

Publié le : lundi 11 juillet 2011
Lecture(s) : 87
Nombre de pages : 29
Voir plus Voir moins
MT34-P.1:Miseenpage107/05/1011:52Page1
FORUM 21 LE 29 MAI C’est le moment d’agir pour une ville durable.PAGE 5
w w w . m o n t r e u i l . f rN ° 34DU 11 AU 24 MAI 2010
Journées de la nature en ville
Sous les pavés, la biodiversité
Alors que les Nations unies ont désigné 2010 « Année mondiale de la biodiversité », à Montreuil, les Journées de la nature en ville, du 19 au 23 mai, seront l’occasion de faire partager et, surtout, protéger la biodiversité en milieu urbain.PAGES 15 À 17
Du 17 au 22 mai, ensemble contre l’homophobie. PAGE7 LE JOURNAL DE LA VILLE ET DE SES HABITANT-E-S
JEUNESSE Montreuil Comedy ou le parti d’en rire.PAGE 26
MA VILLE La Maison médicale de garde.PAGE 6
OUF ! CULTURE Montreuil’Jazz Pulsations.PAGE 25
TM34-P.2à3:Mi
2
esneapeg01/7501/10:242aPeg2
15 jours à Montreuil
O ONALE JDHURONMÉME ANGAET IAUX DÉPORTÉS manche 25 avril se tenait la Lm nucipilati éteLaeuqia  sirMa De,iindo me cérémonie d’hommage aux déportés. Voynet, ont souhaité cette année faire suivre cette cérémonie de l’inauguration d’une plaque en hommage aux habitants du 12, rue Marcel-Sembat, déportés, victimes du nazisme.
BEAUX COUPS DE BALLET DES CENTRES DE LOISIRS Après une très belle entrée en matière de Catherine, la directrice adjointe du centre de loisirs Joliot-Curie, la salle des fêtes a accueilli en ouverture du festival de danse des centres de loisirs : Mamedy Jackson et La Relève, l’une des deux compagnies victorieuses du Montreuil Mix Festival. Et, à voir les trésors d’ingéniosité déployés par Yasmin, animatrice et chorégraphe du centre de loisirs Joliot-Curie, pour mettre en danse et cadence les petits de son centre comme ceux de Jules-Verne et de Danton, la relève semble bien assurée…
w w w. m o n t r e u i l . f r
Écouter voir à la Maison populaire L’expositionMémoiresinvite à feuilleter un recueil de souvenirs de la vie de quatre anciennes travailleuses montreuilloises. À partir d’audiophotographies, conçues par la classe non francophone du collège Politzer (voirTous Montreuil n° 33 du 27 avril), sont ainsi dévoilés la vie de ces retraités, leur espace de travail et la transformation du paysage urbain de Montreuil. Des invitations à se rapprocher du passé pour mieux imaginer son avenir.
L’Europe au cœur des débats Le 5 mai 2010, la Confédération paysanne tenait son assemblée générale dans la salle des fêtes de la mairie de Montreuil, avec un débat sur « la politique agricole européenne au cœur des enjeux alimentaires mondiaux », en présence de Dominique Voynet. La Maire revenait tout juste de la Convention européenne des maires pour une énergie locale durable, qui se déroulait le 4 mai 2010 au Parlement européen de Strasbourg, où elle avait présenté le projet d’écoquartier Les Hauts de Montreuil. Objectif : réduire les émission de CO2 de 20 % en 2020. Et, avant tout, concilier les exigences environnementales et les exigences sociales.
MT34-P.2à3:Miseenpage107/05/1012:24Page3
TOUS MONTREUIL/NO34/DU 11 AU 24 MAI 2010 UN MONTREUIL MIX FESTIVAL TRÈS DANSE
gagnants du Montreuil Mix Festival sont… desEt les grands gagnantes ! Trois filles de classe A : Samira, Sonia et Victoria de la compagnie La Relève. Et big up spécial de leur chorégraphe Sony à l’autre groupe de filles arrivé exæquo avec ses danseuses : les N’Zup. Si vous les avez manquées lors de ce grand show dansé et chanté du 24 avril, rendez-vous au Nouveau Théâtre de Montreuil les 14 et 15 mai en première partie du spectacleMosaïquede la troupe montreuilloise Etha-Dam qu’on ne présente plus !
Un vide-greniers qui fait le plein L’association Ensemble notre quartier organisait la 12eédition de son vide-greniers à Branly-Boissière, rue des Roches, dimanche 25 avril. Toutes les générations se sont retrouvées sous le soleil pour un moment de convivialité et de bonnes affaires.
3 Mise au point omm S’en défendre, n’est-ce pas Ccontrbieu r àa ltnce oljoéodprr tueere  etu,nmeru ?ur paradoxalement, lui donner de la consistance ? Cette question, je me la suis posée à la lec-ture d’un tract du PCF, reprenant à son compte un article deL’Express, vieux de plu-sieurs mois. Il se trouve que cet article a fait l’objet d’un démenti de son auteur, ce que i netles auteurs du tract savent parfaitement. Ils MDaioremdienMqonutree uiVloyne seront donc pas surpris de cette mise au Sénatricepoint. De quoi s’agit-il ? de Seine-Saint-DenisInterviewé au sujet des projets urbains de la ville, mon directeur de cabinet aurait affirmé, évoquant l’espace public à l’abandon : «Des logements seront construits sur ce foncier libre. Cela augmentera le prix de l’immobilier et éloignera les couches populaires vers les deuxième et troisième couronnes. Mais certains y trouveront leur compte, vendant leur pavillon à des bobos avec une grosse plus-value. » Il faudrait être totalement idiot et parfaitement cynique pour pro-noncer ces phrases si elles correspondaient, ne serait-ce qu’un peu, aux intentions de la municipalité ! En vérité, Jacques Archimbaud décrit le mécanisme par lequel les couches populaires sont repoussées de plus en plus loin, sous la pression du marché, dans les villes de première couronne, si on n’intervient pas. Il explique pourquoi il faut intervenir ! Et com-ment la municipalité entend le faire ! Le projet des Hauts de Montreuil vise justement à organiser l’amé-nagement et l’urbanisation sur le tracé de l’autoroute pour éviter que ne se jettent sur les parcelles disponibles, lors de l’arrivée du tramway, investisseurs et spéculateurs de tout poil. Et pour contraindre les promoteurs à contribuer au financement des voiries et des équipements publics indispensables. C’est « pharaonique » ? Non. C’est ambitieux, et nécessaire si on ne veut pas reproduire ce qui s’est passé dans le Bas-Montreuil. Être accusée de brader la ville aux appétits privés par ceux qui l’ont transformée en ghetto de bureaux, en faisant fuir ceux qui y vivaient alors, ne manque certes pas de sel. Mais je n’ai pas envie de trai-ter l’incident par le mépris. Car ce qui est en jeu, au-delà de ma personne et de mon équipe, c’est la qualité du débat démocratique à Montreuil. Une qualité dont nous sommes toutes et tous garants.
pp4 - 7s ceenanmrePppp22 - 30  .des él  usma ville ouf ! uZAC Boissière-Acacia – Forum 21 –pp12 - 13Juousrpnoérethandis  Maison médicale de – port garde – Café desucBharlaodnesoneil enehc Éureb asicmat reît.. seEnse macrim aidants En marcheuculture contre l’homophobie Tables équitables.lpepv1i5f  -d17u sujetMnortueliJzaPzulsations pp8 - 11uLy edom Cileude é e.st eoruvranFes  eJrLMontr au  quartierslpapna1t9ure en ville. Lu’aqguoid af adiruem?ois -de vieenetvitis téscaeL uRepas de quartier la belle idéeséjours de vacances – Comité des usagers du parcu les retraités. pourCréation d’entre-des Beaumonts –Les vide-greniers dpreixsce e-p Ctieonnt.enairepp31 Lez’Arts dans les100 % utile murs - Un Grand’Air de printemps –pp21huleiness,eures srcueesHueer Bêotuec honlise ndnaem our la belle idée p -ipaceluto : ér n F ma au Méliès -u annonces - PetitesBougez avec Attention travaux – le BIJ. Urgences.
.Choisissez votr ecsnéraoiaLZ CAent itsucée s dé alàllocitceétivics publquipet étn,s-eems noq iua  lurpouctrnsco sednoit secapse clpsueitn.sA evons publursréuni eritrapuop af rhas tabiipicleerboiled sue rnégaalesinimonsmgatil à issua ennod amlà ete llVia uerts ligne egala, il V dleoneM uolgnd  urpjotes de suivi toutad ,sulé lituo ses ceenanes lecavse ,t-gaepmred ss, diquerpenes a ls, gess leanplatib stna tnahxuprésenteosition uedxepxd ue xilé,irlaéct badén u ruoptE .lagél adredu celà au-dei netbrcnre àocc Zaa rlèrsiisBoaicacA-enu ceva emièe pruniorerélbqi nup tnueue  da: feschri aesuq uitrad rebaruleLa concertatio nse talcneép uoel rirvuocédzeneneon dett jero ps ruvasirt e rovt duemenénaglamnoitiuq xe eisopjoauduro sreuvue xilueuh ined ville. Vx de la ssiaénecrguoer(snts l.meics publlE .)ehcedicédellaco sperè ce,irrè etépa eudd vé quartier. Premistua ed tnoMiueropelmepe dnt Heseur,énagLamnée. enaahuqtnc evemt enemsstis-veinl esilaér ,iul ionfinanrticipatorrp eapd  easp gr -sieséeayro pe iup tsrèicq ,evitéactie ls, des tapec sse ,edrempcot jero pLetnem-egol sed dnes alentier et s srt-aavuosr .eLs ntblpuuiéqmepeqel trau sciruop ailcel os nrviapremdes bâtiiersarved xumoc tnei eerncmeav2 01n2teetp erimrè ehpase de consul-tatnemne s102 oP.3quur uoi Zne?Caclaérpepaté enu tese bremov nàqujasurureiud stq itan hab destionus )l reétrcaZ( cntceonnamémegeoZend anod uena créatiable à le  det-munr nemeécorp elrep erudtre. -mè tel Unebmelneesépird  ut  eordnigar sevitaup elb- euqinagement diniti eporétaoidnaémipnc desndrarisptnemel ,émaeganos possisscénarietmrsed lbsee  nt  eontilacuireccilbup secapsedvousdez- rens.Unlbperuannooti cn ruoiovaot rsetues lar cs temaenni .Fcalitirel es déplacements D?olév à sleuq eesicrvseuiéqt  etnlsepemrait euq-t-ier asoinl beevin ruds rul aertation? Laconcs arvuoA-ericacoi Bièssec surte.sI èretoccnno sestis quc deeaved ecafrus enu reagénamdt gialsuellement princi1e 3ehtcrasea tcéetue  dicfrs helap-nemeoc titsnlatistaldusyons naiced s snineendee-Îlde.ncra-Fd tacidn xuaE sey-sous-B de Rosn ailimettiéuà l  eia sste-èracAcoB eissieL-etis quipes ént dcemeninauaf eu rirb-ntcoe  désigbl otnos iuq ,sév-ired srpmotouesrp departicipation sed noc itid sno Vlaleilré pseci ealred ir,em iauveaduNoartiu Quruop uei caZ al elecmmco leua a Csulr sel ceé seblpuueiqniéus onneoctnerrFnaecR.anges avs et éched tacidnys ud se--dle'Πduxeas uaoteh ,rfcie  nvoiréseres rur duvco 1rehe3 arctp,seitraelletneme l'Acacia qui l ertvareese  ter pIl. reon sndre ed mon d eur al le ois, du longveraoblussèiBdioinbaurmeamgrro pel tiniféd elle des ion sa-tganilrone tatmm ,onesrgristes dha cac nreihtcepud œu-vre,maître dna tuq etc .nEt l ed te sopmi iuna uergnurgenaméru,someter-sl  eommeer,c pro auxuot s etud a.eér plejeroentpntdaalV lield  eédis La Zacpermet à tcoitsurc nod seaces esptdesns esnaD.srueirétxe , psem tmemêe  liféx sopsis no tlité arcur laqua elae teetihrutcenemletairnv-nonx ac, autés,tiviocmma xu stereecer sux a Ds.cevitcejbosecérp sfivoies, les équipmenestuplbci,sl sua acrfcoe acns eérlxuamegostnedis  mar4heude 1h7ueà 1 l seer,ss,dirend308he  duej ,sidevte sid.hAntenne de sec8 3h 0 à21ehruselet sas dimedes  ser91 àruehe seniof edP(lôIP Ceuxhx li deudansrirvuocéd à noitsipoexe un, ?»le ,emcrer suldnsiille, letel de v à )ôhlneyoéten detitecatrmn iolusnoc ee noitaturs det ntsos nezev oDnna ivtoers fes Dees duillpxetiso.noiuoV pos ezuvus a ésid siopinlbsed nas les lieux de lply,nlra-Brduado enreV-seluJ ecaBoisnly- BrateureuÉ ,5r ,e6 isrèt se 1de2h 1reeuueh7.ser03h31 à  auvendrdu lundiehruseà de ied9 rp ataens ge sduidimeta:reilte s à 19h30:approfotiheuldn i82ujnime,hetoj 1dirercemessidnrp ud tnilan30:bla c de etbms5pe1 h9erà tnemeriaelocélé  àeué lons lit tnuelih.eud  eaNl, 13, r Nanteuinoitatnesérp:03h19à i ma11i rdmaèr-s npaj2iuid1 sameet,hproj du 'lnaetnn euminicpale de secteur eluJeV-s,enrcalpJue s-lernVe«Be.èieriossic:aA-acent Commsfortran sed rem sehcirfrtua qenaburrdieion.Des oncertatec svaceepmrnanedes arques llu éeil ot ureittno edisercres mus l21amd  utrri àapde0  3auusqjui  à 03h02 à 03h71neioatitnt erentnob enu bahoc enblesduraurer?Assomeded sv ei sedertiFa?  rvoeris al  eivq ed-raumment favori-serlif.UrbrnasiemoCemtn?s et logereprisesrac f.Prei ruorrlle : Viontrde Mrdal à el: esse@mtsaushileutronu bria nedl  aiVlle,par courrielrircua eres eciv dduelévpeopntmeterne In siturlertuem.now wwte: ssoi Bontitaerncs uo aicacA-erèibitat-Se de lhauted/socvrciseE tiec donileuir,Dmsinte el eabruaP-434TM !ens-onrl700/6p7-2M-45-T:e4
OPHM
8Pag11:55/10
e 12 mai prochain sera contrairement à une campagne posée la première pierre d’affichage dans la ville prêtant Ld, directeurcauqseA crihbmua Jàilibrer le ter-rtiioere  nérosbrentotd areattnie' otpeé dre  elduqéétreu-MonLail.  flat aneeurctrauaH ertnsaB te t construction de 80 logements de cabinet, des propos qu’il n’a construction de 1 400 nouveaux neufs par l'OPHM, dans le cadre pas tenus dansL’Express sociaux, dans unedu logements de la relance du projet de réno- 10 février 2010.« Cet article neville qui en compte déjà 11 000 vation urbaine et sociale (PRUS)reflète pas ce que j’ai dit,explique (soit 35 % des habitations à du quartier Bel-Air – Grands- ce dernier,et j’ai d’ailleursMontreuil) devrait permettre de Pêchers. Les engagements de lademandé un droit de réponse quiréduire la hausse du prix du fon-municipalité pour la construc-ne m’a pas été accordé. » et de maintenir la mixitéCar la cier tion de 3 500 logements d’ici à priorité de la municipalité reste sociale à laquelle les Montreuil-2013, dont 40 % de logements bel et bien de répondre aux loises et les Montreuillois sont sociaux, sont donc confirmés, 6 000 demandes de logement en attachés.
w w w. m o n t r e u i l . f r
4ma villBeiossèierA-acic
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.