TH2 - PANNO 1.eps

De
Publié par

TH2 - PANNO 1.eps

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Des origines modestes
D
Fils de Nicolas II de Catinat et de Catherine
Poisle, il naît à Paris le 1
er
septembre 1637.
D
Il est le onzième d'une famille de seize
enfants.
D
Fils et petit-fils de conseillers au Parlement
de Paris, il est issu d'une famille de petite
noblesse de robe
*
originaire du Perche, anoblie
par charge.
Grand chef d'armée, simple, modeste et dévoué, Nicolas de Catinat figure
parmi les grands noms dont s'honore l'histoire militaire de la France.
Nicolas deCatinat,
seigneur de Saint Gratien
*
La noblesse de robe
Etre noble c'est posséder des terres et des privilèges par rapport aux autres. La noblesse de robe est
constituée de personnes devenues nobles grâce aux fonctions qu'ils exercent auprès du Roi.
Elle s'oppose à la noblesse d'épée que l'on obtenait au Moyen-Âge par des services militaires.
F
G
F
G
F
G
Lesavais-tu?
Extrait de baptême de Nicolas de Catinat
Malgré ses origines modestes et sa petite noblesse,
Nicolas de Catinat mènera cependant une brillante carrière.
D
En 1660, il débute sa carrière en participant aux grandes campagnes
militaires de
Louis XIV
*
où il se distingue très vite.
D
Sa carrière militaire est une longue succession de victoires, dont
notamment :
1673
: Siège de Maëstricht. Nicolas de Catinat est blessé.
1674
: Bataille de Seneffe. Il combat victorieusement Guillaume III
aux côtés de Condé.
1675
: Victoire de Turckheim. Il participe à cette victoire aux côtés de
son maître, Turenne.
1678
: Sièges de Gand et d'Ypres qui marquent le recul de la domination
espagnole aux Pays-Bas.
1679
: Prise de la ville fortifiée de Cazal.
1690
: Victoire de Staffarde.
1691
: Sièges de Villefranche et de Nice.
1693
: Bataille de la Marsaille. Nicolas de Catinat remporte ici sa
plus belle victoire.
"Catinat réunit par un rare assemblage, les talents du guerrier et les
vertus du sage."
Voltaire
Il débute d'abord sa carrière en tant qu'avocat, mais quitte le Barreau à l'âge de 23 ans.
*
Louis XIV - Roi de France de 1651 à 1715
L'emblème de Louis XIV (1638-1715) est le soleil. Le soleil, c'est
Apollon, dieu de la paix et des arts. C'est aussi grâce à lui que la
vie est possible sur terre. Comme le dieu, Louis XIV est un
guerrier qui amène la paix, il protège les arts et il dispense les
grâces. Le soleil symbolise la puissance et la grandeur du roi.
C'est pourquoi on l'appelait le Roi Soleil.
“Le Père la Pensée”
La clé de son succès : il n'engage jamais inutilement la vie de ses soldats,
qui le surnomment pour cela "le Père la Pensée".
Nicolas deCatinat,
seigneur de Saint Gratien
F
G
F
G
F
G
Lesavais-tu?
Le bâton de Maréchal de France
D
A l'occasion de la reconnaissance de ses mérites,
Louis XIV lui écrit de sa main :
“Les services que vous me rendez me sont si utiles et
agréables que je crois ne pouvoir mieux vous le
témoigner qu'en vous faisant maréchal de France.
Vous pouvez en prendre la qualité et en recevoir les
honneurs. Vous en prêterez le serment quand le bien de
mes affaires vous permettra de vous rendre près
de moi. - LOUIS”
Au regard de tant de hauts faits, le 27 mars 1693, Louis XIV élève Nicolas de Catinat
à la plus haute distinction militaire,
le maréchalat
*
.
*
Le maréchalat de France
Dignité d'Etat donnée à certains commandants en chef victorieux.
Son insigne est un bâton de commandement.
A l'âge de 65 ans et après quelques défaites, Nicolas de Catinat demanda à se retirer
en son domaine de Saint Gratien.
Nicolas deCatinat,
seigneur de Saint Gratien
D
De 1694 à 1702, il poursuit ses campagnes, mais on commence à le trouver un peu trop "prudent", malgré ses
victoires.
D
A la Cour, il est victime d'une cabale qui lui vaut de perdre le commandement des armées du Piémont et
la confiance du roi.
F
G
F
G
F
G
Lesavais-tu?
Catinat et Saint Gratien
D
Cette retraite n'est pas une disgrâce. Au regard de sa brillante carrière,
il est régulièrement consulté sur d'importantes questions de guerre.
Loin d’être complètement coupé du monde, de nombreux personnages
illustres continuent à lui rendre visite.
D
Sur ses terres, Nicolas de Catinat mène la vie modeste d'un
gentilhomme campagnard, ponctuée par la poésie, la rédaction de ses
mémoires, le jardinage et l'administration de sa terre.
D
Emule de Saint Louis, c'est sous un grand marronnier planté dans la
cour de son château, que Nicolas de Catinat réunit les villageois pour
dispenser ses conseils, trancher les différends et organiser les fêtes du
village.
Nicolas de Catinat est un homme de terrain qui ne se plait pas au milieu des courtisans.
A
la Cour de Versailles
*
, il préfère le calme de ses terres et de son château de Saint Gratien.
Ainsi fut la retraite de ce grand soldat de Louis XIV,
qui se distingua par son courage, son désintéressement et son humilité.
*
La Cour de Versailles
Une "Cour" est constituée des nobles, des ministres et du Roi. Louis
XIV installe la Cour à Versailles en 1682. La vie de Cour est
soumise à "l'étiquette", c'est-à-dire que le Roi impose un emploi du
temps et des règles strictes aux gens qui vivent au château.
Nicolas deCatinat,
seigneur de Saint Gratien
F
G
F
G
F
G
"Il avait de l'esprit, un grand sens, une réflexion mûre. Ses habits, ses équipages, ses meubles, sa maison, tout était de
la dernière simplicité : son air l'était aussi, et tout son maintien."
Saint Simon
Lesavais-tu?
Gravure
du XVIII
ème
siècle
du château Catinat
La Mort d’un Grand Homme
D
Il est d'abord inhumé dans l'ancienne
église de Saint Gratien
*
,
qui s'élevait tout près de l'emplacement de l'actuelle église.
D
Pendant la Révolution, les corps du maréchal et de sa nièce inhumée à ses côtés
sont jetés à la fosse commune.
D
En 1860, leurs restes sont retrouvés et placés dans la chapelle
Saint-Emilien de la nouvelle église, dans un nouveau tombeau commandé par
la Princesse Mathilde à M. de Nieuwerkerke.
Le 22 février 1712, Nicolas de Catinat décède dans son château de Saint Gratien
à l'âge de 74 ans.
Inauguré le 25 juin 1860, le tombeau du maréchal de Catinat est toujours visible
de nos jours dans l’église de Saint Gratien.
*
L'église de Saint Gratien
Il y a eu deux églises à Saint Gratien. Celle que tu peux voir
actuellement est située presque au même endroit que la
première, sur une partie de l'ancien jardin potager de l'ancien pres-
bytère. Elle a été inaugurée en présence de la Princesse Mathilde,
le 29 mai 1859.
F
G
F
G
F
G
Nicolas deCatinat,
seigneur de Saint Gratien
Lesavais-tu?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.