Thèse Lyon 2

De
Publié par

Thèse Lyon 2

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 203
Nombre de pages : 65
Voir plus Voir moins
Année2009
ÉCOLE NATIONALE VETERINAIRE D’ALFORT
EVALUATION DES BESOINS POUR LA CREATION DU SERVICE VETERINAIRE DES FORCES DE DEFENSE DU CAMEROUN
MEMOIRE Pour le
DIPLOME INTER ECOLE DE MEDECINE VETERINAIRE DE CATASTROPHE ET D'ENVIRONNEMENT 
Présenté, le 26 juin 2009
Par MEDJO BYABOT CORETTIE Née le 08 février 1973 à NGATTO (Cameroun)
 Président du jury: M. Dominique GRANDJEAN, le Directeur du DIE 
2
REMERCIEMENTS
Mes sincères remerciements à tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce mémoire en particulier:  Vétérinaire Colonel des Sapeurs Pompiers de Paris D.GRANGJEAN, le directeur du DIE, pour son soutien d'abord dans la faisabilité de ce sujet, ensuite pour ma participation à la formation de médecine vétérinaire de catastrophe et d'environnement et enfin pour son sens de relations humaines très développé.
Vétérinaire inspecteur JY. KERVELLA, pour avoir bien voulu encadrer mes travaux et faciliter ma présentation au sein des services vétérinaires militaires de France.
Vétérinaire principal V. ROUS, pour sa disponibilité, sa patience et son investissement dans la réalisation de ce travail.
Mr. JJ.BENET et M. ARTOIS, pour avoir bien voulu participer à l'établissement du questionnaire d'enquête.  Mr. P. HONORE, mon compagnon pour son soutien tant moral, physique que financier tout au long de ma formation.
3
TABLE DES MATIERES
TABLE DES MATIERES................................................................................................................4 INTRODUCTION..............................................................................................................................8 PREMIERE PARTIE......................................................................................................................10 ANALYSE COMPARATIVE DES SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES ETRANGERS: exemple de la France, Etats-Unis et Côte d'Ivoire ........................................10 A.SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES DE FRANCE.........................................11 1.Organisation ....................................................................................................................11 2.Missions .................................................................................................................................13 a Hygiène des aliments et de la restauration collective.....................................................13 b Lutte contre les zoonoses et mise en place des plans de maîtrise zoo sanitaires et phytosanitaires (PMSO).......................................................................................................14 c Santé et protection animale ..............................................................................................15 d Formation et expertise-conseil ........................................................................................15 e Cas particuliers: soutien des forces en opération extérieure.........................................16 B.SERVICES VETERINAIRE MILITAIRES DES ETATS-UNIS..................................17 1.Organisation ..........................................................................................................................17 2.Missions .................................................................................................................................18 a Hygiène des aliments ........................................................................................................18 b Santé, protection et prévention des maladies zoonotiques ...........................................19 c Recherche et développement ...........................................................................................19 d Engagement en opération extérieure ..............................................................................19 C.SERVICE VETERINAIRE MILITAIRES DE CÔTE D’IVOIRE................................20 1.Organisation...........................................................................................................................20 2.Missions .................................................................................................................................21 a Santé animale ....................................................................................................................21 b Hygiène des aliments ........................................................................................................21 c Formation ..........................................................................................................................21 d Perspectives .......................................................................................................................21
 
4
DEUXIEME PARTIE......................................................................................................................23 ETAT DES LIEUX DES SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES DU CAMEROUN ........................................................................................................................................................23 A.PRESENTATION DU CAMEROUN ET DE SES FORCES DE DEFENSE.....................23 1.Présentation du Cameroun...................................................................................................23 a Historique...........................................................................................................................23 b Géographie ........................................................................................................................24 c Risques sanitaires...............................................................................................................24 2.Forces de défense et services de soutien..............................................................................26 a Forces de défense ..............................................................................................................26 b Service de santé des armées .............................................................................................28 (i) Organisation ................................................................................................................28 (ii) Missions .....................................................................................................................29 B.ETAT DES LIEUX DES SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES ...........................30 1.Evaluation des besoins en médecine vétérinaire ................................................................31 a Elaboration de l’enquête ..................................................................................................31 (i) Matériel ........................................................................................................................31 (ii) Lieu ............................................................................................................................31 (iii) Méthode d’échantillonnage ......................................................................................31 b Résultats ............................................................................................................................32 (i) Description ...................................................................................................................32 (a) Importance de la santé animale.............................................................................33 (b) Importance des missions de santé publique.........................................................33 (c) Importance de la recherche et du laboratoire .....................................................35 (d) Importance de l’interaction avec l’environnement.............................................35 (ii) Interprétation .............................................................................................................35 (a) Ordre culturel.........................................................................................................36 (b) Pratiques ancestrales..............................................................................................37 (c) Politique et stratégique ..........................................................................................38 2.Moyens proposés....................................................................................................................40 a Activités de santé publique vétérinaire ...........................................................................40 (i) Hygiène des aliments et de la restauration collective...............................................40 (ii) Mise en place du PMSO ...........................................................................................41 b Activités de santé et protection animale .........................................................................42 5
(i) Soutien médical............................................................................................................42 (a) Unité équine.............................................................................................................42 (b) Unité canine.............................................................................................................43 c Cas particuliers .................................................................................................................44 (i) Sécurité civile ..............................................................................................................44 (a) Action stricte de sécurité civile..............................................................................44 (b) Action d’appui inter services ................................................................................44 (ii) Soutien des vétérinaires en opération extérieure ...................................................45 (a) Santé animale..........................................................................................................45 (b) Hygiène des aliments .............................................................................................45 (c) Maîtrise de l’environnement biologique...............................................................46 C.MODELE D ORGANISATION DU SERVICE VETERINAIRE MILITAIRE DU CAMEROUN................................................................................................................................47 1.Organigramme du service....................................................................................................47 a Organigramme général.....................................................................................................47 b Maillage territorial............................................................................................................48 2. Modalité de l’exercice des compétences vétérinaires........................................................49 a Soutien vétérinaire ............................................................................................................49 b Collaboration avec les services de l’Etat.........................................................................50 c Audits et rapports d’activités...........................................................................................51 3.Moyens logistiques ................................................................................................................51 a Ressources humaines ........................................................................................................51 (i)Vétérinaires...................................................................................................................52 (ii) Auxiliaire vétérinaires ...............................................................................................53 b Ressources financières .....................................................................................................53 c Infrastructures et équipements........................................................................................53  CONCLUSION..............................................................................................................................55 GLOSSAIRE.....................................................................................................................................56 BIBLIOGRAPHIE...........................................................................................................................58 ANNEXES.........................................................................................................................................60
6
TABLES DES ILLUSTRATIONS
TABLEAUX Tableau 1: risques sanitaires dans les pays limitrophes de la sous région de l’Afrique centrale.......25 Tableau 2 : représentation globale des activités vétérinaires.............................................................32 Tableau 3: représentation des missions de santé publique.................................................................33
PHOTOS Photo1: Insignes du service de santé des armées et du corps des vétérinaires militaires de France . 11 Photo 2: Insignes de service de santé de et vétérinaire militaires des Etats-Unis..............................16 Photo 3: Insignes de la direction du service de santé et du service vétérinaire de Côte d’Ivoire.......19 Photo 4: Cameroun sous tutelle française et anglaise (l'Union Philatélique Internationale)..............23 Photo 5: Région militaires du Cameroun..........................................................................................26 Photo 6: cuisines militaires au casernement.......................................................................................33
FIGURES Figure 1: organigramme de la DCSSA...............................................................................................12 Figure 2: organigramme des services territoriaux..............................................................................12 Figure 3 : organigramme du département médical des USA............................................................17 Figure 4: Organigramme du service vétérinaire des armées de Côte d’Ivoire...................................19 Figure 5: organigramme central de la DSM.......................................................................................27 Figure 6: organisation des services extérieurs de santé......................................................................28 Figure 7: attributions et subordination du service vétérinaire des armées.........................................46 Figure 8: nouvelle organisation centrale de la DSM..........................................................................47 Figure 9: maillage territorial...............................................................................................................48
7
INTRODUCTION
L’intérêt des forces armées à disposer des compétences vétérinaires a été reconnu par le soutien médical des chevaux qui ont massivement participé aux campagnes des différentes guerres mondiales. Cependant, avec l’essor fulgurant de la mécanisation des moyens de défense, le nombre d’animaux va de plus en plus diminuer, entraînant progressivement le transfert de ces compétences vers la démarche globale de protection et d’amélioration de la santé du soldat. Aujourd’hui, l’intérêt de ces compétences continue à être reconnu par la protection de la sécurité sanitaire des aliments ( inspection des viandes et des denrées alimentaires d’origine animale ou non), la participation aux campagnes de recherche médicale, aux activités de prévention contre les agents parasitaires, infectieux ou toxiques et à la lutte contre les zoonoses.
Cette évolution de compétences vétérinaires rejoint également le contrôle progressif des maladies transfrontalières initié par les différentes organisations internationales de protection contre les risques sanitaires (organisation mondiale de la santé animale (OMSA), Food and alimentation organisation (FAO)…). Le but étant de définir et organiser les bases et modalités pratiques de l’application du concept de santé publique vétérinaire par les pays membres et en particulier les composantes militaires. Pour atteindre cet objectif, les différents services de santé des armées (SSA) doivent se doter d’un service vétérinaire efficace, durable et capable de faire contrôler la législation nationale et internationale.
En constatant donc cet intérêt, nous pouvons nous demander pourquoi les services de santé des armées du Cameroun malgré la décision réglementaire prise ne disposeraient pas de compétences vétérinaires, d’autant plus qu’ils possèdent un escadron de cavalerie, déploient des observateurs dans des zones de conflits extérieurs (Tchad, République Centrafricaine) et alimentent un grand nombre de soldats d’astreinte en temps de paix et en opération extérieure à Bakassi notamment. Dans le but de répondre à ces questions, nous avons établi une enquête portant sur les activités de médecine vétérinaire actuellement pratiquées.
8
Cette enquête nous permettra d’une part d’obtenir des informations objectives et exploitables nécessaires pour une évaluation des besoins et d’autre part de proposer les moyens à mettre en conséquence. 
Afin de présenter l’intérêt de ces compétences particulières, il est important de s’appuyer tout d’abord sur une analyse comparative de quelques services vétérinaires militaires étrangers (France, Etats-Unis et Côte d’Ivoire), ensuite de connaître le contexte de l’étude par la présentation du Cameroun et de ses forces de défense. Enfin, dans l’optique de faciliter et de motiver la création du service, nous proposerons un modèle d’organisation de service vétérinaire. Ce modèle tiendra compte de l’analyse des services vétérinaires militaires étrangers suscités, de l’organisation actuelle de la direction de la santé militaire (DSM) et pourra être réévalué en fonction des besoins.
9
PREMIERE PARTIE
ANALYSE COMPARATIVE DES SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES ETRANGERS: exemple de la France, Etats-Unis et Côte d'Ivoire
Le choix de ces services vétérinaires militaires étrangers, bien que d’importance très variable, nous permet non seulement de présenter les principaux domaines de compétence des vétérinaires militaires mais également tient compte des modèles représentatifs du monde (France et USA) et surtout de la réalité de certains pays d’Afrique (Côte d’Ivoire). Afin de mieux comprendre les mots clés utilisés, il est important de les définir.
Les services vétérinaires,selon l’OIE (office international des épizootie: OMSA), désignent les structures gouvernementales et non gouvernementales chargées de mettre en œuvre les mesures relatives à la santé et au bien-être des animaux, ainsi que les autres normes et lignes directrices recommandées dans le code terrestre et le code sanitaire pour les animaux aquatiques.
Le Vétérinaire,personne enregistrée ou agréée par l’organisme statutaire vétérinaire désigne une d’un pays pour exercer la médecine vétérinaire dans ce pays.
Ces définitions englobent toutes les corporations de la médecine vétérinaires. Cependant, pour les besoins d’étude, nous nous limiterons au niveau militaire car le soutien vétérinaire est au profit d’une population spécifique (hommes et animaux). Toutefois ces activités peuvent avoir des répercussions à l’échelle nationale voire internationale qu’il ne faudrait pas ignorer.
10
A.SERVICES VETERINAIRES MILITAIRES DE FRANCE
1.inagrO noitas
Photo1: insignes du service de santé des armées et du corps des vétérinaires militaires de France
D’aprèsMILHAUD (2003), le corps des vétérinaires militaires français a été intégré au sein de la direction du service de santé des armées (DCSSA) en 1977 et l’exercice de leurs compétences a été rendu pérenne plusieurs années plus tard par un décret du 14 juillet 1991. Cette période marque d’une part la fin de l’équation «vétérinaire militaire = cheval» et d’autre part le développement des missions de santé publique vétérinaire au profit du soldat. Toutefois, le soutien médical des animaux continue toujours à être pratiqué dans les unités à grande concentration d’animaux. Il s’agit notamment de l’école d’application de l’arme blindée cavalerie (EAABC) de Saumur, la garde républicaine de Paris, le centre sportif équestre militaire (CSEM) de fontainebleau et le centre de cynotechnique de Suippes. Suite à ce rattachement, le nouvel organigramme de la DCSSA, selon l’instruction N° 915/DEF/DCSSA/AJA/2/D du 1er 2003 en annexe 1, intègre le bureau vétérinaire (BV) à la août Sous-direction action scientifique et technique (figure 1).
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.