Vauban

Publié par

Vauban

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 78
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
Vauban
ingénieurdu
expositiontemporaire MuséeErnestCognacq saison 2007-08
Soleil
dossierdepresse
Sommaire
1 2 3
4 5 6 7 8
9
Avant-propos: ChristianMenu,commissairedexposition  Vauban,ingénieurduSoleil: lexpositiontemporaire  Visiteguidée
 Autourdelexposition:  uneprogrammationpédagogiqueetculturelleouverteàtous  LeMuséeErnestCognacq: ambitionsetprojets  Annexe1:  LacandidatureaupatrimoinemondialdelUNESCO  Annexe2:  Petitehistoiredumusée  Informationspratiques
Contactspresse
1
Avant-propos
Architecte, urbaniste et muséographe, Chris -tian Menu est l’auteur de la nouvelle aile du Musée Cognacq, à l’architecture résolument contemporaine. Il vient de livrer le musée des Beaux-arts de MonsenBelgiqueoùsetientunevasterétros -pective du mouvement surréaliste belge. Son agencedessineactuellementlemuséeduVer -redeSars-PoteriesdanslenorddelaFrance, dont l’ouverture est prévue en 2010. En tant qu’urbaniste il collabore en particulier et acti -vementàlaménagementduterritoiredelaville deLaRochelle,dontilestoriginaire. Ses premières recherches ont été influencées parlesgrandsthéoricienshistoriquesd’Alberti àArchigramenpassantparLedoux,etparsa passion des mathématiques. Elles l’ont mené à présenter des modèles d’urbanisme théori -ques, notamment au symposium sur l’habitat deTokyoetàlexpositionuniverselledeTsuku-ba en 1985. Ce travail a été largement publié et récompensé, notamment par le Grand Prix d’Architecture UNESCO. Puis exposé,  au Co -liseum à New York, au Grand-Palais à Paris et à la Fondation Claude-Nicolas Ledoux à la Salined’Arc-et-Senansàl’invitationdeRichard Edwards.Ilétudiapourl’occasionencollabora -tionavecStéphaneDuChâteauingénieurthéo -ricienetélèvedeLeRicolais,unprojetdepont habitépourlaSeineàParis.Unpontdeverre! Aujourdhuiiltrouveceladépasséetensourit.
Saint-Martinsestlancéedanslacourseàlinscriptionauti tredepatrimoinemondialdelUnesco.Elleenalesatouts. Laqualitédesesouvragesmilitairesestrare.Etsonaction culturelle est déterminée. La ville souhaite développer un vasteprojetdereconnaissancedusenshistoriquedeson patrimoine.Quelleacomprisêtrenational. LadestinéedeSaint-Martinestparticulière.Pluslargement, celledespertuischarentaisestunique.Lhistoiredecette régionappartienteneffetàlagrandehistoiredelaFrance. Celled’unsièclequi resteracommel’undesplusgrands delHistoirenationale.Lexposition«Vauban,ingénieurdu Soleil»seproposederevisitercettehistoire,dendétermi ner lesorigines,lesinfluences,lesaspectspolitiques,les aspects concrets, pour mieux comprendre ces construc tions spectaculaires que sont ces enceintes polygonales quiressurgissentdenotreterritoire. LesiècledeLouisXIVfutlundesplusgrands.Inuentet dominant.Etqu’onleveuilleounonl’histoiredesfortifica tionsetdugéniedeVaubanluiesttotalementassociée. Saint-Martindoitsonhistoireàcettesituationhistorique,à lafoisdanslintégrationdudispositifmilitaireethégémoni quedesmonarchiesdesXVIIeetXVIIIe°siècles,puisplus récemmentauxXIXeetXXesiècles,commeinfrastructure deladministrationjudiciaire. Sondestinestliéàlapolitiquenationale.Celledesvisées maritimes.LeportdeSaint-Martinestleposteavancéde l’immenseradeconstituéeparlespertuisetsesportsen eauxtroublesquesontLaRochelleetRochefort.Lepoint de départ des traversées parfois heureuses, parfois mal heureuses. LemuséeErnestCognacqrendcomptedecedestinsipar ticulier:êtreunepiècedel’échiquierdelapolitiquenatio naleetdupouvoirrégalien.Carquecelasoitunsystème défensifouuneinfrastructuredeladministrationjudiciaire, Saint-MartinatoujoursétélobjetdelapolitiquedEtat. Cetteexpositionsedéveloppeselonunemuséologiedyna mique,partantdesforticationsetdelacitadelle,deVau banjusquaupouvoirpolitiquedunsiècleparticulièrement glorieuxpourlaFrance. Saint-Martin ou l’enjeu d’une politique de conquête, de connaissanceetdedominance. ChristianMenu
-
---------
Vauban ingénieurdu exposition temporaire àpartirdu 6octobre2007

Soleil 2
La nouvelle exposition temporaire du Musée Ernest Co gnacqplongelevisiteurdanslhistoireduGrandSiècleen évoquantlesdestinscroisésduRoiSoleiletdelingénieur militaireVauban. Le Musée Ernest Cognacq se met ainsi au diapason de lAnnéeVauban2007etparticipeactivementausoutiende lacandidaturedes14sitesmajeursdeVauban(dontfont partielesforticationsdeSaint-Martin-de-Ré)aupatrimoi nemondialdelUNESCO.
Unpeud’histoire: Assise sur la côte nord de l’île de Ré, Saint-Martin-de-Ré connaît en 1627 une première forteresse que les troupes anglaises de Buckingham ne réussissent pas à prendre, faceàladéterminationdesdéfenseursmenésparToiras. La défaite des Anglais à Ré est le prélude de la chute de La  Rochelleprotestante.Aussitôtaprès,LouisXIIIfaitraser lefortdeSaint-Martinquin’apasjouélerôledéfensifes compté.
Aveclacréationen1666delarsenaldeRochefort,lîlede Ré devient un territoire stratégique primordial, sentinelle avancéepourladéfensedescôtes. En1681,SébastienLePrestredeVaubanréutiliselassiet tedufortinitialpourconstruireunecitadellespacieusequi répondàundoubleobjectif:défendrelîle,seshabitants etsesrichesses,maiségalementmaintenirl’ordreausein d’unepopulationauxvelléitésprotestantes.I lconçoitaussi uneenceinteurbainesurdimensionnée,undemi-cerclede 1,5kmderayon,capabledeprotégerlensembledelapo pulationdelîleencasdattaque,soitenviron16000per sonnesavecbétail,grainsetmeubles. L’Hôtel de Clerjotte, jusque-là hôtel particulier, qui abrite aujourd’hui le Musée Ernest Cognacq, est transformé en arsenal. Réaliséeenuntempsrecorddanslesannéeslesplusfé condesdelacarrièredugrandingénieurmilitairedeLouis XIV,laplacefortedeSaint-Martin-de-Réestunmagnique exempledesonpremiersystèmedefortificationetleplus belexemplederéduitinsulaire.
L’histoire de l’île de Ré s’inscrit donc dans une destinée nationale car Louis XIV, on l’oublie parfois, est un roi de guerre qui conduit en personne une armée réglée et or donne des guerres qui fonde sa légitimité autant qu’elles luioffrent,commeenmiroir,lespectacledesonautoritéet desamagnificence. LerègnedeLouisXIV,cestdonctroisdécenniesdeguer reavecdesconquêtesterritoriales,lanaissanced’unefron tière nationale, une rationalisation des techniques menée par Vaubanetunecertaineesthétisationdel’artmilitaire. Les fortifications de Saint-Martin-de-Ré en sont un parfait exemple.
--
-
----
---
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi