version 1.pub

De
Publié par

version 1.pub

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 98
Nombre de pages : 33
Voir plus Voir moins
                
                              ! "# $%  &   '  ( )*  

 2008 sera marquée par deux faits majeurs dans l ’ h istoire du Smectom du Plantaurel :  Premier fait remarquable, la baisse des tonnages de déchets ultimes non dangereux enfouis sur l ’ installation de stockage de Berbiac.  Deuxième fait à souligner, une augmentation des ton-nages triés par le Centre de Tri des Emballages.  Véritable prise de conscience et démarche éco-citoyenne, le tri reste un domaine relevant des efforts de chacun d ’ e ntre nous. Et les efforts déjà faits en la matière doivent être pour-suivis.  Nous comptons sur chacun des usagers que nous sommes pour arriver à poursuivre ces efforts afin de ne pas laisser en héritage à nos enfants, une Terre trop dévastée.
!   !"# $  %&% $ '(#($!'
"%%(!
1 PRÉSENTATION   (PAGE 4) 1-1 HEUQIROTSI DE LA CRÉAT ION DU SYNTIDAC  1-2 LE RERRETIOTI DU SYICNDAT  1-3 LES INSTALLAT IONS DUSY NDICAT   2 BILANDE L ’ACTIVITÉ 2008   (PAGE 10 ) 2-1LES TSENEVEMÉN MARQUA NTS DE LA NNÉE 2-2 PLAN DÉPA RTEMENTA L 2-3 LES CELLOCSET ESIVCTELÉS  2.3.1 dolatiséd  eocMld noesseeivr  ecte et populati 2.3.2 avLe  a gcss dbea 2.3.3  co desanceformrep al ed noitulvoElitevléceses etc al er euxdet pas flr  ceteoc rnte  esponda 2.3.4 tuoi nedvElo  l sep ragasem nébllaycecésri tesitnauq sr ed sét 2.3.5 Les perspectives de colteec   2.3.6 Les coléchets non ménagers  etcsed sed 2-4 LA COMM UNICATION   3 RÉSULTATS DU CENTRE DE TRI ET BILAN SOCIAL DE LASCIC DUPLANTAUREL   (PAGE 21)  3-1 RSÉSTLUAT SNHCTEEUQI  3-2 BILA N SOCIAL 3-3 PRÉSENTAT ION DES COMPTES 3-4 PERSPECT IVES2009  4 INDICATEURS FINANCIERS -    LE COUT DE LA GESTION DESDÉCHETS   (PAGE 25 )  4.1 sect08, de fion oinnnotc tmeneud Bnirp teg02 lapic 4.1.1   sépDseen 4.1.2 Recets e 4.2 Budget principal 2007 section dinvestissement   se  epsn 1éD2.4.  Rece2.2 4.tes  4.3 Budget annexe industriel et commercial   1 Dépenses  4.3.  4.3.2 eRect se  
)
+ ,!"#(#
1-1 HISTORIQUE DE LA CRÉATION DU SYNDICAT Le Smectom du Plantaurel, Syndicat Mixte d'Etude, de Collecte et de Traitement des Ordures Ména-gères, est né en 1987 de la volonté de quelques communes de mettre en commun leurs moyens pour assurer la collecte et le traitement des ordures ménagères. Avec le renforcement de la coopération intercommunale depuis 1999, le Syndicat a acquis une nou-velle dimension. Certaines communes et communautés de communes ont ainsi fait le choix de trans-férer de leurs compétences élimination des déchets ménagers au profit du Syndicat en y adhérant. D ’ a utres ont choisi de demeurer client.
1-2 LE TERRITOIRE DU SYNDICAT  En 2007, le Smectom du Plantaurel représente, au titre de la compétence collecte et traitement, 111 communes, pour la plupart regroupées en communauté de communes et pour la seule compétence traitement, 73 communes regroupées pour l ’ essentiel en 4 communautés de communes.  Pour le compte de ses collectivités membres, il collecte les déchets desioe95 Ariég64 6et traite les déchets desttinah ba8 5984 e ffectuent . Ces collectes s ’en porte à porte, par camion grappin ou en apport volontaire pour le verre et le papier.  Il traite également les déchets des collectivités clientes représentantnttas3 84biha 82. Le syndicat couvre ainsi plus des trois quarts du département ( 113 738 habitants en traitement sur 142 834 habitants en Ariège ) .
*
LE TERRITOIRE DE COMPÉTENCE DUSMECTOMDUPLANTAUREL         &+"",-.,'% /% &+"",-% /% ."0%       &+"",-.,'% /% &+"",-% /% 1.023%  44    8 7&+"",-.,'% /% &+"",-% /, .5 /6+2 "% & 9 &  : 8    %  263%+"",&% /%-.,' &22.1/ %% +"",-% /% 2. "+5%--% 84    &+"",-.,'% /% &+"",-% /% '..&+- 4 7   &+"",-.,'% /% &+"",-% /% 26.0;%  84           &  4   &+"",-.,'% /% &+"",-% /6.,;.'  :   &+"",-.,'% /% &+"",-% /% .1%/,-  8: &+"",-.,'% /% &+   /6.<   "",-% /% 1.22%% ' &+"",-.,'% /% &+"",-% /% 2. 2%;% 7    &+"",-.,'% /% &+"",-% /% /+-%;.-     &+"",-.,'% /% &+"",-% /% =+0<     &+"",-.,'% /% &+"",-% /% "0%+0<               
-                44   7 8   : 8    84   4 7    84     4     :    8:       7      48  48 8 4           
En 2008, le syndicat a collecté 46.712 tonnes de déchets ultimes ( non valorisables ) , 1.395tonnes de déchets issus des collectes sélectives, 1922 tonnes de verre et 1724 tonnes de papier, issues des récup ’ verre et des récup ’ papier.
1-3 LES INSTALLATIONS DU SYNDICAT 2    #     ( )    )* 0   #      )           *   >        6   ! (?   >  * .  ! )@  A    .)   ?  A 1( 1 6+ 2   .B   > ,   .)*    
 2   .B
Coordonnées :  Le Fossat : Route du Carla Bayle, 09130 Le Fossat.  Saverdun ( pays de Saverdun et Mazères ) : Périès, Aire de repos, RN 20, 09700 Saverdun.  Unac ( Vallées d ’ A x ) : RN 20, 09250 Unac.  Varilhes ( secteur Pamiers-Varilhes ) : Las Plantos, par RN 20 sortie Delta Sud, 09120 Varilhes.  Les Bordes sur Arize ( Vallée de l ’ Arize ) : Marveille, derrière Intermarché, 09350 Les Bordes sur Arize.  Villeneuve d ’ Olmes ( Pays d ’ Olmes ) : La Paillasse, route de Foix, 09300 Villeneuve d ’ Olm es.  
 
.
- 1 plateforme de déchets verts et déchets bois à Varilhes 
- 1 instalaontid  eédhcte sniretes à Daumazan sezirA ruevaS te  unrd   astin1 lltimesnod aitcoak etSes Dge dts Uéche erxu on DangeN( ISDUND ) implantée lieu dit -« Berbiac» 09500 ( . )sur la commune de Manses   
  La capacité d ’ enfouissement de cette installation est de55 00ot 0senn na/ arrêté préfecto-( nouvel ral ) . Or, elle a accueilli en 2008, 46 712 tonnes de déchets ultimes. Ce chiffre est en baisse signifi-cative ( -4 % ) pour la troisième année. Il traduit à la fois les efforts du syndicat en matière de tri des bennes issues des déchèteries et de la collecte des déchets des entreprises, la montée en puis-sance de nouvelles filière de valorisation, les efforts de communication et de sensibilisation des usa-gers au tri et à la limitation des tonnages, mais aussi la crise économique qui réduit l'activité et le niveau de vie des ariégeois. Les traitements qui y sont réalisés sont les suivants : - enfouissement - captage des lixiviats ( écoulement des eaux de pluies au travers des déchets ménagers ) - captage et brûlage des gaz  &       $C $ $#    : D :*
/
- 1 centre de tri des embale  tegsrémaneg ssmiléassiaimplanté lieu ditéP « »ousslisur la commune de Varilhes ( 09120 ) .  Sa capacité de tri est de 5 000 tonnes/an.  La nature des traitements qui y sont réalisés est la suivante :  - tri des emballages ménagers issus des collectes sélectives, conditionnement, stockage - tri des cartons et films plastiques des gros producteurs, conditionnement, stockage - chargement des camions par matériaux, en vue de recyclage matière dans les usines Appropriées.  Il a été mis en service le 1erjuillet 2004. La prestation de tri qui y est réalisée a été confiée à la So-ciété Coopérative d ’ Intérêt Collectif ( SCIC ) du Pla ntaurel dans le cadre de prestations intégrées au sens du code des marchés publics ( prestations dites « in house » ) . En 2008, cette dernière a trié 2 153 tonnes d ’ emballages et 1 860 tonnes de cartons.  Le bilan de l ’ activité de la SCIC du Plantaurel fait l ’ o bjet d ’ u n développement ultérieur.   
  
   
 
 
 
Les déchetsaccueillisen chetterie  et leur valorisation :       
*( !"#$ %$& %$'$& (%!)*$ %$ +$&*( $%'$ &$%&$%&!* "(  6 +"   !)    %, - ) "  @         &  6   4 E@ H     %,  G)  ()     (   ) 00      ) ./   &  6 % 1 @   &  6  1 @ %, /0. 1%2%3 &  6 % ' ?     EG %, 0. &  6 %!@  4 /)   0.    @ @ &  6 ' ? %, 4  4  .& 3!)@ % GE '.  .&  6   1 @ 5          &    22., 1 @ 6 &    22., 1 @ 64. 7 18 ,48 .8 8 8 3 &  '  %)   1 @ % % +-9 . >  ) ( @ 6.0.  )     6,  60/,    ,           @ E ) 3,G   @ %, . %  60/,     &  6    ! : ) . 1 @ '. 4 -45 &  6 3, 1 @ 4 .  (    &! 1 @  &  6 = 1 @  0.8  ;. &   +.1% 1 @       /  4 1 @ <. 4 5= &  $ %I.2   6 &  &+%02% 1 @ ., 4> &  " & $ 1 @  EF)  1/+   /B  .BG 
0
+
 '(#  '(&1  2-1 LES EVENEMENTS MARQUANTS DE L ’ A NNÉE 2008 a été marquée par l'élection du nouveau comité syndical, du nouveau bureau et d'un nouveau Président en avril 2008. Pour cette nouvelle équipe, la tâche a été importante pour s'imprégner de la réalité du Syndicat tout en faisant face au vaste débat du choix de la filière de traitement dans le cadre de la révision du plan départemental d'élimination des déchets ménagers engagée par le Conseil Général de l'Ariège.  De plus, dès que les orientations du plan résultant de la concertation réalisée par le Conseil Général de l'Ariège ont été connues, le Président et les élus, organisés en commission, ont entamé les négo-ciations avec le Pays de Mirepoix. Négociations qui se sont étalées durant tout le deuxième semes-tre de 2008 et qui devrait aboutir à un accord en 2009.  Concernant le bilan matière des déchets, le Syndicat est globalement dans la bonne voie avec une diminution des déchets ultimes de 4 %, une progress ion de 5 % des tonnages triés par le Centre de Tri du Plantaurel, seule la collecte du verre en Relais Verts continue à baisser. De plus, de nouvelles filières de traitement se développent avec les bons résultats de la filière DEEE suite à la mise en place du décret. Plus 30 % de DEEE et de produits toxiques en 2008.  Concernant l'organisation du Syndicat, l'année 2008 a été celle où l'organigramme des services a été refondu. Le service technique a été structuré en quatre services : - Le service collecte ; - Le service quais transport mis en filière ; - Le service ICPE ; - Le service moyens généraux ; Ainsi avec cette nouvelle organisation et la nomination des chefs d'équipe et responsable de service le Syndicat est en mesure de répondre plus efficacement à l'attente des usagers et à l'évolution du service de collecte et traitement des déchets.  Concernant les investissements de l'année 2008, il est à noter : - La réalisation de la plateforme de compostage de Varilhes pour les déchets verts. - La fin des travaux pour les locaux du personnel sur le site de Villeneuve d ’ Olmes.   2-2 PLANDEPARTEMENTAL Les résultats de la consultation réalisée par le Conseil Général de l'Ariège pour le choix de la filière de traitement ont donné un avis favorable, à une grande majorité, à la solution proposée par le Syn-dicat.  Ces débats et les documents des résultats ont été largement communiqués. Actuellement le Plan Départemental d'Elimination des Déchets Ménagers es t dans sa phase de rédaction. Les accords passés avec le Pays de Mirepoix doivent y être pour partie intégrée, dans la mesure où ces élé-ments récents ne fragilisent pas la sécurité juridique du Plan.  Durant l'année de 2009, l'enquête publique et la validation finale du Plan seront communiquées.
 
 
2-3 LES COLLECTES 2.3.1   Modalités decollecte et population desservie Le détail du service de collecte rendu auprès des administrés commune par commune et par catégo-rie de déchets est donné en annexe.   Concernant la collecte des déchets ultimes collectés en bacs de regroupements répartis sur la voie publique :  
+
- eniam9co3 unmm resréeptnes tna2 22ah91bitants sont desesvrsi1 f io/ses - 5 communes du canton du Mas dAzil (3 125 habitants) sont desservies 2 fois/ semaine - 11 communes (27 479 habitants) de type urbain, ont des coletcsed 1 e 3 à isfo/ semaine,en fonction de la typologie des quartiers - pour la commune de Pamiers 51(tinast,)7 20h bales fréquences de ramassage va-rient de : 1 fois ( écarts et certains quartiers pavillonnaires )isfo6 à  ville ) hyper-centre ( - des passages supplémentaires sont réalisés sur les communes touristiques ( T arasconnais et Pays d ’ Olmes ) .  Concernant la collecte des emballages recyclables en sacs jaunes :  - 8 864 habitants sont col 5ojse1 sul  sot rurteurt( sdeicaulr se téecf) us - 59 571 habitants sont desservis toutes les semaines.  Tout le territoire de collecte est équipé de conteneurs d ’ apport volontaire des verres et des jour-naux-magazines pour un total d ’ e nviron 430 sites.            12 communes sont 790 habitants ) 27 ( desservies par la collecte des déchets de jardin en porte à porte, en contenants personnels.  1 quartier , est équipé de bacs de collecte des déchets fer- environ 2 500 habitants )de Pamiers ( mentescibles ( ou biodéchets ) .  2.3.2  Lavagedes bacs  Toutes les communes ont bénéficié de 2 lavages/an. La plupart ont bénéficié d ’ un 3ème lavage au cours des mois de novembre et décembre notamment grâce à la mise en œuvre de moyens hu-mains supplémentaires.
+
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.