version pdf imprimable - Discours d'ouverture M.Robert Aymar ...

Publié par

version pdf imprimable - Discours d'ouverture M.Robert Aymar ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 294
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Discours d'ouverture M.Robert Aymar Directeur général du CERN (version originale)
Majesté, Excellences, Mesdames, Messieurs, Chers Collègues et amis,
1) L'événement d'aujourd'hui constitue le point d'orgue des célébrations du 50e anniversaire du CERN. Nous sommes très honorés de vous accueillir, vous, les représentants de nos Etats membres et des pays associés à notre Laboratoire. Nous souhaitons vous exprimer notre gratitude pour avoir soutenu l'épanouissement du CERN au cours des 50 dernières années.
2) Le CERN a vu le jour au sortir de la Seconde Guerre Mondiale. L'Europe sortait de ce conflit en lambeaux et le projet européen n'en était qu'à sa prime enfance. Dans cet environnement difficile, une poignée de scientifiques et d'hommes politiques, en Europe et aux Etats Unis, eurent la vision et l'énergie de lancer un projet inédit : la création d'un centre de recherche d'excellence pour l'Europe. Permettez-moi de leur témoigner, à travers le temps, ma plus profonde admiration.
La vision de ces pionniers est inscrite dans la Convention fondatrice du CERN. Ce texte, d'une remarquable actualité, engage le CERN dans un programme de science fondamentale très ouvert, dont l'objectif général est de comprendre la création et la constitution de la matière, et, par-delà, l'évolution de l'Univers. Mais la Convention stipule également que le CERN doit contribuer à la formation des scientifiques de demain, et, grâce à la science, au rapprochement des nations. Ces objectifs sont devenus de plus en plus prégnants au cours de l'histoire. De cette volonté de partage des savoirs a découlé celle du transfert des technologies vers la société. Pour mener ses recherches, le CERN a innové dans bien des domaines. Et ces innovations ont profité et profitent encore à l'ensemble de la société. L'invention du "World Wide Web" en est l'exemple le plus connu.
Après avoir ratifié cette Convention, qui donna naissance au CERN le 29 septembre 1954, les 12 Etats membres fondateurs ont apporté un soutien sans faille au Laboratoire, aussi bien financier qu'intellectuel. Ils ont privilégié la voie de la coopération internationale par rapport aux programmes nationaux. Non seulement eurent-ils une ambition pour fonder le CERN, mais ils firent ensuite preuve d'une grande générosité qui permit
le développement rapide du Laboratoire.
3) Les résultats ne se firent pas attendre. A partir de 1957, le CERN a mis en service une succession d'accélérateurs, dont beaucoup d'inédits et dont certains fonctionnent encore aujourd'hui. Fort de ces outils, le CERN ne mit pas longtemps à marquer de son empreinte la science fondamentale.
L'un des grands objectifs de la physique contemporaine est de définir un cadre unique pour décrire les quatre interactions de la Nature, de la force forte, qui lie les noyaux atomiques, à la gravité qui régit le comportement de l'Univers aux grandes échelles. Le CERN a grandement contribué à ce dessein. En 1973, l'une de ses expériences, Gargamelle, apporta ainsi une première vérification de la théorie électrofaible, qui unit les forces électromagnétique et faible. Dix ans plus tard, deux expériences mirent en évidence les particules qui sous-tendent cette théorie. Grâce à cette découverte, des travaux menés au CERN furent pour la première fois récompensés par un prix Nobel. Au cours des années 90, les expériences de l'accélérateur phare du Laboratoire, le LEP, permirent d'asseoir la théorie électrofaible sur de solides bases expérimentales.
Ces succès n'auraient pas été possibles sans l'engagement indéfectible de nos Etats membres, fidèles à l'idéal des pères fondateurs. Au nom du CERN, je voudrais leur exprimer ma profonde gratitude.
4) Au fil des années, notre Organisation a acquis la réputation d'être un lieu ouvert sur le monde, où règne une ambiance unique. Oubliant leurs différences, des scientifiques de toutes les nations y travaillent de concert. Leurs idées sont en compétition, mais leur objectif est commun. Ce brassage de cultures et de mentalités constitue l'une des clés des succès du Laboratoire. La compétence et le dévouement du personnel est également un élément important de cette réussite. Ce mélange de créativité et de compétences, d'échanges internationaux, de science et de technologie de pointe, a permis d'attirer les plus brillants scientifiques. Et le succès du CERN se mesure également à l'attrait que le Laboratoire a su exercer sur eux.
De même, l'Organisation a séduit de nouveaux pays, devenus membres. Ils sont aujourd'hui au nombre de vingt. Au delà, plusieurs pays ont accédé au statut d'observateur au Conseil du CERN. Beaucoup d'autres encore collaborent aux différents programmes de recherche. Ces renforts nous ont permis de nous lancer en 1996 dans l'aventure du LHC, le Grand collisionneur de hadrons, devenu une véritable entreprise globale. A l'instar de ce projet, il est souhaitable que le CERN poursuive dans cette voie de la collaboration mondiale. C'est ainsi que nous développons de nouveaux partenariats avec des pays d'Asie et d'Amérique Latine. Permettant à leurs communautés de chercheurs de se développer, de telles collaborations constituent une nouvelle richesse pour le CERN qui a toujours souhaité faire travailler les meilleurs talents. Et le talent humain n'a pas de frontières. Perpétuant cette tradition d'une science sans frontières, le CERN constitue certainement un laboratoire emblématique pour l'Année mondiale de la physique en 2005.
5) L'exploitation du LHC, notre prochain accélérateur phare, débutera en 2007 et nos efforts sont concentrés vers cet objectif. Les performances que devra atteindre le LHC en font déjà un accélérateur unique. Elles sont le fruit d'innovations continues dans des domaines de pointe allant de la supraconductivité à l'informatique. Le développement d'un calculateur à l'échelle planétaire, la Grille, illustre par exemple ce nouvel élan technologique.
Ouvrant une nouvelle ère de découvertes, le LHC est essentiel pour l'avenir de la physique fondamentale. Les théories qui décrivent aujourd'hui les particules et leurs interactions sont en effet loin d'être complètes. D'importantes questions subsistent, comme celle de l'origine de la masse des particules élémentaires. Des phénomènes restent inexpliqués, comme la nature de la matière noire de l'Univers ou la prédominance de la matière sur l'antimatière. Les tout premiers instants de l'Univers sont encore un mystère. Le LHC confrontera ces inconnus, et bien d'autres encore.
6) Avant la fin de la décennie, les premiers résultats du LHC nous aideront à définir les meilleures stratégies de recherches, afin de tracer les grandes lignes de l'avenir du CERN et de son rôle dans la physique fondamentale. Cet avenir pourrait être servi par une technologie d'accélérateur radicalement nouvelle, développée par une collaboration internationale menée par le CERN. Baptisée CLIC, cette étude s'achèvera avant la fin de la décennie. D'ici là, nous aurons ainsi réuni tous les ingrédients pour décider de l'avenir de la physique des particules au CERN.
7) Avant de conclure, j'aimerais attirer votre attention sur le splendide édifice de bois que vous avez traversé ou côtoyé, une coupole de la même taille que celle de Saint Pierre de Rome. Ce magnifique cadeau d'anniversaire, offert par la Confédération Suisse, deviendra l'espace de rencontre entre le CERN et le monde
extérieur, qu'il s'agisse du grand public ou des partenaires institutionnels et industriels. Aujourd'hui, nous célébrons les 50 ans du CERN tout en inaugurant ce Globe de la Science et de l'Innovation. Je profite de cette opportunité pour remercier vivement la Confédération Suisse.
8) Pour finir, j'adresse ce message à nos Etats membres, nos Etats observateurs et nos autres pays associés. Votre vision a permis au CERN de voir le jour. Votre générosité lui a permis de prendre son envol. Votre soutien indéfectible l'a fait s'épanouir. Cette aventure commune doit se poursuivre.
Le CERN relève actuellement l'un des défis les plus ambitieux de son histoire, celui du LHC. Il peut, comme précédemment, compter sur la compétence et le dévouement de tous ses personnels et collaborateurs. Avec votre soutien, ce Laboratoire d'excellence, unique au monde, pourra affronter avec confiance une nouvelle ère de recherches et poursuivre, comme par le passé, dans la voie du succès.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.