VuES D'ISRaëL SILVESTRE

Publié par

VuES D'ISRaëL SILVESTRE

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 56
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
FRANçAIS
VuES D’ISRaëL SILVESTRE IN. N 3383.1 à 7
zm
LL   L ILL  .
haque planche montre un point de vue emlématique de Lyon t ses principau monuments, repérés par une léende lle onne la vision du voyaeur arrivant dans la ville au 7e siècle, ont elles célèrent la eauté
ui ?
Qui les a faites ?... Israël ilvestre - Qu’est ce que c’est ?... des gravures à l’eau-forte sur papier artiste imagier Ces 7 vues de Lyon sont réalisées selon la technique de l’eau- sraël ilvestre, peintre et dessinateur spécialisé dans les forte, ou taille douce : on vernit une plaque de métal souvent du ravures à l’eau forte, est l’auteur de si des sept planches qui cuivre, puis, d’après le dessin de l’artiste, on ratte ce vernis à composent l’ensemle é à ancy en , il est recueilli après l’aide d’une pointe dure La plaque est ensuite plonée dans un la mort de ses parents par son oncle sraël enriet à aris l ain d’acide à l’oriine acide nitrique, appelé eau-forte L’acide n’a alors que  ans sraël enriet, lui-même dessinateur et creuse le métal là où il est dénudé uis le vernis est nettoyé, la disciple de acques Callot, s’occupe de la formation de son neveu plaque encrée et pressée sur papier À  ans, sraël ylvestre accomplit son premier voyae en talie pour compléter sa formation Lyon est une étape sur la route de Qu’est-ce que cela représente ?... sept vues de Lyonqu’il compose ces si vues, imprimées parRome et c’est en  Ces sept vues illustrent : Roert iout, auteur de la première planche de la série  en uise d’introduction, le Rhône et la aône, ainsi que la uelques années plus tard, il accomplit un pas supplémentaire Renommée avec ses deu trompettes, l’une au armes du dans sa carrière en devenant dessinateur et raveur du roi roi de rance, l’autre au armes de la famille de illeroy, Louis  -7 À son service, il reproduit les maisons ouverneurs de Lyon royales en rance l réalise les planches du rand Carrousel  vue de Lyon remontant par le Rhône donné dans la cour du alais des uileries les  et  uin   vue de Lyon du fauour de la uillotière et dessine les somptueuses festivités données par le roi oleil  vue du quai des Célestins à ersailles n 7, il devient “maître à dessiner des paes de  vue depuis le Chemin neuf la rande curie” a consécration intervient lorsqu’en 7, il  vue depuis les Chartreu est reçu à l’cadémie royale de peinture et de sculpture sur la  vue de Lyon en descendant la aône recommandation de son ami Charles Le run - arallèlement, son activité professionnelle privée fructifie, énéficiant d’une clientèle, passionnée d’estampes, de noles de la Cour et de ministres
| HISTOIRE DE LYON
Portrait dIsraël Silvestre ravre  l’ea orte d’arès e eitre de arles e r . deli iliotèe iiale de o
roisièe orée des laisirs de lIsle eatée o les estes et divertisseets d Ro  ersailles dessi et ravre Israël Slvestre Irierie Roale 117 iliotèe iiale de o
Retrouvez les fiches de salle du musée sur le site :www.gadagne.musees.lyon.fr
.../...
FRANçAIS
aître imagier ès ues de ville  C’est fréquemment au cours de ses voyaes qu’sraël ilvestre dessine tout ce qui lui semle dine d’intérêt a préférence va au vues d’ensemle et de paysaes, et en particulier au vues de ville on oncle l’encourae, tenant l’une des meilleures outiques parisiennes en matière de ravures de paysaes urains et de cartoraphie e ses voyaes, il rapporte des centaines de dessins et de ravures de vues d’nleterre, des rovinces-nies, du ortual, d’spane et surtout d’talie vues de Rome, aples, enise etc l sillonne éalement la rance, le urin à la main, croquant aris, Lyon, les villes fortifiées de l’st, arseille, vinon, renole ou la rande Chartreuse etc
Qui les a utilisées ?... des images au service du pouvoir politique Les sept randes estampes représentant la ville sous ses plus eau atours séduisent le Consulat lyonnais À la moitié du 7es, celui-ci est en effet enaé dans une rivalité d’imae avec la royauté, tous deu se disputant la léitimité du contrôle de la ville Leur réalisation en satin est commandée à l’imprimeur lyonnais Roert iout fferts au Consulat en , les dessins d’sraël ilvestre deviennent alors vues officielles de Lyon ès , ils sont repris pour illustrer louvrae istoire de la ville de Lyon de ean de aint-uin e même, dans les années 7-7, la vue de la rive droite de la aône depuis le quai des Célestins sert de modèle à la célèrevue de Lyon de rançois léric gravée par rançois III de oilly à voir en salle  - La ville au es. Les vues passent à la postérité comme imae s référente de la ville au 7e
glossaire carrousel  d’oriine italienne, remplace au 7e s le tournoi interdit en rance depuis la mort d’enri  au cours d’une oute en  evant des radins remplis, les participants s’affrontent lors de courses de aues passer la lance à travers un anneau suspendu et de têtes emporter du out de la lance un trophée en forme de tête posée à une hauteur
 ’IL IL IN. N 3383.1 à 7
istoire d’un oet de collection e leur création à leur arrivée au musée  gravures de lue l eiste cinq états de ces estampes imprimées sur papier, ainsi que deu états tirés sur satin lanc Les vues eposées constituent le premier tirae de l’édition de lue sur satin, conservé au musée adane Le second, auourd’hui perdu, est offert au Consulat lyonnais en  par l’imprimeur Roert iout, complété d’une planche de dédicace au prévôt des marchands Charles rolier et au échevins hilippe Cropet, rançois Chapuis, atthieu Chapuis et uues lauf À l’oriine, il est accompané d’un tete de limprimeur qui vante les mérites de Lyon, parmi les plus elles villes durope  
n oet d’istoire e qu’elles nous disent  l’image de la ville sraël ilvestre est un artiste qui recherche la fidélité au choses représentées es vues de Lyon constituent donc tout d’aord un témoinae maeur sur la ville du 7es   ais, comme de nomreu imaiers, il introduit dans ses dessins sa suectivité d’artiste, voire celle du commanditaire our eemple, les vues des villes et des places fortes conquises par le roi oleil au terme de ses nomreuses uerres, que commande Colert à l’artiste : massives, elles sinifient la puissance du roi de rance et le caractère désormais imprenale des cités Comme elles, les vues de Lyon prennent tout l’espace de l’imae et sont centrées sur une élise, une cathédrale ou un édifice maeur lles emellissent proalement la ville pour en fiurer une imae flatteuse, propre à séduire le Consulat et… à assurer ainsi leur postérité 
e et ersetive de la lae Saitmar de eise série des es de Roe dessi et ravre  l’ea orte Israël Silvestre iliotèe iiale de o
w.gadagne.musees.lyon.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.