WATT INFO N° 2 2011

Publié par

WATT INFO N° 2 2011

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 130
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
WATTINFON22011_WATTINFON2201112/04/1115:14Page1
N  2 - 2 0 11
La bibliothèque pour TousFête ses 30 ans
WATTINFON22011_WATTINFON2201112/04/1115:14Page2
arrêt sur images
2
Un parcours du cœur dans la joie et la bonne humeur. Les organisateurs peuvent se réjouirent, tous les ingrédients étaient réunis pour que l'édition 2011 du Parcours du cœur de Wattignies soit une réussite…
Les anciens basketteurs réunionnais ont rencontré une sélection de la métropole. L'équipe réunionnaise s’est arrêtée à Wattignies après un circuit en Champagne-Ardennes et en région parisienne. Maurice Demeulemester et Michel Richardson, les présidents de l'association sportive Wattignies-Templemars et de l'AABR étaient de la partie…
La Résidence du village offre régulièrement des activités de qualité. Ses résidants étaient réunis dernièrement à l’occasion du carnaval pour pousser la chansonnette…
Le Cochonnet wattignisien organisait le championnat du Nord de triplettes formées... Le club qui présentait deux équipes a reçu 51 équipes. Une manifestation hautement sportive !
Les bénévoles du centre social Blanc Riez s’activent régulièrement, avec le concours de la Croix-Rouge, pour assurer les distributions de denrées alimentaires. Un petit clin d’œil pour saluer leur engagement, leur travail est précieux…
On a beaucoup ri au festival de l'humour, et on rira sûrement autant l'an prochain ! En sifflant la fin du 9efestival de l'humour, Hélène Legrand, Adjointe à la culture, a promis de fêter dignement ses dix ans…
Les enfants de la halte-garderie Les Titous et de la crèche familiale Ribambelle ont fait carnaval. A la Maison de la petite enfance, il régnait presque l'effervescence du carnaval de Rio... Après les danses et les chants, la journée s'est achevée autour de crêpes et de gaufres.
Près de 300 collégiens ont participé au rallye des mathématiques organisé par les professeurs de maths du collège Voltaire. Les deux premiers au classement participeront à la finale qui aura lieu le 18 juin prochain à Villeneuve-d'Ascq…
WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115:15Page3 _
sommaire
Vie municipale ...............................Pages4à8
Dossier ..........................Pages9à12
Chemins d’écoles ...................Pages13à14
Santé .......................................Page14
Sport & performance ...................Pages15à16
Temps libre et loisirs .........................................Page16
Démarches et services pratiques ...................Pages16à17
Echos des associations ...................Pages17à19
Fleurir ensemble .......................................Page18
Commerce & artisanat .......................................Page19
Tribune libre .......................................Page19
WATTIGNIES INFO AVRIL 2011 est édité par le service d’information de la mairie de Wattignies E-mail :communication@mairie-wattignies.com Directeur de la publication : M. Alain PLUSS, Maire Responsable de la rédaction : Mme Annie LEYS, Adjointe à la communication Rédaction - Photographies : M. Khalid SMAITI - Dépôt légal : 2èmetrimestre 2011 Conception graphique et impression offset SARL GRAPH1PRIM Tél. 03 20 50 57 82 - 59120 LOOS Ne pas jeter sur la voie publique.
Le Wattignies Info est imprimé sur papier 100% recyclé, dans le respect de la démarche imprim’Vert qui implique : - élimination conforme des déchets dangereux : solvants de nettoyage, solutions de mouillage usées, boîte d’encres, cartouches de toner… - stockage des liquides dangereux en rétention, - abandon des produits étiquetés toxiques au profit de produit moins dangereux , - utilisation d’un procédé thermique pour la réalisation de plaques offset, - utilisation d’encre végétale. pour lui donner une nouvelle vie, pensez au tri sélectif.
Edito
Chères Wattignisiennes, chers Wattignisiens Je commence à m’adresser à vous, le regard tourné vers l’extérieur, un regard effrayé sur le drame que vivent les japo -nais. Un drame qui nous laisse pantois, aux conséquences encore inconnues et qui concerne toute notre planète. C’est impuissants que nous assistons à cette catastrophe et nous ne pouvons que com-patir aux malheurs engendrés par ce désastre. Je sais que tous les Wattignisiens s’associent à la souffrance de cette population et je les remercie pour leurs marques de sympathie et de solidarité. Les événements mondiaux m’obligent à m’interroger sur le devenir de nos systèmes économiques, énergétiques. Notre pays ne vit plus seul et les enjeux sont maintenant portés à l’échelle mondiale, il nous faut donc être vigilants. Cependant je n’oublie pas votre quotidien, et je suis le premier à m’y intéresser. Je n’ai de cesse d’interroger les services de l’état, les diverses structures pouvant nous aider, et des partenariats s’installent. Nous travaillons ensemble pour améliorer votre environnement, pour développer le commerce de proximité, et l’habitat, pour rendre Wattignies encore plus attractive. Certains s’agitent, mécontents, n’ayant pas toujours de propositions concrètes et nous faisant gaspiller temps et énergie dans des débats stériles. Avec mon équipe et loin des polémiques, je puis vous assurer que des études sont en place, des démarches sont en cours et des réalisations vont aboutir. Il faut du temps et je n’épargne pas le mien pour mener à bien de nombreux dossiers. Toutes ces actions nécessitent un financement, la ville a des recettes, des subventions, perçoit des impôts et utilise tous ces fonds au service des Wattignisiens. Aucun projet ne peut démarrer, aucun chantier ne peut s’ouvrir, aucune prestation à la population ne peut se réaliser si la provision financière n’a pas été prévue au Budget. Ce budget nous l’avons voté ce 31 mars. Vous en retrouverez les grandes lignes dans ce journal. Un budget équilibré, sain, qui nous permettra de faire face à nos échéances et à nos projets pour les années à venir.
Bien à vous,
Alain Pluss
3
WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115:15Page4 _
dernière séance
Conseil Municipal Voici les principales décisions qu’il faut retenir des travaux de la dernière réunion du Conseil Municipal.
Séance du 17 février 2011 Dotation de Solidarité Communautaire 2011 Le Conseil de Communauté de Lille Métropole a voté le 3 décembre 2010 une augmentation de 1.9% de la DSC de cha-cune des 85 communes pour l’année 2011. Pour que cette augmentation soit applica-ble, la majorité qualifiée des conseils muni-cipaux de la Métropole est nécessaire. Monsieur le Maire demande donc au Conseil Municipal d’approuver dans les mêmes termes la délibération 10 C 0778 votée par le Conseil de LMCU le 3 décembre 2010.
Délibération adoptée à l’unanimité. Adoption de l’avis de la commission Locale d’Evaluation de transfert de charges pour le transfert de la compétence soutien à la « recherche » Le Conseil Municipal, après en avoir déli-béré, adopte à l’unanimité l’avis de la CLECT du 5 novembre 2010 portant sur l’absence de transfert de charges en lien avec la prise de compétence « soutien à la recherche ».
Convention de cofinancement de deux études sur le quartier du Blanc Riez Face au déclin commercial du quartier du Blanc Riez, la ville a estimé judicieux d’en-gager une réflexion sur cette zone commer-ciale.
4
Monsieur FAUCOMPREZ informe le Conseil Municipal que l’EPARECA (Etablissement Public National d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux), a été contacté dans le but de redynamiser la zone commerciale. Deux études préliminaires ont été envisagées par l’Etablissement : - une étude commerciale basée sur une enquête ménage, estimée à 14 350HT - une mission d’étude et d’expertise juri-dique et foncière estimée à 14 020,80HT. Ces deux études seraient financées à part égale par la Ville et l’EPARECA.
Contrat Urbain de Cohésion Sociale Subvention APSCO 2011-02-24 Monsieur le Maire demande aux membres du Conseil Municipal de l’autoriser à recon-duire le montant de la subvention de 6 500(13 000de financement total) avec l’Etat au profit de l’APSCO dans le cadre du CUCS. Délibération adoptée à l’unanimité Contrat Urbain de Cohésion Sociale – Subvention CIPD 2011 et régularisation 2010 Monsieur le Maire rappelle que la Ville par-ticipe financièrement depuis quelques années, dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, à l’accompagnement à la parentalité développée par le CIPD. Le budget total de cette action est chiffré à 7 360, financé à part égale entre l’Etat et la Ville.
La subvention 2009 n’ayant pas été délibé-rée, celle votée l’année dernière a servi de régularisation pour l’exercice 2009. En conséquence, Monsieur le Maire demande aux membres de l’assemblée de l’autoriser à procéder au mandatement de la régularisation de la subvention 2010 et au versement de la subvention 2011 au CIPD. Délibération adoptée à l’una-nimité.
Subvention à l’association A.D.S.S.E.A.D. dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale M.HINCELIN informe les membres de l’as-semblée délibérante du changement de classification en matière de subvention CUCS de l’APSCO. Désormais, l’action de l’as-sociation APSCO passe au cadre intercom-munal. Ce changement permet de débloquer la somme de 6 500de participation finan-cière de l’Etat au profit de la programma-tion CUCS de la ville. La ville a décidé de développer une action ciblée vers les enfants âgés de 2 à 6 ans ayant des troubles du comportement et de conduite, avec l’Association des Services Spécialisés pour Enfants et Adolescents en Difficulté (ADSSEAD). L’association travaillera avec les deux écoles maternelles du Blanc Riez concernées par le projet.
L’action se déroulera à raison de deux fois par semaine grâce à une équipe composée d’une coordonnatrice, de deux intervenants et d’une psychologue. Le montant de cette action, évaluée à la somme de 13 000, est financé pour moi-tié par l’Etat. Le Conseil Municipal approuve le versement de la subven-tion de 6 500à l’ADSSEAD.
Associations sportives Proposition de subventions pour l’exercice 2011 M a i r e M e lo n s i e u r propose aux membres du Conseil Municipal d’adopter la proposition de subvention d’un montant de 5 000au Ping Pong Club de Wattignies, représen-tant une avance sur subvention de fonctionnement.
WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115:15Page5 _
vie municipale
Commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées Jusqu’à mi 2009 la position des minis-tères était stricte au sujet de la création des commissions communales et inter-communales pour l’accessibilité des personnes handicapées. Celles-ci ne pouvaient coexister, et de ce fait une commission communale ne pouvait être créée dès lors qu’un EPCI était en charge des compétences voirie et trans-ports (comme LMCU) puisque cet éta-
blissement était dans l’obligation de se doter d’une telle commission. La loi n° 2009 -526 du 12 mai 2009 a modifié l’article L . 2143-3 du CGCT et il est doré-navant possible pour les communes d’instaurer leur propre commission pour l’accessibilité aux personnes han-dicapées, tout en sachant que la com-mission communale doit se limiter à ce qui n’a pas été dévolu à la commission intercommunale. Elle est donc compé-tente pour le seul bâti existant dans notre cas. La commission est régie par les dispositions suivantes : « Dans les communes de 5 000 habi-tants et plus, il est créé une commis-sion communale pour l'accessibilité aux personnes handicapées composée notamment des représentants de la commune, d'associations d'usagers et d'associations représentant les per-sonnes handicapées. Cette commission dresse le constat de l'état d'accessibilité du cadre bâti exis-tant, de la voirie. Elle établit un rapport annuel présenté en Conseil Municipal et fait toutes propositions utiles de nature à améliorer la mise en accessibilité de l'existant.
Le rapport présenté au Conseil Municipal est transmis au représentant de l'Etat dans le Département, au président du Conseil Général, au Conseil Départemental consultatif des personnes handicapées, ainsi qu'à tous les responsables des bâtiments, installations et lieux de tra-vail concernés par le rapport. Annie Leys, Adjointe au Maire et res-ponsable de la commission handicap, a proposé au Conseil Municipal lors de sa dernière réunion de constituer une com-mission composée de deux collèges : un collège dans lequel siègent les représentants de la commune (élus) : 4 élus (sans compter le Maire, président de droit) un collège dans lequel siègent des représentants d’usagers ou d’associations représentant les per-sonnes handicapées : 3 membres
Cérémonies patriotiques et commémoratives La célébration de la Victoire de 1945 aura lieu le dimanche 8 mai prochain et sera accompagnée de la cérémonie de Fléquières. La population, les enfants des écoles, les associations patrio-tiques… sont invités au rassem-blement à 10 h 30 au monument de Fléquières, à l’angle des rues Hoche et Sadi Carnot, pour com-mémorer le massacre des secou-ristes.
Le cortège se dirigera ensuite vers le cimetière, pour la commémora-tion de l’Armistice, le rendez-vous y étant fixé à 10 h 45.
Du 18 au 21 avril Campagne de dératisation par la société STAEL Dimanche 24 avril à 11h Cérémonie commémorative de la Déportation
Cimetière Samedi 30 avril de 9h à 18h Jardins en fête – marché aux fleurs Parking du Centre Culturel Robert Delefosse Dimanche 1ermai à 11h Cérémonie des Médaillés du travail
Salle Marcel Hugot Dimanche 8 mai à 10h30 Cérémonies commémoratives de Fléquières et Victoire 1945 Flèquières et cimetière Mercredi 18 mai de 9h à 12h et de 14h à 17h Portes ouvertes « La mer » Maison de la Petite Enfance Vendredi 27 mai à 18h Fête des voisins Espace vert Guillain/Curie ou école Bracke Desrousseaux Jeudi 2 juin (Ascension) de 8h à 13h Brocante Rues du Docteur Schweitzer, Avenue des arts… Mercredi 8 juin à 11h Cérémonie commémorative Hommage aux morts pour la France en Indochine
Cimetière Samedi 18 juin à 11h Cérémonie commémorative de l’Appel du Général de Gaulle Cimetière Mercredi 22 juin à 19h Fête de l’école municipale de musique Centre Culturel Robert Delefosse
Chasse aux trésors… La résidence du village fêtera Pâques toute la journée du mardi 26 avril prochain. Pour l’occasion des œufs au cho-colat seront cachés pour les rési-dants un peu partout dans l’en-ceinte du bâtiment.
5
_ 15:15P g WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/11 a e6
vie municipale
La retraite, cela se prépare et on la vit bien ! aborder leur retraite de façon positive. Grâce aux excellents conseils prodigués par le Docteur Fournier, bien vieillir, c’est possible… Quelques règles d’or : pratiquer une acti-vité physique-adaptée à son état de santé-régulièrement, et surtout, une activité de groupe, pour maintenir une vie sociale, se sentir utile aux autres, se faire plaisir, à soi et aux autres … Les participants aux confé-rences du Docteur Fournier l’ont désormais bien compris, ne pas s’isoler, oser aller vers les autres, ne serait-ce que pour par-Avant, pendant, après la retraite… restons tager un moment de marche ou de visite… acteurs de notre vie… C’est l’optique des Les activités proposées aux seniors jeunes  rencontres initiées par le Centre social du et moins jeunes ne manquent pas à Blanc Riez, EOLLIS, INEA, ….et la Ville de Wattignies ! Qu’elles soient sportives : gym WATTIGNIES. Destinées à toutes les per- douce, marche, randonnée, avec les asso-sonnes de plus de 55 ans qui souhaitent ciations locales ou dans les centres
Séjour Allemagne - Alsace t dimanche 19 juin 2011 La commission des 3èmeet 4èmeâges orga-
nise une croisière jusqu’à Rudesheim. Découverte au fil de l’eau du patrimoine exceptionnel de la vallée du Rhin / le fameux rocher de la « Lorelei » et toutes les petites maisons à colombages situées entre les magnifiques vignobles. Visite commentée d’une cave suivie d’une dégustation de vins. Visite guidée de la ville de Strasbourg, pro-menade dans les quartiers piétonniers anciens autour de la Cathédrale et dans la
Mon immeuble en fête… Le vendredi 27 mai, je prends un verre avec mes voisins !
A Wattignies, la 12èmeédition de la « fête des voisins » aura lieu à partir de 18h sur l’espace vert situé à l’angle
6
de la rue Charles Guillain et de la rue du Petit Bois, ou dans la cour de l’école Bracke Desrousseaux en cas de pluie. La ville de Wattignies organise en par-te n ariat ave c V ilo g ia, les Ce ntres Sociaux Promesses et du Blanc-Riez , et l’association Vivre Ensemble Debout un temps fort d'animation et de convivia-lité, autour d’un apéritif et d’un buffet le vendredi 27 mai à partir de 18h. Ambiance ludique et festive grâce aux jeux proposés par les différentes struc-tures.
L'occasion de rendre le sourire à notre ville, d'aller à la rencontre de nos voi-sins, de partager un moment de convi-vialité et de développer la solidarité de proximité.
sociaux ; culturelles : scrabble, bridge, poker dans les clubs associatifs, ateliers mémoire, échanges de savoirs avec des enfants, informatique, sorties culturelles avec les centres sociaux ou avec la Ville… ou plus diverses : aide à domicile, lecture pour les enfants à la Bibliothèque ou à l’EHPAD, … chacun devrait pouvoir y trou-ver son compte, ou créer de lui-même un petit groupe pour partager une passion commune Car inciter à bouger et à partager, créer du lien social c’est ce que souhaitent l’en-semble des intervenants de cette cam-pagne. Alors, ne manquez pas le prochain forum du Bien vieillir le vendredi 27 mai…
Petite France. La visite permettra de voir la Maison Kammerzell, la Place Gutenberg, l’église St Thomas, les anciennes maisons de tanneurs, les Ponts Couverts et le Barrage Vauban, l’ancienne Douane, l’an-cienne Boucherie, le Palais Rohan… Prix par personne : 395Supplément chambre individuelle : 47Renseignements et inscriptions : Service Relations Publiques de l’Hôtel de Ville - Tél. : 03 20 16 06 33
WATTINFON22011_WATTINFON2201112/04/1115:15Page7
vie municipale
Blanc Riez… Vers une reconquête du centre commercial merces souffrent aujourd’hui de la pau-périsation du quartier et d’un environne-ment commercial dense qui s’est ren-forcé. Les études qui vont être lancées devront apporter des solutions pour redynamiser l’offre commerciale du quartier. Un double challenge pour Epareca et la Ville de Wattignies : préser-ver les commerces existants et encoura-ger l’implantation de nouveaux. Un partenariat EPARECA/ Ville de Wattignies Alain Pluss, Maire de Wattignies, et François Mius, Directeur général d’Epareca ont signé la convention de cofinancement de l’étude juridique et foncière, et de l’étude commerciale le 14 mars 2011. Les études permettront de définir l’ave-Le pôle commercial actuel regroupe L’offre se développe en rez-de-chaussée nir de l’offre commerciale du Blanc-Riez quelques commerces de première néces- d’immeubles résidentiels et dans deux aujourd’hui en déclin. sité et des professions médicales autour linéaires distincts. Epareca s’est engagé dans une démarche d’un supermarché ED. Malgré un passé florissant, les com- partenariale avec la Ville de Wattignies.
Qu’est-ce qu’EPARECA ? Créé fin 1998 en application de la Loi du publics, de la Fonction publique et de la Pacte de Relance pour la Ville du 14 Réforme de l’Etat. novembre 1996, Epareca est un opérateur Epareca intervient à la demande du Maire public dont la mission est d’accompagner ou du président de l’EPCI concerné quand les collectivités locales dans la reconquête les opérateurs privés ne le peuvent pas de leurs zones commerciales et artisanales notamment pour des raisons juridiques ou de proximité, au sein des quartiers en dif- économiques. En effet, pour pouvoir inter-ficulté. En redonnant vie au commerce et à venir, Epareca doit au préalable s’assurer l’artisanat au cœur de ces quartiers, l’éta- que le centre commercial dégradé puisse blissement contribue à apporter du confort relever d’une maîtrise foncière unique. de proximité aux habitants et à recréer Pour cela, son statut lui donne la possibi-durablement du lien social, suivant certains lité de recourir à des prérogatives de puis-critères : sance publique (DUP, expropriation). une localisation obligatoire dans les zones outre, ces opérations de requalification En labellisées par la Politique de la Ville ; impliquent des investissements lourds  dontune capacité à maîtriser le foncier ;le financement ne permet pas un un engagement de la collectivité sur traitement par le privé. un projet de rénovation urbaine fort, Epareca vise le retour au plus tôt au droit priorisé en cohérence avec l'interven- commun dans le cadre du « marché » tion de l'ANRU. après stabilisation économique, sociale et Epareca est placée sous la tutelle de cinq urbaine. ministères : Secrétariat d’Etat référent, en charge du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ; Ministère de la Ville, Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territo-riales et de l’Immigration, Ministère du Budget, des Comptes
Comment procède Epareca ? Epareca intervient en qualité de pro-moteur, d’investisseur et d’exploitant de centres commerciaux de proximité. Pour ce faire, Epareca procède en 4 phases : Phase 1 : le montage >>Etudes préalables (commerciales, juridiques et foncières) ; >>Projet immobilier et d’insertion urbaine ; >>Conventions partenariales et bilans financiers. Phase 2 : la production >>Appropriation du site ; >>Réhabilitation, restructuration  ou démolition-reconstruction. Phase 3 : l’exploitation >>Gestion du nouvel équipement pour accompagner les commerçants jusqu’à stabilisation économique, sociale et urbaine. Phase 4 : la remise sur le « mar-ché » auprès des investisseurs ges-
tionnaires privés. Epareca s’engage dans une démarche partenariale avec la collectivité por-
teuse du projet : elle est présente à tous les moments importants de la vie du projet commercial, l’opération est menée sous l’égide d’un comité de pilotage local présidé par le Maire ou le président de l’EPCI.
Les engagements sont dans une convention.
formalisés
7
_ :15P g WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115 a e8
vie municipale
Retraités et médaillés du personnel communal ont désormais leur cérémonie... En accueillant les retraités et les médaillés elle est devenue stagiaire et, un an plus communaux, Alain Pluss, le Maire, a indi- tard, titularisée. Elle a été nommée agent qué qu'il s'agissait d'un nouveau rendez- d'entretien qualifiée puis adjoint tech-vous exclusivement dédié aux retraités et nique de deuxième classe. Elle a intégré médaillés. l'hôtel de ville en septembre 1996 et est « Une nouvelle formule nous permet de officiellement retraitée depuis le 1ermars. nous retrouver avec davantage d'intimitéC'est la médaille d'or qu'a reçu Annie et de convivialité », a-t-il rappelé avant de Degeyter, maître nageur à la piscine mettre à l'honneur des personnes qui ont depuis 1972. Titularisée puis intégrée en fait valoir leurs droits à la retraite l'an der- tant qu'opérateur qualifiée des activités nier ou au début de cette année et de physiques et sportives puis éducateur des remettre des médailles d'honneur régio- activités physiques et sportives, elle est nales, départementales et communales. connue pour son franc-par-ler et son caractère entier. LesPraétrciicipai eCnadrabiornense:aux a commencé saJocelyne Deloos, agent d'entretien depuis 1989, carrière à Wattignies comme agent d'en- titularisée le 1erme-estp tretien non titulaire dans les écoles et à la bre 1990 a également g1a9r9d8e reite . a Etllrea vaa iléltéé  pnoourm lma épeis sitnaeg iamiruen icein-reçu l'argent. Appréciée, pale. À la retraite depuis le 1cerdécemb e elle aussi, pour sa légen-r daire bonne humeur et 2010, elle est largement impliquée dans le son sens de l'humour, elle comité des jumelages. a été reclassée, avec le Danic a débuté en 1978 en tantColette  d'agent territorial grade qu'agent de service non titulaire au restau- des écoles maternelles et rant scolaire George-Sand. Le 1er exerce à George-Sand.mai 1985,
Projet intergénérationnel à la maison de la petite enfance rompre l’isolement, réactiver les liens sociaux, redonner une place, un rôle à chacun dans le respect de tous. Depuis trois ans, quelques anima-tions ponctuelles s’effectuent soit à la Résidence du Village (Logement Foyer pour Personnes Agées) soit à la Maison de la Petite Enfance.
Favoriser les rencontres entre les générations, et notamment entre les aînés et les enfants, est une démarche pleine de charme et d’es-poir. Les principes de ce projet sont multi-ples. Il s’agit par l’intermédiaire de rencontres de : permettre le décloisonnement des âges, des générations,
8
Ces activités sont de natures diverses : des contes et des histoires par les livres, des petits ateliers de cuisine : réalisation d’une salade de fruits, un atelier de travaux manuels pour créer un pantin articulé, un moment festif : le carnaval et un atelier de jardinage prévu au printemps 2011.
Le principal défi de ce projet est de créer un véritable lien social et inter-générationnel entre petits et grands.
Sabine Cayzelle a reçu la médaille d'ar-gent pour vingt ans de service. C'est au Conseil Général du Nord qu'elle a démarré sa carrière en tant que puéricultrice sta-giaire, titularisée en 1989. Elle a, ensuite, réussi le concours d'attaché et assure la direction du foyer logement depuis octobre 2008. Édith Debruyne qui a débuté à Wattignies en 1993 est un agent d'entretien dyna-mique et toujours de bonne humeur. Elle aussi a reçu la médaille d'argent. Elle exerce à l'école primaire Jean Macé.
Les rues Danton et Jacquet rénovées Plateaux surélevés et chaussée impeccable ont remplacé les nids de poules et les ornières. Dans la rue Danton, assez étroite, la création de zones de croisement devrait ren-forcer la sécurité des conducteurs. Un fossé a été creusé le long de la chaussée, qui devrait accueillir sous peu des roseaux. Ils vont permettre d'absorber l'eau pluviale. Dans la rue Jacquet, tout aussi étroite, de nombreux plateaux surélevés incitent à lever le pied. La réfection des deux rues a coûté près de 320 000à Lille Métropole Communauté Urbaine. Les automobilistes n'ont plus à craindre ces rues...
WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115:15Page9 _
30 ans de la bibl
hèque
La bibliothèque, un peu d’histoire…
81 que Monique Crepin, très bonne lectrice, adhérant à une bibliothèque tournante, fut contactée par le Centre Départemental des Bibliothèques Pour Tous Nord Flandre, pour créer une bibliothèque à Wattignies. Elle rencontre alors M. Robert Delefosse, Maire de Wattignies, qui lui met un local à disposition. Suite à une formation, elle ouvre avec quelques amies la biblio-thèque. En 1986, Marie Lejuste crée le secteur jeunesse. Elle consulte les enseignants des écoles primaires de Wattignies, qui ont tous répondu favorablement. Au total ce sont plus de 350 élèves qui sont r e ç u s p a r M a r i e Lejuste, Jacqueline Durand et Françoise Couvreur. L’année scolaire se ter-minait par une séance récréative où tous les élèves des classes primaires étaient invités.
« Le Centre Culturel n’était pas toujours assez grand, nous devions faire alors deux représentations ! ». Rayonnante d’une vie intérieure, Marie Lejuste, per-sonne au cœur d’or qui aimait les enfants par dessus tout, nous quitte en 1999. La bibliothèque ne souhaite pas abandonner cette action envers les jeunes et c’est Francine Dutouquet qui prend le relais. A l’époque enseignante à l’école Apollinaire, elle venait avec ses élèves. Maintenant retraitée, elle reçoit les jeunes avec l’aide d’Anne Laine, Anne-Marie Leplus, Liliane Czaplicki et Thomas B Entre temps l’équipe décide d’ouvrir une sonothèque et c’est Jacqueline Durand, tou-jours à l’affût des nouveau tops, qui en a pris la responsa bilité. Depuis 1998 la Bibliothèque s’est équipée en informatique Francine Pavy, ancienne ense gnante, a développé de son c les BD qui intéressent particulièrement le public mas-culin. N'oublions pas Marie-Paule Demonchaux qui apporte son aide au niveau de l'équipement, Anita Relinger, qui participe à l'heure du conte, et Annie Hage qui s'occupe de l'enregistrement informatique. Tous les bénévoles de la bibliothèque forment une équipe avec les mêmes motivations : elles travaillent à l’accès à la culture pour tous, notamment pour les jeunes. « La culture c’est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié » Emile Henriot.
9
WATTINFON22011_WATTINFON2201112/04/1115:17Page10
La bibliothèque pour Tous ts…
Ses animations… La bibliothèque organise des cafés littéraires, deux à trois par an, et divers exposés ( l’Inde, le désert, les pôles Nord & Sud…) Elle participe à diverses manifestations dont le Téléthon, et se déplace à la Maison de la Petite Enfance pour leur journée Portes Ouvertes. (Responsable des animations Annick Guenard).
10
Quelques chiffresLivres empruntés en 2010 : 5915 pour les adultes 1469 romans et BD pour les jeunes
2529 romans, BD, et périodiques pour les enfants. 300 familles lecteurs 50 achats de livres par mois 30 familles inscrites à la sonothèque  Achetés70 CD (Responsable de la Sonothèque Jacqueline Durand)
Appel aux bénévoles pour l’accueil des classes : Pour aider et continuer l’action des bibliothécaires, les volontaires souhaitant s’investir et suivre une formation seront les bienvenus. Mail : annelaine3@yahoo.fr Tél : 03 20 95 90 70 aux heures d’ouverture
WATTINFON22011 WATTINFON2201112/04/1115:17Page11 _
La bibliothèque pour Tous fête ses 30 ans Le 14 mai de 10 h à 18 h
Journée Portes Ouvertes et foire aux livres Entre 13h30 et 15hanimations pour les jeunes enfants de 3 à 12 ans 15h30 : spectacle de conte et musique, tout public à partir de 10 ans « Will du moulin »   Il y a deux sortes d’hommes dans le monde : ceux qui restent chez eux et les autres. Will tient de son père l’unique auberge de la val-lée : l’auberge du moulin. On est à la montagne et
L’accueil des classes
Le but de l’accueil des classes à la Bibliothèque pour tous est de permettre aux enfants de découvrir d’autres livres que ceux qu’ils ont dans les bibliothèques de leur école. Il s’agit aussi de leur montrer que les livres et la lecture ne sont pas qu’ ne affaire d’école : les livres u intéressent les adultes, les parents souvent, mais aussi beaucoup d’autres personnes, dont certaines ont plaisir à prendre du temps pour leur lire des histoires et leur faire découvrir des ouvrages qu’elles apprécient. La bibliothèque reçoit 21 classes de 3 écoles primaires et de 5 écoles maternelles Cela représente :
 avecenviron 500 enfants qui viennent leur classe. une cinquantaine d’enfants qui ne viennent qu’une fois par trimestre et n’empruntent pas de livres (c’est le choix des enseignants).
Will, lui, rêve de la plaine, c pays plat aux mille promesse où poussent des villes grande comme des forêts. Il en rêve la nuit et aussi tout le jour. Les fourmis lui grimpent dans les pieds, tout lui parle de voy l’eau de la rivière, un fiacre sur de l’auberge, les oiseaux et le vent, la valise sous son lit. Un jour, il partira ! Ecriture et récit : Sandrine Gniady Musique et composition : Margaux Liénard Mise en espace et lumière : Philippe Lejour Entrée gratuite
Environ 450 enfants sont accueillis 2 fois par trimestre. Saluons au passage le rôle nécessaire et primordial des parents volontaires pour accompagner les enfants jusqu’à la bibliothèque. Deux équipes de bénévoles accueillent certaines classes le mardi : Francine Dutouquet et Liliane Czaplicki, et le jeudi : Anne-Marie Leplus, Thomas Boreux et Anne Laine. Si des personnes souhaitent avoir des précisions pour rejoindre ces équipes, il ne faut pas hésiter à prendre contact par mail (annelaine3@yahoo.fr) ou en venant nous voir à la bibliothèque. et 2000 prêts gratuits de livres auxIl y a entre 1500 élèves pour l'année. La bibliothèque bénéficie d'une dotation de la Mairie de Wattignies permettant un renouvellement partiel des livres. L’Union des Bibliothèques pour tous propose depuis 11 ans le prix « Livre en tête ». Les enseignants et les élèves aiment participer à ce vote : parmi 5 livres (cette année), catégorie Images pour les plus jeunes ou Romans enfants pour les CM1-CM2, chaque élève vote pour celui qu’il préfère.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.