Comm. Buchet 2010 en cours FR

De
Publié par

. Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz mcb-a Lausanne Page 1 Lausanne, juin 2010 Vous êtes cordialement invités à participer er le jeudi 1 juillet 2010 à 11h à la conférence de presse de l'exposition Prix Gustave Buchet 2010 Philippe Decrauzat et Jean-Luc Manz en présence des artistes Informations presse erVernissage et remise du Jeudi 1 juillet à 18h30, en présence des artistes Prix Gustave Buchet 2010 Commissaire de l’exposition Nicole Schweizer, conservatrice Images et contact Florence Dizdari, presse et communication, florence.dizdari@vd.ch Tél. direct : +41 (0)21 316 34 48. Portable : +41 (0)79 232 40 06 Musée cantonal des Beaux-Arts / Lausanne Adresse Palais de Rumine, place de la Riponne 6 CH-1014 Lausanne Tél. +41 (0)21 316 34 45 Fax. +41 (0)21 316 34 46 info.beaux-arts@vd.ch www.mcba.ch Heures d'ouverture mardi à jeudi de 11h à 18h vendredi à dimanche de 11h à 17h fermé le lundi Tarifs Adultes : CHF. 8.- Retraités, étudiants, apprentis : CHF. 6.- Jeunes jusqu’à 16 ans : gratuit Premier samedi du mois : gratuit Accès Métro: station Riponne-M. Béjart Bus n°8: arrêt Riponne Bus n°1 et 2: arrêt rue Neuve Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 78
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
 .
 
     Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz  mcb-a Lausanne Page 1
qinummoC    seespre  dué    hP  piliD ep                -nuL caMzn      ecrauzat  &  Jea                                  cm    aLsu-b a                ju,  2inusLanean2 eg   ennaaP      Vous                10 0    ar p àésitnv intemelaidroc setê  201llet jui 1erueidelj ep ritic'e ldee ioitosxpG xirP nB evatsu11h 0 à  conà lacn eéfererssedp ea JLun-Mac  enzrp nneséd eca seuchet 2010 Philipp eeDrcuaaz tter te egassinreV Gux ri Pdue isemofmr  nIet strsie   ressns patiotiso noil edpxeets on c I  gemahcte2 10tsva euBissaire 0   Commfi sT racAèc    uver d'o    ture       eserueH      cttassreAd  sea trsiet s    0, en présence duj relli à t3h81  s     udJe1ei et csse  preari,iDdzcn eoler  F e ictrvaernsco, reziewhcS elociN(0)21 31t : +41 .ld rice.dhc  éTdaiz@vrienor.dcenoitlf ,ummoacinausa / LArtsaux- euRsid aPalnn e ldee acpl, nemi-HC  6 ennopiR a Portabl6 34 48.0(7) 932 e :4+ 1 M  éeus402 6  0ed leB snac anotb.aenioftr@sxua-h wwvd.cba.cw.mcdram   hduej à i1h 1dei  v8h 1 à0141L uaasnn eéTl. +41 (0)21 316 43 F 54 .xa 14+)2(0311 346 6  4nerppa ,stnaidut és,téaitrRe- 8.à1 suuqsej eJnu.-  F. 6: CHtis  à h h71d eh11 edià ncmadreni ed: C FH .A udtlse lundi  fermé le nus Brtrr a: °8ennopiR ajéB .M-t 2:°1 erêt   arpinotêR sun enB emPrr iemesa ddina 6 : starg tiu  Métro: station uomsi: g aruttie   Neuvrue 
 
 
 Prix Gustave Buchet 2010 Philippe Decrauzat et Jean-Luc Manz  2 juillet au 5 septembre 2010   ’ ’ ’ L exposition DA elcroacuczaasti o(n* 1d9e7 4l) atettr iJbeuatino-nL udc uMn adnoz u(b*l1e 95P2ri)x lBe ucMhuest é2e 0c1a0 nàt oPnhaill ipdepse  ,  Beaux-Art de Lausanne invite les deux artistes à investir tout le s  musée pour une exposition inédite.    Jean-Luc Manz Actif depuis plus de trente ans en Suisse romande, Jean-Luc Manz (né en 1952) ldaébvsetlroapcptieo nu, neq upirlast iqsuoiee npti ctsuersa lep reénd éccoensstsaenutr sd iaoluo gsuees  avceocn tleems pteornaainntss.  dSei   nombre de ses compositions se déclinent en série et découlent de l’expérimentation avec des formes spécifiques (les damiers ou autres  figures géométriques), d’autres s’inspirent directement d’objets trouvés –  que ce soit le motif d’un tapis égyptien ou ceux empruntés à d’autres  artistes, le détail d’un habit ou le souvenir d’une personne. Ce rapport allusif  au réel est souligné par les titres – Mes années 50 , Les pleurs de cendres , etc. –, tandis que les couleurs primaires forment la gamme de base autour  de laquelle s’articule tout l’œuvre, avec des incursions dans la réduction  chromatique absolue du noir et bl nc. a  Pour son exposition au Musée des Beaux-Arts, Jean-Luc Manz présente un  choix de peintures réalisées entre 1984 et 2010, et offre ainsi un regard rétrospectif sur son travail. Plutôt que de présenter ses œuvres en un  parcours chronologique, l’artiste a choisi de les grouper par motif, par thème  ou par série. Ainsi, dans une des salles c’est le motif du damier qui  prédomine – un motif central dans l’œuvre de Manz et auquel il est revenu à maintes reprises au cours des ans. A première vue, les damiers  apparaissent comme des formes purement abstraites et, en effet, d’un point  de vue historique, la surface à damiers est certainement une des formes les  plus radicales de l’abstraction – c’est une composition qui existe en tant que  telle sur la surface de la toile, indépendamment de toute référence au monde réel. Elle peut être prolongée à volonté et ne permet pas une  ordonnance hiérarchique des parties de la surface : le champ pictural est  occupé de façon régulière et ne s’articule ni autour du centre ni à partir de  ses bords. Toutefois, lorsqu’on feuillette les cahiers d’esquisses de l’artiste,  on s’aperçoit qu’il s’inspire souvent d’images ou d’objets existants. On peut dire ainsi que le travail de Manz s’inscrit à la fois dans un vocabulaire formel  abstrait et dans des références très concrètes au réel qu’il s’approprie  comme des ready-made .  Présentant des œuvres clés de l’artiste en provenance de collections privées et publiques, l’exposition offre un riche aperçu des expérimentations  très personnelles des formes de l’abstraction élaborées par l’artiste au fil  des ans.   Philippe Decrauzat L’œuvre de Philippe Decrauzat renvoie non seulement à l’histoire de l’art (né en 1974) acibnsétrmaiat.,  mTaaibsl eéaguaxl, empeeinntt uàr ecse llme udrael elso p oua rt peeti,n tpuarre se xateu nssiooln, , sàc uclepltluer edsu,   installations et films se nourrissent de références empruntées aussi bien  aux beaux-arts qu’au cinéma expérimental, à la culture populaire qu’à la  littérature et à la musique. Mais si l’œuvre de Decrauzat revisite les questions de vision, de perception et de mouvement chères aux avant- gardes du XX e  siècle, il constitue à son tour non pas un assemblage de  citations, mais bien une reformulation magistrale de ces questions dans  Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz  mcb-a Lausanne Page 3
                        Le Prix Buchet       Le Jury    La publication
 
l’espace de l’installation. Pour son exposition au Musée des Beaux-Arts, l’artiste présente des œuvres récentes, certaines exposées en Suisse pour la première fois, ainsi qu’une monumentale peinture murale conçue spécialement pour l’occasion. Celle-ci accueillera le visiteur dans la première salle du musée. Composée d’un réseau de lignes noires et blanches qui se fait ici plus dense, là plus espacé, la peinture murale occupe l’entier de la salle et en souligne dès lors la structure, les interférences, les fioritures, qui contrastent avec la pureté du dessin. Les lignes qui se croisent forment une succession de losanges blancs qui semblent se mouvoir le long des murs. Si l’artiste choisit avant tout ses motifs pour leurs qualités visuelles et spatiales, il travaille souvent à partir de sources spécifiques pour les élaborer. Pour le mural lausannois, il s’est inspiré d’une image tirée du magazine Scientific American de mai 1963  qui illustrait un article consacré au phénomène du moiré , c’est-à-dire à l’émergence d’un motif complexe à l’aspect ondé et changeant par la superposition de deux réseaux de lignes simples. Faisant écho à cette peinture murale, Decrauzat présente également une série de cinq toiles intitulées Lanquidity  (2010) dont les motifs proviennent d’un développement ondulatoire continu coupé en cinq séquences différentes, tels des « arrêts sur image » dont l’oscillation n’aurait pas encore cessé. Ces toiles soulignent l’intérêt de l’artiste pour le film expérimental et les technologies de la vision, intérêt qui l’a conduit à produire plusieurs courts métrages, dont le dernier en date sera présenté dans l’exposition. Intitulé Screen-o-scope  (2010), le film consiste en séquences tirées de Rashomon  (1950)  d’Akira Kurosawa, retravaillées à l’ordinateur et transférées sur pellicule. Dans un des plans, la caméra fixe le soleil à travers des arbres – l’éblouissement qui en résulte, renforcé par l’effet stroboscopique introduit dans la séquence par Decrauzat, met non seulement en exergue la question de notre propre perception, mais renvoie également au processus même de la projection cinématographique.   Créée en 1987, la Fondation Gustave Buchet a pour but d’entretenir vivant le souvenir du peintre Gustave Buchet (1888-1963), artiste vaudois actif à Paris durant l'entre-deux-guerres, marqué par le futurisme puis le purisme. Instauré en 1993, le Prix Buchet a été attribué depuis lors aux artistes suivants : Pierre Chevalley (1993), Anne Blanchet (2000), Christian Floquet (2003) et Hervé Graumann (2006).  Le jury ayant attribué le Prix 2010 était composé des personnes suivantes : quatre membres du Conseil de Fondation (Paul-André Jaccard, Catherine Othenin-Girard, Maurice Rebetez et Nicole Schweizer), ainsi que deux membres invités (Anne Blanchet et Marco Costantini).  Jean-Luc Manz. Peintures 1984-2010 , catalogue monographique bilingue de référence (fr./all.), richement illustré, avec des contributions de Catherine Othenin-Girard, Hans Rudolf Reust et Nicole Schweizer. Zurich, Editions Fink 2010. Prix : CHF 40.- / 25.- Euros Après l’exposition : CHF 48.- / 29.- Euros  Commande au Musée cantonal des Beaux-Arts/Lausanne Frais de port en sus Le catalogue a bénéficié du généreux soutien de la Fondation Sophie et Karl Binding – Sélection d’artistes  
      Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz  mcb-a Lausanne Page 4
             
 AGENDA     Visites commentées publiques 8 juillet à 18h30 26 août à 18h30 2 septembre à 18h30   Visite pour les Amis du Musée 1 er juillet à 17h   Passeport-vacances Atelier de peinture Qu'est-ce que l'art abstrait? Essaye toi aussi de transformer le monde en figures géométriques !   Dates : mardi 3 août, mercredi 4 et 11 août Horaires : matin, de 9h à 12h, pour les 9-12 ans après-midi, de 14h à 17h, pour les 12-15 ans   Visites commentées privées   par un historien de l’art Sur demande, pour groupe de 25 pers. (maximum), CHF 120.- + billets d’entrée (réductions)                    
      Les jeudis au MCBA           Le jeune public au MCBA            
Les visites privées au MCBA   
                en  suna aaLcm-b                                gePa  5espr  se        oCnumméuqi ed ippePhilrauz Dec                    nzMa        J  &  ta cuL-nae
    Biographie  Jean-Luc Manz    en 1952, vit et travaille à Lausanne. Après un apprentissage de photographe, et divers voyages en Europe et aux USA, c’est en 1974 que Jean-Luc Manz commence à dessiner. Deux ans plus tard il expose pour la première fois à Lausanne. A la fin des années ‘80, avec ses amis Jean Crotti, Alain Huck, Christian Messerli, Catherine Monney et Robert Ireland, il crée le collectif M/2 qui organise à Vevey, pendant quatre ans, une quarantaine d’expositions de jeunes artistes. De 1996 à 1999, il est responsable d’un atelier peinture à l’ESBA. Depuis de nombreuses années, principalement par la pratique du dessin et de la peinture, Manz poursuit, à partir du réel et sous une forme minimale, un travail d’abstraction.    Bourses et prix  Jean Crotti, Jean-Luc Manz. Broderies et tapis, Galerie Média,  Neuchâtel 2010 Prix Gustave Buchet 2 J 0 e 0 an 1   Crotti, Jean-Luc Manz, Centre P squArt, Bienne 2004 a Bourse Arts plastiques du canton de Vaud 2 J 0 e 0 a 0 n  -Luc Manz, Jean Crotti. Neue Arbeiten, Galerie Susanna Kulli, 2001 St Gall Bourse de la Fondation Leenaards Je . an Crotti, Jean-Luc Ma Watercolors, Galerie Cairo Berlin, Le 1993 Cair nz. Prix de gravure de la Fondation pour les arts graphiques en Suisse e 1992 Aerial, Hall-Palermo, Genève Bourse de la Fondation du jubilé UBS 1999 Prix de gravure de la société « la gravure suisse » J E e T a H n , - L Z u ur c i  c M h; a  n C z a . b E in di e ti t o c n a e n n t , o 1 n 9 al 8 d 8-e 1 s 9 e 9 s 8 t , a Gmrpaepsh,i sMcuhseé Se aJmenmilsucnh,g  Vdeerv ey Prix des jeunes créateurs, Fondation vaudoise pour la promotion et la 1998 création artistiques  Bourse et séjour au Caire (conférence des villes suisses en matière JAerabnei tCerno tatiu,f  JPeaapni-eLru,  c G M al a e n ri z e ,   SGuaslearnien aC Kaiurloli , BSetr.liGna, llL e Caire culturelle) 1997 1990 Bourse de la Fondation Irène Reymond Je a n Crotti et Jean-Luc Manz, Musée jurassien des Arts , Moutier 1987 1 G 9 a 9 le 6 r  ie Susanna Kulli, St.Gall Prix UBS de peinture, Lausanne Bourse du Rotary Club, séjour à New-York Gerold Miller, Jean-Luc Manz, Galerie Köstring/Maier, Munich 1984 Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Martin Krebs, Berne Bourse fédérale des Beaux-Arts Pleurs de cendres, Galerie Patrick Roy, Lausanne 1983 1995 Bourse fédérale des Beaux-Arts Fri-Art, Centre d’art contemporain, Fribourg 1982 A.I.H.M., Galerie Patrick Roy, Lausanne Bourse fédérale des Beaux-Arts 1994 1981 Z 1 e 9 i 9 c 3 h  nungen, Fact Austellungsraum, Therwil Bourse de la Fondation de la Vocation (Suisse) Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Mashrabia, Le Caire  Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Patrick Roy, Lausanne 1992 Expositions personnelles (sélection) Galerie Skopia, Nyon 1991  2009 Idole, Galerie Susanna Kulli, St.Gall Casual and abstract , Galerie Susanna Kulli, Zurich Paravent/multiples, Galerie Lionel Latham, Genève 2008 1990 Estampes , Atelier Raynald Métraux, Lausanne Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Patrick Roy, Lausanne Jean-Luc Manz, Jean Crotti. Dessin, Galerie Susanna Kulli, Zurich 1989 2007 FAC, Sierre Jean Crotti, Jean-Luc Manz. Abstraction/figuration , Gymnase de la Bilder und Zeichnungen, Galerie Susanna Kulli, St.Gall Cité, Lausanne Halle Sud, Genève 2006 Dessins et peintures, Musée des Beaux-Arts, La Chaux-de-Fonds Jean Crotti, Jean-Luc Manz. Une sélection de Denis Pernet, Galerie 1988 Favre artactuel, Nyon Galerie Peter Bläuer, Bâle Minna , Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne Kunsthalle, Winterthur 2005 Dessins-peintures, Galerie Rivolta, Lausanne Jean Crotti, Jean-Luc Manz. Dessin, peinture, sculpture, Galerie 1986 Synopsis m, Lausanne Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Rivolta, Lausanne Jean-Luc Manz, Jean Crotti. Malerei-Zeichnung,  Galerie Susanna 1984 Kulli, Zurich Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Fina Bitterlin, Bâle 2004 1982 Um 27 , Filiale, Bâle Peintures, Galerie Rivolta, Lausanne Galerie Média, Neuchâtel 1980 2003 Dessins récents, Galerie Rivolta, Lausanne Cabinet d’estampes, FAC, Sierre Apartment, Genève 2002  Jean Crotti, Jean-Luc Manz, Galerie Rivolta, Lausanne    Emmanuelle Antille, Jean-Luc Manz. Pleasant Motel, PS, Amsterdam 1978 Galerie confer artactuel, Nyon Dessins,  Galerie Rivolta, Lausanne 1976  Galerie Rivolta, Lausanne    Communiqué de presse Philippe Decrauzat & Jean-Luc Manz  mcb-a Lausanne Page 6
J ae-nuL caMzn ,Harold Studer, GrelaM eiitrarK ns,eber B  ne9919iD eci h teduKsnbilir MoKunsar, ,muesumt2 enreB anJe0 00i,ttro CMusée Je 91-01, veye2 00incs,hV ae BArr Ju1 usli,suaruZ H ,thmlemmlu, Safternd AyrlsrehCialmgnD -ACV BinrlBe, ersnoitisiuqca ,trenadndkosaenr,tottA duti ,seksaKro, Kunstmuseum B lâ eoKnnxeK iaouut Ane2/ Rder dualrA enasuaL ,e Anenèvwo2,derstAit21 ,,sG uted ,snésuMartsoitcanugAbo niia L, ,sE pscaaexuA-tral des Be cantona enavoig id inn a15            alC V li99,9581-, 19zerasvizrte ciewbA dcS .gnuhkoz eihwtiuktrnsrAstua-xL co ,eL997 le 1l unRegetsEepmairo anig, leséMudee Bes ,eN uehctâle3 mèe Triennale de lde séMu, 97190-riotsihd te traivisructonste. C1 69sies nuSeme ntrey rue,ttor Pvéd cnailgèRte e8 CommerThun 199ir eaGoxec ,aGelffinet a, Muités ndIS oiét sneitea Bes ds,rt-Aux eésuM ,lanotnach 1996 DialoguesjokeRtua,mZ ruci Aw,itttesudPr, su eac earemohs nilgehs erT C ia, Lenaleriennt TirP lanoitanretn IantiypEgd 2nh ,tZ rucite euKsnnd Konkruktive uoK rrtsnuaH üf s 1is7,9919v  b60suna ,aLavxuleelnisce Je lovne IhcsineJ eésuM ,hôt M0720y veVe, ,7A tre eisr2 00air, Môtn plein cA 6lautsrei002  Kn,tuulos pioit(titets rovire p)e ,osriir eagel, amthLa AvenèGeitcartsbdneté noue, Espace dArtC norcte ,oMausnar-Suxton  Ut arf ud ,ueapsEB ecckHun aiAl, tiotrC naeJ ,ellitnAanz,uc Man-L, Jelhre toKcnne ,iVneanch S, teusLanuaLterd tA  eht-2005, Hhik 1980urkcrgpaewzireD 35 loucStaérual umtrenrz, rsai Noi ndnta eeRrInè986-s, 1. Fo2005uqit ,seapsEA econym ad,s rtaspl0250E mmnaeull erlaud, Lausanne eloDnuB rA-x ,ste inebLiist met erV loeéL  aeLttdes Beau, Musée m snoitidé seL ntehâucNee  diaéduKsneb ,fsrailgnthurSoloeum tmusaitr Lt.rtaon cpmetiaroad nl snelmaus, Zurich Ntaruleelemtna sb crta dormpteonneG ,nia4002 evèlleca co JultionaBreui stner ,eC Raynald AtelierM tôeisrie nia,r ertpln 00 2 A3.tôM sreiV ,hyevesm amaliMini002 ye2 V veep,stsma ees dalonntcat enibaC ,xuartéM d--eoFdn s0230N x-Arts, La ChauxuM , eés seduaeB Ul. sneecélontiuMésle ,incs eeJariartenlturt cutic al tap nu ,é, rtaid eléstNe,dJ ae-n trIlenak, Roberlain HucrO nwuosoB eav bGa, rilec LunzMa,tm mineoStrri ee Cae, Lnnal BieA ,ittorC naeJ ./2 MleBâ, inasages 366 Zeichnung trFnaaçsi ,aNlpn vasoOr, uwriZu ,neelaG eir boB, NoBleuabstir, irhc ,uZcn ,B ale,néraertutins I noitcartidéM nehe CintwtiArs,st notllaGtS dlypa Fransisery, Sanni gniotocP iatns,sttiAre lu BchlypatS dniwtehC  Porery,Gallton ul e19B  d91ltna scnlbup,sciatS padt, rkazGrub Srtnaasplni,aC âhteau de Bard, va09 eht relaG ,srrie Pier,beHue vè eG nel seoPruureu amos bax detrA-xuaeB sed laonntcae séMu, inopartnme eociussrt ss. AMurotra lefexE d ,nileiBstunreveldfe Ker,aB eieltsE rupooste Kunllée dA13: n be Sgeun J moV noyargitsöRtemp conn, Lorainoan eylatrsid  ;ella E ec,acspotsi,eriueN tâhcsée dart et dh,sL uaasnn e ;uMs Bel detona cansuna ,aLrAstua-xr ou pnemiRus oieésuM ,eriolg albaden Huin, Wieser savdutip ietnNa, ausswecheriztsnuerevhcsiK resn ,caohtsaihCiroquen Flean-t, JnoM ,ceb91 laértriat P90 Ges Dck ;aGelir eedl Université du Qué; ennüB rendnuK mustumseCo, e iroDelst , 5nI1 99des sée x-ArBeau fo elan cihparGioatrnteenBil naét stea ffnitiséArt, Györ Identipmetiaroad nl snAr. sut seison caux-s Bee deMuséd  uitnollce aoc dalonntcae séMu ,ennasuaL ,strAA chacunausanne A-tr,sL seB aexuh,scev Ve séniJeengauM , as tnomieôt Mey5.99 1rstisopxE sius noie scse dure,ulpteisrM tô erT2 mènniee al ldestEepmairO anig ,elMusée des Beaux-rAst ,eLL coel  ecapsE ,sedulérPnnsaau Ld,aurl A .tStileenT  ehO Heuunstng KiftureuanuK  ,etgraAraAaBeu hast, usztrealdnoydnS iw by Cont – WorksnoH oK g  gn    Mug umsef  ot,Artrsist ,oHgnK noemporary Swiss AtS ,mruT tragttuieeral Gm ernt usaktdnG el,rnüts         L u1994Ce, rentx-autsAred eeB saF emôtn Baden Lshimmel, emiA tm &aGelirhiapGr, rdiallBi sexoB gnikciK v Kieama,s Br ArtaryrmeopoCtno  f93 Jean Crotti, iPreerK leel,rJ hescam Sunmldeg TE rZ ,Hciru91 hspace, EArt e dmeopoctn ,aLarnic Lun-eaLe. nzMa egayov tpygE neucaret dE ACTR ,M. Armleby John akru ,trnasuF enabrkckliteHôFul I tn4 ht9129la lairoal CtionernasuS eirelaG ,red.GSt, liul KnaanA mr n.MJ ho dybrate, cuCARTr. EB .i grubierF ,neiertvnsKu, etssre ,tSpe .rAlmde7 John MYork 198 ,yr weNG noellan ohbsGidele Jr,M. Aohn der,rmleel ,hdlahcJ uZirstün Krahe Sr,leveV ,2/MeiviR yeclay, Olivier Mo,zC rhsiitnaM ra, etanJeuc-Lan MrhC itsiF nauqolou Setr uelä BerâB ,elailiF/losss Cotier, MôtureP teno,scuitrpdoelIrd,anob Rt eraM c ,znaeJ uL-nJean Crole 1988 niH cu,ktt,iA alähpaR-su,otoS leautehâ CaïFre  daMznuL cnaoç ,rForelis M Jéslet,9891xE .isopnoitui se ss sdelpcuss-éed-soCbrèiers  1989 Môtiers           suaLenna        men 1984erie, EmaVduio,sJ ueen s Zs,icurel HaumhenueaV s91 hJ 28rd sRegas : udoi t,4séne erprul l natoan céeus M ,strA-xuaeB sedahenH iumtre,eJ ean-Luc Manz, StnafeW à egneG ,neral FieiaabWan  ,âBtlre89 6el1 hnunZeicund gen netiebrApaP fua em Gr,iealegndeilect col (séivesoi)neltc90I   02enweetnbrs At,ouaL ,cineI ennasum Schatten der Prymadine ,aHsuf  Kürstunri U00 2éM 8riomd sejbo&   az trcua eeDz    Man-LucJean                                                 mcb-a L        gaP  7 easua ennitosnsio   xp Euqined éerp  essCmuom        P ihilpp                
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.