Présenter l'irreprésentable

De
MUSEE DES BEAUX-ARTS DE NANTES DOSSIER DE PRESSE PRESENTER L’IRREPRÉSENTABLE - JEAN-JACQUES LEBEL, ALAIN FLEISCHER, DANIELLE SCHIRMAN Jean-Jacques Lebel, Enrico Baj, Roberto Crippa, Gianni Dova, Errò, Antonio Recalcati,Grand tableau antifasciste collectif, 1960, dépôt au Musée des beaux-arts de Nantes par le Fonds de dotation Jean-Jacques Lebel,© Mamco, Ilmari Kalkkinen, © ADAGP, Paris, 2014 NANTES – Musée des beaux-arts HAB Galerie / Hangar à bananes 29 novembre 2014 – 22 février 2015 Présentation à la presse > vendredi 28 novembre 2014 à 11h30 www.museedesbeauxarts.nantes.fr/ Facebook: www.facebook.com/MuseedesBeauxArtsNantes Twitter: @museedArtnantes 2 Communiqué de presse Biographies Jean-Jacques Lebel Alain Fleischer Danielle Schirman Œuvres exposées Les Avatars de Vénus, Un film de Jean-Jacques Lebel/ Alain Fleischer Théâtre pour la main/ Alain Fleischer Alain Fleischer, esquissé/ Jean-Jacques Lebel Autour de l’exposition Programmation du musée des beaux-arts de Nantes Chapelle de l’Oratoire Expositions hors les murs Informations pratiques 3 SOMMAIRE 4 7 7 8 9 11 13 14 15 17 21 21 21 23 COMMUNIQUE DE PRESSE Chaque automne le musée invite à un rendez-vous avec la création contemporaine hors les murs, à la Hab Galerie, au Hangar à bananes.
Publié le : mardi 18 novembre 2014
Lecture(s) : 45
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
MUSEE DES BEAUX-ARTS DE NANTES
DOSSIER DE PRESSE
PRESENTER L’IRREPRÉSENTABLE - JEAN-JACQUES
LEBEL, ALAIN FLEISCHER, DANIELLE SCHIRMAN
Jean-Jacques Lebel, Enrico Baj, Roberto Crippa, Gianni Dova, Errò, Antonio Recalcati,Grand tableau antifasciste collectif, 1960, dépôt au Musée des beaux-arts de Nantes par le Fonds de dotation Jean-Jacques Lebel,© Mamco, Ilmari Kalkkinen, © ADAGP, Paris, 2014
NANTES – Musée des beaux-arts HAB Galerie / Hangar à bananes 29 novembre 2014 – 22 février 2015 Présentation à la presse > vendredi 28 novembre 2014 à 11h30
www.museedesbeauxarts.nantes.fr/
Facebook: www.facebook.com/MuseedesBeauxArtsNantes Twitter: @museedArtnantes
2
Communiqué de presse
Biographies Jean-Jacques Lebel Alain Fleischer
Danielle Schirman
Œuvres exposées
Les Avatars de Vénus,Un film de Jean-Jacques Lebel/ Alain Fleischer
Théâtre pour la main/ Alain Fleischer
Alain Fleischer, esquissé/ Jean-Jacques Lebel
Autour de l’exposition
Programmation du musée des beaux-arts de Nantes Chapelle de l’Oratoire Expositions hors les murs
Informations pratiques
3
SOMMAIRE
4
7789
11
13
14
15
17
212121
23
COMMUNIQUE DE PRESSE
Chaque automne le musée invite à un rendez-vous avec la création contemporaine hors les
murs, à la Hab Galerie, au Hangar à bananes. Cette année l’exposition qui s’intitulePrésenter
L’irreprésentableest présentée du 29 novembre 22 février 2015.
Le vernissage qui a lieu le 28 novembre à 18h30, es t précédé à 16h30 d’une performance d’Alain Fleischer :Écran sensible.
Sur une proposition de Jean-Jacques Lebel à partir d’un thème qui lui est cher :
l’irreprésentable cette exposition présente des œu vres de Jean-Jacques Lebel ainsi que
d’Alain Fleischer et de Danielle Schirman.
La plupart des manifestations que Jean-Jacques Lebel a organisée-Le festival de la libre
expression (1964 à 1967),Polyphonix (1979 à 1988),Guerre à la guerre–sont (1982)
conçues comme une expérimentation collective. L’exposition Présenter l’irreprésentable ne
déroge pas à la règle.
 …. « En vérité, notre manifestation collégiale hébergée au Hangar à Bananes de Nantes
regroupe simplement quelques installations, quelques vidéo-installations, quelques films,
quelques peintures – dont une collective – quelques photographies et divers travaux d’art
visuel par définition hybrides et inclassables qui traitent de la récurrence aujourd’hui comme
hier du tragique, de l’infâme, de la dévastation systémique, du massacre, de l’inextricable,
mais aussi du sublime et de l’humain, trop humain– parfois en écho à Sade – que trois amis
ont souhaité réunir au même endroit «pour voir».Jean-Jacques Lebel
Le grand tableau antifasciste collectif(1960) œuvre majeure réalisée par Baj, Crippa, Dova,
Erro, Lebel et Recalcati dénonce la torture pendant la guerre d’Algérie et fut longtemps
censuré. Dans l’expositionPrésenter l’irreprésentable,il est le noyau central autour duquel
se déploient des installations sonores, photographiques pour certaines inédites ou créées à
plusieurs mains. Les matériaux qui constituent les œuvres des trois artistes sont puisés dans
la vie quotidienne et l’actualité du monde où des sujets comme la mort, la violence, le sexe
sont inévitablement présents. Jean-Jacques Lebel, a ssocié à Alain Fleischer et Danielle
Schirman, aborde ici les questions de la responsabilité de l’artiste et des limites qu’il se fixe.
Que peut-on représenter et comment ? Montrer ou ne pas montrer ? Au-delà du donner à
voir, il y a le regard du visiteur de l’exposition.
4
Exposition réalisée par le musée des beaux-arts/Ville de Nantes
Commissaires: Blandine Chavanne, directrice du musée des beaux-arts de Nantes, Alice
Fleury et Hélène Retailleau, chargées de la collection contemporaine
: Partenariats media
l
HAB Galerie est gérée par la SPL Le Voyage à Nantes dans le cadre d’un marché public de la
ville de Nantes. HAB Galerie accueille chaque anné e deux partenaires œuvrant pour l’art
contemporain : le musée des beaux-arts de Nantes et le Frac des Pays de la Loire. Le
Voyage à Nantes propose quant à lui chaque été une exposition consacrée à un artiste.
Contact presse : Véronique TRIGER 06 84 95 92 90 02 51 17 45 40 veronique.triger@mairie-nantes.fr
Camille Pitault 02 51 17 45 47 mba-communication2@mairie-nantes.fr
Site web: www.museedesbeauxarts.nantes.fr
5
6
JEAN-JACQUES LEBEL
BIOGRAPHIES
Né à Paris en 1936. Artiste protéiforme, organisate ur de manifestations et d’expositions
internationales (entre autres L’Anti- Procès etPour en finir avec l’esprit de catastrophe au
début des années 1960, le Festival de la Libre Expression en 1964, le Festival international
de poésie directe, vidéo et performancePolyphonix à partir de 1979, ou tout récemment
l’exposition
Allen Ginsberg,Reality Sandwiches présentée
simultanément au Centre
Pompidou-Metz, au Fresnoy, aux Champs Libres à Renn es et au ZKM et au Musée d’Art
Moderne de Budapest), poète (il est l’auteur entre autres d’uneAnthologie de la poésie de la
Beat Generationnings), théoricien,et du premier essai critique français sur les happe
activiste politique, agitateur et « passeur » Jean-Jacques Lebel est une figure marquante des
avant-gardes des cinquante dernières années. Depuis 1955, il a exposé dans d’innombrables
musées et galeries à travers le monde et réalisé pl us de soixante-dix happenings,
performances et actions parallèlement à ses activités poétiques, politiques et picturales. Il a
participé à de nombreuses expositions
collectives e t thématiques, et d’importantes
expositions personnelles lui ont été consacrées (le s plus récentes à La maison rouge -
Fondation Antoine de Galbert en 2009 :Soulèvements, au Musée d’art moderne de Saint-
Étienne en 2012/2013, au MAMCO de Genève en 2013 :Soulèvements II, au ZKM de
Karslruhe en 2014 :Il n’est d’art qu’insurrectionnel) où ses peintures, collages et autres
frottages côtoient des installations polymorphiques et évolutives telles quele Reliquaire pour
un culte de Vénus– composée de plus de trois mille éléments collectés à travers l’Europe, le
Monument à Félix Guattari– une machine multimédia motorisée tournoyante de huit mètres
de haut, ou encoreLes Avatars de Vénus, film numérique et vidéo-installation pour quatre
écrans transparents. Jean-Jacques Lebel est présent dans les plus grandes institutions
muséales (Paris, Rome, Budapest, Jérusalem, Lisbonn e, Barcelone, Düsseldorf, Graz,
Montréal, Alger, New York, Genève, Karlsruhe, etc.) et de nombreux films ont été consacrés
à son oeuvre plastique et/ou ses actions, parmi lesquels on ne citera que ceux de ses amis
présents à ses côtés à Nantes, Alain Fleischer(Le Cowboy et l’Indien, 1994) et Danielle
Schirman (L’art du mont(r)age de Jean-Jacques Lebel, 2010).
7
ALAIN FLEISCHER
est né en 1944 à Paris.
Il vit et travaille à Paris, Rome et Tourcoing. Écrivain, cinéaste, artiste et photographe, Alain
Fleischer a suivi des études universitaires de lettres modernes, de linguistique, de sémiologie
et d’anthropologie à la Sorbonne et à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Il a enseigné à l’Université de Paris III (Sorbonne nouvelle), à l’Université du Québec à
Montréal, à l’Institut des hautes études cinématogr aphiques (IDHEC/FEMIS), à l’École
Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, à l’École nationale supérieure d’art de Nice
(Villa Arson), à l’École nationale supérieure d’art s de Paris-Cergy. Il a été lauréat de
l’Académie de France à Rome (séjour à la Villa Médicis de 1985 à 1987) et de différentes
bourses (Villa Médicis hors-les-murs, Léonard de Vinci, etc.). Sur mission du ministère de la
Culture, il a conçu et dirige Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains. Il est aussi
docteur honoris causa de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université Européenne
des Sciences Humaines de Vilnius, en Lituanie. Alain Fleischer est l’auteur d’une cinquantaine
d’ouvrages de littérature (romans, nouvelles, et essais) et réalisateur de quelque 350 films
dans des domaines comme le cinéma expérimental, le
long-métrage de fiction, le
documentaire d’art. Plusieurs rétrospectives de son œuvre cinématographique ont été
présentées à Paris (Centre Pompidou et Galeries du Jeu de Paume), au Canada (Festival
International du Film d’Art), aux États-Unis (Anthology Film Archives, New York), en Italie
(Festival del nuovo cinema de Pesaro). Ses films on t été présentés et primés dans de
nombreux festivals internationaux de cinéma : Cannes, Venise, Montréal, Berlin, Rotterdam,
Locarno, Thessalonique, New York, Londres, Sydney, Vienne, etc. L’œuvre d’artiste et de
photographe a donné lieu à une rétrospective au Centre National de la Photographie en 1995
(La nuit lumière), puis en 2003-2004 à la Maison Européenne de la Photographie (La vitesse
d’évasion), parallèlement à une programmation de ses films e t de ses performances au
Centre Pompidou. Une rétrospective produite par l’A FAA a circulé dans divers musées
étrangers : São Paulo, Rio de Janeiro, Montréal, Ro tterdam, Barcelone, Buenos Aires, La
Havane. Après avoir représenté la France à la Biennale de Gwangju (Corée) et à la Biennale
de la Havane, Alain Fleischer fait partie de la sélection pour la Biennale de Busan (Corée)
cette année 2014.
8
DANIELLE SCHIRMAN
est née en 1957 à Corbeil-Essonnes.
Elle vit et travaille à Paris et à Rome. Après des études à l’École nationale des beaux-arts de
Saint-Étienne et à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, Danielle Schirman a
obtenu diverses bourses du ministère de la Culture et du ministère des Affaires étrangères
pour la conception et la réalisation de films d’art. En 1987 et 1988, elle est pensionnaire à la
Villa Médicis, Académie de France à Rome, pour le c inéma. La cinémathèque française
présente cinq de ces films en mars 1993. Elle a obtenu le Prix du Jury et de la Presse et le
Prix Art et essai au Festival de Dunkerque en 1994, et le Prix du meilleur essai au 22e FIFA
de Montréal en 2004. Tous ses documentaires d’art sont sélectionnés au FIFA depuis 2003.
Elle a écrit et réalisé de nombreux documentaires de création sur l’art pour le musée du
Louvre, le musée des Arts d’Afrique et d’Océanie, L e Fresnoy – Studio national des arts
contemporains et le Centre Georges Pompidou. Elle e st également scénariste de longs
métrages de fiction.
La chaîne franco-allemande ARTE lui a confié, de 2001 à 2013, la réalisation d’une série de
films documentaires sur le design. De 2005 à 2010, elle a conçu et réalisé pour le Centre
Georges Pompidou une série de portraits filmés d’artistes dont les œuvres sont entrées dans
les collections du Musée national d’art moderne. En décembre 2011, les Galeries du Jeu de
Paume, à Paris, ont programmé une rétrospective de ses films sur le design :Danielle
Schirman, Un regard singulier sur les objets. En juin 2014, le Palais de Tokyo a organisé une
projection suivie d’un débat à l’occasion de l’édition DVD de son filmL’art du mont(r)age de
Jean-Jacques Lebel, aux éditions Lowave.
9
10
Alain Fleischer
Écran sensible,2014
Performanceet photographie
Alain Fleischer
Le Regard des morts,1998
Installation
Alain Fleischer
Les hommes dans les draps,1998
Vidéo, 12 min
Jean-Jacques Lebel
Hitler et Eva Braun cinéastes, 2014
Installation photographique et projection vidéo.
ŒUVRES EXPOSEES
Jean-Jacques Lebel, Enrico Baj, Roberto Crippa, Gia nni Dova, Errò, Antonio
Recalcati
Grand tableau antifasciste collectif, 1960
Huile sur toile
Dépôt au musée des beaux-arts de Nantes par le Fonds de dotation Jean-Jacques Lebel
Jean-Jacques Lebel
Les Avatars de Vénus, 2007-2011
Vidéo installation
Fondation Antoine de Galbert, La Maison rouge
Jean-Jacques Lebel
Le Labyrinthe,scènes de l'occupation américaine à Bagdad, 2013
Installation
Collection MAMCO, Genève
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant