Destiny's Child : Une destinée

De
Publié par

Destiny’s Child (aussi connu sous le nom de DC ou DC3) est un groupe féminin américain de R&B formé de Beyoncé Knowles, Kelly Rowland et Michelle Williams, en 1997, à Houston, au Texas. Elles débutent leur carrière dès leur pré-adolescence sous le nom Girl’s Tyme avec Beyoncé, Kelly Rowland, LaTavia Roberson et LeToya Luckett. Beyoncé est la principale chanteuse de Destiny’s Child, trio féminin, basé sur les Supremes, qui a réalisé le plus de ventes de disques dans le monde de tous les temps.
Publié le : lundi 14 janvier 2013
Lecture(s) : 52
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Une destinée
DESTINY’S CHILD
n 1997, quand les filles signent chez Colum-bia, elles changent de nom et optent pour laEsortie de leur deuxième album, «The Writing’s Destiny’s Child. En 1999, la gloire arrive avec On The Wall», le plus vendu, qui contient les simples classés N°1 «Bills, Bills, Bills» et «Say My Name». Malgré le succès, le groupe est en proie à des conflits internes et à des problèmes juridiques, avec LaTavia Roberson et LeToya Luc-kett qui veulent se séparer de leur manager, Mathew Knowles, le père de Beyoncé. Elles sont remplacées par Michelle Williams et Farrah Franklin. Cette dernière, en 2000, quitte à son tour Destiny’s Child, ce qui les oblige à poursuivre en trio. Leur troisième album, «Survivor», offre les tubes «Independent Women», «Survivor» et «Bootylicious». En 2002, Destiny’s Child fait une pause et chacune des filles entame un projet en solo. En 2004, elles se retrouvent pour la tournée Destiny Fulfilledqui se poursuit mondialement en 2005. Elles annoncent alors que le groupe se sépare, chacune débutant une carrière solo. Avec quatre albums et quatre simples N°1 aux Etats-Unis, elles totalisent plus de 40 millions de dis-ques vendus en tant que Destiny’s Child et 50 mil-lions en ajoutant les albums solo avant leur dis-solution. En 2005, les World Music Awards les reconnaissent comme le groupe féminin ayant vendu le plus de disques dans le monde. Le Bill-board les classe comme l’un des trios les plus e importants et, en 2008, les intronise à la 68place de son top 100. Le Billboard les place également e en 9position des artistes de la décennie 2000. Au sein de Destiny’s Child, Beyoncé, qui a une voix couvrant 3,6 octaves, s’implique très fort artistiquement, co-écrivant la plupart des titres. C’est elle qui caractérise le mieux Destiny’s Child
54
grâce à sa voix veloutée et acidulée, avec un tré-molo insistant, ajouté à un sens inné du rythme.
GIRL’S TYME En 1990, Beyoncé Knowles (née le 4 septembre 1981) fait la connaissance de la jeune rappeuse LaTavia Roberson lors d’une audition pour un groupe féminin d’enfants, à Houston, au Texas. En 1991, Kelly Rowland, qui emménage chez Beyoncé en raison de problèmes familiaux, les rejoint. Toutes les trois forment Girl’s Tyme avec Támar Davis et les sœurs Nikki et Nina Taylor. Elles attirent l’attention d’Arne Frager, producteur californien de R&B. Il les emmène au Plant Recor-ding Studios, où il est séduit par le chant de Beyoncé. En 1992, pour faire connaître Girl’s Tyme, Frager les fait débuter dans Star Search, émission télévisée à la recherche de nouveaux talents. Malheureusement elles perdent car elles font du rap au lieu de chanter. Suite à cet échec, le père de Beyoncé, Mathew Knowles, devient leur manager. En 1993, il ramène le groupe à quatre membres, avec l’éviction de Támar Davis et des sœurs Nikki et Nina Taylor, tandis que LeToya Luckett rejoint Beyoncé Knowles, LaTa-via Roberson et Kelly Rowland. Girl’s Tyme répè-te dans le jardin et dans le salon de coiffure Head-liners, qui appartient à Tina Knowles, la mère de Beyoncé, sur Montrose Boulevard à Houston. Elles recueillent ainsi les conseils des clientes. Durant l’année scolaire, Girl’s Tyme donne quel-ques concerts et, à l’été, Mathew Knowles inten-sifie les répétitions, tant pour le chant que pour la danse. Elles commencent à passer en première partie de groupes R&B comme SWV, Dru Hill et Immature. Tina Knowles dessine leurs tenues de scène, ce qu’elle continuera à faire pendant toute l’épopée de Destiny’s Child. En 1994, Girl’s Tyme change de nom au profit de Something Fresh, Cli-ché, Doll et Destiny. C’est sous celui-là qu’elles signent chez Elektra. En 1995, elles s’installent à Atlanta pour travailler sur leur répertoire mais leur contrat est rompu avant même de pouvoir enre-gistrer. La recherche d’un label affecte la famille Knowles. Le père, Mathew, quitte son emploi de vendeur d’équipement médical, ce qui provoque la perte de la moitié du revenu familial. Beyoncé a 14 ans quand ses parents se séparent briève-ment en raison de la situation. En 1996, la famil-le se réunit et les filles prennent le nom de Desti-ny’s Child, puisé dans un passage du Livre d’Isaïe. Elles se produisent dans des concerts et, après quatre ans sur la route, en 1997 Mathew Knowles négocie un contrat avec Columbia-Sony, suite à une maquette produite, à Oakland, par Dwayne Wiggins de Tony ! Toni ! Toné !,
Destiny’s Child (aussi connu sous le nom de DC ou DC3) est un groupe féminin américain de R&B formé de Beyoncé Knowles, Kelly Rowland et Michelle Williams, en 1997, à Houston, au Texas. Elles débutent leur carrière dès leur pré-ado-lescence sous le nom Girl’s Tyme avec Beyoncé, Kelly Rowland, LaTavia Rober-son et LeToya Luckett. Beyoncé est la principale chanteuse de Destiny’s Child, trio féminin, basé sur les Supremes, qui a réalisé le plus de ventes de disques dans le monde de tous les temps.
incluant «Killing Time». SAY MY NAME Cette même année, Destiny’s Child enregistre son premier titre, «Killing Time», pour la bande ori-ginale du film « Men In Black ». Le 11 novembre 1997, le groupe sort son premier simple, «No, No, No». Le 17 février 1998 paraît leur premier album, «Destiny’s Child», sous la supervision de Rob Fusari, Jermaine Dupri, Wyclef Jean, Dway-e ne Wiggins et Corey Rooney. Il se classe 14au e top R&B/Hip-Hop et 67au Billboard, se vendant à plus de 500 000 exemplaires aux Etats-Unis. La Recording Industry Association of America (RIAA) lui décerne un disque d’or. La version remix du simple «No, No, No» est N°1 Hot R&B/Hip-Hop e et 3au Hot 100, dépassant le million d’exem-plaires, certifié disque de platine par la RIAA. Mais les simples suivants, «With Me, Part 1» et «Get On The Bus», ne rééditent pas le succès de «No, No, No». En 1998, Destiny’s Child reçoit trois Soul Train Lady of Soul Awards :Meilleur simple R&B/soulavec «No, No, No»,Meilleur album R&B/souletMeilleur nouvel artiste R&B/soul. Après le triomphe de leur premier album, Desti-ny’s Child retourne en studio, avec une nouvelle équipe de producteurs, dont KevinShe’kspere Briggs et Rodney Jerkins. Le 27 juillet 1999 elles sortent l’album «The Writing’s On The Wall» qui e les propulse au sommet avec une 5place au Bill-e board et la 2du classement R&B début 2000. Le premier simple, «Bills, Bills, Bills», est N°1 au Hot 100. Il est suivi de «Say My Name», qui de-vient un de leurs morceaux-phare, lui aussi N°1 au Billboard durant trois semaines. En février 2001,
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi