Au service du Québec

De
On peut écrire ses Mémoires pour ses proches ou pour un plus large public. On peut le faire pour régler ses comptes ou pour témoigner. On peut le faire par plaisir ou par devoir.
Au service du Québec réunit pratiquement toutes ces raisons. Ceux qui ne connaissent pas l'auteur ne resteront pas indifférents à l'arrière-scène de la Révolution tranquille. Sans en avoir trop l'air, Faston Cholette règle quelques comptes – avec Jean Lesage surtout – mais, le plus souvent, il témoigne. À propos des premières négociations du gouvernement avec ses fonctionnaires, de la coopération franco-québécoise ou de la Charte de la langue française. Il prend plaisir à se raconter et le lecteur en aura autant à la suivre. Homme de devoir avant tout, Gaston Cholette ne pouvait pas fermer ses «dossiers» sans y glisser une dernière note.
Gaston Cholette entre dans la fonction publique du Québec au début des années cinquante. il vit les dernières années du régime Duplessis. Sous Jean Lesage, il mène les premières négociations entre le gouvernement et ses fonctionnaires. À la veille de l'élection de 1966, qui se tient dans un contexte de négociations syndicales, il est directeur général des relations de travail. Par la suite, il devient un artisan important de la coopération internationale et termine sa carrière de grand commis de l'État comme président de la Commission de protection de la langue française. En 1993, il publiait, à l'IQRC, L'office de la langue française, de 1961 à 1974.
Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896640737
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au service du Québec
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.