ALICE COCEA DE LA GLOIRE A L'OUBLI (ADDENDA)

De
Publié par

addenda à mon livre numérique " Alice COCEA (1899-1970) de la gloire à l'oubli"

Publié le : mercredi 1 juin 2016
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Addenda
 Plusieurs choses se sont passées en 2015 et 2016 qui méritent d'être signalées afin de compléter cet ouvrage :
 Suite à mon blog sur Alice COCEA, j'ai été contacté par Monsieur François BRESSY dont le père Pierre BRESSY, diplomate, avait épousé en premières noces la sœur d'Alice, Florica COCEA. Monsieur BRESSY m'a aimablement fourni quelques précisions sur Alice et sa sœur. Il se souvient même, étant enfant, avoir rendu visite avec son père à Alice, dans l'appartement qu'elle habitait à Boulogne-Billancourt. Il m'a également envoyé quelques photos de Florica seule, et avec Alice. Nous restons en contact pour échanger nos renseignements.
 En 2015 j'ai eu l'agréable surprise de découvrir que la tombe d'Alice qui était en très mauvais état avait été entièrement restaurée. J'ai cherché à savoir qui était à l'origine de cette rénovation, mais sans résultat. Alice n'avait plus de famille en France, quant à son amie France VIDAL-CHEVREAU dont elle avait fait sa légataire, elle était célibataire. Ce ne peut pas être quelqu'un de la famille CHEVREAU car la tombe de France VIDAL-CHEVREAU (près de celle d'Alice) est elle-même très dégradée. Alors serait-ce un amoureux du théâtre qui aurait lu mon article et qui, touché par l'histoire d'Alice COCEA aurait commandité ces travaux ? Je ne sais pas, et je voudrais bien entrer en contact avec cette personne.
 Une autre personne avait lu mon article sur Alice COCEA : Madame Marie-Thérèse THIERRY de Dreux qui m'a gentiment contacté et que j'ai eu le plaisir de rencontrer au mois d'Octobre. Madame THIERRY avait en sa possession les albums photos d'Alice ainsi que quelques toiles dont Alice était l'auteur. Elle les tenait de son amie la comédienne Christiane WIEGANT qui a joué au théâtre avec Alice. Christiane WIEGANT était également amie avec France VIDAL-CHEVREAU et toutes deux étaient aux obsèques d'Alice. Apparemment Christiane WIEGANT tenait ces albums et ces toiles de France VIDAL-CHEVREAU dont Alice avait fait sa légataire universelle. Madame Marie-Thérèse THIERRY m'a fait l'extrême gentillesse de me confier ces albums photos et ces quelques toiles d'Alice. Les photos sont d'une grande rareté : photos de sa jeunesse en Roumanie, photos de pièces de théâtre dans lesquelles elle a joué, photos de son appartement de Boulogne-Billancourt, photos de ses expositions de peintures et même une photo d'elle sur son lit de mort. Madame THIERRY et moi-même avons décidé de lancer l'Association intitulée « Les Amis d'Alice COCEA » (une idée que j'avais depuis un certain temps) et j'ai également ouvert un site sur Internet avec le même intitulé.
 J'espère que des personnes intéressées viendront nous rejoindre, qu'elles aient connu ou non Alice COCEA, ou qu'elles l'aient vu jouer au théâtre, ou tout simplement qu'elles aient été émues par son histoire. Que ces personnes me contactent pour que nous puissions nous rencontrer et tous nous retrouver chaque 2 juillet à SAINT-BRISSON-SUR-LOIRE pour fleurir la tombe d'Alice et lui rendre un hommage bien mérité.
 Pour terminer, je voudrais dire que j'ai eu un grand plaisir à m'entretenir par internet avec Joana COCEA, fille du réalisateur roumain Dinu COCEA (elle est elle-même réalisatrice). Son grand-père était cousin germain avec le père d'Alice COCEA. Joana et Dinu COCEA avaient envisagé de faire un film sur la vie d'Alice COCEA, malheureusement son père est décédé en 2013.
9
1
La tombe restaurée d'Alice COCEA
9
2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi