Caractérisation botanico-ecologique et analyse des risques des espèces cibles du projet PAM (HCEFLCD/PNUD)

De
Publié par

Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification تاو ه ا وا ا رو «VISITE D’ECHANGE D’EXPERTS FORESTIERS TURCS AU MAROC» CARACTÉRISATION BOTANICO-ECOLOGIQUE ET ANALYSE DES RISQUES DES ESPÈCES CIBLES DU PROJET PAM Dr.

Publié le : vendredi 21 novembre 2014
Lecture(s) : 122
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification
تاو ه ا وا ا رو
«VISITE DECHANGE DEXPERTS FORESTIERS TURCS AU MAROC»
CARACTÉRISATION BOTANICO-ECOLOGIQUE ET ANALYSE DES RISQUES DES ESPÈCES CIBLES DU PROJET PAM
Dr. Aafi Abderrahman, CENTRE DERECHERCHEFORESTIÈRE, 10/11/2014
Référence: Aafi Abderrahman, 2014 :Caractérisation botanico-éologique et analyse des risques des espèces cibles du projet PAM «Intégration de la Biodiversité dans les Chaînes de Valeurs des Plantes Aromatiques et Médicinales Méditerranéennes au Maroc,Centre de Recherche Forestière / HCEFLCD, 50p,
Plan
I- Caractérisation botanico-écologique des espèces cibles Objectifs et méthodologie Résultats Description botanique o Ecologie de l’espèce, distribution et habitat naturel o Mode de reproduction et de dissémination dans la nature o Description des parties de la plante collectées et techniques de o collecte Traitements post-récolte selon le type de valorisation o Etat de conservation de l’espèce à l’état naturel et menaces o Liste des espèces avec lesquelles la confusion est possible o II- Analyse des risques des quatre espèces cibles du projet Objectifs et méthodologie Résultats Conclusion
Zone du projet
Rosmarinus officinalisde Figuig, CR de Talssint et Boumeriem, Oriental, Province
Anacyclus pyrethrum, Moyen Atlas, Province d’Ifrane, CR de Timahdite)
Origanum compactumet Larache, Chefchaouen
Thymus satureoides,et Tlat N’YacoubHaut Atlas, CR d’Ijoukak
Objectifs
Caractérisation botanico-écologique des espèces
Amélioration des connaissances sur l’écologie et la botanique des quatre Plantes Aromatiques et Médicinales cibles du projet
Réalisation d’un herbier pour l’identification botanique correcte (éviter les mélanges d’espèces et les risques de confusion avec l’espèce cible car tout mélange est de nature à altérer la qualité du produit et entrainer une baisse des prix sur le marché national et international).
Méthodologie
Analyse bibliographique nationale et internationale (catalogues, études, travaux etc,,) Collecte et observations sur le terrain et au laboratoire
Rosmarinus officinalisL.
Famille : Lamiaceae (Lamiées/Labiées) Français :Romarin Officinal, Rose Marine Arabe : Iklil Aljabal Berbère :Azir
Peuplement deRosmarinus officinalisL.
Description botanique
Arbrisseau toujours vert de 0,5 à 2 m. Tige ligneuse couverte d’une écorce grisâtre et se divise en de nombreux rameaux opposés. Feuilles sessiles, opposées et coriaces, enroulées sur les bords Fleurs, bleu violacées, visibles de janvier à mai, sont groupées en grappe à l’extrémité des rameaux. Fruit de forme ovoïde, entouré par un calice brun et persistant Inflorescence et calice à pilosité très courte ; Inflorescence en épis très courts et bractées de 1-2mm.
Ecologie de l’espèce, distribution et habitat naturel
En Russie et dans plusieurs pays méditerranéens, Afrique du Nord et Turquie. Localisé au niveau des forêts, broussailles et matorrals, sur substrats calcaires bien drainés. Répandu dans le Rif oriental, le Moyen Atlas oriental, le Haut Atlas Oriental et les hauts Plateaux de l’Oriental. Bioclimats semi-aride et subhumide à variantes chaud à fraîche Etages de végétation : thermoméditerranéen et mésoméditerranéen Plante résistante à la sècheresse et présente des caractères apparents de xérophytisme (petite feuilles etc..).
Touffe deRosmarinus officinalisen pleine floraison
Mode de reproduction et de dissémination dans la nature
reproduction par voies sexuée (graine) et asexuée (bouture et éclat de touffes). modes de dissémination : la gravité (barochorie), le vent (anémochorie), l'eau (hydrochorie), les animaux (zoochorie) : mammifères, oiseaux, insectes, etc.) et l'homme (anthropochorie).
Description des parties de la plante collectées et techniques de collecte
La moitié supérieure de la touffe de romarin est coupée à l’aide d’une faucille et ensuite séchée à l’air libre
Biomasse aérienne de romarin récoltée
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.