Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 2015

De
Publié par

ELECTIONS DEPARTEMENTALES Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental pour 23 Mars 2015 Contacts : Frédéric Dabi, Directeur Général Adjoint de l’Ifop 01 72 34 94 26 / 06 16 97 06 01 - frederic.dabi@ifop.com Jérôme Fourquet, Directeur du Département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop 01 72 34 94 39 / 06 60 71 14 11 - jerome.fourquet@ifop.com Sommaire - 1 - La méthodologie ............................................................................................ 1 - 2 - Les principaux enseignements ........................................................................ 4 - 3 - Les résultats de l'étude................................................................................... 7 - A - La participation au scrutin .........................................................................................8 L’iŶtĠƌġt pouƌ la ĐaŵpagŶe ĠleĐtoƌale de Đes deƌŶiğƌes seŵaiŶes9 ............................... ......... La participation au premier tour des élections départementales ....................................... 12 Les dĠteƌŵiŶaŶts de l’aďsteŶtioŶ......................................................................................... 17 - B - Le vote aux élections départementales ...................................................................24 Le vote au premier tour des élections départementales ................................................
Publié le : lundi 25 mai 2015
Lecture(s) : 0
Nombre de pages : 39
Voir plus Voir moins
ELECTIONS DEPARTEMENTALES
Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental
pour
23 Mars 2015
Contacts : Frédéric Dabi, Directeur Général Adjoint de lIfop 01 72 34 94 26 / 06 16 97 06 01 - frederic.dabi@ifop.com Jérôme Fourquet, Directeur du Département Opinion et Stratégies dEntreprise de lIfop 01 72 34 94 39 / 06 60 71 14 11 - jerome.fourquet@ifop.com
Sommaire - 1 - La méthodologie ............................................................................................ 1- 2 - Les principaux enseignements ........................................................................ 4- 3 - Les résultats de l'étude................................................................................... 7- A - La participation au scrutin .........................................................................................8 L’iŶtĠƌġt pouƌ la ĐaŵpagŶe ĠleĐtoƌale de Đes deƌŶiğƌes seŵaiŶes9........................................La participation au premier tour des élections départementales ....................................... 12Les dĠteƌŵiŶaŶts de l’aďsteŶtioŶ......................................................................................... 17- B - Le vote aux élections départementales ...................................................................24 Le vote au premier tour des élections départementales ..................................................... 25La signification personnelle du vote aux élections départementales .................................. 30- C - Les intentions de vote au second tour des élections départementales ...................33L’iŶteŶtioŶ de ǀote au seĐoŶd touƌ des ĠleĐtioŶs dĠpaƌteŵeŶtales: Hypothèse de triangulaire ........................................................................................................................... 34L’iŶteŶtioŶ de ǀote au seĐoŶd touƌ des ĠleĐtioŶs dĠpaƌteŵeŶtales: Hypothèse de duel Gauche / Droite .................................................................................................................... 35L’iŶteŶtioŶ de ǀote au seĐoŶd touƌ des ĠleĐtioŶs dĠpaƌteŵeŶtales: Hypothèse de duel Gauche / Front National ....................................................................................................... 36L’iŶteŶtioŶ de ǀote au seĐoŶd touƌ des ĠleĐtioŶs dĠpaƌteŵeŶtales: Hypothèse de duel Droite / Front National ......................................................................................................... 37
- 1 -La méthodologie
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
1
Méthodologie Ce document présente les résultats dune étude réalisée par lIfop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de lenquête par sondage. Les enseignements quelle indique reflètent un état de lopinion à linstant de sa réalisation et non pas une prédiction. Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans laccord exprès de lIfop. Etude réalisée par l'Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio
EĐhaŶtilloŶ
MĠthodologie
Mode de ƌeĐueil
L’eŶƋuġte a ĠtĠ ŵeŶĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ deϮ 797peƌsoŶŶes iŶsĐƌites suƌ les listes ĠleĐtoƌales, edžtƌait d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ deϮ 9ϯ5peƌsoŶŶes, ƌepƌĠseŶtatif de la populatioŶ fƌaŶçaise âgĠe de ϭϴ aŶs et plus ;hoƌs ǀille de Paƌis et ŵĠtƌopole de LLJoŶͿ.
La ƌepƌĠseŶtatiǀitĠ de l’ĠĐhaŶtilloŶ a ĠtĠ assuƌĠe paƌ la ŵĠthode des Ƌuotas ;sedže, âge, pƌofessioŶ de la peƌsoŶŶe iŶteƌƌogĠeͿ apƌğs stƌatifiĐatioŶ paƌ ƌĠgioŶ et ĐatĠgoƌie d'aggloŵĠƌatioŶ.
Les iŶteƌǀieǁs oŶt ĠtĠ ƌĠalisĠes paƌ ƋuestioŶŶaiƌe auto-adŵiŶistƌĠ eŶ ligŶe le ϮϮ ŵaƌs ϮϬϭϱ.
Retrouvez gracieusement les sondages et analyses publiés de lIfop sur: Nos applications mobilesNotre site InternetLes réseaux sociaux
Android iPhone / iPad www.ifop.com @IfopOpinion Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
Ifop Opinion
2
Précision relative aux marges derreur La théorie statistique permet de mesurer lincertitude à attacher à chaque résultat dune enquête. Cette incertitude sexprime par un intervalle de confiance situé de part et dautre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge derreur », varie en fonction de la taille de léchantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous : INTERVALLE DE CONFIANCE A 95% DE CHANCESi le pourcentage trouvéest…Taille de 5 ou 95% 10 ou 90% 20 ou 80% 30 ou 70% 40 ou 60% 50% léchantillon 10010,04,4 6,0 8,0 9,2 9,8 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4002,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 7001,6 2,3 3,0 3,5 3,7 3,8 8001,5 2,1 2,8 3,2 3,5 3,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 3 0000,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 4 0000,7 0,9 1,3 1,5 1,6 1,6 5 0000,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1,4 6 0000,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1,4 8 0000,5 0,7 0,9 1,0 1,1 1,1 10 0000,4 0,6 0,8 0,9 0,9 1,0 Exemple de lecture du tableaudans le cas d : un échantillon de3000personnes, si le pourcentage mesuré est de10%, la marge derreur est égale à1,1.Le vrai pourcentage est donc compris entre 8,9% et 11,1%.
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
3
- 2 -Les principaux enseignements
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
4
Les résultats de ce premier tour des élections départementales ont été marqués par une abstention élevée Ƌui s’est Ġtaďlie à ϰϵ,ϳ%. C’est paƌŵi les ĠleĐteuƌs deJean-LuĐ MĠleŶĐhoŶ à la pƌĠsideŶtielle Ƌue l’aďsteŶtioŶ a été la plus forte (56%), suivis par les électeurs de François Bayrou (45%, mais le Modem présentait très peu de candidats) et de François Hollande (44%). Les électorats des droites se sont davantage mobilisé ;ƌespeĐtiǀeŵeŶt ϯϵ% et ϰϭ% d’aďsteŶtioŶŶistes daŶs les ĠleĐtoƌats de NiĐolas SaƌkozLJ et de MaƌiŶe Le PeŶͿ, ŵġŵe si le diffĠƌeŶtiel de paƌtitioŶ eŶtƌe l’oppositioŶ et la ŵajoƌitĠ gouǀeƌŶeŵeŶtale Ŷ’est pas autaŶt ŵaƌƋuĠ Ƌu’il l’Ġtait audž ĠleĐtioŶseuropéennes.
ALJaŶt pƌatiƋuĠ l’uŶioŶ daŶs de tƌğs Ŷoŵďƌeudž ĐaŶtoŶs et ďĠŶĠfiĐiaŶt du ƌejet de l’edžĠĐutif ;ϰϬ% des ĠleĐteuƌs aLJaŶt ǀoulu saŶĐtioŶŶeƌ le gouǀeƌŶeŵeŶt soit ϭϲ poiŶts de plus Ƌue loƌs des ĠleĐtioŶs ŵuŶiĐipalesͿ, l’UMP, l’UDI et le Modeŵ se plaĐent en tête avec 29,5% des suffrages, scores auxquels il faut ajouter environ 3 points des 7 points obtenus par les Divers Droite dont certains étaient les seuls représentants de la droite et du centre dans leur canton et bénéficiaient du soutien des partis de droite et du centre. Confirmant sa dynamique des européennes, le FN atteint 25,7% des voix, soit le meilleur score que ce parti ait jamais eŶƌegistƌĠ au plaŶ ŶatioŶal. Ce ƌĠsultat est d’autaŶt plus iŵpƌessioŶŶaŶt Ƌue le paƌti lepĠŶiste Ŷe pouǀait pas s’appuLJeƌ suƌ uŶ laƌge ƌĠseau d’Ġlus loĐaudž, ĠlĠŵeŶt Ƌui deŵeuƌe iŵpoƌtaŶt daŶs Đe tLJpe de sĐƌutiŶ. Le PS quant à lui obtient 21,5% des voix (ce faible niveau ayant provoqué son élimination dans plus de 500 cantons). On peut agréger à ce score 2 points desDiǀeƌs GauĐhe ;Ƌui eŶ ƌeĐueilleŶt ϲ,ϴ% au totalͿ Đaƌ à l’iŶstaƌ de certains Divers Droite certains de ces candidats étaient soutenus par le PS qui ne présentait pas de candidats face à eux dans certains cantons.
La sociologie des différents électorats reste très typée. Ainsi le bloc UMP-UDI réalise ses meilleurs résultats parmi les 65 ans et plus (40% contre 26% auprès des moins de 35 ans) et des professions libérales et des Đadƌes supĠƌieuƌs ;ϯϯ%Ϳ ŵais Ŷ’atteiŶt Ƌue ϭϵ% paƌŵi les ouǀƌieƌs et eŵploLJĠs. Les catégories populaires, quand elles sont allées voter, se sont massivement tournées vers le FN avec un total de 43% de voix dont 38% parmi les employés et 49% auprès des ouvriers. Le FN peine en revanche toujours à pénétrer parmi les cadres supérieurs et les professions libérales (13%), les retraités (20%) et est toujours handicapé par le « gender gap» puisƋu’il oďtieŶt ϯϬ% Đhez les hoŵŵes ĐoŶtƌe ϮϮ% aupƌğs des feŵŵes. Si la stƌuĐtuƌe paƌ âge du vote PS est très équilibrée (23% parmi les moins de 35 ans contre 21% chez les plus de 35 ans), le clivage sociologique est assez marquée : 28% chez les cadres supérieurs et professions libérales contre seulement 16% pour les milieux populaires et 29% parmi les salariés du public contre 18% auprès de leurs homologues du privé.
Les ƌĠsultats de l’eŶƋuġte doŶŶeŶt ĠgaleŵeŶt des iŶfoƌŵatioŶs pƌĠĐieuses ĐoŶĐeƌŶaŶt les tƌaŶsfeƌts de ǀoidž et la circulation des différents électorats. On constate ainsi que les candidats du FN ont bénéficié du soutien de ϴϳ% de l’ĠleĐtoƌat de Marine Le Pen à la présidentielle (9% votant pour des candidats UMP-UDI) mais Ƌu’ils oŶt ĠgaleŵeŶt ĐaptĠ ϭϴ% de l’ĠleĐtoƌat de NiĐolas SaƌkozLJ, ϴ% de Đelui de FƌaŶçois HollaŶde, ϵ% de celui de Jean-Luc Mélenchon et 6% de celui de François Bayrou. La dynaŵiƋue fƌoŶtiste s’edžpliƋue doŶĐ paƌ uŶe foƌte fidĠlisatioŶ de soŶ soĐle pƌĠsideŶtiel et paƌ uŶe ĐapaĐitĠ à ŵoƌdƌe sigŶifiĐatiǀeŵeŶt suƌ l’ĠleĐtoƌat
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
5
de droite tout en drainant également des voix à gauche et au centre. Les candidats UMI-UDI quant à eux capteŶt ϲϮ% de l’ĠleĐtoƌat saƌkozLJste ;ϭϱ% ǀotaŶt pouƌ les Diǀeƌs DƌoiteͿ et ϱϬ% de l’ĠleĐtoƌat de FƌaŶçois Bayrou, 17% optant pour les divers droite et 24% pour des candidats de gauche. Si les candidats du PS recueillent 63% des voix de François Hollande, ces dernières se sont assez dispersées : 14% allant sur les Divers Gauche ou les Verts, 6% sur le Front de Gauche, 8% à droite et 8% sur le FN.
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
6
- 3 -Les résultats de l'étude
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
7
- A -La participation au scrutin
Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
8
L’iŶtĠƌġt pouƌ la ĐaŵpagŶe ĠleĐtoƌale de Đes deƌŶiğƌes semaines Question :le pƌeŵieƌ touƌ des ĠleĐtioŶsAujouƌd’hui se dĠƌoule départementales, anciennement appelées élections cantonales.  La campagne électorale de ces dernières semaines vous a-t-elle beaucoup, assez, peu ou pas du tout intéressé ? Comparatif ComparatifEnsemble Election ElectionsElections Présidentielle EuropéennesDépartementales 1 2 22 avril 2012 25 mai 201422 mars 2015(%) (%)(%)TOTAL Intéressé 523531Beaucoup intéressé ...................................... 12 99 Assez intéressé ............................................. 40 2622 TOTAL Pas intéressé 48656938................................................ 36 Peu intéressé 38 Pas du tout intéressé .................................... 12 2731  TOTAL ...........................................................100 100100
1 Sondage Ifop et Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat réalisé par questionnaire auto-administré en ligne le 22 avril 20ϭϮ aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de ϯ509 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales. 2 Sondage Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio réalisé par questionnaire auto-administré en ligne le Ϯϱ ŵai ϮϬϭϰ aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de ϯϯϳϯpersonnes inscrites sur les listes électorales,edžtƌait d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de 3546 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales.9 Ifop et Fiducial pour i>TELE, Paris Match et Sud Radio Le profil des électeurs et les clefs du scrutin départemental 23 Mars 2015
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.