Le secteur radiophonique

De
Publié par

1 Sommaire I. Chaine de valeur du secteur de la radiophonie Page 3 II. Le marché français radiophonique Page 4 à Page 6 III. La structure du secteur français radiophonique Page 7 IV. Les principales entreprises française du secteur V. Les grands faits marquant du secteur VI. L’environnement du secteur et les facteurs clefs de succès 1. Contraintes réglementaires et aides publique 2. Conjoncture économique actuelle 3. Nouvelle technologie 4. La concurrence inter-média VII. L’intensité concurrentielle du secteur : PORTER VIII. Les performances économiques et financières IX. Les chiffres clés du secteur X. Les perspectives XI. Sources utilisées 2 I- Chaine de valeur du secteur de la radiophonie La filière s’organise en amont, elle comprend les entreprises qui produisent le contenu, à savoir les sociétés de production audiovisuelle, les agences de presse et les différents éditeurs. En aval, le marché des publicités et l’état ont une incidence majeure sur la filière économique. Le premier contribue à une large partie du chiffre d’affaires, et le second subventionne certaines radios et certains producteurs de contenus. Les technologies ont aussi un rôle déterminant.
Publié le : lundi 10 février 2014
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
1
III.
Les performances économiques et financières Les chiffres clés du secteur
L’intensité concurrentielle du secteur : PORTER
La structure du secteur français radiophonique
Le marché français radiophonique
Chaine de valeur du secteur de la radiophonie
I.
II.
V.
VI.
1. Contraintes réglementaires et aides publique 2. Conjoncture économique actuelle
Les principales entreprises française du secteur
Les grands faits marquant du secteur
L’environnement du secteur et les facteurs clefs de succès
IV.
Sources utilisées
Page 7
Page 3
Page 4 à Page 6
Les perspectives
IX.
XI.
X.
VIII.
VII.
4. La concurrence intermédia
3. Nouvelle technologie
Sommaire
2
I
Chaine de valeur du secteur de la radiophonie
La filière s’oelle comprend les entreprises qui produisent lerganise en amont, contenu, à savoir les sociétés de production audiovisuelle, les agences de presse et les différents éditeurs.
En aval, le marché des publicités et l’état ont une incidence majeure sur la filière économique. Le premier contribue à une large partie du chiffre d’affaires, et le second subventionne certaines radios et certains producteurs de contenus. Les technologies ont aussi un rôle déterminant.
La radio diffuse vers le client final leur émissions de radio gratuites,c’est donc la mesure de l’audience auprèqui détermine le prix des espacess du public publicitaires vendus aux annonceurs (ou le nombred’écoutes pour radio diffusé la sur internet). Le secteur estcyclique du fait de l’importance de la publicité et de l’audience donc des grands événements. Le marché français de la radio est divisé entre les radios publiques et les radios privées. Certaines radios publiques ne diffusent aucune publicitésur leur antenne grâce aux subventions de l’état. Ce qui différencie les radios privées des radios publiques est leur moyen de financement. L’un n’est financé presque que par la publicité: le secteur privé. L’autre possède des subventions de l’état: le secteur public.
3
II
Le marché français radiophonique
Le 6 décembre 2013, l'entreprise d'études de marché Kantar Média a publié une analyse sur les indicateurs publicitaires dans les médias, qui montre une progression des investissements publicitaires en radio, malgré un recul global de la moyenne des médias. L'étude montre que la radio échappe à la tendance et poursuit sa croissance brute avec +5,9% par rapport à novembre 2012, soit 426.4 millions d'euros contre 402.5 l'an dernier à la même période. Dans le détail les stations généralistes progressent de +6% et restent proches des stations musicales nationales, qui progressent de +6.3%, tandis que les programmes locaux progressent de +3.7%. L’étude se concentre concernant la radio par ailleurs sur deux indicateurs d'analyse : la durée des publicités et le nombre d'annonceurs. Ainsi, entre novembre 2012 et novembre 2013, la radio progresse en durée de +1.8% et gagne +21.8% d'annonceurs. Cependant, les stations généralistes et les programmes locaux perdent respectivement 8.1% et 2.1% en durée, tandis que les stations musicales nationales gagent 6.6% sur ce critère. Le nombre d'annonceurs est en hausse pour les trois catégories de radio avec +15.3% pour les stations généralistes, +34.2% pour les stations musicales nationales et +4.1% pour les programmes locaux.
L’audiencePlus de 43 millions de personnes allument chaque jour leur poste de radio ou l’écoutent sur leur smartphone. Les usages des auditeurs évoluent en effet rapidement, en témoigne l’audience surles supports multimédias (ordinateur, mobile, tablette…) qui a presque triplé en trois ans. Six millions de Français écoutent quotidiennement la radio sur l’un de ces supports, ce qui représente 10% du volume d’écoute. Le mobile se classe en tête avec 2,6millions d’auditeurs, suivi de l’ordinateur (1,9 million) et du téléviseur (1,2 million). Si le poste de radio traditionnel reste privilégié, la radio numérique s'est bel et bien fait une place dans notre quotidien.
4
5
6
III
La structure du secteur Français de la Radio
1re (anciennement Réseau France Outremer).
de l'audiovisuel :
Les radios peuvent être classées par le type des programmes qu'elles diffusent :
missions d’information, de service, de distraction ou encore de musique.
7
dans leur langue d’origine en France. Exemples: RFI, BBC, etc.
françaises.
l’Audi
de diffusion limitée et émissions d’informations locales et de musique
8
IV Les principales entreprises française du secteur radiophonique
Le marché de la radio est un marché très concurrentiel en France. Il est partagé entre 4 grands groupes privés et un groupe public : Radio France. On retrouve dans les groupes privés le groupe NextRadioTV (RMC, BFM Business) qui possède les plus fortes ma35%. Cela s’explique avec la mutualisation des coûts entrerges avec ses radios et ses télévisions. NextRadioTV a ainsi par exemple transformé la rédaction sport de RMC en agence de presse pour qu’elle travaille aussi bien avec RMC que BFM TV. Ensuite dans les groupes privés se trouvent NRJ Groupe (NRJ, Chérie FM, Rire et chansons) qui est en deuxième position avec des marges égales à 23%. Après ça, il y a RTL (RTL, RTL 2, Fun radio) avec une marge de 15%. Enfin le Groupe Lagardère ne souhaite pas communiquer ses chiffres, mais l’on sait que sa radio RFM est rentable, Europe 1 à l’équilibre et que Virgin Radio perd de l’argent.
-NextRadioTV
NextRadioTV est un groupe plurimédia indépen
 audiovisuels novateur au public.
e qui a permis à son audience d’être quadruplée en dix ans (donnée Médiamétrie).
9,00% 8,00% 7,00% 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00%
2001
audience RMC
2013
Sources :www.Nextradiotv.com
9
2001 2013
ère
ème hommes de 13 ans et plus en audience cumulée (12,7%) et en part d’audience 5h/24hPDA commerciale en % incluant les 14 groupes de radios privées / QHM).
s’imposer en France comme la chaine radio référence sur l’économie et l
BFM a eu une progression de 34% sur un an selon Audipresse premium 20112012. -NRJ Groupe
et
e la Téléphonie Mobile afin de suivre
der sur
hoisit une cible plus âgée avec une diffusion de musique des années 1960 et 1970. Chérie FM est racheté par NRJ Groupen 1989, c’est une radio à thématique musical qui vise les jeunes adultes. La chaîne de radio est déclinée en 2012 en chaîne de télévision par le Group pour diversifier son offre cependant la programmation est dif
etches et musique de tout genre, autant la pop que le rock, de plusieurs décennies. -RTL Group
ion du monde. RTL Group détient plus d’une trentaine de radio dans le monde entier.
10
-Groupe Lagardère
s’est diversifié vers le marché du sport en développant une chaîne de produit sportif.
Répartition du chiffre d'affaire du groupe Lagardère par zone géographique
17% 20% 8% 32% 23%
Sourceswww.lagardère.com -Radio France
Autre Espagne
Etat-Unis et canada
nçais qui majoritairement son financement avec les redevances audiovisuelles.
11
tire
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.