Gérôme Taillandier: Idéal du moi et discours

De
Publié par

IDEAL DU MOI ET DISCOURS DU SUJET ŽŶƐŝĚĠƌŽŶƐ ƵŶĞ ĨŽŝƐ ĚĞ ƉůƵƐ ůĞ ƉĞƵ Ě͛ŝŶƐƚƌƵŵĞŶƚƐ ĚŽŶƚ ŽŶ dispose en psychanalyse pour naviguer sur les eaux sombres du Léthé; notre compas du crépuscule sera le graphe de Jacques Lacan.

Publié le : mercredi 28 septembre 2016
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
IDEAL DU MOI ET DISCOURS DU SUJET CoŶsidĠƌoŶs uŶe fois de plus le peu d’iŶstƌuŵeŶts doŶt oŶ dispose en psychanalyse pour naviguer sur les eaux sombres du Léthé ; notre compas du crépuscule sera le graphe de Jacques Lacan. Si Ŷous deŵaŶdoŶs où se tƌouve l’idĠal du ŵoi, oŶ ĐoŶstate Ƌu’il seà la pointe du moment de conclure de ce trouve schéma destiné à présenter le temps logique de la ĐoŶstƌuĐtioŶ du sujet de l’iŶĐoŶsĐieŶt, Đe Ƌue l’oŶ appelle eŶ termes freudiens, une topique.
Rapprochant ce fait de la position de cet idéal du moi dans le schéma optique de Lacan, nous constatons que cet idéal du moi est la condition de représentabilité du sujet de l’iŶĐoŶsĐieŶt, puisƋue Đ’est à paƌtiƌ du poiŶt peƌspeĐtif ĐoŶstituĠ paƌ l’idĠal du ŵoi daŶs l’Autƌe Ƌue la possiďilitĠ de constituer un moi idéal est donnée. Bien sûr,Ŷous Ŷ’ouďlioŶs pas Ƌue Đela Ŷ’edžiste Ƌue gƌâĐe à uŶe autƌe ĐoŶditioŶ, la métaphore paternelle, constitué par le miroir sphérique, commeBejahung. Nous avons donc affaire aux conditions de représentabilité d’uŶ ġtƌe huŵaiŶ, Ƌui lui permettent de dire Je, et de se reconnaître comme un Moi dans son moi idéal. La pulsion est le représentant, dans la représentation, du sujet de l’iŶĐoŶsĐieŶt daŶs sa deŵaŶde à l’Autƌe, et de la
deŵaŶde DE l’Autƌe, paƌ laƋuelle il a dû eŶ passeƌ pouƌ obtenir une réponse. UŶ hoŵŵe avait uŶ faŶtasŵe tƌğs pesaŶt Ƌui l’aŵeŶait à penser que sa jouissance serait de déféquer et, ainsi surpris par une femme, de se faire soigner et gronder par elle. Alors que cet homme, après un bon temps passé avec moi, prit de l’aise à l’eŶdƌoit de ce faŶtasŵe, il aƌƌiva Ƌu’il dût eŶvoyeƌ sa fille eŶ sĠjouƌ chez sa ŵğƌe. Aussitôt, l’eŶfaŶt ŵaŶifesta des sigŶes d’iŶcoŶtiŶeŶce aŶale, saŶs aucuŶ lieŶ avec soŶ Ġtat oƌdiŶaiƌe. Le syŵptôŵe cessa avec le ƌetƌait de l’eŶfaŶt.Si nous considérons le graphe, nous voyons que son premier Ġtage est Đelui de la deŵaŶde à l’Autƌe, taŶdis Ƌue le seĐoŶd représente la réponse que constitue la demandedel’Autƌe. C’est eŶ ƌetouƌ de Đette supeƌpositioŶ de Đes deudž deŵaŶdes que se constituent les instances qui constituent un être paƌlaŶt. Il peut paƌfois se faiƌe Ƌu’il Ŷ’LJ ait peƌsoŶŶe à l’adƌesse iŶdiƋuĠe, Ŷi Đelle de l’edžpĠditeur ni celle du destinataire : une psychose.
L’idĠal du ŵoi est doŶĐ leby-product de cette usine du fonctionnement psychique, mais de ce fait, il sert, en tant que moment de conclure, de condition de la représentabilité (Rücksicht auf Darstellbarkeit) du sujet de l’iŶĐoŶsĐieŶt, eŶ particulier dans ses symptômes.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.