Gérôme Taillandier: Un joli coup de main, analyse d'un acte pervers réussi

De
Publié par

UN JOLI COUP DE MAIN ! ANECDOTE D’UN ACTE PERVERS REUSSI Tout le monde connaît la magnifique station de métro Saint Michel, dont l’ascenseur et la tourelle d’acier sont un exploit technique, qui a exigé entre autre la congélation des terrains environnants pour permettre le creusement du tunnel sous la Seine.
Publié le : jeudi 4 décembre 2014
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
UN JOLI COUP DE MAIN !
ANECDOTE DUN ACTE PERVERS REUSSI
Tout le monde connaît la magnifique station de métro Saint Michel, dont lascenseur et la tourelle dacier sont un exploit technique, qui a exigé entre autre la congélation des terrains environnants pour permettre le creusement du tunnel sous la Seine. Ce monument est sans doute lun des plus inconnus du Gay Paris, alors quil est lun des plus remarquables. Prenant lascenseur un beau jour lointain, en toute innocence, je sentis soudain au milieu de la presse des passagers, un contact étrange au niveau de mon corps, dans une région dont je réserve dordinaire lusage aux dames qui veulent bien en jouir.
Sidéré, je constatai quuneMAIN était posée à cet endroit. Enlevant la main, je visqu’elle était accrochée à un bras, lequel se prolongeait par un corps, celui dun jeune garçon de dix ans environ, de type asiatique et ne parlant pas un mot de français. Comme jétais jeune et innocent, ce garçon ne subit aucune conséquence de son action, par exemple mon poing dans la gueule, ce qui aurait pourtant été de rigueur.
Puis je continuai mon chemin, quand, quelques minutes plus tard, ce jeune garçon, hilare, vint à me croiser délibérément, en me regardant et chantant un chant de victoire chinois, triomphant évidemment de moi, et sans doute faisant lapologie de la victoire de la grande race chinoise sur les longs-nez.
Les spécialistes, pervers narcissiques manipulateurs, - comme on dit aujourdhui pour éviter la question de savoir à quoi sert exactement le coaching de cadres supérieurs de grandes sociétés-, ou psychanalystes, ce qui nest pas tout à fait pareil, ont reconnu dans cet incident la structure dun acte pervers réussi.
Un acte pervers est toujours réussi, cest ce qui le distingue de lacte sexuel ordinaire.
La réussite de lacte pervers tient dans divers termes présents dans la scène, dont le premier est la surprise et linsu de la victime de lacte. Mais plus secrètement, ce que le pervers cherche est le consentement inconscient de la victime, et cest lobjet de sa victoire.
La sidération est le second élément de cette scène, qui, en trompant le moi, atteint au désir inconscient du sujet victime de lacte. Enfin, le triomphe, déjà noté par Freud, est la forme psychique que prend cet acte chez le pervers. Il est clair que le triomphe tient avant tout à laveu de complicité que le pervers a obtenu de sa victime, manifestant quil est bien daccord avec elle sur le déni de la castration. Dans le cas présent, sachant que je portais les cheveux rasés à lépoque, il nest pas difficile de comprendre, comme quelquun me la fait remarquer, que le geste pervers de ce jeune garçon était en liaison directe avec ses origines ethniques et en particulier avec le fait quil regrettait certainement son pays, où il aurait eu la chance, enfant, de se faire tripoter dans un quelconque monastère bouddhiste, comme cest le cas des jeunes garçons dAsie dont le niveau intellectuel est suffisant pour leur permettre daccéder à ces faveurs.
Quon sache bien que ce genre déducation na rien de particulier aux Asiates, et que le même type déducation est généreusement
dispensé sous dautres latitudes, mais je ne peux en parler pour des raisons de discrétion quant au cas.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.