Commission Jeunes Rhône-Alpes

De
Publié par

Commission Jeunes Rhône-Alpes Bilan 2014/2015 ***** Perspectives et préconisations du CRAJEP Rhône-Alpes Septembre 2015 Rédigé par : Thomas Dubiez (Francas) / Guillaume Armagnat (MJC) / Hugo Barthalay (MRJC) 1 Introduction – Rappel du cadre d’intervention du CRAJEP Rhône-Alpes « Créée en septembre 2012 dans le cadre du Forum Citoyen Jeunesse et suite au vote en Assemblée plénière, la Commission Jeunes constitue une nouvelle étape pour la démocratie participative de Rhône-Alpes. Tout au long de l’année, la Commission Jeunes se réunit pour réfléchir et travailler sur les thématiques liées aux politiques régionales (transport, santé, logement, culture). Dans ce cadre, elle invite des agents de la Région et des élus à venir échanger sur des thèmes particuliers. Composée de 31 membres issus de différents organismes la Commission Jeunes est amenée à réfléchir sur de nombreux thèmes. Pour sa dernière période de fonctionnement, il est essentiel de conduire un réel processus d’évaluation du dispositif de démocratie participative engagé par le Conseil Régional. Cette démarche conduite notamment dans le cadre de la commission « jeunes » permettra de tracer des perspectives pour le prochain mandat. Au-delà de cette dimension, la contribution du Crajep à l’animation de la commission permettra d’associer les savoirs faire des services de la région aux pratiques d’Éducation Populaire de nos réseaux.
Publié le : mardi 20 octobre 2015
Lecture(s) : 41
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
Commission Jeunes Rhône-Alpes Bilan 2014/2015 ***** Perspectives et préconisations du CRAJEP Rhône-Alpes
Septembre 2015
Rédigé par : Thomas Dubiez (Francas) / Guillaume Armagnat (MJC) / Hugo Barthalay (MRJC)
1
Introduction – Rappel du cadre d’intervention du CRAJEP Rhône-Alpes
« Créée en septembre 2012 dans le cadre du Forum Citoyen Jeunesse et suite au vote en Assemblée plénière, la Commission Jeunes constitue une nouvelle étape pour la démocratie participative de Rhône-Alpes. Tout au long de l’année, la Commission Jeunes se réunit pour réfléchir et travailler sur les thématiques liées aux politiques régionales (transport, santé, logement, culture). Dans ce cadre, elle invite des agents de la Région et des élus à venir échanger sur des thèmes particuliers. Composée de 31 membres issus de différents organismes la Commission Jeunes est amenée à réfléchir sur de nombreux thèmes. Pour sa dernière période de fonctionnement, il est essentiel de conduire un réel processus d’évaluation du dispositif de démocratie participative engagé par le Conseil Régional. Cette démarche conduite notamment dans le cadre de la commission « jeunes » permettra de tracer des perspectives pour le prochain mandat. Au-delà de cette dimension, la contribution du Crajep à l’animation de la commission permettra d’associer les savoirs faire des services de la région aux pratiques d’Éducation Populaire de nos réseaux.
Ainsi, dans le cadre de la commission jeunes, le CRAJEP Rhône-Alpes en accord avec la Région s’engage à :
-Co-Animer plusieurs fois par anla commission jeunes. Cette animation désigne la préparation de la rencontre et son ODJ en accord avec les membres de la commission, l’animation de la rencontre et sa restitution. Le CRAJEP proposera des méthodes novatrices favorisant la participation et l’intelligence collective
-Par le biais d’un diagnostic partagé, accompagner les membresde la commission a définir les thématiques prioritaires.
-Favoriser l’émergence de propositionsde la part des membres de la commission en lien avec les thématiques prioritaires décidés en amont.
-Co-élaborer, avec les membres de la commission,les perspectives futures de cette commissionen ré-interrogeant les pratiques et en laissant court à d’éventuelles propositions innovantes.
-Proposer en permanence des évolutions à court-moyen et long terme du fonctionnement de la commission.
Outre la coordination du projet piloté et suivi par le bureau du CRAJEP, trois de ses membres seront mandatés pour l’animation pédagogique et technique de la commission. » (extrait de la convention CRAJEP-Région Rhône-Alpes) ».
L’engagement du CRAJEP dans la co-animation de la commission jeune du Conseil Régional Rhône-Alpes a débuté en Octobre 2014 avec la mobilisation de trois réseaux adhérents du CRAJEP : les Francas, les MJC et le MRJC. Chaque réseau a désigné en son sein un animateur en charge du suivi de ce dossier : Thomas Dubiez pour les Francas, Guillaume Armagnat pour les MJC et Hugo Barthalay pour le MRJC. Nous présentons ci-après le bilan de l’intervention du CRAJEP sur la commission jeunes en 2014-2015 et présentons un certain nombre d’éléments de perspectives.
2
Descriptif et bilan de l’intervention du CRAJEP
Notre organisation : bilan volumétrique
Pour conduire à bien sa mission de co-animation de la commission jeunes du Conseil Régional Rhône-Alpes, le CRAJEP a fait le choix de déléguer cette mission sur le plan opérationnel à 3 réseaux tout en conservant la conduite politique de cette action.
Les 3 réseaux engagés dans cette action ayant chacun mandaté une personne pour assurer le lien, un travail de coordination, de préparation et de bilan des commissions a été effectué. Sur l’ensemble de l’année 2014/2015, cela représente :
-
-
-
4 réunions physiques avec les services de la Région dont deux en présence de Sarah Boukaala, vice-présidente à la Jeunesse
4 réunions physiques et 8 réunions téléphoniques entre les différents animateurs du CRAJEP afin de coordonner leur intervention et faire le lien entre chaque commission
5 participations aux journées ou week-end de la commission jeune avec à chaque fois 2 à 3 animateurs présents
Par ailleurs, un point d’actualité sur l’intervention du CRAJEP auprès de la commission jeune a été à l’objet de la plupart des bureaux et conseils d’administration du CRAJEP cette année.
Les dossiers portés par la commission jeune
Afin de rendre compte de manière plus effective des travaux engagés par la commission jeune cette année, voici un rapide tableau descriptif des contenus abordés à chacune des commissions.
Dates
15/11/14
13-14/12/14
Contenu
-Introduction par SB -Présentation et team-building -Présentation région et compétences -Présentation bilan 2012-2014 CJRA -Fonctionnement de la commission 2014/2015 -Présentation des thématiques de travail et brainstorming + vote sur les sujets d’auto-saisine
Week-end d’Intégration et de Formation : -Organisation du bureau -Communication -Charte de l’engagement -Travail sur le port-folio -Travail et affinage des thématiques d’auto-saisine -Election du bureau de la CJRA -Travail sur la thématique LCD
Productions éventuelles
Feuille de route de la commission jeunes
Intervention du CRAJEP Animation des présentations et du team-building Proposition d’un système de vote Animation du fonctionnement et de l’organisation de la commission Animation des échanges Proposition d’outils de production d’idées et synthèses Animation vote
3
24/01/15
21/03/15
23/05/15 27/06/15
--
-
-
---
--
Retours sur le WEIF Brainstorming pour la préparation des ARJ – thématique laïcité Intervention RégionAbdelli HEBBHACHE sur la thématique de la lutte contre les discriminations : échanges et réactions Retours sur différents événements et rencontres auxquelles des commissaires ont participé Travail sur la communication de la CJRA Présentation du portfolio MESAKI Préparation des ARJ : projet micro-trottoir, travail sur titre, etc Travail sur la communication Thématique logement : vécu de chacun, les politiques en place, les propositions
ANNULEE - Retour sur différents événements : Cop 21, forum méditerranéen, ARJ, congrès ANACEJ - Retours et discussions sur le pré-bilan de la CJRA + prépa de la CJRA du 03/10 - Point et retours sur MESAKI - Retour et point actu sur thématique logement - Travail sur le site du CRIJ RA
Formalisation de propositions pour la construction de la journée ARJ du 29/05
Formalisation de propositions sur la thématique logement et échanges avec l’URHAJ post CJRA
Réalisation d’un micro-trottoir sur la laïcité
Envoi d’un retour au CRIJ RA dans le cadre de la refonte de sa communication
Peu d’intervention du CRAJEP sur cette commission, rôle de relance de questions et apports de contenu quand nécessaire. Animation des retours sur MESAKI Animation des échanges autour de la thématique logement
Facilitation des échanges, apport de contenu
Nous ne précisons pas dans ce tableau – compte-tenu de la date de réalisation du présent bilan, notre intervention lors de la commission prévue le 3 Octobre 2015. Il est à noter qu’une quinzaine de commissaires étaient présents à toutes les commissions à l’exception de celle du 27/06 où ils étaient seulement 6.
Par ailleurs, en parallèle des commissions, les commissaires ont eu l’opportunité de participer à de nombreuses rencontres et événements : - La journée « Nourrir la planète, place aux jeunes » dans le cadre de Milan 2015 - Le GT sur la mobilité des jeunes dans le cadre du COREMOB ème - Les réunions de préparation des 4 Assises Régionales de la Jeunesse - Mondial des métiers - Sommet mondial « Climat et territoires » - Assises régionales de la Jeunesse - Forum méditerranéen pour la jeunesse à Tunis - Congrès de l’ANACEJ à Figeac
4
Nous n’avons pas toujours été informés de ces rencontres et les liens se sont fait directement avec les services de la région. Toutes ces rencontres ont néanmoins fait l’objet de compte-rendu lors de chacune des commissions.
Synthèse des thématiques traitées et réalisations
Lors du lancement de la commission en Novembre 2014, 3 thématiques ont été « imposées » par la Région en lien avec les chantiers en cours. Les commissaires ont quant à eux fait le choix de s’emparer de 4 autres thématiques, nous dressons le bilan fin Août 2015 de ces différentes thématiques et des travaux réalisés
Thématiques choisies en Novembre 2014 Mobilité
Port-folio des compétences
Bilan des politiques jeunesses et perspectives Logement
Europe Citoyenneté / lutte contre les discriminations
Information jeunesse
Productions réalisées par la CJRA -Participation au COREMOB -Participation à la journée Milan 2015 -Thématique non abordée en plénière de la CJRA -Participation à la journée de formation MESAKI -Retour des commissaires sur le port-folio Sera abordé à la CJRA du 03/10/2015 -Production de propositions sur le logement en cours d’affinage aux côtés de l’URHAJ NON ABORDE -Echanges avec un CDM sur la LCD -Débats sur la laïcité (suite aux événements CH) -Réalisation d’un micro-trottoir sur la thématique de la laïcité -Co-construction des Assises Régionales de la Jeunesse -Contribution à la refonte du site web du CRIJ et retours critiques sur l’accès à l’IJ
A travers cette synthèse, nous pouvons conclure que les modalités de production de la commission jeunes ont pris diverses formes tout au long de l’année : expertise d’usage sur des dispositifs régionaux, participation à des groupes de travail, réalisation d’une vidéo micro-trottoir, production de propositions politiques. Nous avons à regretter toutefois qu’aucun chantier concernant la co-construction de politiques publiques, objectif premier de la commission ait été mis à l’ordre du jour de la commission. Cela s’explique pour partie du fait du calendrier politique contraint sur cette année électorale et l’absence de délibérations liées aux politiques jeunesses.
Notre implication, nos méthodes d’animation
Comme rappelé ci-dessus, le CRAJEP pour assurer son intervention au sein de la commission jeune a désigné 3 réseaux qui ont eux-mêmes délégué 3 animateurs. Ceux-ci ont travaillés en autonomie sur l’opérationnalité du dossier mais rendaient régulièrement des comptes aux instances du CRAJEP. Ils étaient en particulier en lien avec les services de la Région (Christophe Deloys, chargée de mission Jeunesse et Claire Guin, responsable du service Jeunesse / Vie Associative).
Quels étaient les atouts du trinôme d’animation ? Nous avons noté et apprécié la complémentarité permise par le recours à 3 réseaux et 3 personnes différentes : cela apporte une diversité des expériences, permet d’assurer un fonctionnement facilité en terme de disponibilité, une représentation des AJEP et une meilleure prise en considération de ce
5
sujet. La présence d’un politique du CRAJEP (Hugo Barthalay, secrétaire) dans l’opérationnel a facilité le lien avec les instances du CRAJEP. Nous avons eu particulièrement un rôle d’interface et d’intermédiaire entre les jeunes commissaires et les services de la Région. Nos approches différentes sur la participation des jeunes et notre expertise complémentaire ont aussi été vivement apprécié. Enfin, le recours à des associations d’éducation populaire implantées en Rhône-Alpes a permis un soutien logistique aux services de la Région, etc.
Quelles ont été les limites ? Le recours à 3 réseaux, les liens avec les services de la région et les liens et contacts avec les commissaires ont demandés une forte sollicitation et nécessité une coordination importante qui prend du temps. L’articulation du travail entre les commissaires, la région et les animateurs CRAJEP était à bien maîtriser et poser pour faciliter les échanges. Enfin, le lien avec les commissaires n’a pas toujours été évident : notre présence a été peu à peu comprise mais les sollicitations étaient généralement de notre part à destination des commissaires.
Comment les animateurs du CRAJEP se sont impliqués dans l’animation de la CJRA ? L’implication des animateurs de la CJRA dans la préparation et l’animation de la commission jeune a pris plusieurs formes que nous détaillons ci-après : - Proposition de méthodes participatives permettant de favoriser les échanges et les débats - Facilitation des échanges et débats par des questions, des relances, des précisions permettant une certaine efficacité des productions - Apport de contenu informatif et formatif afin de contextualiser certains sujets (vision d’ensemble et expertise des animateurs sur certains sujets) - Facilitation dans les liens avec d’autres institutions et partenaires (CRIJ, URHAJ) - Relance et sollicitation des commissaires sur les thématiques et préparation des commissions (échanges téléphoniques, rencontres physiques, présence sur le groupe Facebook commission jeunes, etc.) - Permettre aux jeunes d’être au centre du dispositif en leur laissant une autonomie de gestion et de décision (sur les ODJ, l’animation, etc) mais en conservant un rôle de veille et de conseil
Néanmoins, nous notons certaines limites et/ou échecs sur notre implication dans l’animation. Cela concerne en particulier le lien avec le Bureau de la Commission qui a fait le choix de ne pas nous intégrer dans son fonctionnement créant parfois un flottement sur notre rôle au sein de la CJRA et ne permettant pas toujours une coordination optimisé en termes d’échange d’informations notamment. Nous avons également à déplorer que la forme de nos possibilités d’interventions entre les rencontres et pendant n’a pas permis de maintenir une participation régulière et sur la durée des jeunes (nous avons eu peu de liens et quasi aucune sollicitation des jeunes entre chacune des commissions).
Retours des commissaires
Enfin, il nous paraissait pertinent de faire un bref écho des retours reçus de la part des commissaires quant à notre présence et implication au sein de la commission. Ils ont en particulier souligné que le CRAJEP était pour eux un outil : aide sur la méthodologie, rôle d’animation et de conseil. Dans un pré-bilan de la commission conduit par le bureau, notre rôle convenait à 69% des commissaires (16 répondants au questionnaire : 11 oui, 4 non, 1 nsp). Aussi, il conviendra d’être particulièrement attentif au bilan de l’intervention du CRAJEP que les commissaires fourniront.
6
Perspectives pour une démocratie participative des jeunes à l’échelle de la Région Rhône-Alpes-Auvergne
Ainsi dressé notre bilan du fonctionnement de la CJRA en 2014-2015 et du rôle du CRAJEP dans son animation, il nous paraissait intéressant de proposer quelques perspectives pour une démocratie participative des jeunes et une poursuite de l’installation d’une commission jeunes. Nous dressons ce bilan dans un contexte marqué à la fois par de prochaines échéances électorales er (régionales 2015) et par la création de la nouvelle Région Rhône-Alpes/Auvergne au 1 janvier 2016.
Comme évoqué lors de nos échanges avec le Président de Région, M. Jean-Jack Queyranne à l’occasion de l’Assemblée Générale du CRAJEP le 7 Juillet dernier à St-Etienne, la fusion des Régions Rhône-Alpes/Auvergne va nous conduire vers un territoire immense cristallisant les problématiques d’éloignement entre le citoyen et les lieux de décision en particulier pour la jeunesse. Il nous semble dès lors important de sortir d’une logique de caution jeune et d’attacher une importance particulière à prendre en compte la diversité des modalités de participation de jeunes. Le CRAJEP et ses réseaux adhérents seront mobilisés sur ce sujet. La question que cristallise ainsi ce contexte : comment organiser demain des dispositifs de participation des jeunes – dans la continuité du Forum Citoyen Jeunesse – à l’échelle locale et régionale pour favoriser l’implication des jeunes dans la co-construction des politiques publiques ? Face à cette problématique, le CRAJEP souhaite être proposant et évoque ici plusieurs pistes et préconisations.
Adapter la forme du dispositif aux enjeux de participation Le bilan que nous dressons du mandat 2014-2015 de la commission jeune et notamment la difficulté de mobilisation tout au long de l’année des jeunes mais dans le même temps une mobilisation effective sur des projets précis nous amène à penser qu’il faut adapter la forme du dispositif aux enjeux de participation citoyenne que la Région souhaite mettre en avant. Ainsi, il nous paraîtrait envisageable de penser un groupe pilote de jeunes en liens étroit avec la Région (services et élus référents) en charge de coordonner les actions, concertations et projets que la Région souhaite mettre en place avec et pour les jeunes. A l’heure de la suppression de la compétence Jeunesse et dans un souci de transversalité de l’approche de ce public, la participation des jeunes aux politiques publiques pourrait par exemple être prise en charge par la DGMTRE afin de favoriser des liens.
Ce modèle hybride dont les contours exacts restent à affiner se veut être pensé pour garantir la diversité des manières de s’engager et d’agir au service de la co-construction des politiques publiques. Entre engagement au sein d’un noyau dur ou engagement sur des thématiques plus précises, ce dispositif doit permettre d’impliquer les jeunes dans des projets, dans des événements, dans des concertations et ainsi mettre au service des politiques régionales les rêves, les envies, l’expertise d’usage et les problématiques exprimées et rencontrées par les jeunes de la future région Rhône-Alpes-Auvergne.
7
Renforcer la communication et clarifier les portes d’entrée Tout au long de leur mandat, les commissaires ont souligné le manque de communication sur la commission ainsi que la problématique des portes d’entrée envisagées. Nous avons en effet eu à traiter avec une cooptation forte des membres entre eux engendrant des phénomènes indirects d’exclusion d’autres jeunes. Pour nous, il faut éviter que des jeunes représentant d’organisations politiques participent –en tant que tels- à la commission. Il nous paraît intéressant de privilégier d’autres pistes de recrutement : - Que les AJEP renforcent leur implication en proposant plus facilement des membres - Travailler une porte d’entrée via le service civique , en intégrant par exemple pour certains volontaire une part de leur mission sur la commission, et cela dans une démarche volontaire de la part du SCV et en lien étroit avec les tuteurs. - Exclure le public lycéen du dispositif qui – bien que concerné- par certaines politiques régionales bénéficie d’autres instances de participation au sein des lycées et a des problématiques différentes du public des jeunes adultes. - Utiliser les formations BAFA et en lien avec les opérateurs assurer qu’une communication sur le dispositif existe - Poursuivre avec le recrutement via la carte M’RA (hors lycée) et l’APCJ - Envisager une porte d’entrée plus « sauvage » via une communication large et ouverte pensée par la Région.
Une jeunesse en transversal et au carrefour de l’exécutif Dans la mesure où la compétence Jeunesse est supprimée, l’existence d’un/e élu/e à la jeunesse au sein du Conseil Régional Rhône-Alpes est clairement posée. Dès lors, et comme souligné en amont, il nous semble important que la jeunesse soit envisagée en transversal de l’ensemble des politiques régionales. A cet effet, nous prônons une logique de « saisine jeune » sur chacune des délibérations à l’ordre du jour de l’exécutif. Il s’agira alors de construire les modalités de recueil – en fonction de la marge de manœuvre permise par l’exécutif régional- de la parole et de l’avis des jeunes sur les différents sujets traités.
Dans le même temps, il nous paraît important qu’un dispositif prônant la participation des jeunes puisse inscrire dans son modèle une logique d’auto-saisine de problématiques qui arrivent par divers lieux de participation des jeunes , notamment ceux animés par les AJEP.
Enfin, avec un modèle hybride de participation des jeunes, il conviendra d’analyser le type de chantier où des commissaires pourront être mobilisés par la Région. Ce travail pourrait être effectué par les services dans le cadre d’une politique transversale de la jeunesse et coordonné par un/e chargé /e de mission politique transversale jeunesse : outil à part entière d’un dispositif de participation des jeunes.
Enfin, il nous paraît important de clarifier le rôle avec un/e élu/e référent/e en charge de faire le lien avec une future commission jeune. Il s’agira en particulier d’identifier politiquement ce sur quoi l’exécutif régional souhaite mobiliser des jeunes et en quoi leur contribution pourra être repris. Cela permettra également de clarifier le rôle de la commission et ses moyens d’intervention.
8
Modalités proposées L’esquisse d’une future politique régionale de participation des jeunes à la co-construction des politiques publique que nous proposons ci-après est ambitieuse. Aussi, nous souhaitons rapidement évoquer les modalités qui nous paraîtraient pertinentes pour construire ce dispositif.
Pour le CRAJEP, le rôle des AJEP dans ce type de dispositif est par essence nécessaire en tant que nous sommes les acteurs bénéficiant d’une expertise pédagogique et d’une vision transversale de la jeunesse nécessaire au bon fonctionnement de ce type de dispositif hybride. Selon nous, les moyens alloués au fonctionnement d’un futur dispositif de participation des jeunes et dans l’hypothèse d’une intervention d’une coordination comme le CRAJEP doit se penser avec une vision pluri-annuelle mais en dédiant plus de temps pour l’accompagnement de la démarche. En restant dans le cadre d’une subvention, il nous paraîtrait pertinent de consacrer un ETP à cette démarche en pensant un découpage entre 2 réseaux du CRAJEP et deux chargés de missions (renforcer leur mobilité, assurer une présence territoriale plus forte et un accompagnement dédié des groupes projets). Ainsi, une enveloppe permettant la gestion des frais techniques et humains pour mettre en œuvre ce projet pourrait être dédié (de l’ordre de 40 à 50K€) afin de faciliter la mise en œuvre au quotidien par le CRAJEP et les jeunes commissaires des projets de cette instance.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.