Contes pour rire

De
Publié par

S'amuser avec les contes ! Voici la devise de l'auteure lors des Rendez-vous contes ! mensuels à la Maison de quartier du Ronceray à Rennes. Parmi les titres de ce recueil, se trouvent : Un mariage au lait au lait, Bonde et Barrat, La canne fatiguée, Les souhaits, Le Chapeau, Le cheveu sur la langue du chat… Ces contes sont des contes pour enfants à partir de 5 ans, à partir de la grande section/CP/CE1, et pour adultes, parents, enseignants et conteurs.
Publié le : mercredi 15 octobre 2014
Lecture(s) : 5
EAN13 : 9782336359106
Nombre de pages : 134
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Michelle Van HoolandContes pour rire
S’amuser avec les contes ! Voici la devise de l’auteure lors
des Rendez-vous contes ! mensuels à la Maison de quartier du
Ronceray à Rennes. Pendant ces Rendez-vous contes ! thématiques Contes
(contes et jeu de langage, contes avec formulettes rythmées, contes
de randonnées, contes pour rire…), la conteuse propose au public pour rired’enfants et d’adultes un premier conte puis en improvise deux
autres à partir du choix fait par le public des personnages, lieux
et objets.
Parmi les titres de ce recueil, se trouvent : Un mariage au lait au
lait, Bonde et Barrat, La canne fatiguée, Les souhaits, Le Chapeau,
Le cheveu sur la langue du chat…
Ces contes sont des contes pour enfants à partir de 5 ans, à
partir de la grande section/CP/CE1, et pour adultes, parents,
enseignants et conteurs.
Michelle VAN HOOLAND est auteure de contes et d’albums jeunesse, conteuse,
chercheure, titulaire d’un doctorat de Sciences du Langage et d’un doctorat de
Psychologie.
www.contes-et-histoires-de-resiliences.com
ISBN : 978-2-343-04515-3
14 €
Michelle Van Hooland
Contes pour rire
saisons des contessaisons des contessaisons des contes






Contes pour rire
























COLLECTION
LES SAISONS DES CONTES
Dirigée par Michelle Van Hooland

La collection Les saisons des contes propose des contes de
toutes les saisons et pour toutes les saisons : petite enfance,
enfance, adolescence, adulte et grand-âge. Les contes sont
ceux qui ont été adaptés ou créés dans des contextes de
contage différents : écoles, bibliothèques pour enfants,
établissements sociaux, hôpitaux, établissements pour
personnages âgées... Les contes sont autant que possible
transcrits tels qu’ils ont été dits.



Déjà paru


Van Hooland M., Contes détournés, 2014, 120 pages.
MICHELLE VAN HOOLAND






Contes pour rire











De la même auteure chez l'éditeur

Contes
Contes détournés, Coll. Saisons des contes, Paris, 2014, 120 pages.
Les contes du sac percé. Six petites histoires de résilience, Paris,
2008, 64 pages.
Contes & Histoires de résiliences réalisés avec des adolescents
Sidibé Y., Séjour éducatif de rupture en Afrique, Paris, 2012.
Linda R. et Liss E., Portraits d’adolescentes, Résister et se construire
en MECS, Paris, 2012.
Histoires de résilience au foyer de l’enfance, Paris, 2009.
Carhaix J. et Rennais B.L., Parkour d’adolescents, Résister et se
construire en foyer de l’enfance, Paris, 2009.
Ouvrages scientifiques
Maltraitance psychologique et résilience. Approche psychosociale et
biographique, Paris, 2011, 280 pages.
Adolescence, maltraitance et placement, Paris, 2011, 280 pages.
Maltraitance communicationnelle, Paris, 2006, 303 pages.
La troisième personne. Maltraitance, résilience et interactions
verbales, Paris, 2005, 348 pages.
Psycho-sociolinguistique. Les facteurs psychologiques dans les
interactions verbales (dir), Paris, 2005, 208 pages.
La parole émergente. Approche psycho-sociolinguistique de la
résilience, Paris, 2002, 278 pages.
Analyse critique du travail langagier : du langage taylorisé à la
compétence langagière, Paris, 2000, 247 pages.



© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris
www. harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-04515-3
EAN : 9782343045153



Remerciements


Je remercie Thierry, Roxanne, Loli, Ivanhoé, Anouk, Nina,
pour leur écoute attentive et leur relecture.

Je remercie les bibliothécaires Anne-Laure, Cécile et
Maryannick pour leur accueil.

Je remercie Caroline Gac, animatrice coordinatrice à la
Maison du Ronceray (Rennes), pour sa confiance et sa
bienveillance. Je remercie également l’équipe de la Maison du
Ronceray pour son accueil.

Je remercie tous ceux et toutes celles qui sont venu-es et
viennent écouter les contes.

Avant propos
Ce recueil comprend des contes créés pour être contés
lors des Rendez-vous contes ! thématiques et ludiques à la
1Maison de quartier du Ronceray à Rennes. Il comprend
aussi des contes qui ont été improvisés lors de ces rendez-vous
contes !
Le Rendez-vous contes ! est mensuel. Chaque rendez-vous
est thématique et il s’organise autour de trois contes. Tout
d’abord, je donne un premier conte puis j’improvise deux
autres contes à partir du choix du public. Le public, adultes
et enfants, tire au sort les personnages, les lieux ou encore
les objets du conte à partir de supports ludiques. Ces
supports sont des cartes à jouer géantes, des petits rouleaux
placés dans des boules de plastique transparentes ou encore
dans la bouche de marionnettes géantes, etc..
Par ailleurs, le public est accueilli dans un décor
spécifique à chaque conte avec malgré tout un personnage
permanent : le chat Ivanhoé assis sur son tabouret prêt à
écouter le conte ou à se lever lorsque le conte est fini.
Ainsi, sous l’angle de l’humour, des contes pour jouer
avec le langage, des contes de randonnées, des contes
rythmés par des formulettes, etc., ont été donnés. Ce sont
ces contes qui se trouvent dans ce recueil.
Ces contes sont destinés à un public d’enfants à partir de
5 ans et d’adultes –parents, enseignants, conteurs.
Il s’agit ici du second recueil de contes issu des rendez-vous
contes !; le premier porte sur les contes détournés (Van Hooland
M., 2014).



1 Maison de quartier où j’interviens en tant que bénévole.
7
LES SOUHAITS
Il était une fois un homme et une femme
très pauvres. Ils étaient si pauvres que le seul
souhait qu’ils avaient, c’était celui de manger
tous les soirs à leur faim. Lorsque venait le
moment de dîner, ils n’avaient rien dans leurs
assiettes et tous les soirs, de toutes les
semaines, de tous les mois, de toute l’année,
ils disaient :
- Nous voudrions avoir de quoi manger ce
soir. Nous ne voulons pas d’une belle
maison, de beaux habits, d’une belle fortune,
nous voudrions juste avoir de quoi manger ce
soir.
Le chat était lassé d’entendre ses maîtres se
lamenter ainsi tous les soirs. Alors, il se mit à
chasser pour eux mais cela ne leur convenait
jamais. Un jour que le chat chassait dans la
forêt, il découvrit une toute petite maison. Il
se cacha pour savoir qui habitait là. Au bout
de la quatrième nuit, il vit sortir un étrange
9
personnage. Cet être étrange avait une très
grosse tête avec un seul œil au milieu du
front. Le chat n’arrivait pas à distinguer sa
bouche tellement son nez était gros. Ses bras
semblaient assemblés à son cou et ses jambes
étaient toutes petites. Et cet être était aussi
petit qu’un petit caillou. Cet être semblait
tellement étrange que le chat se mit à rire. Le
petit être entendit ce rire et il eut très peur.
- Vas-tu me manger ? demanda le petit être
au chat.
- Si tu me dis qui tu es, je te dirai si tu es
bon à manger, lui répondit le chat.
- Laisse-moi la vie sauve, car je peux
réaliser tes vœux. Il te suffit de formuler tout
haut ce que tu désires tout bas et je
l’exaucerai, lui répondit le petit être.
- Toi, si petit ? Tu peux réaliser de grandes
choses ? lui dit le chat tout étonné.
- Oui. Dis tout haut ce que tu désires tout
bas et je l’exaucerai, lui répéta le petit être.
Le chat réfléchit. Il pensa à ses maîtres qui
avaient grand faim tous les soirs de la
10
semaine. Mais il ne savait pas comment
demander. Il ne savait pas s’il pouvait dire : je
veux, je voudrais. S’il le disait, est-ce que cela
enlèverait les vœux pour ses maîtres ? Alors,
il eut une idée.
- Atchoum ! fit le chat.
- A tes souhaits ! répondit le petit être.
- Non, pas les miens ! Ceux de mes
maîtres, lui rétorqua aussitôt le chat.
- Très bien. Conduis-moi à eux, répliqua le
petit être.
Le chat emmena le petit être sur son dos
jusque la maison de ses maîtres. Au moment
du dîner, le chat déposa le petit être sur la
table derrière un verre. Comme chaque soir,
les deux époux regardaient leurs assiettes
vides et comme tous les soirs, de toutes les
semaines, de tous les mois, de toute l’année,
ils disaient :
- Nous voudrions avoir de quoi manger ce
soir ; nous ne voulons pas d’une belle
maison, de beaux habits, d’une belle fortune,
11
nous voudrions juste avoir de quoi manger ce
soir.
Sur ces dernières paroles, le petit être
remplit les assiettes. Les deux vieux
regardèrent leurs assiettes avec grand
étonnement.
- Mais par quel prodige, est-ce arrivé ?
demanda la femme.
- Est-ce bon à manger ? lui répondit le
mari.
Les voyant regarder leurs assiettes sans y
toucher, le chat sauta sur la table et il se mit à
goûter la nourriture. Les époux étaient
tellement étonnés qu’ils le regardèrent sans
rien dire. Lorsque le chat sauta sur le sol, les
époux le regardèrent toujours pour savoir s’il
n’allait pas tomber raide mort. Le chat, lui,
regardait attentivement ses maîtres en se
demandant si les deux vieux allaient enfin
goûter leurs assiettes. Mais non, les deux
vieux ne goûtèrent pas leur plat. Ils se
couchèrent les assiettes pleines et le ventre
vide. Alors, le chat et le petit être mangèrent
tout ce qui se trouvait dans les assiettes. Tout
12

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.