Corrigé BAC HOTELLERIE 2014 Français

De
Publié par

Questions
Question 1 : Qu’est-ce qui permet de rapprocher ces portraits de personnages ?
(3 points)
 Des vies tragiques.
Gwynphaine a été enlevé et est montré comme un phénomène de foire. Nanon a été rejetée par
tout le monde. Mangeclous est tuberculeux. Les soldats sont blessés par la guerre.
 Des personnages au physique repoussant
Les personnages sont décrits de manière détaillée sans édulcorer la réalité. Les parties du corps n'ont
pas de caractéristique humaine. Nanon n'a aucun trait féminin, Gwynphaine a le visage difforme,
Mangeclous a également des aspects monstrueux. Il est maigre et a des pieds immenses. Les
personnages de La chambre des officiers ont le visage détruit.
 des personnages mythologiques
Nanon est comparé à Hercule, Mangeclous est décrit comme doté de pouvoirs extraordinaires.
Gwynphaine est décrit comme une oeuvre d'art de la nature.
Publié le : mercredi 18 novembre 2015
Lecture(s) : 728
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
BACCALAURÉAT
Série : TechnologiqueFrançais Épreuve : Session 2014
Durée de l’épreuve: 18/06/2014
PROPOSITION DE CORRIGÉ
1
Questions
Question 1 :Qu’estce qui permet de rapprocher ces portraits de personnages ?
(3 points)
Des vies tragiques. Gwynphaine a été enlevé et est montré comme un phénomène de foire. Nanon a été rejetée par tout le monde. Mangeclous est tuberculeux. Les soldats sont blessés par la guerre.
Des personnages au physique repoussant Les personnages sont décrits de manière détaillée sans édulcorer la réalité. Les parties du corps n'ont pas de caractéristique humaine. Nanon n'a aucun trait féminin, Gwynphaine a le visage difforme, Mangeclous a également des aspects monstrueux. Il est maigre et a des pieds immenses. Les personnages de La chambre des officiers ont le visage détruit.
des personnages mythologiques Nanon est comparé à Hercule, Mangeclous est décrit comme doté de pouvoirs extraordinaires. GǁLJŶphaiŶe est dĠĐƌit Đoŵŵe uŶe œuǀƌe d'aƌt de la Ŷatuƌe.
Question 2 :Quels effets ces portraits cherchentils à produire selon vous sur le
lecteur ? (3 points)
Les portraits cherchent à produire plusieurs sentiments :
de la pitié : Nanon est rejeté par tous et est si contente d'être employé par le Père Grandet qu'elle en accepte son esclavage. On ne peut regarder Gwynphaine sans rire.
de l'amusement : le narrateur d'Eugénie Grandet commente avec humour le portrait qu'il fait des personnages, celui de l'homme qui rit utilise l'ironie « la nature avait été prodigue ».
Commentaire
L'extrait de Mangeclous dresse le portrait d'un personnage hors norme, tant par son physique atypique que sa vie légendaire.
1.Un portrait comique et repoussant a) Un portrait comique
2
Des surnoms évocateurs de ses défauts « Mangeclous » se rapportant à son appétit insatiable, « Parole d'honneur » se rapportant à ses mensonges ou déformations de la vérité.
Des attitudes amusantes qui met en scène ses défauts ou des extravagances. Il a toujours avec lui des victuailles. L'imparfait d'habitude « traînait » « qui contenait » une voiturette. « à lui seul destinées » qui insiste bien que la nourriture est pour lui seul. Il marche pieds nus. Le narrateur avec ironie nous rapporte la justification que donne le personnage lui-même. « extrémités de grande délicatesse ». La justification est paradoxale car le personnage se néglige complètement.
b) Un portrait repoussant
Il est aussi décrit comme un clochard tant il est négligé. Les adjectifs « barbe fourchue « sales » « redingote crasseuse » montrent qu'il ne prend jamais soin de lui.
Le physique du personnage témoigne qu'il est malade comme l'indiquent les nombreux adjectifs péjoratifs « phtisique » « tuberculeux « décharné » « maigre ».
2.Un personnage hors norme a) Un personnage légendaire
Ses surnoms mettent en valeur les caractéristiques du personnage. Le narrateur utilise l'ironie. L' hyperbole « célèbre dans tout l'Orient » contraste avec « son appétit insatiable ».Il énumère ses autres vices comme la cupidité « amour immodéré de l'argent », la malhonnêteté « les discours peu véridiques ».
b) Un personnage mythique
Son corps paraît disproportionné. Il est long et a des pieds immenses et des orteils écartés. L'adjectif « immenses « et l'adverbe « effrayamment » le décrit comme un personnage aux caractéristiques inhumaines.
Le personnage est décrit comme un demi-Dieu accomplissant des exploits extraordinaires comme le montre des anecdotes relevant du registre merveilleux. Il peut faire penser à Hercule. « pieds poilus et veineux » « fort gaillard ». On raconte des légendes à son sujet. Il a toussé si fort qu'il fait tomber un lampadaire. Le personnage nourrit lui-même son propre mythe. Il aurait mangé des vis.
Dissertation :
3
La disseƌtatioŶ peut se tƌaiteƌ eŶ deudž paƌties. La pƌeŵiğƌe allaŶt daŶs le seŶs de l’idĠe la plus simple, la seconde allant en sens inverse et corrigeant les excès de la première partie. Une troisième partie pourrait être proposée, proposant une voie médiane.
Voici un plan possible :
1.La présence des personnages repoussants dans un roman nuit à la lecture. provoque en nous des sentiments de tristesse et d'impuissance. La grande Nanon par exemple dans Eugénie Grandet donne une impression de pitié et de malheur qui nuit à l’iŶtĠƌġt Ƌue l’oŶ peut ƌesseŶtiƌ.L’ideŶtifiĐatioŶ du leĐteuƌ au peƌsoŶŶage est plus agƌĠaďle s’il s’agit d’uŶ peƌsoŶŶage séduisant ou habile. Par exemple, Mangeclous fait peut-être rire, mais il y a fort à parier que peu de leĐteuƌs s’LJ ideŶtifieƌoŶs. Ils s’eŶ ƌappelleƌoŶt Đoŵŵe d’uŶ peƌsoŶŶage de ĐoŵĠdie.Le roman doit plutôt mettre en scène des personnages héroïques qui représentent des modèles pour le lecteur. La Princesse de Clèves est parfaite physiquement que moralement.
2.Une contribution intéressante Si le roman n'est pas décrire ce qui doit être mais ce qui est, la présence de ce type de personnages peut être valorisée.
Des personnages fascinants Vautrin dans lePère Goriot est un personnage mystérieux qui contraste avec les personnages. Il impressionne tant par son physique, son passé, ses activités.
Des personnages ayant un obstacle à surmonter. Nanon se sert de cette force herculéenne comme un atout, elle fait le travail de plusieurs personnes chez le Père Grandet. Le personnage de laChambre des officiersla représentation de la devient Gueule cassée qui souffre dela gueƌƌe. Il est poƌteuƌ d’uŶe diŵeŶsioŶ ŵĠŵoƌielle.
Des personnages devenus des mythes par l'art littéraire Quasimodo dans le roman deNotre Dame de Parisde Victor Hugo ne peut impressionner le lecteur Ƌue paƌĐe Ƌu’il ƌepƌĠseŶte uŶe figuƌe edžtƌaoƌdiŶaiƌe, et pouƌ leƋuel la laideuƌ joue uŶ ƌôle tout particulier.
3/ Pistes pour la troisième partie :
Le personnage peut être laid et repoussant, tout dépend dela fiŶalitĠ Ƌu’oŶ lui attƌiďue et Ƌu’oŶ attribue au roman, tout dépend du point de vue que le romancier veut offrir du monde.
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.