Corrigé Bac L Philosophie 2014

De
Publié par

Les oeuvres d’art éduquent-elles notre perception ?
Kant part du principe que l’art manifeste « un libre jeu de l’imagination et de l’entendement… » . Un constat s’impose alors : l’art est donc une réponse aux attentes de l’esprit, qui dans sa logique intérieure, favorise l’harmonie entre le monde et sa perception.
Finalement, l’art n’est-il pas ce que nous avons conscience d’être ?
Pour répondre à cette problématique, nous allons suivre un plan logique :
Publié le : mercredi 18 novembre 2015
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
BACCALAURÉAT
Série : Littéraire
Épreuve :Philosophie
Session 2014
Durée de l’épreuve:Cliquez ici pour taper du texte.
Coefficient :Cliquez ici pour taper du texte.
PROPOSITION DE CORRIGÉ
1
Les œuvƌes d’aƌt ĠduƋueŶt-elles notre perception ?
KaŶt paƌt du pƌiŶĐipe Ƌue l’aƌt ŵaŶifeste «uŶ liďƌe jeu de l’iŵagiŶatioŶ et de l’eŶteŶdeŵeŶt…». UŶ ĐoŶstat s’iŵpose aloƌs: l’aƌt est doŶĐ uŶe ƌĠpoŶse audž atteŶtes de l’espƌit, Ƌui daŶs sa logiƋue iŶtĠƌieuƌe, favoƌise l’haƌŵoŶie eŶtƌe le monde et sa perception.
FiŶaleŵeŶt, l’aƌt Ŷ’est-il pas Đe Ƌue Ŷous avoŶs ĐoŶsĐieŶĐe d’ġtƌe? Pour répondre à cette problématique, nous allons suivre un plan logique :
1/ SPINOZA OU L’ILLUSION
L’aƌt deŵeuƌe uŶe luŵiğƌe de l’ġtƌe Ƌui ĐoŶstƌuit l’illusioŶcréatrice en faisant naitre une conscience absolue. Celle-ci a un rôle précis : mettre en avant un trésor : la liberté !
L’aƌt Ŷ’est doŶĐ pas seuleŵeŶt uŶ ŵode d’edžpƌessioŶ… Il est la fasĐiŶatioŶ de l’iŶsaisissaďle, et ŵaŶifestatioŶ de l’ġtƌe aussi ŵais je vois uŶe œuvƌe Đoŵŵe je me vois alorsl’aƌt Ŷ’a-t-il pas une limite? SpiŶoza et PlatoŶ jugeŶt l’aƌt Đoŵŵe uŶe vilaiŶe Đopie du ŵoŶde, Ƌui ĠloigŶe l’hoŵŵe de tous les foŶdaŵeŶtaudž… et de la ĐoŶŶaissaŶĐe. AiŶsi, peƌĐevoiƌ l’aƌt devƌait ƌĠpoŶdƌe à uŶe conséquence précise: dĠvoileƌ l’utilitĠ du ŵoŶde et sa ƌĠalitĠ…. Aloƌs ĐoŵŵeŶt faire ? Nos sens ont-ils la capacité de ne pas nous tromper ? 2/LES CINQ SENS
Les cinq sens exercent un rôle majeur dans la perception. Ils permettent de nous faire « toucher »le ŵoŶde… à tƌaveƌs uŶe foŶĐtioŶ ĐogŶitive, sLJŶoŶLJŵe de ĐoŶŶaissaŶĐe…et d’idĠe!L’aƌt doit se ƌĠjouiƌ de Đe fait Đaƌ les seŶs huŵaiŶs le pouƌĐhasseŶt d’uŶe ŵaŶiğƌe positive: Locke affirme que les objets et les représentations extérieures favorisent nos sens : «Đ’est aiŶsi Ƌue Ŷous
2
aĐƋuĠƌoŶs les idĠes Ƌue Ŷous avoŶs du ďlaŶĐ, du jauŶe…». La perception de l’aƌt ŵet doŶĐ eŶ avaŶt Ŷotƌe ġtƌe au seŶs seŶsiďle du teƌŵe.3/ L’ART ET LA BEAUTE SENSIBLE
C’est ďeau ou Đ’est laid… Tout le ŵoŶde se ƌeĐoŶŶait à tƌavers ces deux « opinions» … Ƌui pƌouveŶt Ƌue les goûts soŶt diveƌs et Ƌue Ŷotƌe peƌĐeptioŶ de l’aƌtreste fragile car parfois trop dogmatique. Cependant, le philosophe Huŵe iŶsiste suƌ le fait Ƌue la ďeautĠ d’uŶe œuvƌe d’aƌt est puƌeŵeŶt ƌelative car elle répond à une identité culturelle personnelle, une éducation peƌsoŶŶelle et uŶ vĠĐu peƌsoŶŶel… Notƌe peƌĐeptioŶ sLJŵďolise aloƌs Ŷotƌe savoir à un moment précis de notre existence mais cette même perception a ďesoiŶ d’uŶ savoiƌ plus oďjeĐtif pouƌ se peƌŵettƌe uŶ jugeŵeŶt dĠfiŶitif… l’aƌt étant versatile ! Le goût doit être éduqué ! Conclusion: Les œuvƌes d’aƌt soŶt uŶe vĠƌitĠlibre du monde sensible, que la perception guide à chaque instant mais cette même perception doit être éduquée en ne faisant aucune plaĐe à l’illusioŶ… EŶĐoƌe faut-il en avoir conscience ?
Doit- on tout faire pour être heureux ? Tout homme aspire à être heureux et « désire »le ďoŶheuƌ…un état de satisfaction absolue ! « Il faudrait avoir tout ce qui nous manque pour être heureux» affiƌŵe KaŶt. PouƌtaŶt, le ďoŶheuƌ possğde diffĠƌeŶts visages… Ƌui Ŷe s’iŵposeŶt pas diƌeĐteŵeŶt à Ŷous aloƌs uŶe ƋuestioŶ doit ġtƌe laŶĐĠe: l’hoŵŵe Ŷe doit il pas ĐoŶƋuĠƌiƌ le ďoŶheuƌ? SoŶ aĐƋuisitioŶ Ŷ’est-elle pas une bataille permanente ?
3
1/ BONHEUR ET PLAISIR
John Stuart Mill insiste sur la fait que le bonheur doit rester un plaisir iŶtelleĐtuel ĠloigŶĠ de la douleuƌ … Đaƌ le ďoŶheuƌ Ŷe peut se ƌĠduiƌe à la ŶotioŶ ŵġŵe de plaisiƌ… souƌĐe de satisfaĐtioŶ: Il est plus aiséd’ġtƌe satisfait que d’ġtƌe heuƌeudž ŵais le ďoŶheuƌ deŵeuƌe le gƌaal aďsolu! Aussi, le bonheur et le plaisir ne chassent pas les mêmes proies : le plaisir reste éphémère et le ďoŶheuƌ s’iŶsĐƌit daŶs la duƌĠe…ŵġŵe si les hĠdoŶistes assoĐieŶt ďoŶheuƌ et plaisir sans rougir !LesD’autƌes Ŷ’hĠsiteŶt pas à alleƌ plus loiŶ eŶĐoƌe… ĠpiĐuƌieŶs ĐultiveŶt l’ataƌadžie: uŶe ŵaitƌise de l’espƌit Ƌui iŶoŶde le ďoŶheuƌ! 2/ BONHEUR ET DESIR
Shopenhauer définit le bonheur comme une illusion qui consiste à croire que nous vivons pour être heuƌeudž… aiŶsi, tous Ŷos dĠsiƌs soŶt illusoiƌes Đaƌ ĠteƌŶelleŵeŶt iŶsatisfaits doŶĐ saŶs Đesse eŶ atteŶte d’uŶ seŶs Ƌui logiƋueŵeŶt s’avğƌe iƌƌĠalisaďle. Faut-il alors fuir nos désirs ? Le bonheur est sans doute une vérité autre que la maitrise des désiƌs … le ďoŶheuƌdoit devenir « utilitariste » , de manière à maximiser le bien être global de l’eŶseŵďle des ġtƌes… Je suis heuƌeudž Đaƌ les autƌes le soŶt aussi et j’ai participé à ce bien être universel ! Conclusion : « Il vaut mieux être un homme insatisfait Ƌu’uŶ poƌĐ satisfait» : MILL
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.