Corrige BAC PRO Français 2016

De
Publié par

Évaluation des compétences de lecture (10 points)
Présentation du corpus
Question n°1 : Présentez le corpus en trois à six lignes en montrant son unité. (3 points)
Le corpus comprend un texte de Bernard Ollivier extrait de La longue marche. Le vent des steppes paru en 2003, un texte de Françoise Grenot-Wang extrait de Au coeur de la Chine, Une Française en pays Miao (2007) et une photographie de Titouan Lamazou au Tchad où, au camp de Goz Beïda, il réalise le portrait d’une femme réfugiée. Ces trois documents ont en commun de montrer un individu face à d’autres qui lui sont étrangers par leurs coutumes et leur origine. Le point commun est aussi dans la recherche de contact, la volonté d’échange et de partage.
Publié le : mercredi 15 juin 2016
Lecture(s) : 65 638
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
BACCALAURÉAT PRO
Série :BAC PRO
Épreuve :Franç ais
Session 2016
Durée de l’épreuve:2 heures 30
Coefficient :2,5
PROPOSITION DE CORRIGÉ
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
1
Évaluation des compétences de lecture (10 points) Présentation du corpus Question n°1 : Présentez le corpus en trois à six lignes en montrant son unité. (3 points) Le corpus comprend un texte de Bernard Ollivier extrait deLa longue marche. Le vent des steppesparu en 2003, un texte de Françoise Grenot-Wang extrait de Au cœur de la Chine, Une Française en pays Miao (2007) et une photographie de Titouan Lamazou au Tchad où, au camp de Goz Beïda, il réalise le portrait d’uŶe feŵŵe ƌĠfugiĠe. Ces tƌois doĐuŵeŶts oŶt eŶ ĐoŵŵuŶ de ŵoŶtƌeƌ uŶ iŶdividu faĐe à d’autƌes Ƌui lui soŶt ĠtƌaŶgeƌs paƌ leuƌs Đoutuŵes et leuƌ oƌigiŶe. Le point commun est aussi dans la recherche de contact, la voloŶtĠ d’ĠĐhaŶge et de partage. Analyse et interprétation Question n° 2 : Texte 1. Comment Bernard Ollivier fait-il partager la richesse de cette rencontre à son lecteur ? (3 points) BeƌŶaƌd Ollivieƌ utilise diffĠƌeŶts pƌoĐĠdĠs. D’aďoƌd, il Ŷousla montre sympathie avenante de son hôte par des termes positifs et explicites : « se précipite », « un grand sourire », « bienvenue ». Il apprécie aussi la simplicité qui lui est offerte : «Ƌui Ŷe s’eŵďaƌƌasse pas de salaŵaleĐs ĐoŵpliƋuĠs», « en pointaŶt l’iŶdedž veƌs ŵa poitƌiŶe». Il exprime ensuite la joie communicative de l’ĠĐhaŶge: « grand rire». L’auteuƌ esƋuisse la silhouette de la feŵŵe de M. Liu, « grande Chinoise maigre », dont la « méfiance arrogante » contraste avec le portrait en action du petit homme et en renforce la rare adéquation. Enfin, il 2 Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
dĠveloppe l’idĠe Ƌue l’aŵitiĠ est eŶtƌe eudž si paƌfaite et iŵŵĠdiate Ƌu’il Ŷ’est même plus besoin de mots : « et pourtant nous échangeons, nous comprenons », «Ŷous ĐoŵŵuŶiƋuoŶs, d’iŶĐoŶsĐieŶt à iŶĐonscient ». Question n° 3 : Textes 1 et 2 et Document 3. De quelle manière chaque voyageur surmonte-t-il les difficultés liées à la rencontre avec des identités culturelles différentes ? (4 points) D’aďoƌd, le voLJageuƌ fait avaŶt tout pƌeuve de ĐuƌiositĠ et d’ouveƌtuƌe: Đ’est à er ĐhaƋue fois lui Ƌui vieŶt à la ƌeŶĐoŶtƌe de l’autƌe. DaŶs le ϭ texte, Bernard ème Ollivier a entrepris un voyage sur la Route de la Soie, dans le 2 texte Françoise Grenot-Wang part «se « promener », et dans le document photographiƋue, TitouaŶ Laŵazou s’est dĠplaĐĠ suƌ les diffĠƌeŶts ĐoŶtiŶeŶts. Il LJ a doŶĐ uŶe voloŶtĠ positive d’ouveƌtuƌe Ƌui pƌĠside à la ƌeŶĐoŶtƌe.EŶsuite, ĐhaĐuŶ avaŶĐe aveĐ douĐeuƌ veƌs l’autƌe: pouƌ BeƌŶaƌd Ollivieƌ, il s’agit de Ŷe pas ďlesseƌ l’autƌe daŶsses coutumes : « En Chine, on ne désigne jamais ƋuelƋu’uŶ paƌ soŶ pƌĠŶoŵ» ; Françoise Grenot-WaŶg pƌĠĐise Ƌu’« aucun ĠtƌaŶgeƌ Ŷ’est jaŵais veŶu iĐi». QuaŶt à TitouaŶ Laŵazou, oŶ oďseƌve Ƌu’il se tieŶt ƌaisoŶŶaďleŵeŶt ĠloigŶĠ de la feŵŵe Ƌu’il peiŶt etne lui demande d’ĠĐaƌteƌ auĐuŶ vġteŵeŶt Ƌui pouƌƌait offeŶseƌ sa pudeuƌ.EŶfiŶ, ĐhaĐuŶ ĐheƌĐhe uŶ laŶgage Ƌui lui peƌŵet de paƌtageƌ aveĐ l’autƌe saŶs pourtant connaître sa langue: pouƌ BeƌŶaƌd Ollivieƌ, il s’agit d’atteŶtioŶ Ƌui donne un sens à « chaque mimique, chaque signe ». Pour Françoise Grenot-WaŶg, il s’agit d’uŶ autƌe laŶgage du Đoƌps: «j’edžĠĐute ƋuelƋues ŵouveŵeŶts de danse ». Quant à Titouan Lamazou, son médium est autre encore : la peinturelui peƌŵet de ƌeŶdƌe paƌ l’aƌt Đe Ƌu’oŶ lui offƌede présence. ÉvaluatioŶ des coŵpéteŶces d’écriture ;ϭϬ poiŶtsͿSeloŶ vous, la découverte de l’autre, source d’eŶrichisseŵeŶt huŵaiŶ, nécessite-t-elle un engagement personnel ? Vous répondrez à cette question, 3 Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
daŶs uŶ développeŵeŶt arguŵeŶté d’uŶequarantaine de lignes, en vous appuLJaŶt sur les tedžtes du corpus, sur vos lectures de l’aŶŶée et sur vos connaissances personnelles. AͿ L’autƌe, uŶ ĠtƌaŶge ĠtƌaŶgeƌ1) Un physique différent Dğs les tedžtes aŶtiƋues, l’autƌe et l’ailleuƌs soŶt le suppoƌtdu rêve et de toutes les faŶtasŵagoƌies. AiŶsi de PliŶe l’AŶĐieŶ Ƌui ƌappoƌte daŶs soŶHistoire naturelleles ĠĐƌits gƌeĐs à pƌopos d’hoŵŵes Ƌui doƌŵiƌaieŶt suƌ uŶ seul pied ou d’autƌes Ƌui seƌaieŶt d’uŶe «iŶĐƌoLJaďle agilitĠ ;«mirae pernictatis»Ϳ. L’autre Đ’est d’aďoƌd uŶ visage, uŶe peau Ƌui Ŷ’oŶt pas la ŵġŵe foƌŵe, possğdeŶt des faŵiliaƌitĠs de tƌaits diffĠƌeŶts, doŶt la Đouleuƌ diffğƌe. AiŶsi, si l’iŶsistaŶĐe a ĠtĠ faite sur la couleur noire de la peau vue par les Européens, les costumes et le rapport à la pudeur changent aussi suivant les climats et les sociétés. 2) Mental et coutumes Les valeurs ainsi sont souvent source de différence : dansLongue marche. Le vent des steppes,BeƌŶaƌd Ollivieƌ, il souligŶe Ƌu’appeleƌ uŶ ChiŶois paƌ soŶ prénom peutġtƌe uŶe offeŶse, d’autƌes peuples Đoŵŵe les MoŶgols veƌƌoŶt comme une offense le fait de refuser un cadeau par exemple. Une société est ĐodifiĠe, et les Đodes ĐhaŶgeŶt d’uŶe soĐiĠtĠ à l’autƌe, Đe Ƌui ĐoŶtƌiďue à ƌeŶfoƌĐeƌ le seŶtiŵeŶt d’ĠtƌaŶgetĠ.3) Assumer son passé EŶfiŶ, il s’agit aussi d’assuŵeƌ paƌfois uŶ passĠ Ƌue l’oŶ poƌte: les Européens portent ainsi un passé colonialiste, et même esclavagiste qui reste très présent et au-delà duƋuel il leuƌ faut passeƌ. Mais au seiŶ ŵġŵe de l’Euƌope, des poids restent à porter comme celui de la guerre : ainsi peut-on citer la chanteuse Barbara qui, en 1967, va chanter à Gottingen et y est si bien accueillie que la
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
4
barrière entre son passé de juive persécutée par les nazis et les jeunes alleŵaŶds Ƌui l’aĐĐlaŵeŶt tombe aussitôt. B) Aller à la rencontre 1) Se déplacer Le dLJŶaŵisŵe de l’ouveƌtuƌe est ŶĠĐessaiƌe: dansAu cœur de la Chine, une française en pays Miao, Françoise Grenot-Wang arpente la Chine et se déplace jusƋu’à des peuplades tƌğs ƌeĐulĠes, ďieŶloin des circuits de tourisme. Le voyage est déjà un engagement personnel en soi, il n'est pas toujours évident, suivant les lieux plus ou moins reculés et dangereux (comme ceux en guerre) ou même à cause des moyens de transport (et l'on peut citer les péripéties d'exploratrices comme Ella Maillard ou Isabelle Eberhardt au début du siècle). 2) Chercher une langue commune Il est nécessaire, au-delà des Đoutuŵes Ƌui diffğƌeŶt et Ƌu’il faut s’appƌopƌieƌ, de trouver une langue commune. Soit le voyageur apprendra la langue locale : Đ’est le Đas paƌ edžeŵple d’AledžaŶdƌa David-Néel au Tibet, qui le raconte notamment dans Le voyage d’une parisienne à LhassaouGrand Tibet et dans vaste Chine. Soit le voyageur tente de communiquer autrement : ainsi en est-il de TitouaŶ Laŵazou loƌsƋu’il voLJage d’uŶ ĐoŶtiŶeŶt à l’autƌe pouƌ peiŶdƌe des portraits de femmes et mettre en valeur leur beauté pour mieux signaler les inégalités sociales. 3) Apprendre Enfin, le voyageur cherche à apprendre: Đ’est uŶ iŶvestisseŵeŶt peƌsoŶŶel en teŵps et eŶ atteŶtioŶ, Ƌue l’oŶ tƌouve dğs leDevisement du mondeMarco de Polo et Ƌui a pu ġtƌe dĠveloppĠ daŶs d’autƌes geŶƌes Đoŵŵe la ĐƌitiƋue soĐiale chez Swift par exemple dans sonlivre Les voyages de Gulliver, tant le genre du récit de voyage est uŶ geŶƌe littĠƌaiƌe eŶ soi. L’oďseƌvatioŶ de la soĐiĠtĠ ĠtƌaŶgğƌe peut aiŶsi ƌeĐouvƌiƌ les alluƌes d’uŶe aŶalLJse sĐieŶtifiƋue, ŵais aussi d’uŶ appƌeŶtissage plus soĐiologiƋue voiƌe aŵiĐal.
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
5
CͿ L’eŶƌiĐhisseŵeŶt: un autre soi ? 1) Un autre regard sur la société AiŶsi, alleƌ veƌs l’autƌe peut eŶƌiĐhiƌ soŶ pƌopƌe ƌegaƌd suƌ la soĐiĠtĠ. C’est Đe Ƌu’uŶ paŵphlet ĐoŵŵeLes lettres persanesde Montesquieu peut montrer car en prenant le point de vue des Persans il ouvre à la critique sur sa propre soĐiĠtĠ paƌ Đe ƌegaƌd edžtĠƌieuƌ. C’est aussi Đe Ƌui va iŶĐiteƌ ĐeƌtaiŶs voLJageuƌs iŶvestis à dĠfeŶdƌe d’autƌes peuples: en songeant aux plus médiatisés, outre Titouan Lamazou pour la cause féminine, on peut citer le chanteur Sting pour les iŶdieŶs d’AŵazoŶie.ϮͿ Se ĐoŶŶaîtƌe et s’ĠpƌouveƌAlleƌ veƌs l’autƌe, Đ’est aussi se ƌeŵettƌe eŶ ƋuestioŶ suƌ sa ĐapaĐitĠ à la ƌĠsistaŶĐe, à l’ĠĐhaŶge. Paƌ edžeŵple pour les missions comme celles de MĠdeĐiŶs saŶs fƌoŶtiğƌes, la souffƌaŶĐe huŵaiŶe d’autƌes ĐivilisatioŶs est uŶe réalité éprouvante. Ainsi peut-on mesurer sa capacité de don, de courage, et jusƋu’où l’oŶ peut aĐĐepteƌ et suppoƌteƌ l’eŶgageŵeŶt. Et l’oŶ songe alors à certains qui y ont consacré leur vie, comme Mère Térésa à Calcutta. ϯͿ Plus loiŶ Ƌue l’appaƌeŶĐe: une remise en question L’eŶƌiĐhisseŵeŶt iŶĐite aussi à alleƌ au-delà de l’appaƌeŶĐe veƌs uŶ foŶds humain en commun : on le lit dèsLongue marche. Le vent des steppes de BeƌŶaƌd Ollivieƌ, où la ƌeŶĐoŶtƌe Ƌu’il fait dĠďouĐhe suƌ uŶ dialogue «d’iŶĐoŶsĐieŶt à iŶĐoŶsĐieŶt». Caƌ l’eŶƌiĐhisseŵeŶt tieŶt suƌtout à la ĐapaĐitĠ qui en découle de remise en question: l’autƌe ĠtaŶt fiŶaleŵeŶt uŶ autƌe soi,un maillon semblable dans notre vaste chaîne humaine.
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Etonnants explorateurs

de le-nouvel-observateur

«Je suis un mauvais garçon!»

de le-nouvel-observateur