Sujet BACES philosophie 2016

De
Publié par

1er sujet
Savons-nous toujours ce que nous désirons ?
2e sujet
Pourquoi avons-nous intérêt à étudier l’histoire ?
Publié le : mercredi 15 juin 2016
Lecture(s) : 39 817
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 ÉPREUVE DE PHILOSOPHIE Série ES MERCREDI 15 JUIN 2016 de 8 heures à 12 heures  Durée de l’épreuve : 4 heures Coefficient : 4 Ce sujet comporte deux pages. L’usage de la calculatrice est strictement interdit. Le/la candidat/e traitera, au choix, l’un des trois sujets proposés.BACCALAURÉAT GÉNÉRAL – Série ES SESSION : 2016 SUJET ÉPREUVE : philosophie Coefficient : 4 Page 1/2 Code : 16PHESMLR1 Durée : 4 heures
Traiter un sujet au choix er 1 sujet Savons-nous toujours ce que nous désirons ? e 2 sujet Pourquoi avons-nous intérêt à étudier l’histoire ? e 3 sujet Expliquez le texte suivant: « […] Parce que nous savons que l’erreur dépend de notre volonté, et que personne n’a la volonté de se tromper, on s’étonnera peut-être qu’il y ait de l’erreur en nos jugements. Mais il faut remarquer qu’il y a bien de la différence entre vouloir être trompé et vouloir donner son consentement à des opinions qui sont cause que nous nous trompons quelquefois. Car encore qu’il n’y ait personne qui veuille expressément se méprendre, il ne s’en trouve presque pas un qui ne veuille donner son consentement à des choses qu’il ne connaît pas distinctement : et même il arrive souvent que c’est le désir de connaître la vérité qui fait que ceux qui ne savent pas l’ordre qu’il faut tenir pour la rechercher manquent de la trouver et se trompent, à cause qu’il les incite à précipiter leurs jugements, et à prendre des choses pour vraies, desquelles ils n’ont pas assez de connaissance. » René DESCARTES,Principes de la philosophie(1644) La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.
BACCALAURÉAT GÉNÉRAL – Série ES ÉPREUVE : philosophie Code : 16PHESMLR1
SESSION : 2016 SUJET Coefficient : 4 Page 2/2 Durée : 4 heures
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

bio.aral

ainsi cette reflexion nous amene a penser aux jeunes gens qui aujourd hui s engagent dans le djiad; loin d etre des monstres ils sont des hommes de volonte d agir et de repondre a leurs questios existentielles et essentielles et par manque d ezducation de structures morales philosophiques et methodiques ils vont jusqu a se tuer et ture des innocents pour repondre a leurs profondes angoiusses EXISTENTIELLES.
aINSI DESCARTES ?OUS INVITENT A EDUQUER TOUS NOS ENFANTS ET A LEUR DONNER AU MOINS QQ METHODES POUR DISTINGUER LES VOIES MANIPULATRICES CREES PAR D AUTRES HOMMES QUI EUX MAITRISENT TOUS LES SAVOIRS ET SAVOIR FAIRE POUR MANIPULER LES PLUS FRAGILES
NE CONDAMNONS PAS MAIS REAGISSONS EN REMETTANT A LA MODE VALEURS MORALES KANTIENNES ET PHILOSOPHIE CARTESIENNE OU LA METHODE ET LA CONSCIENCE SONT LES PILIERS DE REFLEXION .DE FAIT APPRENDRE L HISTOIRE DE NOS ANCIENS NE SUFFIT PAS IL FAUT APPRENDRE A COMPRENDRE

vendredi 17 juin 2016 - 10:10