L'Actu des Réseaux N°3

De
Publié par

E D I T O R I A L Je réseaute, tu réseautes, nous réseaunons… D’un engagement de pionniers, le réseau est devenu une réalité qui s’impose pour que les structures ne deviennent pas epsilon. Il vit, il respire, il grandit, il se déploie par les liens que nous construisons chacun. Mais voilà il n’est pas unique. Travailler en réseau, conjuguer les réseaux, s’apprend au fil du temps dans un lâcher prise qui appelle la confiance, dans une navigation où le sens se construit dans l’action. En Languedoc Roussillon, le lien entre Préférence-FORMATIONS et le réseau régional s’est imposé naturellement, par des questions simples : quelles ressources mobiliser pour répondre à nos besoins de professionnalisation ou aux marchés que l’on pressentait naissants. Au début, il y eut la FOAD puis des formations ciblées, puis des dispositifs plus complexes. Le traditionnel « qui fait quoi » a cédé la place au « avec qui travailler pour avancer au mieux ». Ces liens qui se tissent n’ont rien de pyramidal. Ils semblent désordonnés tout en se structurant, ils interrogent même la gouvernance. Nos constats régionaux se retrouvent ailleurs, au sein notamment du Comité Exécutif de Préférence -FORMATIONS. Le réseau appartient à ceux qui lui donnent vie, ces adhérents qui ensemble travaillent dans une même perspective, avec des valeurs partagées. Et petit à petit nous ne reconnaissons plus le réseau d’origine.
Publié le : mercredi 26 novembre 2014
Lecture(s) : 15
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
E D I T O R I A L Je réseaute, tu réseautes, nous réseaunons… D’un en-gagement de pionniers, le réseau est devenu une réalité qui s’impose pour que les structures ne deviennent pas epsilon. Il vit, il respire, il grandit, il se déploie par les liens que nous construisons chacun. Mais voilà il n’est pas unique. Travailler en réseau, conjuguer les réseaux, s’ap-prend au fil du temps dans un lâcher prise qui appelle la confiance, dans une naviga-tion où le sens se construit dans l’action. En Languedoc Roussillon, le lien entre Pré-férence-FORMATIONS et le réseau régional s’est imposé naturellement, par des ques-tions simples : quelles res-sources mobiliser pour ré-pondre à nos besoins de pro-fessionnalisation ou aux mar-chés que l’on pressentait naissants. Au début, il y eut la FOAD puis des formations ciblées, puis des dispositifs plus complexes. Le tradition-nel « qui fait quoi » a cédé la place au « avec qui travailler pour avancer au mieux ». Ces liens qui se tissent n’ont rien de pyramidal. Ils sem-blent désordonnés tout en se structurant, ils interrogent même la gouvernance. Nos constats régionaux se retrou-vent ailleurs, au sein notam-ment du Comité Exécutif de Préférence -FORMATIONS. Le réseau appartient à ceux qui lui donnent vie, ces adhé-rents qui ensemble travail-lent dans une même pers-pective, avec des valeurs partagées. Et petit à petit nous ne reconnaissons plus le réseau d’origine. Les ac-tions l’ont transformé, ses acteurs lui ont offert un autre visage. Est il plus beau ? Il est simplement autre. Alors oui, je réseaute, tu réseautes et demain nous réseaunerons encore. Monique Royer, Directrice Adjointe FPCA EPLEFPA de Carcassonne Membre du réseau LR Dévelop-pement et du Comité Exécutif Préférence FORMATIONS
L’actualité des Réseaux Régionaux CFA - CFPPA - EPLEFPA
N ° 3- N O V E M B R E 2 0 1 4
La Préparation Opérationnnelle à l’Emploi Collective (POEC),un dispositif de formation pour favoriser l’insertion
Issu de l’ANI du 7 janvier 2009, les Préparations Opérationnelles à l'Emploi Collectives (POEC) ont pour but de favoriser la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi par le recours à des actions de formation qualifiante, à partir de besoins identifiés par une branche professionnelle. La formation est prise en charge par l’OPCA compétent et la rémunération des stagiaires par Pôle Emploi. Ce dispositif, de 400 heures maximum, implique de nombreux acteurs : l'OPCA du secteur, Pôle-Emploi et les acteurs de l'insertion professionnelle (Missions loca-les, ...), le FPSPP le cas échéant, les entreprises et les organisations professionnelles, les organismes de formation. Pour en savoir plus :http://www.fafsea.com/docs/formulaires/POE/poe_presentation.pdf POEC agricole en Poitou-Charentes
Le réseau des CFPPA de Poitou-Charentes Début 2013, en partenariat avec l'ADEFA (Force9) a obtenu le marché.86 et Pôle-Emploi, FAFSEA Poitou-Des formateurs de 4 centres sont intervenus Charentes a proposé aux entreprises du sur cette formation. L'accent a été mis sur la secteur du melon de construire avec elles connaissance du secteur, des matériels, des un dispositif POEC visant à qualifier des gestes professionnels, et sur des certifica-demandeurs d'emploi sur un métier en tions courtes favorisant l'adaptation à l'em-tension d'ouvrier agricole polyvalent-ploi. Deux formations ont été organisées aux tractoriste. printemps 2013 et 2014. Sur cette dernière, 9 des 11 stagiaires ont signé un CDD. Ainsi, les CFPPA ont su, par ces dispositifs POEC, POEC Hôtellerie de plein air répondre aux attentes en PACA des professionnels et des besoins des territoi-En 2012, le CFPPA de Carmejane a été res en matière d'emploi-retenu pour la mise en œuvre d’une POEC formation."maintenance des bâtiments et des locaux" de l'hôtellerie de plein air (HPA) financée par l’AGEFOS PME PACA. 11 personnesPOEC Industrie alimentaire sont entrées en formation. En 434h (dont en Pays de la Loire 70 en entreprise), les stagiaires ont acquis les techniques nécessaires à la réalisation Depuis 2012, 3 actions POEC ont été condui-de travaux simples de maintenance tes en Vendée par le réseau des CFPPA Pays (électricité, peinture…). En parallèle, le de la Loire pour former des assistants-CFPPA a été sollicité par les professionnels opérateurs sur la conduite de ligne en agroa-de l'hôtellerie de plein air pour concevoir limentaire. Au total, ce sont 30 demandeurs un CQP "ouvrier qualifié de maintenance d’emploi qui ont bénéficié d’environ 350 heu-en HPA". L'existence du CQP a permis à 3 res de formation, dont 2 à 3 semaines en stagiaires de signer ensuite un contrat de entreprise, sur deux volets : « techniques professionnalisation pour préparer cette métier » et « comportemental et aptitudes qualification. sociales». Sur l’impulsion d’Opcalia, ce sont Le savoir-faire acquis par le CFPPA de Car-12 entreprises au total qui se sont mobilisées mejane, la connaissance du territoire et pour définir conjointement leur cahier des des besoins du secteur de l'hôtellerie decharges et s’engager sur le recrutement des plein air permettent d'envisager mainte-personnes pour la période d’immersion en nant une extension de l'ensemble du dis- entreprise. Le recrutement des candidats a positif (POEC + CQP) dans le réseau.été orchestré par Pôle Emploi avec l’appui des entreprises et des organismes de forma-tion. Les 3 CFPPA partenaires se sont répartis les missions de : portage (centre local), ingé-nierie, formation, coordination. A l’issue des actions, le taux d’inser-tion est en moyenne de 80%.
Diffusion à l’usage exclusif des agents du MAAF
P a g e2
Ça Bouge...
De la « Reconnaissance Conventions Collectives » au CQP « Salarié agricole qualifié en polyculture »
C’est sur la base d’un solide partenariat entre les CFPPA de Picardie, les maisons familiales rurales (MFR) et les chambres d’agriculture qu’un Certificat de Qualification Professionnelle « salarié agricole qua-lifié en polyculture » (CQP SAQP) a été mis en place.
Ce partenariat est né dans le département de la Som-me, en 2009, dans un contexte de demande de pro-fessionnalisation des salariés agricoles. A l’époque, la chambre d’agriculture était porteuse d’une action de formation de premier niveau pour des salariés agrico-les. Financée par Pôle Emploi, cette formation condui-sait à l’obtention d’une reconnaissance convention collective (RCC). La mise en œuvre de cette formation a amené les 3 CFPPA, les MFR et la chambre d’agri-culture du département de la Somme à travailler ensemble, provoquant une saine émulation reconnue par les professionnels employeurs et la direction ré-gionale de Pôle Emploi… et surtout par les équipes pédagogiques des 3 structures. C’est donc tout natu-rellement que l’aventure a été prolongée.
Cela s’est traduit, en 2013, par la mise en place, au niveau régional, du CQP salarié agricole qualifié en polyculture. Ce Certificat est intégré à une stratégie plus globale de formation imaginée en 2009 par les professionnels : proposer la RCC comme un premier niveau de qualification, puis compléter les compéten-ces acquise avec le CQP SAQP
Partir en Europe Pour les apprentis bretons
L’expérience positive du RCC a donc inspiré le réseau des CFPPA, les 3 chambres départementales et les MFR de la région pour construire le dispositif de for-mation du CQP. Dans cette organisation, la gouver-nance est régionale et l’organisation pédagogique départementale, avec un comité de pilotage repré-senté par l’ensemble des 3 structures partenaires.
La force de ce partenariat réside dans la complémen-tarité et la mutualisation des compétences de chacun des 3 réseaux : les CFPPA apportent leur expertise au niveau pédagogique, les chambres d’agriculture mobi-lisent leur réseau d’employeurs et les MFR partagent leur expérience pour la gestion des contrats de pro-fessionnalisation.
Autre conséquence importante de ce partenariat : une reconnaissance des structures par le FAFSEA. L’OPCA a félicité cette démarche de mutualisation des compétences, dans un esprit « gagnant-gagnant », plus profitable au secteur professionnel qu’une straté-gie de concurrence entre organismes de formation.
Travailler ensemble plutôt que se concurrencer entre partenaires…
Le Conseil Régional Bre-tagne a souhaité lors de la mise en place d’une démarche Qualité Breta-gne inciter les CFA à développer une ouverture au monde et à l’international.Les CFA publics ont travaillé en commun pour prospecter des pays, identifier des entreprises et mutualiser leurs contacts. Le dépôt d’un pro-jet ERASMUS + commun est programmé pour début 2015. Une première délégation a mené une mission en Land de Saxe Allemagne (partenaire de la Région) avec l’appui de Marc Oberheiden animateur du réseau Allemagne pour le BRECI (Bureau des Relations Européen-nes et de la Coopération Internationale) au Mi-nistère (cf. contacts sur Chlorofil).
Informations : Geneviève SALAUN Réseau CFA-CFPPA Bretagne
L ’ a c t u a l i t é d e s R é s e a u x R é g i o n a u x
Informations : Anny KUBIS Réseau CFA-CFPPA Picardie
Une formation management en inter-réseaux
La formation « Manager par les compétences et accompagner le changement dans les organisa-tions » a été mise en place en inter-région Bre-tagne - Pays de la Loire pour les directeurs-trices CFA et CFPPA en 2012-2013. Organisée par les animatrices des deux réseaux CFA-CFPPA, sur une année, elle a permis aux 12 par-ticipants d’établir un diagnostic de centre, de s’interroger sur leurs pratiques et de les confronter à celles de leurs collègues. Les 4 re-groupements entrecoupés de travaux inter-sessions ont été l’occasion d’échanges fructueux. Les deux consultants mobilisés ont fourni un cadre théorique et méthodologique solide pour conduire la réflexion. Cette action a également permis l’interconnaissance des directeurs-trices, favorisant ainsi les contacts pour la mise en œu-vre de partenariats.
… dans les réseaux régionaux
Des projets à l’échelle du Massif Central
Interview de Laurent Robert, forma-teur au CFPPA de Marmilhat Qu'est-ce que la DATAR ? Il s'agit d'un service du Premier Mi-nistre qui cofinance des projets en matière d'aménagement du territoire. Pour ce qui nous concerne, les pro-jets et financements sont étudiés à l'échelle du Massif Central. Depuis le 2 avril 2014, la DATAR est devenue le CGET (commissariat général à l'égali-té des territoires). Quels projets sont collectifs ? Pour le premier projet, VetAgroSup* est l'animateur et 7 CFPPA sont asso-ciés sur 4 régions : l'Auvergne, le Limousin, Languedoc Roussillon et Rhône Alpes. Ce projet consiste, pour les formateurs CFPPA, à accompagner les entreprises du champ de l'agroali-mentaire autour de 4 thèmes : la logistique, l'innovation, la commer-cialisation et la gestion des ressour-ces humaines. Cela conduit à déve-lopper de nouvelles compétences au sein des centres. Un exemple : le CFPPA de St Flour a soutenu un col-lectif d'agriculteurs dans la création d'une structure commune qui per-mette de mutualiser les tournées de livraison.
Pour le second projet, l'EPL de Mar-milhat est pilote. Il travaille avec 7 autres EPL (repartis sur plusieurs régions) sur le thème du maraîchage biologique. Les besoins de la filière ont été identifiés pour répondre au mieux aux attentes des profession-nels. En fonction des territoires, di-vers projets sont en cours. A titre d'exemple, certains centres ont déve-loppé une nouvelle offre de forma-tion, certains vont mettre à disposi-tion une plate-forme d’expérimenta-tion, d'autres produisent des plants ou proposent des espaces tests. L'ob-jectif des centres : devenir des ac-teurs de soutien au développement de la filière. Quel est ton premier bilan ? Ce type de projet permet de renfor-cer les partenariats externes : échan-ge de pratiques avec les autres EPL et plus grande implication dans les filières professionnelles. Ce travail collaboratif génère un réel potentiel d'action pour le renouvelle-ment de l'offre de formation des cen-tres. Par rapport aux filières, cela permet une meilleure identification des besoins. Quelles compétences sont néces-
S’outiller pour «réseauter » plus efficacement !
Travailler en réseau de CFA-CFPPA, c'est d'abord une affaire de personnes et de leur volonté de collaborer !Pour les animateurs de réseau, c'est aussi une affaire d'outils !Grâce aux technologies de l'informa-tion et de la communication, des outils nouveaux permettent de maximiser la collaboration de personnes autour de projets communs, mê-me si elle sont dispersées dans l'espace et le temps.Netvibes, Scoop.it, Doodle, Google doc, OVH, Framasoft, Agora project, Prezi, Pearltrees...barbarismes pour certains, ce sont aussi des services en ligne, le plus souvent gratuits, qui facilitent le travail de l'animateur-trice de réseau :orga-nisation et diffusion de résultats de veille, gestion d'agendas, planification de réunion, réunion à distance, écriture collabo-rative, stockage et partage de fichiers ….http://outils-reseaux.org/PagePrincipale Informations: Votre animateur de réseau régional
P a g e3
saires pour participer à ces ac-tions ? Je suis chargé d'ingénierie et j'anime des projets. Quelques mots qui me viennent quand on parle de compé-tences : veille, rédaction de synthè-ses, pilotage des acteurs, évaluation des projets, coaching…*Ecole d'ingénieurs de Clermont-Ferrand
Informations : Alexandra DUSSABY Réseau CFA-CFPPA Auvergne
« Produire autrement »
dans les CFA de Bourgogne
Afin de lancer une dynamique autour de "produire autrement", plusieurs centres du réseau CFA-AGRI ont demandé au Conseil Régional de Bourgogne des finan-cements dans le cadre de la mise en place d'une action innovante. L'idée est de repérer les pratiques agro-environnementales mises en œuvre dans les entre-prises et susceptibles d'être mutualisées à l'échelon ré-gional. Avec l'aide de référents nommés dans les cen-tres, des enquêtes seront réalisées par les apprentis auprès des maîtres d'apprentissages. Il est prévu ensuite d'organiser des échanges (en visio-conférence) entre les apprentis des différents centres et d'organiser le recueil de ces "bonnes pratiques".
Informations: Valérie COMES Réseaux CFA et CFPPA de Bourgogne
« Emplois d’Avenir »
Le réseau des CFPPA Nord-Pas de Calais, s’investit dans le dispositif ...
Le dispositif « Emplois d’Avenir » enjeu national, a pour vocation d’offrir à des jeunes éloignés de l’emploi une insertion professionnelle pérenne, et repose sur les valeurs de cohésion sociale, d’égalité d’accès à la qualification et de lutte contre les inégalités.Le Nord-Pas de Calais, la plus jeune Région de France connaît un chômage des 15-24 ans, plus important que la moyenne nationale. Elle a bénéficié de 7650 emplois d’avenir entre novembre 2012 et décembre 2013 (dont au moins 6000 pour les structures du secteur non marchand et celles relevant du champ de l’économie sociale et solidaire).Une liste de métiers relevant des priori-tés régionales (transport, métiers verts et verdissants, économie sociale et soli-daire, services à la personne) a été identifiée et pour laquelle le Conseil Régional avec les départements du Nord et du Pas-de-Calais, ont participé en 2013 au cofinancement pour tout ou partie du salaire restant à la charge des employeurs d’emplois d’avenir.Les emplois d’avenir et le réseau des CFPPA Nord Pas de CalaisCompte tenu du contexte très favorable (co-financement et nombre de salariés «emploi d’avenirdans les métiers » verts et verdissants) les CFPPA ont trou-vé opportun de s’investir dans le dispo-sitif.
Dans un premier temps, un plan de communication a été mis en place par les trois réseaux du service public de l ’ e m p l o i , E n s e i g n e m e n t a g r i c o l e (CFPPA), AFPA, Éducation Nationale (GRETA) qui ont souhaité apporter une contribution commune à ce dispositif. La complémentarité de l’ offre des 3 ré-seaux et leurs implantations en région Nord-Pas-de-Calais a permis de cons-truire des parcours cohérents pour une qualification durable. Au sein des CFPPA, une cellule d’ingé-nierie, professionnalisée au dispositif, a travaillé sur la construction de parcours (qualifiantdiplômant) et sur un plan de communication ciblé en direction des partenaires des CFPPA. Des courriers ont été adressés aux missions locales, collectivités territoriales, employeurs, prescripteurs et des infos collectives ont été organisées sur différents territoires.L’accompagnement local des politiques, des prescripteurs, des missions locales ou associations a permis de conforter la mise en place des parcours de formation en vue de l’obtention de diplôme.C’est ainsi que début 2014, 4 groupes d’emplois d’avenir se sont constitués dans le département du Nord :
63 salariés suivent une formation CAPA TP ou BPA TP, en alternance sur 2 ans.Les perspectives 2015: Plus de 500 emplois d’avenir travaillent dans le secteur espaces verts et majoritaire-ment dans le secteur non-marchand. Aussi les CFPPA s’emploient à renfor-cer les contacts auprès des partenai-res concernés (CNFPT, missions loca-les et employeurs) afin de proposer un parcours de formation à un maxi-mum de salariés non qualifiés, voire une montée en qualification pour le niveau IV.
Informations : Anne PETIT Réseau CFA-CFPPA Nord -Pas de calais
Carte des réseaux régionaux avec animateur-trice au 1er novembre 2014
Aquitaine
Auvergne
Bourgogne
Bretagne
Champagne Ardenne
Franche Comté
Languedoc Roussillon
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord Pas de Calais
PACA Corse
Pays de la Loire
Picardie
Poitou Charentes
Rhône Alpes
Bruno SELLE 06 84 58 32 14
Alexandra DUSSABY 06 19 97 71 01
Valérie COMES 06 85 57 24 65
Geneviève SALAÜN 06 86 82 18 18
Jessica MICHAUT 06 15 26 08 70
Christian LEPERLIER 06 84 81 00 71
Catherine BELOUET 06 47 88 01 32
Frédérique CHAUVET 06 76 42 94 06
Guylaine GRANGE 06 86 81 76 22
Anne PETIT 03 21 60 40 33
Didier MOUREAUD 06 43 78 50 68
Evelyne FOUCHER-BENARD 06 87 47 71 38
Anny KUBIS 06 35 46 00 88
Rémi QUIGNARD 06 15 49 12 60
Sophie ALLEMAND 07 78 82 43 99
Responsables d’édition : Les animateurs de réseaux régionauxComité de rédaction : Catherine BELOUET, Evelyne FOUCHER-BENARD, Valérie COMES
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.