L'imaginaire Saint-Louisien

De
Publié par

Ce livre, tout en mettant en évidence la limite de toute délimitation mécanique entre patrimoines matériel et immatériel, participe au travail de sensibilisation sur la nécessité de sauvegarder le trésor culturel monumental de Saint-Louis. Dans le même mouvement, l'auteur compose un hymne fraternel en faveur de la mutualisation de toutes les énergies, expériences et intelligences afin de cesser de conjuguer le rayonnement de la vieille ville portuaire uniquement au passé.
Publié le : mercredi 15 octobre 2014
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336359625
Nombre de pages : 114
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

TITRE 4 DE COUV pha adou Sy
L’ ag aire
saint-louisien
Saint-Louis du Sénégal a réussi à fonder une civilisation qui se
décline en termes d’esthétique dans la vêture, de talent culinaire, de
savoir-vivre original et, surtout, de sens remarquable de l’hospitalité,
appelé Teranga, une des valeurs par lesquelles bien des Sénégalais
s’identi ent.
Alpha Amadou Sy procède à la réédition revue et corrigée de cet
ouvrage dans lequel il étudie les facteurs qui ont concouru pour
donner naissance à l’imaginaire saint-louisien que condense le mythe
du Domou N’dar. Certes, concède l’auteur, cet imaginaire demeure
aujourd’hui encore revigoré par cette conviction selon laquelle
« l’endroit où les eaux maritimes et uviales se rencontrent ne saurait
jamais être déserté par le bonheur et la prospérité », mais pour lui la vraie
question est la suivante : comment assurer à la vieille Cité le socle
économique et culturel que nécessite sa véritable renaissance ?
Ce livre, tout en mettant en évidence la limite de toute délimitation
mécanique entre patrimoines matériel et immatériel, participe au
travail de sensibilisation sur la nécessité de sauvegarder le trésor
culturel monumental de Saint-Louis. Dans le même mouvement,
Alpha Amadou Sy compose un hymne fraternel en faveur de la
mutualisation de toutes les énergies, expériences et intelligences a n
de cesser de conjuguer le rayonnement de la vieille ville portuaire
uniquement au passé. L’ ag a e
Auteur de plusieurs publications, Alpha Amadou Sy est
professeur de philosophie. Animateur de café philo, conférencier saint-louisienet acteur culturel, il est, présentement, formateur au Centre
régional de formation des personnels de l’Éducation de
SaintLouis du Sénégal. (Domou Ndar à l’épreuve du temps)
Illustration de couverture :
ISBN : 978-2-296-99889-6
13 €
HC_SY_8,6_IMAGINAIRE-SAINT-LOUIS.indd 1 7/10/14 22:26:35
L’imaginaire saint-louisien pha adou Sy











L’imaginaire saint-louisien
Domou Ndar à l’épreuve du temps

essai



ALPHA AMADOU SY





L’imaginaire saint-louisien
Domou Ndar à l’épreuve du temps

essai




















Du même auteur

L’Afrique et le défi républicain. Une lecture des élections sénégalaises de mars
2009, Paris, L’Harmattan, 2011, 269 p. Préface de Amady Aly
Dieng ;
Le 23 juin au Sénégal (ou La souveraineté reconquise), Paris, L’Harmattan,
2012, 154 p. Préface de Mame Less Camara ;
Les élections présidentielles de mars 2012 au Sénégal, Le triomphe de la volonté
populaire, Paris, L’Harmattan, 2013, 126p. ;
Élégie pour l’Espérance (recueil de poèmes), à paraître ;
Un pas dans l’univers de la philosophie (Essai), à paraître ;
La « 7 places » (Roman), à paraître.



















© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-99889-6
EAN : 9782296998896




REMERCIEMENTS
Je voudrais exprimer ici mes vifs remerciements et ma
profonde gratitude à :
Amady Aly Dieng et Babacar Touré, pour leurs
encouragements et conseils constants ;
Tous ceux qui, de près et/ou de loin, par leur affection et
leur soutien multiforme, m’ont permis de contenir mes
angoisses, d’alimenter mes espérances et de poursuivre avec
ardeur mon commerce avec les hommes et les idées ;
Tous ceux qui, par leur professionnalisme et leur
attachement à ma modeste personne, ont contribué à la
publication de ce livre au nombre desquels Fatima Fall,
directrice du Centre de Recherche et de Documentation du
Sénégal, à Saint-Louis et sa collaboratrice Madame Aminata
Gassama, Didier Moniotte, directeur de l’Institut Culturel et
Linguistique Jean Mermoz, mes partenaires du Centre
Culturel Régional de Saint-Louis,
Abdoukhadre Diallo, poète et opérateur économique,
Doudou Diène, journaliste-écrivain, Charles Camara
critique et acteur culturel, et les animateurs du Syndicat
d’Initiative et de Tourisme de Saint-Louis ;
Tous ces chercheurs, hommes de culture et artistes qui
ont imprimé de leur talent ce fructueux banquet du Québec,
avec une pensée amicale à Michel Guerrero de l’Agence
Universitaire de la Francophonie, à René Villemure,
Président de l’Institut d’Éthique du Québec, pour m’avoir
associé à l’animation d’un exceptionnel café philo ;
Mesdames Amina Ndiaye Diéne, et Mariama Mbengue
Ndoye, et l’artiste Ablaye Cissokho, pour avoir, entre autres,
honoré avec sens des responsabilités, dignité et élégance le
7
Sénégal à l’inoubliable soirée de clôture du Colloque à la
Fabrique de Québec ;
Leurs excellences, La Très Honorable Michaëlle Jean,
Gouverneure Générale du Canada et Monsieur Jean-Daniel
Lafond qui, en marge du colloque de l’APERAU, ont eu
l’amabilité de m’inviter à La Citadelle pour un spécial Point
des Arts et un mémorable Dîner philosophique ;
Cheikhou Diakhaté, pour ses remarques précieuses, et
toutes empreintes de générosité ;
Christian Valentin et El Hadji Moctar Guèye ; l’un, pour
ses « rappels à l’ordre » au sujet du Lycée Faidherbe, et
l’autre, pour avoir attiré mon attention sur les enjeux
culturel, sportif et touristique des régates ;
Madame Sabbah Nour Bengeloune, pour avoir bien
voulu mettre à ma disposition ses précieux documents ;
Khabane Thiam et Abdoukhadre Diallo dit Papis, pour
m’avoir permis d’exploiter leurs archives personnelles,
relatives au Groupe d’Initiative pour le Festival de Jazz de
Saint-Louis (GRIF) ;
Tous les lecteurs qui voudront bien me faire parvenir leurs
critiques et suggestions dans la perspective d’une éventuelle
autre publication sur Saint-Louis ; tous ceux qui seront
prompts à arracher à leur mémoire une anecdote au sujet de
la calebasse de lakh matinal ou du rituel autour de Gouye
Séddelé ;
Gamou Sy Mbodj et ses enfants miens, pour m’avoir
constamment offert cette sérénité et cette affection sublime
qui, en tant qu’elles constituent une des conditions de
l’inspiration, sont, d’une certaine manière, aux Muses ce que
l’aimant est au fer.

Photographie : CRDS, Laurent Gerrer et le Syndicat
d’Initiative et du Tourisme de Saint-Louis (ministère du Tourisme
du Sénégal).
Maquette : Yaye Ndickou SY
8



DÉDICACE
À
- Moussa Wade et Madame, née Arame Bacar Mbodj, et
toute ma famille de la Villa 7739 de la SICAP Mermoz.
Puisse cet acte de dédicace de cet enfant du savoir combler
mon incapacité à trouver les mots pour vous exprimer ma
profonde reconnaissance ;
- Charles Camara qui vient d’être arraché à notre
affection. Un homme qui a tout donné à Saint-Louis et qui
était convaincu que, jusqu’ à son ultime soupir, il se devait
de se consacrer à ce trinôme érigé en Absolu : Culture
Éducation et Jeunesse.
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.