04 - Finances et Contrôle de gestion

De
Publié par

04 - Finances et Contrôle de gestion

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 204
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
CDG 35 - AET – 08/2005
04 - Finances et Contrôle de gestion
¾
On y fait quoi ?
Pièce maîtresse au sein des collectivités locales, le spécialiste de la comptabilité et des finances
se charge notamment de :
- l’élaboration, du suivi et de l’exécution du budget communal
- du suivi des opérations d’investissement
- de la gestion de la dette (renégociation des emprunts)
- de la gestion de la trésorerie (tenue de tableaux de bord)
- de l’analyse financière rétrospective et prospective (utilisation de ratios)
- de la tenue des régies municipales (cantine, garderie, camping, piscine…)
- du mandatement et de l’émission de titres de recettes
- du contrôle de gestion
¾
Quels métiers ?
Directeur financier, contrôleur de gestion, responsable de gestion budgétaire et financière,
comptable, assistant comptable et budgétaire, chargé du budget, suivi de la trésorerie…
¾
Avec quel profil ?
- Connaissance de la comptabilité publique spécifique aux collectivités territoriales (M14(plan
dans les communes, M52 dans les départements, M61 dans les Services Départementaux
d’Incendies et Secours…)
- Formation initiale en comptabilité-finances
- Maîtrise de l’outil informatique (tableaux de bord)
- Sens de l’organisation, rigueur professionnelle, discrétion
- Sens de l’analyse, de la perspective, de l’anticipation
- Esprit de synthèse, capacités rédactionnelle
- Pédagogie, disponibilité
¾
Dans quelles collectivités ?
- Quelle que soit la taille et la nature de la collectivité, la fonction financière est toujours
présente et y occupe une place importante.
- Dans les petites collectivités, les finances relèvent souvent d’un agent polyvalent.
- Les grandes structures procèdent à la spécialisation des fonctions financières avec le
développement du système de comptabilité analytique (comptabilité par fonction et type de
prestation).
¾
Quelle tendance ?
- Les finances sont devenues un enjeu central pour les élus. La tendance à la sécurisation
maximale de ce secteur a pour corollaire une grande précision dans la définition des profils de
poste, au point de rendre difficile les recrutements. En outre le recours à des spécialistes de la
gestion financière ou des marchés publics est de plus en plus fréquent.
- Les financiers collaborent étroitement avec le service juridique, afin d’éviter les actions en
justice que les administrés engagent de plus en plus souvent à l’encontre des élus.
- La recherche de marges de manoeuvre et les exigences de la gestion incitent les collectivités à
développer le contrôle de gestion.
- L’image du financier change depuis une quinzaine d’années : exit les comptables
« poussiéreux », moulinant du mandat derrière une porte bien fermée, et place à des
directeurs financiers au sens plein du terme, capables de gérer activement dette et trésorerie,
de mettre en place des outils de pilotage et de raisonner en termes pluriannuels, tout en
contrôlant une exécution budgétaire déconcentrée
¾
Quels effectifs ?
Au 31 décembre 2004, 1 838 agents (titulaires + non titulaires + emplois aidés) en poste dans les
collectivités territoriales de Bretagne exerçaient dans ce secteur professionnel (soit 2,5 % du total),
dont 542 en Ille et Vilaine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.