1 I. Mots-clés

De
Publié par

1 I. Mots-clés

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 76
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Fiche informative sur l'action 13Ccassin_1 Titre de l'action: Prise en charge des élèves nouvellement arrivés en France Renseignements utilesAcadémie : AixMarseille Nom et adresse complète de l'école ou l'établissement :  Collège René Cassin  Avenue Prosper Mérimée BP 8  13158 Tarascon cedex ZEP : oui/non Téléphone : 04 90 91 09 64Fax : 04 90 91 35 12 Mél de l'école ou de l'établissement : ce.0131611f@acaixmarseille.fr Adresse du site de l'école ou de l'établissement : Coordonnées d'une personne contact : Mme Aubert, principale adjointe Classe(s) concernée(s) toutes Discipline(s) concernée(s) : FLE Date de l'écrit juin 2004 Lien(s) web de l'écrit Axe national concerné : comment favoriser chez les élèves la construction, à l’oral comme à l’écrit, d’un discours maîtrisé ? Axes académiques : maîtrise nécessaire de la langue et des langages  FLEFLS, primoarrivants Autres : Résumé :Pour accueillir de nombreux jeunes en provenance du Maroc, posant des problèmes d’intégration scolaire et sociale, le dispositif articule la prise en charge pédagogique (cours de français langue étrangère), l’approche d’une profession (atelier d’horticulture de la SEGPA), le suivi par des agents de médiation (politique de la ville) et les voyages scolaires. I. Motsclés STRUCTURES MODALITES  THEMES CHAMPS  DISPOSITIFS DISCIPLINAIRES Collège Diversification Arts et culture FLE, FLS SEGPA pédagogique Citoyenneté, civisme Vie sociale et professionnelle  Partenariat Comportements de  rupture Connaissance du monde professionnel Difficulté scolaire Maîtrise des langages Orientation Ouverture internationale Parents Vie scolaire Voyage, politique de la ville, contrat local de sécurité, médiateur
1
PRISE EN CHARGE DES ELEVES NOUVELLEMENT ARRIVES EN FRANCE COLLEGE TARASCON BILAN JUIN 2004 A. LA SITUATION DE DEPART Depuis Mai 2000 il y a une arrivée massive de jeunes élèves nouvellement arrivés en France, en provenance du Maroc et plus particulièrement de la région de Taza, située dans le RIF au NordEst du Maroc. Agés de 13 à 16 ans, ils arrivent dans des conditions brutales de changement de société sans avoir été scolarisés ou très peu et doivent être accueillis dans des classes « normales » au collège, en fonction de leur âge. Près de 100 jeunes ont intégré le collège à ce jour depuis 3 ans ! Leur nombre grandissant chaque année depuis maijuin a provoqué une certaine déstabilisation de l’établissement. Cellesci s’est traduite par une augmentation des difficultés dans certaines classes faute de pouvoir traiter les jeunes élèves nouvellement arrivés en France de la même manière que les autres : ils ne parlent pas du tout le français, n’ont pas le niveau intellectuel requis, etc. Ajoutons qu’ils éprouvent des difficultés d’intégration scolaire et sociale : certains arrivent sur le passeport du père et restent ensuite en France pour y être formés. Les pères, ou oncles, ou autres membres de la famille amènent les enfants au collège. Certains n’y sont pas intégrés à cause de leur âge : plus de 16 ans. Si les familles s’occupent, « à leur manière », de leurs enfants, il est évident que ces jeunes sont relativement livrés à eux mêmes sauf les filles qui sont plus retenues à la maison. Les risques de dérapage sont importants, d’autant que ces jeunes apprennent assez rapidement « la rue » et surtout comment avoir de l’argent, ce qui les motive. Enfin ils sont hébergés dans des conditions assez problématiques avec des adultes hommes la plupart du temps, et dans des logements parfois insalubres. B. DESCRIPTION DE L’ACTION I. LES ELEVES er Treize élèves à la rentrée scolaire, arrivés durant le 1 semestre 2003.
2
Ces élèves ont été répartis en deux groupes à partir de tests. !Oral : 1) Phonétique du français. 2) Compréhension orale dans des situations de communications simples (question / réponses). !Lecture : 1) Lecture de textes simples 2) Compréhension globale !Ecrit : 1) Lecture de textes simples (français fondamental I). 2) Ecriture : !Copie de phrases !Dictée de phrases simples Ces tests ont entraîné la formation de deux groupes: 1. Débutants en français avec des niveaux différents, ne maîtrisant pas le système phonologique. 2. Elèves utilisant imparfaitement la phonétique, capable de lire et de comprendre un texte simple et de communiquer à l’oral dans une situation de communication courante. Dans un second temps, arrivée en cours d’année de façon échelonnée de huit élèves dont sept en groupe 1 et un en groupe 2. II. L’ORGANISATION DU TRAVAIL L’équipe pédagogique FLE 1) Deux professeurs se répartissent 18H de FLE. Mme GIRAUDO Fabienne : 13H30 :  4H avec le groupe 1  9H30 avec le groupe 2 M GRANET Jean Pierre : 4 H 30 avec le groupe 1 L’apprentissage effectué durant ces heures est complété sous la forme d’exercices, de reprises etc… dans les 4 H avec Mme GIRAUDO. 2) Les médiateurs Au départ les élèves ont été répartis dans les classes avec une petite aide en FLE ( deux à quatre heures par semaine). C’était jusqu’à l’année scolaire 2000.
3
La mise en place du contrat local de sécurité sur Tarascon a suscité un projet d’accueil global (guichet unique sur la ville) des élèves nouvellement arrivés en France et de leur famille afin de ne point tarder dans la résolution des problèmes. Ce projet initial a mis plus d’un an à naître, Monsieur l’Inspecteur d’Académie souhaitant ne pas voir apparaître le label « CLS ». Le projet stipulait que pour l’accueil des ENAF il fallait recruter des médiateurs de manière à prendre en charge ces jeunes dans leur totalité : de la situation familiale à l’école et vice versa. C’est en février 2002 qu’à démarré cette action de prise en charge des élèves primoarrivants qui se poursuit à ce jour. Dans le cadre de la politique de la ville, elle est financée sur la base de subventions de l’Etat. Le travail mené par TEEF au sein de ce dispositif. #L’action centrale de ce dispositif sera une action d’accompagnement et de suivi des jeunes nouvellement arrivés en France. er Depuis le 1 septembre 2000, ce ne sont pas moins de quatrevingt dix jeunes qui ont été intégrés dans les établissements scolaires de la ville. Leurs difficultés d’apprentissage sont énormes, eu égard à leur affectation dans des classes correspondant à leur âge et non à leur niveau scolaire. Pour accompagner ces jeunes, l’association T.E.E.F (Tarascon Espace Emploi Formation) a recruté huit agents de médiation, chargés : #du suivi et de l’accompagnement de ces jeunes, pendant le temps scolaire, péri ou extrascolaire ; #d’une mission de médiation avec les familles, afin d’aborder et de tenter de résoudre les problèmes éducatifs que ces dernières peuvent rencontrer avec leurs enfants. Compte tenu de la difficulté de ces tâches, les agents de médiation bénéficient d’un encadrement particulier composé : D’un encadrant à plein temps, chargé de leur suivi sur le terrain et de o l’organisation de leur travail ; D’un tuteur, chargé du suivi de leur projet professionnel ; o D’un superviseur, psychologue professionnel. o De plus, ils sont formés à la médiation au travers d’une formation qualifiante pilotée par le GRETA : le CAP « prévention et médiation » validé dès juin 2003. Ils sont également épaulés dans leur travail par la médiatrice sociale en poste à T.E.E.F, chargée de l’appui pédagogique et relationnel de cette action. Les médiateurs encadrent les élèves nouvellement arrivés en France durant les heures où ceuxci n’ont pas de cours avec leur classe d’affectation. Ces élèves suivent : sport, arts ème ème plastiques, musique, anglais 6 , espagnol 4 . Ils se rendent chez les médiateurs durant les heures de mathématiques, histoire géographie, sciences de la Vie et de la Terre, technologie, français, langues pour certains niveaux. Les médiateurs organisent du soutien scolaire, de l’aide aux devoirs à la demande des professeurs de FLE, suivant la progression.
4
3) Matériel  Méthode FLE Bravo I Ed Didier  Méthode FLE Diabolo Menthe (à l’occasion)  Utilisation de documents sélectionnés en fonction des besoins (documents authentiques, cassettes vidéo, audio…). III. TRAVAIL EFFECTUE PAR LE GROUPE 1 Objectif général : communiquer dans des situations de la vie quotidienne. Objectifs spécifiques :  Maîtriser les différents phonèmes étrangers aux arabophones dont la confusion empêche tout progrès : $Education de l’oreille par des oppositions pertinentes. $Entraînement à la prononciation grâce à des exercices de phonétique articulaire.  Apprendre la lecture, avec alphabétisation pour certains élèves.  Apprendre l’écriture, depuis la graphie : formation des lettres de gauche à droite  Communiquer oralement : $Ecoute du locuteur $Prise de parole Contenu :  Se présenter à l’oral et à l’écrit (formulaire)  Comprendre le Collège  Demander des explications, des autorisations, des informations  Comprendre des consignes  Se situer dans l’espace  Se situer dans le temps  Exprimer une opinion  Transmettre des informations sur sa propre culture  Découverte de la société française, des institutions…. IV. TRAVAIL EFFECTUE PAR LE GROUPE 2 Objectif général : communiquer dans des situations simples et complexes. Objectifs spécifiques :  Maîtriser les différents phonèmes étrangers aux arabophones dont la confusion empêche tout progrès :  Eduquer l’oreille.  S’entraîner à la prononciation grâce à des exercices de phonétique articulaire.  Lire des textes simples  Maîtriser une écriture de base (syntaxe, ponctuation…).  Communiquer oralement (prise de parole, écoute du locuteur).
5
 Découvrir la culture française Contenu :  Se présenter à l’oral et à l’écrit (formulaire)  Comprendre le Collège  Se situer dans l’espace, dans le temps  Exprimer une opinion  Demander une opinion  Utiliser des formules de politesse  Caractériser quelqu’un  Proposer / accepter /refuser  Comprendre des consignes simples Les élèves du groupe 2 travaillent toujours à partir d’une situation de communication. Des points de langues sont travaillés comme outil de communication indispensables et réappropriés dans le cadre de jeux de rôles permanents. De plus, les différents types de textes français sont découverts par le Groupe 2 pour une meilleure insertion dans leurs futures classes d’affectation. Ces supports sont aussi de bons compléments aux méthodes PLE de communication :  Le texte explicatif (notice, livret règlement du Collège, recette de cuisine….)  Le texte narratif (conte, nouvelle)  Le texte argumentatif (article de presse, article de film….)  L’image (publicité : support papier et audiovisuel) Le groupe 2 découvre la culture française à travers l’étude des jours fériés et de leurs significations (fêtes religieuses ou fêtes nationales). Ce travail permet aussi un échange au sein du groupe par la comparaison des fêtes françaises avec celles du pays d’origine. V. DECOUVERTE DE LA FRANCE EN SITUATION  Voyage à Avignon en train $Les horaires, les billets, le règlement $Localisation, lecture de plan $Demander son chemin $Indiquer un trajet $Découverte de la ville (jardin public, en collaboration avec la SEGPA, palais des papes)  Séjours dans les châteaux de la Loire (trois jours) Voyage en commun avec des élèves de5ème $Sociabilité des élèves $Découverte d’une région française différente de la région d’accueil.
6
Réponse de la SEGPA et du Collège René Cassin face à l’échec scolaire 1°) Diagnostic, état des lieux décembre 2002, une synthèse, des résultats de l’analyse de l’établissement et de son En fonctionnement, a été réalisée par l’équipe de direction du Collège René Cassin (cf annexe 1). Ce diagnostic met en évidence le problème des élèves en difficultés scolaires et des primo arrivants (ENAF) au sein des classes dites classique du collège. La création d’un Observatoire des ruptures scolaires est la première réponse apportée mais elle en appelle d’autres, intégrées dans le cursus scolaire des élèves du Collège, anticipant ainsi les situations de rupture. C’est dans ce cadre qu’intervient le projet de la SEGPA. 2°) Une réponse adaptée à l’échec scolaire  La spécificité de la Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté est un réel atout pour répondre aux difficultés des élèves du Collège en situation d’échec. Les approches cognitives et métacognitives, la pédagogie de l’adolescence, de l’appropriation, de l’activité et de l’abstraction, la construction progressive d’un projet personnel, le travail sur la restauration narcissique, sur l’autonomie et la volonté constante de donner du sens à l’appren tissage (Stages en entreprise, Chantiers extérieurs…) sont autant de vecteurs utilisés par les en seignants de SEGPA pour combattre l’échec scolaire. De plus, la SEGPA, en lien étroit avec les entreprises du bassin d’emploi environnant, participe favorablement à la revalorisation de la voie professionnelle. Pourquoi ne pas utiliser cette spécificité dans le cadre global du Collège pour permettre, aux élèves en voie de rupture scolaire de rebondir puis réintégrer le cursus classique et aux ENAF d’améliorer leur intégration scolaire, sociale et professionnelle ? 3°) Un projet viable, intégrant et interactif de la SEGPA dans le Collège, bien qu’effective, peut être encore renforcée L’intégration par le projet qu’elle défend. La réponse que l’on tentera d’apporter à certaines situations d’échec scolaire positionnera la SEGPA comme partie intégrante du Collège. Les échanges de vraient être ainsi facilités (notamment l’intervention des professeurs de Collège en SEGPA).  Les modalités de fonctionnement sont relativement simples et les besoins matériels et hu mains modérés (cf approche systémique):  ?pour les élèves du Collège en difficultés scolaires:décision de la « cellule de suivi »l’élève en difficulté est accueilli en 4°/3 SEGPA Après  pour une durée déterminée (une à deux semaines). Il suit les cours d’enseignement général  et professionnel avec les autres élèves. Pendant cette période une évaluation de ses  besoins et de son évolution sera pratiquée à plusieurs reprises lors des réunions de concer SEGPA et de la cellule de suivi. L’élève pourra également (si 14 ans minimum) tation  effectuer un stage en entreprise, dans le cadre de la mise en place d’un projet de formation Son retour dans sa classe d’origine sera accompagné d’un bilan établi par professionnelle. cellule de suivi. la  ?pour les ENAF: cours de formation préprofessionnelle dans les ateliers de la SEGPA, en dehors des Des SEGPA(18 heures/semaine), seront dispensés (durant toute l’année) aux élèves horaires  primoarrivants porteurs d’un projet de formation professionnelle. Ils pourront également  effectuer entreprise. La cellule assurera un suivi individualisé de chaquedes stages en  élève et gérera les interactions avec les cours dispensés en Collège (FLE…).  Ces cours en atelier seraient assurés par un PLP. La matière d’œuvre et l’outillage  nécessaire doivent être financés par un crédit spécifique et non par la SEGPA. mise en place de ce projet sera gérée par l’équipe de direction du Collège et en La particulier le directeur de la SEGPA.
7
C. BILAN DE L’ACTION 1) Equipe FLE Le travail de FLE ne constitue pas un enseignement cloisonné. Grâce à leurs différentes activités dans le collège, les élèves vivent un enseignement du FLE en situation. Ainsi, ils exploitent les acquis linguistiques et leur progression crée de nouveaux besoins traités en classe de FLE. Le travail d’une année permet pour beaucoup une bonne alphabétisation et une prononciation du français correcte. Les élèves savent identifier des situations de communication simples ainsi qu’y participer. Cela étant dit, leurs grandes lacunes dans la langue ne peuvent être comblées en une année. Il est prévu à la rentrée 2004 de créer une classe post D.A.I qui mènera les élèves vers le niveau CFG. 2)Bilan de l’action de la SEGPA dans le projet 2003/2004 Durant cette année scolaire, Mme Rainon, professeur d’horticulture à la SEGPA, est intervenue auprès des élèves nouvellement arrivés en France à raison de quatre heures par semaine. Par rapport aux résultats attendus, son approche préprofessionnelle et sa «spécificité SEGPA» ont permis d’atteindre de nombreux objectifs :   Amélioration de la relation des élèves nouvellement arrivés en France avec l’institution, les adultes, les autres élèves du collège, et entre euxmêmes (relations entre filles et garçons notamment, respect…).   Travail en équipe mixte.   Restauration narcissique et connaissance effective des possibilités grâce au «chantier extérieur» véritable révélateur de leurs compétences (aménagement espace vert à l’entrée du collège : dallages, roues aromatiques, roseraie..).   Très nets progrès dans la communication orale en langue française (consignes, conseils, ordres brefs…).   Amélioration de l’hygiène (car les élèves changent de vêtements et de chaussures pour les travaux d’horticulture).   Découverte progressive du monde du travail avec notamment les différents métiers liés à l’agriculture (domaine dans lequel travaillent les parents de ces élèves). La relance des apprentissages en collège et la poursuite des études est encore à consolider pour être réellement effective. C’est pour cette raison que le projet «Post D.A.I.» d’une troisième spécifique est mis en place à la rentrée prochaine.  La SEGPA en sera, à nouveau, un acteur, un partenaire privilégié par sa connaissance et sa pratique de l ’enseignement général et professionnel adapté (évaluations basées sur les capacités et compétences, maîtrise des référentiels de CAP, passage du CFG….)  Monsieur Bello Marco, directeur de la SEGPA
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.