1 Les Alpes, au cœur de l'histoire : Lundi 25 octobre 2010 Mardi ...

De
Publié par

1 Les Alpes, au cœur de l'histoire : Lundi 25 octobre 2010 Mardi ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 100
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Les Alpes, au cœur de l’histoire : défis de la montagne et pari de l’innovation IXèmes AGORAS
Grenoble : du 25 au 28 octobre 2010
Lundi 25 octobre 2010
15h: accueil au Stade des Alpes Photographie du centenaire Discours d'ouverture Conférence inaugurale par Monsieur le Recteur Philippe JOUTARD : « L'imaginaire des Alpes » Buffet offert par la ville de Grenoble
MATIN:
Mardi 26 octobre 2010
ALACITE DESTERRITOIRES, 14AVMARIEREYNOARD
8h30 : accueil
Salon des éditeurs, stand MAIF (toute la matinée)
9h9h45 : 7 conférences au choix
C1  Mémoire et histoire : la Résistance dans tous ses états par JeanMarie GUILLON, Professeur d'Histoire contemporaine, Université de Provence Comment la mémoire de la Résistance s’estelle transmise de la Libération à nos jours ? Quels ont été les atouts et les écueils de cette transmission ?
C2  Enseigner la Révolution française en 2010 : enjeux nationaux et régionaux, l’exemple du Dauphiné par Serge BIANCHI, Professeur émérite d'Histoire moderne, Université Rennes 2, viceprésident de la société des études robespierristes A partir d'un survol de l'historiographie et des thèmes qui font débat aujourd'hui, quelle est la place de la Révolution française dans les réformes et les nouveaux programmes ? L'exemple du Dauphiné, une région pionnière par bien des aspects, événements déclencheurs, grandes figures, pratiques politiques et sociales, musées, colloques, thèses, viendra en contrepoint et en illustration de la problématique d’ensemble.
C3 Grenoble, au cœur de l’innovation : université, recherche, sciences sociales par Michel IDA, Directeur d’Ideaslab, CEA Toute innovation se situe au croisement d’approches à la fois technologiques, sociales et culturelles. C’est dans cette perspective, qu’en 2003, le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), France Telecom et ST Microelectronics ont créé MINATEC IDEAs Laboratory. Le laboratoire s’est agrandi avec de nouveaux partenaires : Essilor, l’Université Pierre MendèsFrance, Rossignol, Teamlog, l’Université Stendhal., EDF… Les missions du laboratoire :  Imaginer les produits et services du futur intégrant les micro et nanotechnologies.  Créer une dynamique fertile grâce à la pluridisciplinarité des approches « techno push » et « usage pull ».  Intégrer les ruptures induites par ces technologies et les intérêts des utilisateurs pour mieux répondre aux attentes du marché.
C4  Industrie et recherche, moteur de la croissance urbaine par Bernard PECQUEUR, Professeur d'économie, Université Joseph Fourier La ville n’est pas seulement caractérisée comme « un lieu de dépense supplémentaire » comme le suggérait Richard Cantillon (1755), mais elle est aussi devenue le cadre de la production post industrielle. Elle est le creuset de l’innovation et prend la forme de « clusters », parfois même de « pôle de compétitivité ». Pour cela, le paysage, l’histoire comme la culture du lieu entrent comme variable fondamentale de la croissance urbaine. On essaiera donc de comprendre le mécanisme émergent de la ville productive
C5  Les sociétés d’ancien régime face aux risques par René FAVIER, Professeur d'Histoire moderne, Université Pierre MendèsFrance A la lumière des travaux développés ces dernières années, la présentation entend proposer une relecture de la soidisant passivité et du soi disant fatalisme des sociétés traditionnelles face aux catastrophes naturelles
C6  Les enjeux du changement climatique révélateurs des contraintes issues de la construction des stations de sports d’hiver par Hugues FRANCOIS, Chercheur associé PACTETerritoires L’annonce du changement climatique constitue aujourd’hui la source principale de renouvellement du discours critique envers les stations de sports d'hiver. L’impact de ce « mal du siècle » semble évident de par sa sensibilité aux événements météorologiques et par les fragilités que les stations ont montrées face aux hivers sans neige. De plus, forme d’aménagement et d’équipement, elles constituent un symbole des impacts des activités humaines sur les écosystèmes, ces mêmes activités mises en cause dans les émissions de GES, sources du réchauffement global attendu. Comment les stations se situentelles face à cette critique ? Ces dernières ne risquentelles pas, à court ou
1
moyen terme, de limiter le développement des stations. Quelles sont, actuellement les voies explorées par les politiques d’adaptation du tourisme en altitude ?
C7  Histoire, mémoires et cinéma par Claude COLLIN, Maître de conférences honoraire en sciences de la Communication, Université Stendhal Le cinéma, acteur de l’histoire, source pour l’historien, et outil de vulgarisation du savoir historique.
9h 4510h : Pause, présentation des formations de l’IGA.
10h1511h:13 ateliers au choix
A1  Résistance et déportation : enjeux et pratiques pédagogiques des lieux de mémoire, musée et mémoriaux par Gil EMPRIN, agrégé d'Histoire Le couple parfois conflictuel histoiremémoire se trouve un lieu d'exposition. Musées, mémoriaux, lieux de mémoire aménagés ont été multipliés ces vingt dernières années, sur fond de demande sociale et publique du fameux « devoir de mémoire ». Professeurs et élèves se trouvent donc face à des propositions multiples et parfois confuses de lieux d'étude, de recueillement, de commémoration. D'autre part, l'institution encourage une pratique pédagogique de ces lieux en créant des services éducatifs chargés de faire le lien entre les enseignants et la structure muséale. Cet atelier se propose d'y voir un peu plus clair sur la nature et l'usage de ces lieux et structures, et de tenter un bilan de quelques années de pratique. La réflexion s'appuiera sur des exemples régionaux et italiens.
A2  Comment les différents genres cinématographiques rendent compte de l’histoire par Claude COLLIN, Maître de conférences honoraire en sciences de la Communication, Université Stendhal A partir de quelques exemples traitant de la Seconde Guerre Mondiale, étude des apports et limites de chaque genre :  les différentes formes du documentaire historique  la reconstitution historique et le docufiction  la fiction
A3  Le Dauphiné « Berceau de la Révolution », mythe ou réalité ? Une ( re)lecture des grands textes de la « prérévolution » dauphinoise (17871789) par Sylvain TURC, agrégé d'Histoire e Les historiens libéraux dauphinois de la première moitié du XIX siècle ont présenté le Dauphiné comme « le berceau de la Révolution française » et comme la province qui sut le mieux définir les principes politiques des régimes représentatifs. Quel fut l’apport idéologique des Dauphinois dans le débat politique intense qui débute avec l’ouverture des États généraux ? La relecture de quelques grands textes politiques de la prérévolution dauphinoise, permet d’apporter quelques réponses partielles à cette interrogation ; elle peut fournir également des réflexions utiles sur le nouveau programme de la classe de Seconde dont l’une des parties du thème 5 s’intitule : « Le déclenchement de la Révolution : 17881789 ».
A4  La généalogie, comment et pourquoi ? par François LEFEBVRE, agrégé de Géographie Qui sommesnous ? Construire son identité, connaître sa famille, jouer. D’où venonsnous ? L’hérédité biologique, marier deux familles, hériter Où allonsnous ? Transmettre, honorer ses parents, le travail du deuil, soigner une souffrance, l’enfant naturel, aborder l’Histoire, réparer une absence Une forte crise sociale d’identité, la recréation d’un arbre imaginaire, un nouveau rituel identitaire.
A5  construire l’histoire de l’APHG : mémoire, témoignages, récits , bilan d'un siècle d'actions militantes par AnneMarie GRANETABISSET, Professeur d'Histoire contemporaine, Université Pierre MendèsFrance, et Sabine MERLET, étudiante Cet atelier rendra compte d’une recherche conduite sur l’histoire de l’APHG, autour de la régionale de Grenoble Audelà de la vision connue de l’association et de ses actions, les récits des témoins laissent apparaître l’engagement des enseignants en faveur d’un type d’enseignement qui va bien audelà de la seule défense des deux disciplines ; C’est aussi toute une relecture de l’histoire de l’enseignement, du rôle, du statut et de la place des professeurs d’histoire –géographie qui est ainsi permise au long du quasi siècle de l’existence de l’association. C’est aussi l’occasion de s’interroger sur les rapports entre mémoire, témoignage et histoire avec ceux même qui sont en charge d’enseigner et de pratiquer ces notions.
A6  Mutations et transports dans l’agglomération grenobloise par Habib GARES, certifié d'Histoire Géographie Les déplacements des personnes, des marchandises et d’informations, se sont imposés en quelques décennies comme une donnée essentielle du fonctionnement de l’espace géographique et cela à toutes les échelles. A Grenoble, après le réseau des trolleybus complété d’un important réseau d’autobus, le tramway moderne est appelé à un avenir brillant, sans oublier le développement des grandes avenues, le modèle Haussmanien et les rocades. Le transport à Grenoble a toujours été une problématique fondamentale dans l’organisation et le développement urbain. Le développement du tramway semble s’accélérer à un point où l’objet finit par incarner l’idée de la mobilité durable. Les orientations récentes fixées à l’issue du Grenelle de l'environnement ont paru confirmer ce statut. La mobilité comme moyen d’appréhender l’espace géographique s’intègre à tous les niveaux d’enseignement sous forme d’étude de cas dans l’agglomération grenobloise.
A7  Un nouveau tissu industriel né du développement du tourisme de montagne par Régis BOULAT, post doctorant en Histoire contemporaine e Entre histoire économique, géographie et socioéconomie du sport, cet atelier propose de retracer la formation au XX siècle d’une économie des sports et loisirs centrée sur les pratiques alpines. A partir d’un échantillon d’entreprises (Rossignol, Salomon, Petzl, Jamet, Dynamic …) et en croisant les approches, il s’agit de réfléchir à l’articulation entre ressources territoriales, milieu entrepreneurial, structures d’entreprises et construction progressive des marchés pour comprendre comment les départements alpins (Isère, Savoie, HauteSavoie) en sont arrivés à
2
concentrer aujourd’hui l’essentiel du potentiel national en matière de sports et loisirs (emplois, centres de recherche, réseau de soustraitance, leaders mondiaux…).
A8  Entreprise et innovation, une approche par l’histoire (Neyrpic) par Anne DALMASSO,Maître de conférences en histoire contemporaine, Université Pierre MendèsFrance En partant de l'histoire de l'entreprise Neyrpic/Alstom (1854/2010) et de documents retraçant son activité (archives de direction et archives syndicales, plans, photos, témoignages), cet atelier proposera des pistes pour aborder l'innovation dans l'entreprise, de ses modes d'élaboration à ses conséquences sur le travail, en montrant en quoi ces mécanismes s'inscrivent dans les évolutions historiques globales. Au travers d'illustrations concrètes, cet atelier visera à susciter une discussion, enjeux, potentialités... liés au développement de ces nouvelles visions de l'espace et du territoire.
A9  Histoire et patrimoine de l’hydroélectricité dans les Alpes du Nord françaises par Denis VARASCHIN, Professeur d’Histoire contemporaine, Université de Savoie La précocité puis l’importance de la mise en valeur du potentiel hydroélectrique des Alpes du nord a porté le développement d’une économie industrielle originale dont l’aluminium a été une icône tout sauf légère. Dans une zone négligée par la première industrialisation mais touchée par la grâce de la deuxième, l’histoire a légué, dans le seul domaine de la production, des traces matérielles abondantes et porteuses de sens.
A10  Enseigner l’histoire géographie à l’heure du web2 et des Espaces Numériques de Travail par JeanPierre MEYNIAC, agrégé d'Histoire Il apparaît évident qu'en 2010 les TIC ont leur place pleine et entière dans l'enseignement de l'histoiregéographie. L'APHG, en particulier par la fameuse 'chronique Internet' a apporté sa pierre. Deux nouveaux espaces se sont ouverts depuis 56 ans que les enseignants ont et auront à conquérir : Les « Espaces Numériques de travail » (ENT) qui progressivement équipent les collèges et les lycées. Si les applications de type administratif, l'usage de logiciels intégrés dans l'ENT ou l'utilisation pédagogique du Web ne posent plus de problèmes, par contre les immenses possibilités d'interrelation et de travail collaboratif qu'offrent les ENT sont encore en friches et demandent d'être apprivoisées. Web 2 (Blogs, Twitter, Facebook, Ning…) caractérisé avant tout par son caractère communautaire et sociétal, peutil aider l'enseignantLe dans sa formation continue ? Des applications dédiées à l'enseignement de l'histoire géographie sont elles envisageables ?
A11  L’imagerie territoriale numérique : les nouveaux horizons de l’investigation et de la figuration visuelle de l’espace et du territoire par Grégoire FEYT,Maître de conférences en Géographie, Université Joseph Fourier A la complexification croissante du fonctionnement et des dynamiques des territoires répond un accroissement prodigieux de la quantité de données disponibles, données diagnostiques mais également données "terrain" produites au travers de la diversification des "capteurs", ce dernier terme devant être entendu à la fois au sens d'outil (comptage de flux, géolocalisation, photo...) et d'acteur (institutions publiques, entreprises, associations, particuliers. La connaissance territoriale se trouve ainsi confrontée à l'émergence d'une capacité d'imagerie territoriale. Cette évolution technique et technologique interpelle les dimensions méthodologiques et cognitives de la représentation du territoire, aussi bien dans les pratiques professionnelles que politiques, pédagogiques et scientifiques. Au travers d'illustrations, cet atelier visera à susciter une discussion autour des évolutions, enjeux … liés au développement de ces nouvelles visions de l'espace et du territoire. Au travers d'illustrations, cet atelier visera à susciter une discussion autour des évolutions, enjeux.. liés au développement de ces nouvelles visions de l’espace et du territoire.
A12  Les risques associés à la production de neige en stations de sports d’hiver par Pierre PACCARD, doctorant en Géographie, Université de Savoie Depuis la fin des années 1980, la neige de culture est largement déployée en stations de sports d’hiver pour palier les hivers sans neige. Elle nécessite des infrastructures lourdes et mobilise d’importants volumes d’eau. Dès lors, la question de nouveaux risques se pose : pour les populations situées en aval des barrages destinés à stocker l’eau pour la production de neige (retenues d’altitude) mais également pour le principe de gestion durable de la ressource en eau (conflits entre les différents usages). Il s’agira pour nous de détailler les moyens d’actions mis enœuvre pour prévenir ces deux types de risques.
A13  Cartographie des risques sous SIG : de l’observation à la décision par Elise BECK, Maître de conférences en Géographie, Université Joseph Fourier Développés à la fin des années 1970, les systèmes d'information géographique constituent des outils d'aide à la décision pour la gestion des territoires. Dans le cas des risques naturels, ils permettent entre autres de modéliser le risque, de le visualiser, d'élaborer des scénarios d'événements potentiellement dommageables et ainsi de fournir des pistes de réflexion pour la mitigation des risques et la gestion des crises. A travers des exemples concrets, issus de recherches en cours mais également à vocation pédagogique, cet atelier visera à présenter les possibilités offertes par les systèmes d'information géographiques pour évaluer et gérer les risques.
11h1512h15 : 2 tables rondes simultanées
T1  De la nécessité d’une culture humaniste aujourd’hui ? le rôle de l'enseignement Claire DIETRICH, agrégée d'HistoireGéographie Michel IDA, Directeur d'Ideaslab, CEA Thierry MENISSIER, agrégé de philosophie Modérateur : Eric TILL,agrégé d’Histoire
T2  Mémoires et enseignement de l'histoire : contenu, enjeux Serge BIANCHI, Professeur émérite d'Histoire moderne, Université Rennes 2 JeanClaude DUCLOS, Conservateur en chef du Musée dauphinois et du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère JeanMarie GUILLON, Professeur d'Histoire contemporaine, Université de Provence Mathilde DUBESSET, Maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, IEP Modératrice : AnneMarie GRANETABISSET, Professeur d'Histoire contemporaine, UPMF
APRESMIDI
3
10 petites excursions et visites au choix
13h30 : accueil et départ des autocars de la cité des territoires 14 av. Marie Reynoard Grenoble
V1  Vizille : Château  Musée de la Révolution française Accompagnateurs APHG : Thérèse Cousin, Janine Michelon
Accueil auMusée de la Révolution françaiseparAlain CHEVALIER, Conservateur Visite assurée parMireille MIALOT, agrégée de Géographie, etSerge BIANCHI, Professeur émérite d'Histoire moderne, Université Rennes 2  Accueil à la MairieavecM. le Maireet desélus municipaux, débat sur le thème suivant : « Vizille, berceau de la Révolution Française, et la valorisation du patrimoine révolutionnaire : quelle politique culturelle ? Quelles retombées dans la vie de la cité et du pays vizillois ? ».
V2  Trièves : un pays à forte identité (patrimoine, protestantisme, notion de pays, transition Alpes du Nord  Alpes du Sud, développement durable) Accompagnateurs APHG : Chantal Maziou
Sur la route du col de la CroixHaute, arrêt vers Le Percy : présentation duTrièves(lecture du paysage),par Alain MOREL, Professeur honoraire de Géographie, Université Joseph Fourier  A Mens : visite de la ville historique,avec Michèle LORTSCH visite de l’exposition temporaire au Musée sur les transports en Trièves,avec Emmanuelle SILVESTRE A l’Espace culturel : intervention sur le protestantisme en Trièves et sur les problèmes actuels du développement du Trièves. Le Trièves estil un pays ?avec Françoise LEBLON, Noëlle ORTEGA et Marcel CALVA
V3  SaintAntoine l’Abbaye : un site médiéval exceptionnel au cœur de la noyeraie Accompagnateur APHG : André BaratierBuisson
 Visite del'église et du bourg de SaintAntoine en Viennois, hautlieu dauphinois médiéval, entre vocation hospitalière et pèlerinage d'ampleur européenne, conduite parPierrette PARAVY, Professeur émérite, Université Pierre MendèsFrance La basse vallée de l'Isère: paysages et économie parClaude JANIN, Professeur associé, conseiller de la Chambre d'agriculture de l'Isère
V4  Grenoble Bastille : Paysages Accompagnateur APHG : Chantal Bozonnet
Montée en téléphérique Analyse de paysage,par Chantal BOZONNET, agrégée de Géographie Visite théâtralisée des fortifications : « Dernière ronde à la Bastille » dePascal SERVET
V5  Grenoble Bastille : Fonctions militaires Accompagnateur APHG : Marie Alberte Macari
Montée en téléphérique Visite du Musée des troupes de montagne :accueil par le capitaine Yann DOMENECH, Conservateur Visite théâtralisée des fortifications: « Dernière ronde à la Bastille » dePascal SERVET
V6  De Cularo à Grenoble Accompagnateur APHG : Madeleine Villard
Visite de la vieille ville romaine et médiévale,par Dominique MATTEI, agrégée d'Histoire
V7  Grenoble, pôle d’innovation : la presqu'île scientifique, Minatec Accompagnateur APHG
par JeanPierre CHARRE, Maître de conférences honoraire en Géographie
V8  Grenoble, un nouveau modèle d’urbanisme : repenser les friches militaires et industrielles, l'écoquartier de Bonne, l'innovation urbaine Accompagnateur APHG
par Gilbert PERRIN, certifié d'Histoire
V9  Archives départementales « Des archives au territoire alpin : histoire locale et identités régionales » Accompagnateur APHG : Gilles DellaVedova
Visite guidée par Samuel KUHN, certifié d'HistoireGéographie Principaux axes :  formes et signification de l’histoire locale et des archives départementales  rôle des érudits dans la construction des identités régionales  présentation des fonds d’archives, notamment des archives privées L’histoire locale est encore souvent victime d’un certain discrédit : elle est tout à la fois soupçonnée de régionalisme et d’être le produit d’un récit historique scientifiquement peu sûr, limité à la « petite histoire ». Cette histoire fut pourtant celle d’amateurs
4
e éclairés qui furent les témoins et relais de la professionnalisation de l’histoire à la fin du XIX siècle. Qu’ils arpentent le territoire alpin ou défrichent les sources de son passé,œuvrant en cela à la notion même d’archive, ces érudits et historiens participèrent à la construction des identités régionales et à l’élaboration d’une mémoire historique navigant entre discours progressiste et nostalgique.
V10  Grenoble : une eau pure …à quel prix ? Visite du site protégé de la zone de captage Accompagnateur APHG :
par Eric GRASSET, Maître de conférences en Géographie, Lyon III
18H30 : retour au CRDP, 11 av. Général Champon
SOIREE
19h : Pièce de théâtre
« Autour de Barnave et de la Révolution française » Au grand amphi du CRDP, pour fêter les 100 ans de l’APHG Pièce créée parFernand GARNIER et le CREARC (association culturelle et artistique, Centre de Création de Recherche et des Cultures) (entrée libre grâce au soutien de l’APHG nationale)
Mercredi 27 octobre 2010
8GRANDES EXCURSIONS POUR LA JOURNEE
Départ des autocars de la gare routière A 8h sauf E2, E6, E7, E8 (à 7h30)
Prévoir des chaussures de marche et un vêtement chaud pour toutes les excursions (sauf Chambéry et Annecy)
E1  Chartreuse : identité et patrimoine d’un massif préalpin Accompagnateur APHG : Pierre Foucras Matin :  La Grande Chartreuse, La Correrie Monachisme et économie, mise en valeur d'un territoire montagnard, par EmilieAnne PEPY, Professeure d'histoire, ATER à Lyon SaintHugues, art sacré contemporain,œuvre d’Arcabas Midi :repas (restaurant réservé ou piquenique) Aprèsmidi : PNR et forêt Les caves de Chartreuse àVoiron
E2  Vercors Sud : Faire parler les lieux Accompagnateur APHG : Pascal Guyon Thèmes e  Archéologie d'un patrimoine miraculé dans les Alpes du Nord : les moulins à vent de VassieuxenVercors, XVII siècle1944,par Alain BELMONT,Professeur d’Histoire moderne, Université Pierre MendèsFrance  Traces de la guerre et de la Résistance en Vercors (La Chapelle en Vercors, VassieuxenVercors),par Gilles VERGNON,Maître de conférences en Histoire contemporaine, IEP de Lyon  Le regard du géographe, parPierreAntoine LANDEL, Maître de conférences en Géographie, Université Joseph Fourier Matin :  La ChapelleenVercors. Visite du Mur des fusillés et évocation de la reconstruction du village  Visite du village deVassieuxenVercors. (architecture de la reconstruction) et du Musée de la Résistance Midi :repas (restaurant réservé ou piquenique) Aprèsmidi :  Table ronde sur le thème « Acteurs, Actions et Projet dans un espace rural en mutation en 2010 », avec des représentants du Conseil général, du Parc Naturel Régional du Vercors, de la communauté de communes, des communes,animée par PierreAntoine LANDEL,avec les élus présents  Visite commentée duMémorial de la Résistance en Vercors  Lecture du paysage (en fonction du temps)  Lesmoulins à vent de VassieuxenVercors,
E3  Vercors Nord : Vercors aérien, Vercors souterrain (Paysage, karst, forêt, construction d’un territoire) Accompagnateur APHG:Alain Morel prévoir des chaussures de marche (sentier + escaliers dans les grottes de Choranche) et un vêtement chaud.
5
Matin : Visite desgrottes de Choranche,avec des chercheurs du laboratoire EDYTEM Midi :repas aux grottes de Choranche ou buffet du terroir à la salle de La Balme de Rencurel Aprèsmidi : Départ 1°/Rencurel: maison du cadran solaire, hameau de Cordet 2°/Parking de La Siva= école en friche En cas de beau temps  Randonnéepatrimoine à pied sans grand dénivelé, de La Siva à la Gounandière  Approche ethnohistorique de l’histoirede la forêt de Coulmes,par Philippe HANUS, animateur CPIE du Vercors (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement)  Puis marche jusqu’aubelvédère dominant les gorges de la Bourne Analyse du paysage,par Anne SGARD, Professeur de Géographie, Université de Genève En cas de pluie  Grotte de Préletang  Fin d’aprèsmidi : Presles: rencontre duMaire, Jean VICAT débat sur le thème « les relations d’une commune avec le Parc du Vercors »(Jean VICAT, Mathieu ROCHEBLAVE, Géographe, Chargé de mission tourisme au PNRV, Michel EYMARD, élu de Rencurel)  Retour parLe Faz et St Pierre de Chérenne En cas de très mauvais temps Grotte de Choranche, repas au Musée de l’eau àPontenRoyanset visite des Carmes deBeauvoir
E4  Oisans : Histoire industrielle de l’Oisans au cours des siècles, la vallée de la Romanche et de l’eau d’Olle, Bourg d’Oisans, l’Alpe d’Huez Accompagnateurs APHG : Jean Jacques Blain et Gilbert Perrin Matin :  Les ruines de Séchilienne, avec Gilbert PERRIN, Professeur certifié Livet et Gavet : les vitraux  Le musée de la Romanchepar Marie Christine BAILLYMAITRE, Directeur de recherche au CNRS et Conservateur du musée d’Huez et de l’Oisans  Vaujany : Hydrelec,l’usine hydroélectrique près du barrage du Verney,avec Anne DALMASSO, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université Pierre MendèsFrance Repas libreà Bourg d’Oisans Aprèsmidi : En cas de beau temps Montée àl’Alpe d’Huez: présentation de la station,par John TUPPEN, Professeur de Géographie, Université Joseph Fourier Eglise et vitraux e e Brandes : les mines d’argent, les plus hautes d’Europe (1800 M) (XII XIV s),avec Marie Christine BAILLYMAITRE En cas de pluie Présentation des mines de Brandes et des stations de sports d’hiver dans le Musée de la Romanche à LivetetGavet
E5  Chambéry, capitale historique de la Savoie Accompagnateur APHG : Danielle Trébucq Matin : Visite de lavilleet du Château des Ducs de Savoie avec l’évocation des 150 ans de la réunion de la Savoie à la France,par André PALLUELGUILLARD, Professeur honoraire d’Histoire contemporaine, Université de Savoie Midi : Le Bourget du Lac: repas réservé au restaurant ou piquenique Aprèsmidi : Savoie Technolac Présentation du Pôle Montagne de l’Université de Savoie,par JeanJacques DELANNOY, Professeur de Géographie, Université de Savoie Exposé et visite sur les rives sud du lac du Bourget : la politique départementale de diversification touristique,par Claude PONSON, Directeur du développement de l’Agence Touristique Départementale de la Savoie (ATDS)
E6  Tarentaise : les mutations agricoles et touristiques d'une vallée alpine ( Bourg Saint Maurice  les Arcs  HautevilleGondon) Accompagnateurs APHG : Jacqueline Garin, Muriel Mathieu Visite guidée par Lionel LASLAZ, Maître de conférences en Géographie, Université de Savoie Matin :  Visite de la coopérative laitière deBourgSaintMaurice(fabrication du Beaufort)  La gare de BourgSaintMaurice et le raccordement à la station des Arcs (funiculaire) Midi : BourgSaintMaurice: restaurant réservé ou pique nique Aprèsmidi : e  Arcs 2000: configuration et architecture typique de la 3 génération des stations de sports d’hiver ; 3  Le barrage del’Adret des Tuffes, la plus grande retenue collinaire (enneigement artificiel) des Alpes françaises (400 000 m ).  Descente à pied àArc 1950  Logiques de raccordement et de connexion des grands domaines skiables : de la liaison VillarogerArcs 2000 à Paradiski. Arc 1950 : investissements étrangers (Intrawest) et nouveau type de clientèle.  Descente en car pour la visite de l’église baroque St Martin àHautevilleGondon.
E7  HauteMaurienne : Découverte d’un territoire frontalier à forte identité montagnarde : Aussois, Avrieux, Modane Accompagnateur APHG : Chantal Bozonnet Matin : Alain MARNEZY, Professeur de Géographie,Université de Savoie et Président du conseil d’Administration du Parc National de la Vanoise présenteune commune de la HauteMaurienne,Aussois (dont il est Maire) qui a développé depuis les années 1970 une petite station de sports d'hiver gérée en régie municipale. Une volonté de diversification des activités s'affiche aujourd'hui, axée sur les sports de plein air (écoles d'escalade, alpinisme, randonnée, via ferrata, canyoning...), sur la mise en valeur du patrimoine naturel, culturel, architectural et militaire, sur le maintien des activités agro pastorales.
6
Elle vise à soutenir et à développer l'activité estivale et plus largement un « tourisme des quatre saisons ». Conservatoire de richesses naturelles exceptionnelles, le Parc National de la Vanoise, dont la nouvelle loi (2006) se met progressivement en place, peut être l'un des leviers de cette nouvelle dynamique touristique. Repas dans le Fort MarieChristine,(Aussois), ancienne construction militaire sarde reconvertie en « porte du Parc de la Vanoise ». e Le déjeuner au fort MarieChristine offrira l’occasion de s’intéresser à l’évolution des frontières en ce 150 anniversaire du rattachement de la Savoie à la France. Modane incarne tout particulièrement l’importance du retournement frontalier, faisant de la ligne de crête à la fois un horizon d’ouverture avec le tunnel ferroviaire du Fréjus et un élément de fermeture illustré par les fortifications successives autour du nœud. Le portail monumental du tunnel ferroviaire, ainsi quela maison penchée, donnera l’occasion d’aborderl’histoire de la relation entre Modane et les traversées alpines, par rail comme par route. Cette relation s’écrit aujourd’hui dans le cadre de la modernisation apportée par le chantier du LyonTurin, dont nous visiterons l’espace communication dans le bâtiment de la Rizerie. Ce bâtiment donnera alors l’occasion de relier, à nouveau, réseau et territoire en rappelant l’importance de la localisation frontalière dans la construction de l’espace urbain. Parcours commenté par Kevin SUTTON,PRAGDoctorant en Géographie, Université de Savoie. Aprèsmidi : Visite d’un des joyaux de l’art baroque en Savoie :l’église Thomas Becket à Avrieuxen compagnie d’un guide du patrimoine.
E8  Annecy : son image, son espace de rayonnement Accompagnateur APHG : Denise Turpault, Laure Townley Matin :  Accueil àl’hôtel de villeavec présentation de la candidature d’Annecy aux Jeux Olympiques de 2018  Visite de lavieille ville, le lacetles canaux,avec Christophe GAUCHON, Maître de conférences en Géographie, Université de Savoie Midi :repas réservé à MenthonSaintBernard ou piquenique Après midi : - Annecy le vieux :le chef lieu Conférence de:Frédéric MEYER, Maître de conférences en Histoire moderne, Université de Savoie Le diocèse d’Annecy, frontière e e religieuse XVI XVIII siècles. En 1534 1536, Genève adhère à la Réforme. L'évêque est chassé et finit par se fixer à Annecy, qui devient le siège de repli d'un diocèse amputé et appauvri. Une série d'évêques talentueux et pas seulement François de Sales (16021622) en font à l'époque moderne le bastion d'une présence catholique face au calvinisme, à l'intersection des influences turinoises, milanaises, romaines, mais aussi espagnoles et françaises (le diocèse a autorité sur le pays de Gex, français depuis 1601, dont Voltaire fut au XVIIIème siècle un remuant sujet).
E9  Grenoble Visite libre ou guidée,avec Mireille MIALOT, agrégée de Géographie
Jeudi 28 octobre 2010
AL’UNIVERSITEPIERREMENDESFRANCE, SAINTMARTIN D’HERES
MATIN
8h30: accueil des participants
9h10h : 3 conférences au choix sur la frontière DauphinéSavoie
er ou comment devenir roi quand on est duc de Savoie ?H1  CharlesEmmanuel 1 par Stéphane GAL, Maître de conférences en Histoire moderne, Université Pierre MendèsFrance er Le Duc de Savoie CharlesEmmanuel I (15801630) consacra son règne à transformer son statut de duc en celui de roi. Il développa pour cela une politique originale, entre tradition et innovation, qui visait à bouleverser les règles établies afin d'imposer son propre jeu aux autres souverains d'Europe.
H2  Echanges et contrebande en Dauphiné à l’époque moderne par Anne MONTENACH, Maître de conférences en Histoire moderne, Université de Provence Province « réputée étrangère », frontalière avec la Savoie et le Piémont, le Dauphiné offre à l’époque moderne un terrain particulièrement propice au déploiement, à différentes échelles, d’échanges illicites. L’étude des mécanismes de la contrebande permet d’appréhender, à travers une forme originale d’économie de la frontière, les rapports entre Etat, population et territoire.
H3  1860 : L’annexion de la Savoie à la France par Sylvain MILBACH, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Université de Savoie En 1860, la Savoie est réunie à la France. Il s’agit d’une modification territoriale d’un type singulier : décision souveraine des puissants, elle s’opère aussi, théoriquement du moins, avec l’appui de la volonté des populations. Entre pratique d’Ancien Régime et légitimité de la souveraineté populaire, l’annexion de la Savoie mérite d’être comprise comme un événement inédit.
10h1511h15 : 3 conférences de géographie sur les Alpes au choix
G1  Les Alpes au révélateur des transports : le syndrome de l’ambulance par Xavier BERNIER, Maître de conférences en Géographie, Université de Savoie Pour paraphraser Démocrite, on pourrait dire que les Alpes n’existent que parce que tout circule. Mais les sirènes d’alerte parsèment l’actualité pour nous dire qu’elles seraient malades des transports. Si elles n’ont, en tout cas, jamais été une barrière, elles sont souvent présentées aujourd’hui comme le laboratoire d’une intégration de la modernité mis à mal par les défis propres à la protection de l’environnement, à la valorisation du patrimoine et au développement des sociétés. La vitesse apporte son lot de paradoxes et les usagers des
7
transports ont des pratiques de la montagne qui ne sont pas exemptes de contradictions voire de schizophrénie. Et alors que les projecteurs sont braqués sur les gros chantiers comme les tunnels de base ou sur les différentes formes de pollution, les enjeux liés aux espaces périphériques, aux acteurs et aux secteurs supposément « secondaires » ne méritentils pas tout autant notre attention ?
G2  Les Alpes et les politiques de protection de l’environnement par Lionel LASLAZ, Maître de conférences en géographie, Université de Savoie Comment protéger l’environnement dans un contexte de forte anthropisation ? A partir du cas des parcs nationaux alpins français (Vanoise, Ecrins, Mercantour), cette conférence propose d’analyser la mise enœuvre des politiques publiques de protection en France, dont les Alpes ont constitué le laboratoire et le « banc d’essai » (P. Préau), concentrant 3 des 9 parcs nationaux français (dont 7 sont d’ailleurs des parcs de montagne). Sur ce terrain privilégié d’implantation des structures de préservation, L’Etat tente depuis près de 50 ans, non sans mal, de concilier différents usages des territoires, parfois peu compatibles (pression des grandes stations de sports d’hiver, maintien d’une activité agropastorale…). Les pratiques de segmentation spatiale entre dispositifs de protection et équipements sont au cœur des pratiques depuis l’origine des parcs nationaux et nuancent la volonté affichée d’intégrer les politiques de conservation dans les pratiques sociales.
G3  Actualité des stations et du tourisme de sports d'hiver par Christophe GAUCHON, Maître de conférences en géographie, Université de Savoie Sur la base d'une situation héritée des années 196070 et bien connue (travaux de P. Préau et de R. Knafou en particulier), le secteur des sports d'hiver connaît depuis les années 2000 d'importantes mutations. Dans la mesure où l'on ne construit plus de nouvelles stations (à quelques exceptions près), ces mutations sont moins spectaculaires que celles de la période précédente, elles se traduisent surtout par des transformations qualitatives : généralisation de la neige de culture, remplacement des anciennes remontées mécaniques, montée en gamme de l'offre d'hébergement, concentration capitalistique, intégration touristique croissante... Mais dans le même temps, les acteurs du tourisme de sports d'hiver sont en proie à de multiples craintes engendrées par les incertitudes croissantes, dont celles liées aux évolutions climatiques bien sûr, mais pas seulement : le dépôt de bilan de plusieurs opérateurs, la fermeture de centres de ski alpin modifient aussi la géographie des sports d'hiver et révèlent les enjeux de territoire liés à la survie ou à la disparition de l'activité.
11h3013h : Table ronde
Identité alpine et organisation territoriale : entre histoire et géographie, appartenance et performance, la montagne est –elle une référence de recomposition(s) territoriale(s) ?
Avec :  Des élus: Hervé GAYMARD ?, Député et Président du Conseil Général de Savoie et André VALLINI, Député et Président du Conseil Général de l’Isère  Des scientifiques: Martin VANIER, Professeur de Géographie, Université Joseph Fourier,Romain LAJARGE, Maître de Conférences en Géographie, Université Joseph Fourier (modérateur)
Discours de clôture
APRESMIDI LIBRE
SOIREE
18h3021h : Repas régional àla Bastille, audessus de Grenoble, (payant : téléférique+repas)
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.