Benchmarking Analyse

De
Publié par

Benchmarking Analyse

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 727
Nombre de pages : 37
Voir plus Voir moins
3IE  c/o EPIT A, 14-16 Rue Voltai re 94276 Le Krem lin-Bi cêtre Cedex T el : 01 53 14 59 36 Fax : 01 53 14 59 28 URL : http://www.3ie.org Em ail : contact@3ie.org
LE BNNEIHCGAMKR (Analyse comparative) CONCEPT ET MISE EN PLACE 
Dernière mise à jour :08/ 08/2003
3IE est une marque déposée. Les informations contenues dans les études 3IE sont la propriété de l'EPITA. Toutes reproductions des contenus diffusés dans cette étude sont interdites sans l'accord de 3IE. 3IE et les entreprises partenair es qui lui sont liées ne sont pas tenus responsables des dommages que pourraient causer son analyse. Copyright © 2001 3IE-EPITA. 
TABLE DES S MAT IÈRE
2 2 2 2 3 3 3 4 4 4 
    I. LEBENCHMA RK ING: EXPLORATION DUN CONCEPT I.1. Dé finition I.1.1 Un processus continu I.1.2  systématiqueUn processus I.1.3 itnolaauvE I.1.4 Produits, Services et Méthodes I.1.5  et Entreprises reconnues comme «Concurrents sérieux Leaders » I.2. Qu est-ce que le Be iste-t-il – En quoi cons ? nchmark ing ? I.3. Pourquoi faire du Be nchmark ing ? I.4.  ntreprise e ?Quels bé néfices pour votre  II. TY POLOGIE DUBENCHMA RK ING II.1.  InterneBe nchm arking II.2.  ( l ou Concurrentie pétitif ComBe nchm arkingconcurrents directs) II.3.  (Be nchm arking l Fonctionneori enté vers une foncti on) II.4.  Générique ou HorizontalBe nchm arking  III. MTHODOLOGIEE: LES5 DE SES PHA US DU PROCESSGRA NDESBENCHMA RK ING 8 III.1.  t Ide ntification des CiblesL'auto-diagnos tic - Obje ctifs e 9 III.1.1  9 interne performance la mesure de (LaL'auto-diagnostic ou auto analyse III.1.2  Pré-Benchmarking) 9Objectifs et Identification des Cibles (Le III.2.  V is itesCollecte des Informations / des cibles (Le Benchma rki ng) 9 III.3.  ploiementAdaptation et dé (Le Post-Benchmarki ng) 10 III.4. Observation e Ajus t 10 tement 
 
5 6 6 7 7 
 IV. M   E    ODOHIGOL T ELES5 ETAPES US DE DU PROCESSBENCHMARK ING 11 IV .1.  ctifs ObjeL'auto-diagnos tic - des Cibles 11 Ide ntification e t IV.1.1  12les priorités et sélectionner ce qui doit faire  du Benchmarking l’objetEtab lir IV.1.2  15Choisir votre partenaire de Benchmarking : IV .2.  V is ite des Cibles (Collecte des informations /gnnchmarkion du BeaéilasitR) 16 IV.2.1  16Collecter et organiser les données IV.2.2 - Calculer les écarts par rapport à laAnalyse des Ecarts  20 performance actuelle IV.2.3  21Evaluer votre future réalisation IV.2.4 Faire accepter les résultats 21 IV.2.5 La Communication des résultats de l’analyse : 22 IV.2.6  22Méthode de communication – Présentation des résultats IV .3. Adaptation et dé ploiement (Le Post-Benchmarki ng) 23 IV.3.1  et des plans d’actions jectifs des obSe fixer 23 IV.3.2 Mise en place des plans d’action 23 IV.3.3 Déterminer la méthode 24 IV .4.  tObservation e tement ajus 25 IV.4.1  25Démarrer des actions concrètes IV.4.2  25Contrôler la progression IV.4.3  25Assurer le succès du programme IV.4.4 Revoir l’intégration du Benchmarking 26 IV.4.5  les étapes du projet 26Estimer les progrès et réactualiser IV.4.6  27Réactions au Benchmarking IV.4.7  Benchmarking 27 de réajustement duLe Processus  V. U BENCHMANE DÉONTOLOGIE DU RK ING V .1. Lé galité V .2. Ece hang V .3. Confide ntialité V .4. Utilisation de l Inform ation V .5. Contact V .6. Pparétira on V .7. Achèveme nt V .8. Compréhe ns ion    
28 28 28 28 29 29 29 29 29 
iugre 1 - « Lse 4 type
    TABLE DES FIGURES   
s de Benchmarking  »
 F Figure 2 - Le Processus de Benchmarking Figure 3 - Hiérarchisation de la collecte des données  
 
5
 8 17 
LEBKRNNIEHGCAM 
INTRODUCTION 
        Le Benchmarking est une méthod e développée au début des années 80 par la société Xerox pour une prise de décision concernant un investissement lo urd destiné à moderniser la gestion des stocks. Xerox s’est intéressé aux « meilleures pratiques de la concurrence » ma is égale ment a ux pratiques dans d’autres secteurs sur le sujet étudié. La comparaison s’est f inalement faite avec une f irme de vente d’articles de sport par correspondance qui excellait pour la gestion des commandes. La méthode employée a été f ormalisée et reconnue par la suite.   Le terme de «Be nchm arking : ie» signif  «rveouTr les entreprises qui réalisent de la manière la, au niveau mondial, l’entreprise ou plus performante un processus ou une tâche do nnée,d’a ll er ’étudi er l (« b enchmarker ces entreprises ») etd’a da pterensuite ce processus à sa propre entreprise ».   Po ur une entreprise, il s’agit de secom parer « Leaders » qui se positionnent sur le aux marché, des 'ins pirer de leurs idées, de leurs pratiques, de leurs f onctionnements et de leurs expériences af in que les pratiques en int erne se rapprochent de p lus en p lus de « la perfection ».  
  
http://w ww.3ie.org
1
 
LEBHGCAMKRENNI 
  I. LEBNNGCKIEARHM: EXPLO RATION DUN CONCEPT  I.1. Définition  «Le Benchmarking est UN processus continu et systématique d'évaluation des produits, des services et des méthodes par rapport à ceux des concurrents les plus sérieux et des entreprises reconnues comme leaders ou chefs de file.» (David T. Kearns, ex-président et ex-chef de la direction de Xerox Corporation)1   L’expression f rançaise la plus souvent utilisée pour traduire le concept de Bench marking est : « ntie lé talonnage concurre».  Explication des termes principaux de cette définition.  I.1.1 Un processus continu Une question continuerem ise e n lioration des produits ou des de la démarche d’amé services de son entreprise (les méthodes et les savoirs-f aires évoluent très rapideme nt sur le marché concurrentiel).  I.1.2 Un processus systématique Une tructuré eapproche s et organisée étapqui comprend des et des moyens. es
                                                1 « 1-09-2 000 - 2 » à l'intellig enc eDe la document atio n et Be nch marking éco no miq ue - Intellig ence éco no miq ue -http ://www.infor mati on 4actio n.c om/i nfo IE. ht m   http://w ww.3ie.org 2  
 
LEBHGCNIENKRAM 
   I.1.3 Evaluation Il s’agit de us du process léments les é urercom parer e t mes son nsque l’on étudie da entreprise par rapport à ceux des concurrents (réels ou potentiels) : dégager les différences et les écarts observés, en identif ier les causes, valider le progrès réalisé et retranscrire les dif f érences observées.  I.1.4 Produits, Services et Méthodes Une toutes applicable à ation les facettes d'une organismé thode: aux produits et aux services ; aux processus, aux méthodes de f abrication ; à la commercialisation des produits...  I.1.5 Concurrents sérieux et Entreprises reconnues comme « Leaders »   Cechoix se auprès des concurrents réels ou directs, il peut pas exclusivement ait se f ne f aire aussi avec des entreprises appartenant à un autre secteur d’activité mais dont l’avancée (technologique…) est reconnue par de nombreux acteurs dans l’industrie.  Dans le processus de Benchmarking, des sociétés on appre nd e ton observe concurre ntes pas d’imiter s’a git ne propre entreprise. sapar comparaison avec qu’il era not On son concurrent mais de co mprendre le f onctionne ment de processus importants. L’opération seffectue sur le long terme car les perf ormances, compétences… des entreprises évoluent constamment.  A vant de débuter un Benchmarking il f aut au préalableeffe ctuer un diagnostic interne de son entreprise af in de mieux cibler les po ints clés à améliorer.  
  
http://w ww.3ie.org
3
 
LEBNRIKMGACHEN 
  I.2. Qu e st-ce que le Benchmarking ? – En quoi consiste-t-il ? Po ur une entreprise, il s'agit de à atteindre les objectifs de progress ionfixe r en identif iant auprès des concurrents les meilleures pratiques. La collecte de l'inf ormat ion passe avant tout par d'inform ation ouvert e t changeun é ré ciproqueentres les partenaires. Le Bench markin g s’inscrit dans une dé marche continue et méthod ique visant à :  Va lori serson entreprise par rapport à concurrents ; ses  Identi fi er termes de propre secteur et en dehors) en meilleures pratiques (dans son les méth ode et d'o utils ;  rvEeula par rapport à ceux des ormances, processus, perf produits, services, les « leaders » ;  M odéli ser et Expli quer af in de transf érer les éléments de progression dans son entreprise.  I.3. Pourquoi faire du Benchmarking ? Cetteanalyse comparativecherche avant tout à :  Appuyer la directi on : rassurer et conf orter les décisions stratégiques, améliorer la compét itivité, réduire les coûts, amé liorer le niveau de satisf action de la clientè le...   progrèsVa lider e lau sein d'un e dé marche d'a mé lioration.réalisé  I.4. Quels bénéfices pour v otre e ntreprise ? P erforma nces ie mobilisée…) ;(plus de compétence, plus d'énerg    P érenni té ter une stratégie au long : les ruptures nticiper (A une meilleure me ; adaptation f ace au marché ; A ugmenter son adaptabilité, sa créativité et sa capacité à innover…) ;  P roducti vité (A son eff méliorer : icacité illeurs de me résultats opérationnels, des éléments tang ibles de gains qu'on peut ident if ier).
  
http://w ww.3ie.org
4
 
LEBKRNNIEHCGAM 
  II. TYPOLOGIEDUBENCHMARK ING  On distin gue 4 orientations principa les du Benchmarking2: Le InterneBenchmarki ng services internes de l’entreprise) ; plusieurs(par rapport à Le fBenchmarki ng Compétiti(par rapport à des producteurs de produits concurrents); LeBenchma rking Fonctionnel rapport à des services (par départements des ou extérieurs et leaders dans la f onction à Benchmar ker) ; LeBenchmarking Hori zontal odes processus ou des méth de(par rapport à des travail).  
 Figure 1 - « Les 4 types de Benchmarking » (F. Jakobiak - Le Benchmarking, trad. Fr, éd. d'Organisation)                                                 2 : ocu me ntsVoir les d  » ( ! mélioration un outil d'a mar king: Bench« Leht tp: // www.s trate net.co m/ bench mar king.ht ml Le) et «  Benc hmarki ng » (ht tp:/ /www.s udq u alite.org /d ocu me nts/ me me ntos /Be nch mar king /b enc h.h) tm  http://w ww.3ie.org 5  
 
LEBAMKRNIENHGC 
     II.1. Benchmarking Interne  Ce type de Bench marking consiste àcompare r des ssus , proce ou des des produits se rvices apparte nant à la m ême e ntre prise (entre entre site, entre service, département, entre f iliale, e ntre pays...) af in d'en accroître les perf ormances.  Cette étude est simple à mener car les données sont f aciles à collecter (accessibilité – « Informa tion B lanche ») et permet de dresser un état général de l'entreprise, ainsi que d’ident if ier d'éventuelles f onctions internes pouvant f aire l'objet d'un Benchmarking.    II.2. Benchmarking Compétitif ou Concurrentiel  (auprès des concurrents directs)  Il s’agit de ave c us process ntre pris e d une e services les les , s le , produitscom parer le me ille ur des concurrents prése nt s ur le m arché .  Ce B enchmarking est plus dif f icile à exécuter et exige beaucoup de savoir-f aire. La dif f iculté essentielle ici est l'obtent ion d 'inf ormat ion sur les méth odes des concurrents, il est donc nécessaire d’entretenir de bons rapports avec les partenaires.
  
http://w ww.3ie.org
6
 
LEBKRNNEIHCGAM  
    II.3. Benchmarking Fonctionnel ( fonctionorienté vers une)  Le Bench markin g f onctionnel consiste à nératrice de valeurcomparer une fonction gé ajouté e e t commune à des e ntreprises non concurre ntes mais appartenant à un même se cte ur d activité .  Cette ét ude peut se révéler très productive. La collecte d’inf ormation est la plu part du temps f acile. En ef f et, une entreprise, « Leader » dans un secteur donné, a tout à gagner à partager des inf ormations avec des entreprises non concurrentes car sa position peut changer rapide ment. A insi, de véritab les réseaux de collaboration peuvent se développer.3   II.4. Benchmarking Générique ou Horizontal  Le Benchmarking Horizontal vise à nant entreprises apparte descompare r des à se cte urs différe nts m ais ayant des proces sus (ou méthodes de travail) s im ilaires.  Ce Bench marking est le plus productif mais aussi le plus dif f icile à concevoir et à manier car il f ait appe l à l’en gage ment et la curiosité de tous les acteurs participant au processus. Il est assez proche du Benchmarkin g Fonctionn el, à la dif f érence qu’il consiste à adapter une technologie (ayant f ait ses preuves) très éloignée de son propre secteur.
                                                3 de P aris ( Club e Benc hmarki ngExemple : Lhtt p:// www.benc h-club-paris. asso.fr/)  http://w ww.3ie.org  
7
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.