Cours sur La Terre dans l’univers, la vie et l’évolution du vivant - SVT 1ere S

De
Publié par

Petit cours sur La Terre dans l’univers, la vie et l’évolution du vivant qui vous permettra de comprendre les notions essentielles de cette partie du programme de SVT pour les 1ère S
Publié le : vendredi 20 décembre 2013
Lecture(s) : 361
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution d
La distance de la Terre au Soleil permet des conditions de température et de pression à la surface de la Terre compatibles avec la présence et la persistance d’eau liquide, deux conditions essentielles à la vie. La masse de la Terre lui permet de retenir à sa périphérie une atmosphère épaisse.
Les êtres vivants sont tous constitués de cellule(s). Une cellule est un espace délimité par une membrane plasmique contenant du cytoplasme. On distingue deux grands types de cellules : - Les cellules eucaryotes comportent en général un noyau et d’autres organites délimités par une membrane ; - Les cellules procaryotes ne possèdent pas de noyau et leurs organites ne sont pas délimités par une membrane.
u vivant.
Les êtres vivants sont constitués majoritairement d’eau. Ils comportent aussi des sels minéraux et des substances organiques : glucides et lipides comportant C, H et O ; protides et acides nucléiques comportant en plus l’élément N.
La vie des cellules repose sur des réactions chimiques dont l’ensemble constitue le métabolisme cellulaire. Celui-ci s’accompagne d’échanges de matière et d’énergie entre la cellule et son environnemendépend à la fois de l’information génétique et det. Le fonctionnement cellulaire facteurs environnementaux. L’ADN est une molécule universelle en forme de double hélice constituée d’un assemblage de nucléotides. Elle est le support de l’information génétique inscrite dans cette molécule sous la forme d’un message codé, la séquence des nucléotides.
La diversité du vivant ou biodiversité peut être envisagée à trois niveaux : diversité des écosystèmes, diversité des espèces et diversité génétique au sein d’une espèce (diversité des allèles).
L’évolution désigne le fait que les espèces ne sont pas immuables et se transforment au cours du temps. La parenté des divers êtres vivants est attestée par leur unité chimique commune et leur unité structurale. Les mutations créent de nouveaux allèles (variabilité de la molécule d’ADN). La dérive génétique (modification aléatoire de la diversité des allèles) et la sélection naturelle (avantage sélectif conféré par certains allèles dans un contexte donné) contribuent à la spéciation, apparition de nouvelles espèces.
Thème 2 Enjeux contemporains majeurs. Compléter avec les mots suivants planète Terre : peuvent se répéter) (certains atmosphère énergielithosphèreO2énergie renouvelable6,8 milliards d’hommes –énergie solairematière organiqueagriculture  non renouvelable énergie CO2action de l’Homme – photosynthèse minérale matière hydrosphèreénergie d’origine solaire –combustible fossilesolbiosphèrenourriturebiocarburant.
Exemple transversal : La Photosynthèse.Compléter le cadre de l’équation de la photosynthèse puis réaliser deux e paragraphes, à l’aide desillustrations, montrant la place de la photosynthèse dans les 2 premiers thèmes de 2nd. Un processus assuré par des pigments:
THEME 1
Equation de la photosynthèse :
THEME 2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.