De Lorgeril Delphine,

Publié par

De Lorgeril Delphine,

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 97
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins
De Lorgeril Delphine, Mutambayi Aude, Werts Emilie (3 micros cinquièmes !)sont heureuses de vous présenter leur travail sur :
Homère
Et ses
Oeuvres
1
Sommaire
Sommaire…………………………………. 2
Homère…………………………………….. 3 Sa biographie……………………… 4
Ses œuvres……………………………… 6 L’Iliade…………………………………. 7 L’Odyssée……………………………. 12
Les divinités présentes dans les œuvres d’Homère…………………… 20
2
Homère
3
Sa Biographie
 L a question Homérique   :  
Homère (en grec Homêros) a vécu au IXe siècle avant J-C (selon Hérodote). Il est réputé pour être le premier aède grec dont les œuvres nous sont parvenues. Personne ne connaît l’endroit exacte où il est né, ni celui où il est mort. Mais sept villes se glorifiaient l’avoir vu naître (notamment Chio, Smyrne, Colophon). On peut considérer comme un symbole la tradition qui fait de lui un aveugle : « priver le père de la poésie du regard extérieur, n’est-ce pas le doter du regard intérieur, tourné vers le monde de l’esprit et de la beauté ? »
L’Iliade serait une œuvre de jeunesse car son œuvre paraît plus jeune que celui de l’Odyssée qui est une œuvre de l’âge mûr : le VIIIe siècle et le début du VIIe siècle avant J-C étant les périodes respectivement retenues pour la composition des deux poèmes. Mais les modernes contestent que leur auteur ait pu être unique et tiennent Homère pour un aède : à mi-chemin entre récitation et création, il aurait combiné des thèmes préexistants.
 L a matière homérique  :   
Transmise oralement, la « matière homérique » constituerait ainsi la mémoire de quatre ou cinq siècles. En témoignent les formules, les répétitions de vers qui reviennent chaque fois que la même situation se présente : défi, préparation d’un héros au combat, repas, lever du jour, tombée de la nuit. Des épithètes de qualité, des expressions récurrentes tissent le texte, d’Achille aux pieds légers et d’ Ulysse aux milles tours à Nausicaa aux pieds légers et a la déesse aux yeux pers, Athéna. Autant de moyens pour mémoriser des milliers de vers, tout en adoptant et même en inventant, sans doute à partir d’une tradition épique antérieure : autrement dit, l’Iliade et l’Odyssée ne sont pas sortis de la seule imagination d’Homère, même si leur composition et leur unité ont permis de supposer qu’un auteur unique les avait construites. C’est ainsi que la question homérique a divisé les unitaires, partisans de l’hypothèse d’un
4
seul créateur et les analyses qui soutiennent au contraire que les deux poèmes portent
de nombreuses traces d’ élaboration prolongée sur plusieurs années.  une Aujourd’hui on admet que, même si l’épopée homérique possède un passé multiple, il y a
bien eu assimilation et élaboration lucides d’un seul aède.
5
Ses œuvres
6
L’Iliade
dŽcompressQeuuri cTkITFiFm (enª oent  cunsŽ) ompres sont requis pour visionner cette image.
7
Chant 1
Agamemnon, le chef des Achéens, retient prisonnière la fille d’un prêtre troyen d’Apollon et le dieu a envoyé la peste sur l’armée. Le devin Calchas révèle la cause du mal et Achille adjure de rendre la prisonnière. Agamemnon finit par y consentir, mais prend en dédommagement Briséis, la captive d’Achille. Furieux, celui-ci se retire sous sa tente et invoque sa mère, la déesse Thétis. Celle-ci obtient de Zeus la promesse d’une victoire troyenne.
Chant 2
Zeus envoie à Agamemnon un songe trompeur qui lui fait croire à la victoire. Pour mettre ses alliés à l’épreuve, le roi lui expose ce songe, puis feint de vouloir quitter le siège de Troie. Les guerriers se préparent à partir, mais Ulysse sait arrêter ce mouvement.Les deux armées se préparent au combat :minutieux «catalogue des vaisseaux » grecs, énumération des peuples et des chefs troyens et allies (Dardaniens, Lyciens,Phrygiens,Thraces)
Chant 3
Habile rappel du motif de la guerre : Paris est pris de frayeur à la vue de Ménélas, dont il a enlevé l’épouse, Hélène. Devant les reproches d’Hector, il propose alors de régler le conflit par un duel qui l’opposerait a Ménélas. Alors que, du haut des remparts, Hélène présente les chefs grecs du roi Priam, le traité est conclu et le combat s’engage. Mais la déesse Aphrodite soustrait Paris avant qu’il ne succombe.
Chant 4
Sur les conseils d’Héra, Zeus ordonne à Athéna de faire en sorte que les Troyens violent les premiers le traité de paix. Celle-ci convainc alors Pandaros de tirer une flèche sur Ménélas. Après une revue des troupes d’Agamemnon, la bataille s’engage.
Chant 5
Ou les dieux eux-mêmes sont mis a mal par les hommes : Diomède blesse Énée et sa mère Aphrodite venue l’assister. Les troyens faiblissent puis se reprennent avec le retour d’Énée, sauvé par Apollon. Pour soutenir les Grecs, Héra et Athéna descendent à leur tour et, grâce a celle-ci, Diomède peut blesser Ares. Les dieux regagnent l’Olympe.
8
Chant 6
Les troyens faiblissants, Hector demande à sa mère Hécube de prier Athéna, et les femmes troyennes se rendent à son temple. Il rencontre sa femme Andromaque près des portes Scées et, devant ses reproches et ses larmes, justifie sa place au combat. Puis, ayant serre contre lui son fils Astyanax, il rejoint les troupes avec Paris.
Chant 7
Conseille indirectement par les dieux, Hector provoque les chefs grecs en duel. Le tirage au sort désigne Ajax. Leur duel est interrompu par la nuit. Celle-ci est mise a profit pour l’enterrement des morts et la construction par les Grecs d’un fossé et d’un mur devant leur camp, ce que reprouve le dieu Poséidon.
Chant 8
Zeus veille à ce que les dieux restent neutres. Sur le mont Ida, il va observer le combat et pèse le destin des deux armées. La balance penche en faveur des Troyens. De fait, ceux-ci prennent l’avantage grâce à Hector.
Chant 9
Agamemnon propose d’abandonner le siège, ce a quoi s’opposent Nestor et Ulysse. Le roi offre alors de rendre Briséis à Achille. Envoyé en ambassade, Ulysse tente de fléchir le héros qui reste intraitable et annonce même son intention de regagner la Grèce.
Chant 10
A la faveur de la nuit, Diomède et Ulysse font une incursion dans le territoire troyen et éliminent l’espion Dolon.
Chant 11
Alors que les exploits d’Agamemnon repoussent les Troyens sous leurs remparts, Zeus envoie Iris donner à Hector le signal de la riposte :de fait les Grecs plient à leur tour, et Nestor engage Patrocle à persuader Achille d’intervenir.
Chant 12
Malgré les ripostes des Achéens, Troyens et Lyciens sont en mesure d’envahir leur camp : Sarpédon fait une brèche et Hector enfonce une porte par laquelle les Troyens se précipitent.
9
Chant 13 Grâce au secours de Poséidon et aux exploits d’Idoménée, les Grecs font reculer les Troyens
Chant 14 Alors qu’Agamemnon propose une nouvelle fois d’abandonner le siège, Poséidon redonne confiance aux Grecs et Héra lui permet, en séduisant Zeus, de rétablir leur situation : les Troyens sont repoussés et Hector est blessé. Chant 15 Furieux d’avoir été berné, Zeus, par l’intermédiaire d’Apollon et d’Iris, intime à Poséidon l’ordre de se retirer du combat. Guéri par Apollon, inspiré par Zeus, Hector sème la panique dans les rangs grecs. Patrocle court implorer Achille. Chant 16
uick dŽcompresseQur TITFiFm (enªo ent  cuonmpressŽ) sont requis pour visionner cette image.
Achille prête ses armes à Patrocle et laisse ses Myrmidons l’accompagner au combat. Ceux-ci commencent à faire reculer les Troyens, et Patrocle tue Sarpédon, que Zeus ne peut sauver. Grisé par ce succès, Patrocle désobéit à Achille en poussant jusqu’aux remparts de Troie :il y est tué par Hector. Chant 17 Hector et Enée tentent en vain de s’emparer du corps de Patrocle et des chevaux d’Achille. Apres la lutte acharnée, Ménélas et Mérion, soutenus par les deux Ajax, finissent par emporter le cadavre. Chant 18 Thétis promet à Achille de lui donner de nouvelles armes. Héphaïstos, chargé de la commande, se met au travail, cependant que les Grecs se lamentent sur le corps de Patrocle et qu’Achille épouvante les Troyens par ses cris. Thétis emporte les armes achevées, dont un bouclier savamment ouvragé.
10
Chant 19
Agamemnon envoie à Achille les présents promis et lui restitue sa captive Briséis. Décidé à partir tout de suite au combat, Achille monte sur son char malgré les avertissements de son cheval Xanthos qui l’informe de sa perte prochaine.
Chant 20
Zeus autorise les dieux à se partager sur le champ de bataille. Apollon dresse Enée contre Achille, mais Poséidon doit sauver le Troyen de la mort. Hector lui-même n’est sauvé de cette confrontation que par Apollon. Furieux, Achille fait un grand massacre de Troyens.
Chant 21
Poursuivant ses exploits, Achille entre en lutte avec le fleuve Scamandre, pendant que les dieux eux-mêmes en viennent aux mains. En dressant Agénor contre Achille, puis en égarant celui-ci, Apollon évite aux Troyens une déroute complète.
Chant 22
Achille revient sous les murs de Troie et se trouve face à Hector qui, malgré les supplications de Priam et d’Hécube, s’est résolu à l’attendre. Pris de peur, Hector QuickTimeª et un s’enfuie. Pendant que les deux guerriers font trois fois dŽcompresseur TIFF (non compressŽ) sont requis pour visionner cette image. le tour de la ville, Zeus pèse leur destin et Hector fut condamné. Déguisée, Athéna lui conseille de faire front : Achille le tue après un combat épique en lui lançant sa longue lance entre le cou et la clavicule. Il traîne son cadavre jusqu’aux vaisseaux sous les pleurs des Troyens.
Chant 23
Au cours d’un repas funèbre, les Myrmidons rendent les honneurs à Patrocle. Pour les funérailles, des jeux sont organisés au cours desquels les héros Achéens rivalisent d’ rdeur. a
Chant 24
Tous les jours, Achille traîne le corps d’Hector autour du tombeau de Patrocle. Zeus lui ordonne par l’intermédiaire de Thétis de rendre la dépouille. Priam réussit à le fléchir et ramène le corps à Troie sous de nouvelles lamentations. Puis on procède aux funérailles.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.