Défenses immunitaires pertubées ou stimulées - SVT Troisième

De
Publié par

Ce cours sur les défenses immunitaires vous permettra de mieux révisez dans l'optique d'un éventuel contrôle sur ce sujet.

Publié le : mercredi 11 décembre 2013
Lecture(s) : 1 086
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
RISQUES INFECTIEUX ET PROTECTION DE L’ORGANISME
CHAPITRE III. LES DEFENSES IMMUNITAIRES PERTURBEES OU STIMULEES.
A. Le SIDA: un exemple d’ immunodficience. Voir page 165. Les immunodficiences peuvent tre innes (prsentes ds la naissance et d’ origine génétique) ou acquises (associées à des agents pathogènes tels que des virus
1) SIDA et virus. SIDA signifie Syndrome de l’ Immuno Dficience Acquise. (en anglais AIDS).
2) Cycle de développement du VIH.
Ce syndrome n’ est pas une maladie, mais est associé à un ensemble de maladies et de signes qui définissent ce syndrome. Le vecteur de cette IST (infection sexuellement transmissible) est un virus appelé VIH (virus de l’ immunodficience humaine) (HIV en anglais).
Représentation du VIH.
Source :
http://www.healthinitiative.org/html/hiv/first contact/hivbig.htm
C’ est un parasite de certaines cellules de notre systme immunitaire, notamment de certains LT et phagocytes.
Le virus pénètre dans la cellule.
La cellule produit elle-même de nouveaux virus.
Les nouveaux virus vont contaminer d’ autres cellules.
Ainsi, le développement de la population de virus est rapide et important. De plus, les propres cellules du système immunitaire détruisent les cellules infectées par le virus, donc le corps s’ affaiblit progressivement: il y a une immunodéficience.
Le nombre de LT diminue dans le sang. Lorsqu’ il y a de nombreux AC anti VIH dans le sang, la personne est séropositive. Lorsque la quantité de LT est basse, le séropositif devient sidéen.
Cette immunodficience s’ accompagne de l’ apparition et du dveloppement de certaines maladies dites maladies opportunistes telles que la tuberculose, la pneumonie, …
Un sidéen ne meurt do maisnc pas du SIDA, d’ une maladie opportuniste…
3) Le SIDA dans le monde.
L’ Afrique est le continent le plus touch des malades vivent en Afrique sub- (67% saharienne). Plus de 30 millions de personnes sont infectées sur notre planète et leur nombre continue de s’ accrotre.
La protection avec un préservatiflors d’ une relation sexuelle est la meilleure prvention face  ce virus…
B. stimulation du système immunitaire par la vaccination.La
C’ est le 14 mai 1796 qu’ Edward Jenner (1749-1823) « pratique » la première vaccination sur un humain.
Jenner avait remarqué que les humains atteints de la variole des vaches (ou vaccine, cow-pox en anglais) ne pouvait pas contracter la variole humaine. Il eu donc l’ ide d’ inoculer la vaccine à des humains afin de prévenir le développement de la variole. Il instaura les bases de la vaccination, qui seront ensuite développées et expliquées par Pasteur.
En 1879 Pasteur dcouvre , Louisqu’ en injectant un microbe affaibli (du cholra des poules), cela protège contre ce même microbe virulent. Le 06 juillet 1885, il met en pratique ses nouveaux principes de la vaccination sur un enfant mordu par un chien enragé qui sera sauvé.
La vaccination est donc une méthode de prévention.
La premire injection d’ antignes inoffensifs d’ un agent pathogne normalement dclenche la production d’ anticorps et de cellules mises en mmoire (AC et cellules spcifiques).
Les injections suivantes (les rappels) permettent de maintenir une quantité de cellules mémoires suffisante, afin de répondre rapidement et efficacement à toute nouvelle pntration de l’ agent pathogne contre lequel l’ individu est vaccin.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.