Dossier 1. - LES TEXTES EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE

De
Publié par

Dossier 1. - LES TEXTES EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 99
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
LES TEXTES EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE
Les textes : On pourra distinguer les sources historiques proprement dites des documents didactiques élaborés (avec plus ou moins de recul) par les enseignants, les historiens, etc.
En histoire : -textes juridiques : lois, constitutions, règlements, traités, déclarations de droits… -textes politiques : déclarations, programmes électoraux et gouvernementaux, discours, allocutions, entretiens, correspondances, mémoires, communiqués de conférences, rapports de commissions… -textes de presse : éditoriaux, articles de “ Une ”, articles de fond (à chaud ou avec recul), communiqués, dépêches… -documents didactiques : essais, manuels, encyclopédies, dictionnaires… -autres : pamphlets, chansons, tracts…
En géographie : -témoignages : mémoires, journaux de bord, correspondances… -documents de presse : articles, articles de fond, communiqués de sommets et conférences… -documents didactiques : essais, manuels, guides, encyclopédies, dictionnaires…
CAPACITE : LIRE LES TEXTES EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE
C’est moins le type de texte que la complexité de celui-ci (de par le vocabulaire, le nombre des informations, le style…) qui détermine auquel des trois niveaux considérés le support peut être utilisé. COMPETENCES ACTIVITES
PRE BEP BEP BAC PRO --Idem. -Idem. 1°) Identifier la nature du -Repérer le titre, la source, la date, l’auteur, document. etc. (paratexte). -Idem. -Idem. -Identifier le type de texte (discours politique…).
2°) Repérer les -Déterminer le thème global du texte. -Idem. -Idem. informations contenues -Relever les mots spécifiques et les expliquer. -Maîtriser un vocabulaire spécifique. -Idem. dans le texte. -Relever les différentes informations -Idem. -Idem. contenues dans le texte.
3°) Etablir des relations -Reformuler des informations (oral /écrit) sous -Idem avec des consignes plus générales. -Idem avec des consignes plus générales. entre les informations et forme d’un texte, en réponse à un dégager du sens. questionnement précis (en réutilisant le vocabulaire spécifique). -Reformuler des informations sous une autre -Idem avec des consignes plus générales. -Idem avec des consignes plus générales. forme (tableau, schéma…) avec des consignes précises. -Choisir un type de représentation et justifier -Idem. ce choix. -Structurer les informations dans un ordre -Idem avec plus d’autonomie. -Idem avec plus d’autonomie. logique ou chronologique (avec des consignes précises ou à l’aide d’un document à compléter). -Sélectionner et hiérarchiser des informations -Idem. (avec justification).
CAPACITE : LIRE LES TEXTES EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE COMPETENCES ACTIVITES PRE-BEP BEP BAC PRO
4°) Analyser, interpréter, -Etablir des relations entre le texte et son -Idem. -Idem. confronter. contexte. -Déterminer l’objectif du texte. -Idem. -Idem. -Déterminer l’enjeu, la portée du texte. -Idem. -Mobiliser des connaissances et les mettre en -Idem. -Idem. relation avec le texte. -Déterminer le degré d’objectivité / de -Idem sans l’aide d’informations -Idem. subjectivité de l’auteur, à l’aide supplémentaires nécessairement. d’informations supplémentaires. -Critiquer un texte, une source (limites, -Idem. lacunes, etc.). -Confronter le texte avec d’autres documents -Idem. -Idem. (textes, graphiques, cartes, etc.). -Produire un questionnement, des hypothèses. -Idem. -Mettre en relation des principes et des -Idem. réalités. -Construire une synthèse, une argumentation, -Idem. à partir d’une problématique définie. -Définir une problématique. -Elaborer une recherche documentaire autour d’une problématique et justifier du choix des textes.
EXERCICE D’APPLICATION
QUELS CHOIX POLITIQUES S’OFFRENT AUX FRANÇAIS EN 1940 ?
Niveau : Pré- BEP ( 3è Technologique). Séance : Deux heures. Supports : Appel du 18 juin de de Gaulle et déclaration de Pétain du 20 juin 1940. Tableau à compléter. Deux documents d’historiens qui évoquent avec recul l’appel du 18 juin. Pré-requis : La Seconde Guerre mondiale ; les grandes phases du conflit. Objectifs : -Analyser / confronter deux textes historiques. - Déterminer les deux principales orientations politiques en France après la défaite de 1940. -Déterminer l’enjeu, la portée d’un texte historique, l’appel du 18 juin (en prolongement de séance).
Démarche : 1- Un tableau à compléter est remis aux élèves, afin de relever, d’organiser et de confronter les informations contenues dans les deux documents (documents 1 et 2) 2 Les élèves sont amenés à rédiger un court paragraphe afin de reformuler l’essentiel -3- Un travail rapide sur la portée de l’appel du 18 juin (documents 3 et 4) permet de voir ce texte sous un jour différent (considéré aujourd’hui comme un texte fondateur, comme le montre le début du document 3, il n’a pas déplacé les foules au départ ; le document 4 montre son rôle déterminant à plus long terme) ; il ne s’agit ici que d’engager une réflexion… Cette séance permet de mettre en place le point du programme intitulé “ Vichy, la France libre, la Résistance ”, et d’aborder des questions qui se posent encore aujourd’hui (cf. procès Papon).
Documents :
Document 1 : Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle (radiodiffusé sur la BBC) “ Les chefs qui , depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat. Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l’ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous ont fait reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui. Mais le dernier mot est-il dit ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car la France n’est pas seule. Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limite l’immense industrie des Etats-Unis. Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n’empêchent pas qu’il y a dans l’univers tous les moyens pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là. Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Quoiqu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la radio de Londres. ” In De Gaulle, 1. Le Rebelle , J.LACOUTURE, Seuil, 1984.
Document 2 : Appel du maréchal Pétain du 20 juin 1940 “ Français ! J’ai demandé à nos adversaires de mettre fin aux hostilités . Le Gouvernement a désigné mercredi les plénipotentiaires chargés de recueillir leurs conditions. J’ai pris cette décision, dure au cœur d’un soldat, parce que la situation militaire l’imposait. Nous espérions résister sur la ligne de la Somme et de l’Aisne. Le général Weygand avait regroupé nos forces. Son nom seul présageait la victoire . Pourtant la ligne a cédé et la pression ennemie a contraint nos troupes à la retraite… Cet échec vous a surpris. Vous souvenant de 1914 et de 1918, vous en chercherez les raisons. Je vais vous les dire… Moins forts qu’il y a vingt-deux ans, nous avions aussi moins d’amis. Trop peu d’enfants, trop peu d’armes, trop peu d’alliés, voilà les causes de notre défaite… Nous tirerons la leçon des batailles perdues. Depuis la victoire , l’espoir de jouissance l’a emporté sur l’esprit de sacrifice. On a revendiqué plus qu’on a servi. On a voulu épargné l’effort ; on rencontre aujourd’hui le malheur. J’ai été avec vous dans les jours glorieux. Chef du Gouvernement, je resterai avec vous dans les jours sombres. Soyez à mes côtés. Le combat reste le même. Il s’agit de la France, de son sol, de ses fils. ”
Document 3 : La “ naissance ” de la résistance “ Le premier acte de résistance naît en Angleterre, autour du général de Gaulle (…). En fait, cet appel s’adresse aux chefs militaires et aux gouverneurs des colonies pour les inviter à rejeter l’armistice et à rejoindre Londres où se trouvent des troupes françaises rapatriées de Dunkerque. Mais, contrairement aux espoirs du général de Gaulle et de Churchill, aucun homme politique de premier plan ne répond à l’appel du 18 juin. Dès lors, Churchill accepte de reconnaître le général de Gaulle comme chef des Français qui combattent les Allemands. Mais celui-ci n’a guère d’audience, ni d’indépendance. La plupart des soldats français qui se trouvent en Angleterre refusent de se rallier et demandent à être rapatriés en France. D’autre part, il n’a d’existence que grâce aux Britanniques qui l’accueillent sur leur territoire, lui donnent accès à la BBC et financent ses activités. Néanmoins, la “ France Libre ”, nom officiel du mouvement gaulliste, place à sa tête un Comité National Français qui se dote d’organes gouvernementaux, enregistre le ralliement de certaines colonies d’Afrique Equatoriale à la suite du Tchad (…), et grâce au ralliement de petits contingents coloniaux, telle l’unité du colonel Leclerc, réussit à équiper une petite armée qui prend le nom de Forces Françaises Libres (été- automne 1940). ” In Histoire du XXème siècle, t.2, coll. Initial, Hatier, 1996
Document 4 : Le rôle de de Gaulle “ La France n’a pas été une puissance victorieuse et le régime de Vichy a collaboré avec l’ennemi. Pourtant, elle se retrouve en 1945 dans le camp des vainqueurs. Elle doit cette position à l’action de la Résistance et surtout à celle du général de Gaulle, reconnu par les Alliés. ” In Précis d’histoire du XXème siècle , coll. Initial, Hatier, 1997
Activités : 1°) Tableau à compléter, après lecture des documents 1 et 2 2°) Rédiger un court paragraphe reformulant les idées essentielles et les conclusions élaborées grâce à la confrontation des deux textes (et répondant à la question :quelles sont les deux principales orientations politiques offertes aux Français après la défaite de 1940 ?) 3°) Prolongement : la portée de l’appel du 18 juin. Répondre au questionnement concernant les documents 3 et 4 :
QUESTIONS COMPETENCES a) Relever les principaux éléments du paratexte ; quelle différence avec les Identifier la nature documents 1 et 2 ? du document  Extraits douvrages récents, documents didactiques faits par des historiens ; recul Confronter par rapport aux événements  b) Qui est le représentant légitime (= selon la loi) du pouvoir de la France au moment de l’appel ? C’est Pétain (cf. tableau). c) Quelle est la portée immédiate de l’appel ? Pourquoi ? Repérer les aPbosrteénec eli dmei tlééeg i;t immaitnéq (ucef . dceo nnodtomrinéattéi odne  àd e mGoratu ldlee , dme aGnaquulel ed…e )confiance en lui ; informations a essentielles d) Quels événements vont légitimer de Gaulle ?  Cf. rôle de Churchill et rôle des colonies  e) Quelle est la conséquence de la reconnaissance de de Gaulle et des FFL ? La France fait partie des vainqueurs et non des vaincus en 1945 ; officialisation de la France résistante, non collaboratrice… ;souveraineté de la France retrouvée dès 1944 avec le GPRF et de Gaulle…
Analyser, interpréter
d) Réaliser un schéma intitulé “ la portée de l’appel du 18 juin ” Analyser, interpréter et retraçant l’enchaînement des causes qui ont rendu l’appel déter-minant pour l’avenir de la France. (voir “ corrigés ” p. suivantes)
d noéna t(baeluas) éuxvelèyeaglaW néréeLg ndripmEe
Recherche de solutions
Conclusion : objectif de chaque document
TEXTE 1
Support élève : tableau à compléter
Conséquence : la situation de la France en 1940
Analyse de la défaite
Guerre mondiale
TEXTE 2
Date Contexte
Nature du document
Mots- clés à expliquer
Auteur : rôle politique en 1940
0491d ; j 81 niuriere blaiéf ttenaec; l edl  arFes02j 9104iu n P ;aiét an em dédnaal simrecit
Analyse de la défaite Recherche de solutions Conclusion : objectif de chaque document Conséquence : la situation de la France en 1940
Nature du document
TEXTE 1 TEXTE 2 COMPETENCES Discours politique ; “ appel ” aux Français Discours politique ; “ appel ” aux Français Identifier la nature du document
Date Contexte Auteur : rôle politique en 1940 Mots- clés à expliquer
Allemands à Paris depuis le 14 ; Pétain a malgré l’accord franco-britannique du 28 mars demandé l’armistice le 17 de ne pas signer d’armistice ou de paix séparée Général (de brigade, promu en 40) Charles de Maréchal Philippe Pétain ; né en 1856 ;héros de Gaulle, né en 1890 ; sous- secrétaire d’Etat à la 14-18 (Marne , Verdun) ; président du Conseil Défense nationale dans le gouvernement après Reynaud le 17juin Reynaud (en place du 06 au 16 juin) Empire =empire colonial (cf. France + GB) Le général Weygand généralissime en mai Repérer les informations 1940 ; lui aussi héros de 14-18 (Marne) ; se contenues dans le texte Guerre mondiale =1940, guerre encore prononce pour l’armistice européenne ; prévisions de de Gaulle et des Anglais Liée à la force mécanique (cf. Blitz, chars et Liée à la décadence du régime (“ la jouissance a avions et l’ouvrage de de Gaulle en 1934, Vers remplacé le sacrifice ”); condamnation du l’armée de métier) ; défaite sévère mais qui ne Front populaire, voire de la République ; les justifie pas l’arrêt des combats chefs militaires sont mis hors de cause… Rôle des colonies françaises (éventuellement Négociations avec l’Allemagne ; repli de la localisation des colonies et de la situation en France sur elle-même (“ son sol, ses fils ”) 1940) ; rôle de l’Empire britannique ; rôle des Etats-Unis… l’idée est de faire bloc avec les démocraties et de continuer le combat Rallier l’armée française à Londres Sauver l’honneur des chefs militaires ; justifier Etablir des relations entre les Refuser l’armistice de Pétain sa demande d’armistice informations et dégager du sens Donc deux discours opposés, deux analyses, deux orientations ; c’est la naissance du clivage Analyser, interpréter, confronter résistance /collaboration ; deux personnages qui n’ont pas du tout le même poids ; situation très particulière de la France anéantie par la défaite et déchirée devant des choix difficiles
Support élève : tableau à compléter ; éléments de réponse et compétences mises en œuvre
f) Réaliser un schéma intitulé “ la portée de l’appel du 18juin ” ; exemple :
Grande-Bretragne
1940 : De Gaulle non reconnu
Portée limitée de son appel
Créations officielles : FL puis FFL
Légitimité de de Gaulle
1944 : France, Etat vainqueur et souverain
Colonies
EXERCICE D’APPLICATION
LA DEMOCRATIE AMERICAINE Niveau : Terminale Bac Pro. Séance : Deux heures. Supports : Deux textes d’André KASPI sur l’affaire du Watergate , in Histoire- Géographie Term BAC, Belin 1997 ; texte 1 : document 2 p.112 ; texte 2: document 4 p.112. (édit. Seuil . reproduction non autorisée par l’auteur) Pré-requis : Schéma de la constitution américaine. Objectifs : -Analyser / confronter deux textes. -Construire la notion de démocratie et réfléchir sur cette notion (point 3.3 du programme de Terminale Bac Pro). Démarche : 1- Un questionnement guide les élèves pour le premier texte ; la même démarche est utilisée pour le deuxième texte, avec plus d’autonomie. 2- Les élèves doivent ensuite, à l’aide du travail effectué sur les deux textes, définir une problématique (qui peut donner lieu à la rédaction d’une synthèse). 3- En prolongement de cette séance, on peut demander aux élèves de constituer un dossier documentaire portant sur la problématique, avec des consignes bien définie (sur la nature des documents, etc.). (Et voir sites sur Internet dont un site très intéressant pour le sujet : http://pages.infinit.net/ ift/scienpo.html ; ce site est intitulé “ le politologue internaute ”). Remarques : L’intérêt est qu’ils traitent du même sujet, l’affaire du Watergate, mais avec une contradiction , puisque cette affaire révèle la force de la démocratie américaine (texte 1) et ses faiblesses (texte 2). Seuls, les aspects concernant l’intérieur du territoire sont traités ici.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.